Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 "Egalité" des chances scolaires en France…

Aller en bas 
AuteurMessage
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

"Egalité" des chances scolaires en France… Empty
MessageSujet: "Egalité" des chances scolaires en France…   "Egalité" des chances scolaires en France… EmptyMar 13 Mar 2007 - 16:15

Ce système élitiste basé sur de soi disante « grandes » écoles me porte sur les nerfs. Elles sont grandes par l’immaturité et l’injustice qui y règnent…
Quant aux prépas, on y emmagasine un nombreux faramineux de données et on y apprend à les ressortir en y réfléchissant le moins possible. « Les fils et filles à papa » qui se servent de leurs cerveaux uniquement comme disque dur y réussissent très bien. Bonjour, l’élite !

Si les prépas publiques sont gratuites, ce n’est pas le cas des « grandes » écoles qui, en plus, font un double sélection par l’argent (pratiquement impossible de suivre une prépa sans subvention parentale et une fois en « grande » école il faut payer), et ce n’est pas la politique de « poudre aux yeux » de sciences po qui y changera quelque chose.
Et, bien sûr les meilleurs lycées se situent………dans des zones géographiques, sûrement une coïncidence, où les classes sociales supérieures sont installés (sélection géographique mais indirectement financière). En plus, ils n’ont même pas besoin de payer quand se sont des lycées publics.

Article du 24-06-05 - Près de trois élèves de grande école sur quatre (72%) ont des parents exerçant des professions intermédiaires, libérales, ou de cadres supérieurs, pour seulement 5% d'enfants d'ouvriers, selon une étude de la Conférence des grandes écoles (CGE) publiée vendredi. Première du genre, cette étude, révélée vendredi par Les Echos, montre que 62% des élèves des grandes écoles d'ingénieur et de commerce (qui en comptent en tout près de 170.000) sont enfants de cadres supérieurs, de médecins, d'enseignants, d'ingénieurs... et 10% enfants d'instituteurs, infirmiers ou techniciens... La proportion des cadres supérieurs et professions libérales dans les familles françaises déclarant avoir un enfant entre 18 et 25 ans (recensement de 1999) est de 13,6%.

Et surtout les diplômés des « grandes » écoles doivent leurs réussites, non à leurs énormes qualités, mais à un système de cooptation (qui introduit là encore une sélection sociale donc indirectement une quatrième sélection financière).
Ah oui, pour finir, le système particulièrement intelligent du bizutage est beaucoup plus répandu dans les « grandes » écoles qu’ailleurs…
Revenir en haut Aller en bas
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

"Egalité" des chances scolaires en France… Empty
MessageSujet: Re: "Egalité" des chances scolaires en France…   "Egalité" des chances scolaires en France… EmptyMar 13 Mar 2007 - 22:27

"Egalité" des chances scolaires en France…"
Je ne connais pas le problème lié aux grandes écoles et prépas sousmarin, mais le titre de ce fil indique que nous pouvons aborder d'autres réflexions et problèmes qui tiennent à coeur.
- De nombreuses parutions fleurissent ces dernières années sur "l'échec" du système scolaire en France.
- Alors que le collège unique depuis Giscard d'E, le passage obligé d'une classe à l'autre, les efforts concentrés sur les zones prioritaires en milieux économiquement défavorisés, la modification Jospin de 89, le règne d'un pédagogisme alliant obscurément l'apprenant à l'analyse d'un texte sans le texte, et j'en passe... le niveau baisse, trop d'enfants ne savent pa lire, écrire, voir le sens ni rédiger à l'entrée en 6ème, et cela fait toujours l'objet d'un navrant constat contre lequel on n'a pas remédié d'une réforme à l'autre.
- Sur un autre forum (forum correct bien pensant?), une amie se révoltait contre ce constat d'échec que nous faisions, en répliquant : "mais croyez-vous donc qu'il y a 30 ou 40 ans les gens étaient plus érudits qu'aujourd'dui?!, que le travailleur manuel lisait plus facilement?!" (Elle était très en colère et trouvait que, quand même, tout allait bcp mieux depuis que...)
Aujourd'hui je lui répondrais qu'il y a 60, 30 et 40 ans, la "sélection" sociale s'opérait plus brutalement et que l'enseignement, l'école pour tous, n'étaient encore que de l'ordre d'un espoir, de la lutte d'une classe politique et sociale qui pensait honorablement que chaque enfant devait réussir.

On en oublia le lire, l'écrire, le compter pour rassembler tout le monde au même pas tranquille de l'apprenant, (enfoi-roi soit dit en passant) qui devait aussi porter sur ses épaules l'abominable espoir parental de la montée d'une classe à l'autre dans tous les sens du terme...

On disait "ouaf, pas grave, celui là manque de maturité certes, celui-ci utilisera son correcteur d'orthographe, celle-là n'est pas bien méchante et ne gênera pas les cours, elle n'aura qu'à utiliser sa calculatrice", et l'on mit tout le monde en même temps sur un même bateau sans se soucier de savoir s'il s'agissait de naviguer sur le même océan.
- Or, au fur et à mesure que les politiques corrects et bienpensants, que les professeurs des écool et enseignants postsoixantehuitardisants mettaient en oeuvre la grande moulinette en réclamant encore plus de moyens, on préféra ignorer pendant longtemps que des enfants souffraient, que d'autres emm... le monde, que Ratus et Marou faisaient pleurer dans certaines chaumières -et pas seulement dans la chaumière du pauvre!
Revenir en haut Aller en bas
http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

"Egalité" des chances scolaires en France… Empty
MessageSujet: Re: "Egalité" des chances scolaires en France…   "Egalité" des chances scolaires en France… EmptyMar 13 Mar 2007 - 22:44

Alors que s'était-il passé pour que, sur la même embarcation républicaine, certains enfants de pauvres qui auraient pu apprendre à lire et à écrire encore plus vite que d'autres, soient freinés par ceux qui ne pouvaient pas
-ceux qui ne pouvaient pas, enfants de riches ou enfants de pauvres, parce que ce n'était pas le moment, parce qu'ils n'aimaient pas ça, parce qu'ils attendaient obscurément et en vain que les Grands mettent des limites tandis que dans la société de l'image et du toutoutdesuite on leur donnait envie de rester sous la couette ?
Revenir en haut Aller en bas
http://macrofictions.blogspot.com/
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

"Egalité" des chances scolaires en France… Empty
MessageSujet: Re: "Egalité" des chances scolaires en France…   "Egalité" des chances scolaires en France… EmptySam 17 Mar 2007 - 3:54

Pardon si c'est indiscret, mais es tu enseignante, Babelle? Et Sous-marin?
Je trouve que vous dites des choses qui me semblent très justes.Le système scolaire français m'apparait de plus en plus inégal, et on s'achemine vers la fin de la bonne vieille école de la République, si rien n'est fait( vers la fin du système médical à la française aussi, mais c'est un autre problème!) On ne peut guère non plus en vouloir aux parents de ne pas toujours jouer le jeu! Mais puisque soutien scolaire il faut nécessairement maintenant pour beaucoup, il devrait être gratuit pour les enfants , au dessous d'un certain niveau de revenus,bien sûr.
Quant aux grandes écoles, à notre fameuse ENA, et à la France des réseaux, et bien oui.....Mais c'est à la baseje suppose, qu'il faut reprendre le problème, au niveau de la simple école. D'emblée, là, ils sont sélectionnés!
Revenir en haut Aller en bas
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

"Egalité" des chances scolaires en France… Empty
MessageSujet: Re: "Egalité" des chances scolaires en France…   "Egalité" des chances scolaires en France… EmptySam 17 Mar 2007 - 8:16

Non Marie, je ne suis pas enseignante, Sousmarin non plus, enfin, je ne crois pas (?). Donner son point de vue n'est pas forcément très constructif si on ne vit les choses que de l'extérieur. Mais nous pouvons réagir aussi en tant que parents. Chaque parent se fait témoin de l'évolution de la société face au système scolaire, de près ou de loin selon les difficultés rencontrées et avec plus ou moins de bonheur. Ce qui me met en colère est de constater que même en ce moment, à part une guerre entre X et Y, à part des listes de propositions pour compter ses points dans les sondages, l'essentiel n'est toujours pas mis en avant ni débattu. C'est pourtant à ce stade que chaque électeur parent, que chaque individu dans une société devrait pouvoir trouver des réponses, un terrain d'échanges et de discussions. Qu'y a-t-il de plus essentiel que cette question de l'éducation? Qu'est-ce qui pourrait toucher davantage que tout ce qui tourne autour de l'enfance, de l'avenir?
Les enseignants eux-mêmes sont des témoins privillégiés de chaque époque lorsqu'ils ont en face d'eux, à longueur d'années, les disparités face aux enfants.
Lorsqu'une jeune femme a été brûlée dans un bus de la RATP il y a quelques mois je me suis immédiatement demandé où était passé le chauffeur pendant ce temps là...
(oui, je sais, l'image n'est pas très heureuse)
Revenir en haut Aller en bas
http://macrofictions.blogspot.com/
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 55
Localisation : Bretagne

"Egalité" des chances scolaires en France… Empty
MessageSujet: Re: "Egalité" des chances scolaires en France…   "Egalité" des chances scolaires en France… EmptySam 17 Mar 2007 - 9:13

Je suis enseignante....et depuis quelques années je suis en train de perdre la foi!
Egalités des chances à l'école? Une chimère depuis que les hussards de la république, formés sous Jules Ferry afin de renouveler le sang fatigué des élites, ont rempli leur office: apporter du sang neuf!
Depuis, l'ascenseur social est en panne.
La culture disparaît à force de réformes plus inutiles et mortifères les unes que les autres....la fabrique du crétin est arrivée à son paroxysme, à son apogée. Que va-t-il en résulter? Un chaos, un nouvel ordre de valeurs? Je ne sais pas, je ne sais plus quoi penser.
Il m'est parfois très difficile de comprendre les textes de mon ministre de tutelle qui nous plonge de jour en jour dans le surréalisme le plus total. Je deviens peu à peu un personnage kafkaïen (dans mes moments de déprime professionnelle) ou ubuesque (dans mes instants de survie professionnelle)!
La seule chose qui me fait tenir: la certitude d'être utile à mes élèves, même s'ils ne sont qu'en petite section de maternelle. Quand je vois leurs yeux briller au moment où je commence à lire un album, quand je les vois rire et laisser vagabonder leur jeune imaginaire dans les coins imitation des la classe (les coins cuisine, chambre des poupées, garage), quand je les vois s'émerveiller d'un rayon de soleil, d'un arc-en-ciel sur le tableau veleda, des feuilles qui tombent ou qui poussent, bref quand je les vois vivre et "patouiller" à coeur joie, je me dis: "C'est chouette d'être instit!". Le seul bémol? L'administration, ma hiérarchie qui n'a que le mot "rentabilité" à la bouche....comme si l'éducation, la santé ou le social devaient être des secteurs économiques rentables!!!
L'amertume est le pire des poisons....j'enrage de constater la déliquescence d'un système qui aurait pu être merveilleux.
A quoi sert l'enseignement de l'anglais à l'école élémentaire si la majorité des enfants ne maîtrisent pas leur langue maternelle? A rien, sinon à faire croire aux gens, aux parents que cela aidera leurs enfants à trouver un travail partout en Europe! c'est un des nombreux miroirs aux alouettes proposés par l'Education Nationale afin de cacher les horreurs du vide intersidéral culturel et humain! Oui, j'insiste sur culturel et humain car cela devient, hélas, de gros mots!
Comme je l'écrivais, ce matin, sur un blog....non je ne suis pas désespérée, seulement je perds peu à peu la foi!
Je crois que c'est encore pire que le désespoir...
Ave Caesar! Morituri te saluant!
Revenir en haut Aller en bas
http://chatperlipopette.blogspot.com
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

"Egalité" des chances scolaires en France… Empty
MessageSujet: Re: "Egalité" des chances scolaires en France…   "Egalité" des chances scolaires en France… EmptySam 17 Mar 2007 - 12:50

"D’une façon générale, les systèmes éducatifs les plus performants sont ceux qui font réussir tous leurs élèves, aussi bien les bons que ceux qui ont moins de facilités ou qui sont moins favorisés socialement. En éducation, on peut concilier qualité et équité, limiter efficacement l’influence du milieu social sur les résultats. Et en la matière, la France a fort à faire."

Petit extrait des résultats d’une enquête internationale qui a été menée sur 41 pays pour juger de l’efficacité des systèmes éducatifs:
http://ecolesdifferentes.info/45POURCENTj.htm
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

"Egalité" des chances scolaires en France… Empty
MessageSujet: Re: "Egalité" des chances scolaires en France…   "Egalité" des chances scolaires en France… EmptySam 17 Mar 2007 - 12:53

L’égalité pour moi, ce n’est pas de donner la même chose à tous mais de donner plus à ceux qui ont moins…donc de s’occuper plus des élèves qui ont des difficultés, les bons (s’en servir comme auxiliaire, ce qui éduque civiquement par la même occasion) s’en tirent toujours …cela est certes moins glorifiant pour les enseignants (quoique en y réfléchissant) mais tellement plus efficace pour la cohésion d’un groupe ou d’une nation. C’est pour cela que nous devons imposer une mixité (sociale, financière, des capacités intellectuelles, etc.) le plus loin possible et aussi parce que…l’on a souvent besoin de plus « petit » que soi car ceux qui le sont dans un domaine ne le sont pas partout…et les bons ont souvent des carences relationnels, phénomène particulièrement visible chez les « surdoués »…

La Finlande réussit beaucoup mieux que nous avec des moyens financiers équivalents par élève.
Leur méthode : moins d’heures de cours par élève ce qui permet moins d’élèves par classe et plus de moyens pour les biens (informatique, livres…). Développement du travail en groupe (ce qui dégage du temps professoral) et assistance (utilisation de ce temps éventuellement en cours particulier) auprès des élèves en difficulté et il y a, comme par hasard, étonnamment peu d’échec scolaire…

Pour l’instant nous avons en France, quoi qu’on en dise, un système élitiste ; et quand on voit l’élite…

Sinon, pour répondre à Marie, je ne suis pas enseignant mais l’éducation étant d’une importance primordial, à mon avis la première des priorités, je m’y intéresse.
L’éducation d’un pays, c’est son avenir. Avec notre système, il ne faut pas s’étonner d’avoir ensuite des PDG d’entreprises qui pour faire face à des difficultés ne savent faire qu’une seule chose : licencier ! Et ne croyez pas que cela n’est pas lié…
Revenir en haut Aller en bas
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

"Egalité" des chances scolaires en France… Empty
MessageSujet: Re: "Egalité" des chances scolaires en France…   "Egalité" des chances scolaires en France… EmptySam 17 Mar 2007 - 13:14

Chatperlipopette, j'ai entendu quelque part que les bons enseignants et professeurs des écoles entraient en résistance en continuant d'enseigner justement Wink
Hier ou avant hier j'entendais une voix connue promettre d'introduire La Culture dès l'école maternelle (la belle affaire!), de la même manière que Jules Ferry avait introduit pour tous le droit d'apprendre à lire et à compter. Mais comment on ose, se réclamer de J F, quand l'urgence serait aujourd'hui : obligation d'enseigner à nouveau. "L'apprendre à lire & à écrire", n'est-ce pas le moteur individuel de toute tentation vers la culture? A quoi bon emmener les enfants au théâtre s'ils n'ont pas acquis les bases pour intégrer ce qu'ils ont vu ou entendu, le mettre en mot, en parole, à l'écrit?
Revenir en haut Aller en bas
http://macrofictions.blogspot.com/
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

"Egalité" des chances scolaires en France… Empty
MessageSujet: Re: "Egalité" des chances scolaires en France…   "Egalité" des chances scolaires en France… EmptyDim 18 Mar 2007 - 1:08

Et bien merci pour ton témoignage, Chaperlipopette! Je comprends, oui, qu'il y ait des jours où tu perds la foi en ce que tu fais....Il faut donc être "rentable" dès la maternelle? On a envie d'en rire mais c'est très triste. Maintenant, je suppose que cela ne te consolera pas, mais je le fais quand même, en tant que mère d'élèves, je tiens à te remercier! Tu sais, un enseignant peut changer la vie d'un enfant...

limiter efficacement l’influence du milieu social sur les résultats. Et en la matière, la France a fort à faire.": c'est l'éternel problème. Le système français laisse à la traîne beaucoup d'enfants qui ,avec un peu de soutien, devraient pouvoir trouver leur voie, et la spirale d'échec commence très, très tôt. Alors, quand les parents sont derrière leurs enfants pour leur redonner confiance , pas de problème, mais s'ils ne le sont pas pour une raison ou une autre?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




"Egalité" des chances scolaires en France… Empty
MessageSujet: Re: "Egalité" des chances scolaires en France…   "Egalité" des chances scolaires en France… Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
"Egalité" des chances scolaires en France…
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Un moment de détente… :: L'humain, la société, la nature...-
Sauter vers: