Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-11%
Le deal à ne pas rater :
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K UHD 100Hz
549.99 € 619.99 €
Voir le deal

 

 Le cinéma de sousmarin

Aller en bas 
+3
coline
sousmarin
Aeriale
7 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
sousmarin
Zen littéraire



Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Le cinéma de sousmarin Empty
MessageSujet: Le cinéma de sousmarin   Le cinéma de sousmarin EmptyVen 2 Fév 2007 - 16:46

Pour commencer un petit tour d’horizon : bounce

- Le cinéma américain des années 30 à 50. Les Mankiewicz, Cukor et autres Wilder… Mankiewicz étant mon préféré.

- Les acteurs anglais alliés aux moyens américains type 4 mariages et un enterrement ou coup de foudre à Nothing Hill

- Les metteurs en scènes iconoclastes : Les Almodovar, Eastwood et autres Allen…

- Les metteurs en scènes sensibles sans être mièvres. Les Renais ou Ang Lee…

Et puis des coups de cœur pour des films très différents tel Un jour sans fin, Babe-un cochon dans la ville ou Un cœur en hiver
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Le cinéma de sousmarin Empty
MessageSujet: Coeurs d'A lain Resnais   Le cinéma de sousmarin EmptyVen 2 Fév 2007 - 17:35

Je ne sais si je peux m'introduire dans la salle de Sousmarin ,
(je trouve que je prends déjà pas mal d'aise tant je me sens bien chez lui Embarassed )
Mais le metteur en scène dont j'aimerais vous parler rentre dans la catégorie de ceux " sensibles sans être mièvre " dont tu parles :


" Coeurs "-D'Alain Resnais -

Surtout ne ratez pas cette réjouissante comédie tirée d'une pièce d'Alan Ayckbourn : Private fears in public places.

On y retrouve toute la fraîcheur de Resnais (malgré ses 84 ans !! )et la tendresse qu'il porte à ses personnages .
Six au total ,joués par les fidèles : Sabine Azéma ,André Dussolier ,Pierre Arditi ,Lambert Wilson ,plus 2 petites" nouvelles ", Laura Morante et Isabelle Carré .
Six qui sous leurs apparences de convenance camouflent leurs petits travers ,leurs failles et leur grande solitude .Qui tentent de sortir de leur morne quotidien pour "sentir un souffle de vie".
Des êtres ballotés ,titillés par le destin qui se joue d'eux ,mais sauront-ils le saisir ,changer leurs trajectoires?

Je ne vais pas vous en dire plus .Je l'ai vu sans avoir lu la moindre critique ,préférant me laisser guider par la fantaisie toute en délicatesse de ce grand monsieur ...Je n'ai pas été déçue !

La mise en scène est très originale ,le ton drôle ,enjoué ,mais aussi plus grave parfois . C'est ce mélange de sentiments qui nous rend si touchants ces personnages ,pris au piège de leurs faiblesses bien humaines.
Il faut voir le visage de Dussolier tout contri ,trahi par ses petites turpitudes ,et celui de Azéma en bigote beaucoup trop sage ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
Zen littéraire



Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Le cinéma de sousmarin Empty
MessageSujet: Re: Le cinéma de sousmarin   Le cinéma de sousmarin EmptyVen 9 Fév 2007 - 17:50

Le cinéma de sousmarin Indiscretionyr6Indiscrétion (1940) de George Cukor


Ce film est un pur plaisir. En maître des grandes comédies à l’américaine, Cukor parvient à nous parler de sentiments profonds avec des mots et des situations très simples.
Cette fois en plaçant l’intrigue au sein de la haute aristocratie américaine, il brouille les cartes entre bons et méchants, entre purs et profiteurs…
Les dialogues sont brillants, pétillants, superbement interprétés par le trio Hepburn Grant Stewart et les relations entre personnages sont marquées d’un humour subtil et plutôt osé pour l’époque. Le cocktail obtenu est goûteux.

C’est vraiment de la grande comédie, avec classe et panache.
Faîtes un petit tour dans le passé avec romantisme !
Mais surtout pas en version française, une catastrophe à cette époque…
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
Zen littéraire



Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Le cinéma de sousmarin Empty
MessageSujet: Re: Le cinéma de sousmarin   Le cinéma de sousmarin EmptyMer 14 Fév 2007 - 19:55

Le cinéma de sousmarin Un_jou10Un jour sans fin (1993) de Harold Ramis avec Bill Murray et Andie MacDowell

Une comédie donc avec, comme de bien entendu, un happy end…mais plutôt subtil…

L’histoire est simple, un homme, présentateur météo sur une petite chaîne de télévision est envoyé à Pétaouchnock les groseilles à la fête de la marmotte, il y va à contre cœur et dans l’intention de revenir le plus vite possible…
Contraint par le temps à rester sur place une nuit, il se réveille le matin du jour qu’il s’est couché et ceci jour après jour, il revit donc à l’infinie le jour de la marmotte…
D’abord incrédule, puis jouisseur (de son pouvoir de connaître les événements à l’avance), puis désespéré, puis…

Ce film est hilarant, intelligent et plein de sagesse. Un enfant de Capra et Bergson…
Le héros est loin d’être sympathique mais nous le suivons dans la découverte de son futur passé jusqu’à ce qu’il découvre…

Un nouveau genre de film : comique métaphysique…
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
Zen littéraire



Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Le cinéma de sousmarin Empty
MessageSujet: Re: Le cinéma de sousmarin   Le cinéma de sousmarin EmptyDim 18 Fév 2007 - 20:19

Le cinéma de sousmarin Charli10J’ai une tendresse particulière pour Charlie Chaplin avec bien sûr son personnage emblématique Charlot, tendre comique malchanceux, mais pas uniquement…

Chaplin nous a offert d’autres films avec du « corps »

- le subtil « Le dictateur » qui avant même l’entrée en guerre des EU nous dépeignait la suite des événements…
- Le sentimental mais non mièvre « Les feux de la rampe » qui raconte une belle histoire de transmission de relais et d’amour entre générations…
- L’ambigu « Monsieur Verdoux » qui réussit à nous rendre un « monstre » sympathique…
- Et bien sûr, celui qui symbolise sa rancœur envers la société américaine « Un roi à New York »…
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
Zen littéraire



Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Le cinéma de sousmarin Empty
MessageSujet: Re: Le cinéma de sousmarin   Le cinéma de sousmarin EmptySam 24 Fév 2007 - 19:33

Le cinéma de sousmarin Peters10Peter’friends de kenneth Branagh symbolise à mes yeux la grande qualité des acteurs anglais.
Un festival de drôleries et de gravités, un film à montrer à tous les apprentis acteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Le cinéma de sousmarin Empty
MessageSujet: Re: Le cinéma de sousmarin   Le cinéma de sousmarin EmptyMar 6 Mar 2007 - 12:18

sousmarin a écrit:
Peter’friends de kenneth Branagh symbolise à mes yeux la grande qualité des acteurs anglais.
Un festival de drôleries et de gravités, un film à montrer à tous les apprentis acteurs.

En cherchant une critique de film faite sur "Parfums" je suis tombée sur ce post et suis bien d'accord avec toi Sousmarin ...
En général , j'aime énormément tous les films de Kenneth Branagh et j'avais aussi particulièrement apprécié celui-ci !

Comme quoi toute recherche n'est pas inutile . La prochaine fois que l'occasion se présente je le reloue en DVD ..

Par contre ,je n'ai toujours pas trouvé ce que je cherchais..confused : Il s'agit de "Lettres D'iwo Jima "que je comptais aller voir cet aprèsm'..:?:
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
Zen littéraire



Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Le cinéma de sousmarin Empty
MessageSujet: Re: Le cinéma de sousmarin   Le cinéma de sousmarin EmptyLun 16 Avr 2007 - 0:37

Le cinéma de sousmarin Onmurm10On murmure dans la ville (1951) de Joseph L. Mankiewicz

A mon sens ce film symbolise parfaitement les grandes qualités de ce metteur en scène, plus encore qu’Eve, La Comtesse aux pieds nus ou autre Cicéron…
Nous avons affaire à un virtuose qui passe de la comédie au drame, de l’ironie à l’amertume, de l’humour à la philosophie avec une suprême habilité.

Un conte dans lequel l’Amérique morale et puritaine d’alors est mise à mal, ce qui n’était pas facile à l’époque.
Les réactions et comportements des personnages sont souvent contradictoires avec ceux qui étaient les leurs quelques instants plus tôt mais tout en restant logiques et surtout humains…voilà ce qui caractérise le mieux ce film : admirablement humain.


NB : Scénario de Joseph L. Mankiewicz d’après une pièce de Curt Goetz.
Le cinéma de sousmarin On20mu10
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
Zen littéraire



Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Le cinéma de sousmarin Empty
MessageSujet: Re: Le cinéma de sousmarin   Le cinéma de sousmarin EmptyVen 20 Avr 2007 - 17:15

Je viens de passer à la médiathèque et ai pris Miracle en Alabama en DVD, superbe film réalisé par Arthur Penn en 1962.

Synopsis
A la suite d'une maladie, Helen Keller, un bébé de quelques mois, perd l'usage de la parole, de la vue et de l'ouïe. Quand la petite fille aura sept ans, Annie Sullivan, une jeune éducatrice presque aveugle, aura pour mission de l’éduquer à « être propre » mais Annie voit plus loin, beaucoup plus loin... Elle va devoir faire face à l'hostilité d'Helen et de ses parents effrayés par ses méthodes.

Film qui n’est passé à ma connaissance qu’une seule fois à la télé sur Arte et il y a déjà un paquet d’années.


La formidable bataille entre une enseignante mal voyante et une petite fille aveugle que ses parents, par facilité et par pitié, laisse se comporter comme bon lui semble…les caractères sont forts, la bataille est donc rude mais l’enseignante redonne à l’enfant l’humanité que ses parents avaient laisser partir…

Cette mutation passera par plusieurs phases, l’acquisition des « convenances » dans un premier temps (symbolisé par l’épisode de la cuillère qui possède une force drolatique non négligeable) puis l’acceptation de l’autre dans sa dimension humaine (symbolisé par l’épisode de la cabane) puis enfin l’amour (scènes que je vous laisse découvrir) …

Du grand art et un film qu’un certain président devrait voir pour se familiariser avec ce qu’est l’éducation… Laughing


Dernière édition par le Mer 6 Juin 2007 - 0:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
Zen littéraire



Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Le cinéma de sousmarin Empty
MessageSujet: Re: Le cinéma de sousmarin   Le cinéma de sousmarin EmptyMar 5 Juin 2007 - 23:50

Le cinéma de sousmarin Coup_d10
Coup de foudre à Notting Hill

Le film qui illustre le mieux, avec 4 mariages et un enterrement peut être, que le succès commercial recherché et obtenu n’est pas un obstacle à la qualité…
Le cinéma de sousmarin Coup_d12


Un scénario simple mais pimenté de traits d’humour avec des scènes qui s’enchaînent sans à-coup et en toute logique, des acteurs secondaires tout en finesse et en autodérision, dans la grande tradition du théâtre anglais…

Une comédie romantique avec happy end à la fin mais c’est tellement bon de s’empiffrer de guimauve de temps en temps surtout quand c’est si bien joué…
Hugh Grant qui me ferait presque devenir homo si je n’y prenais garde (le drôle est que son visage est légèrement asymétrique quand on le regarde de près), quant à la bouche de Julia Roberts…non, non, je n’en dirais pas plus Very Happy Le cinéma de sousmarin Coup_d11
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
Zen littéraire



Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Le cinéma de sousmarin Empty
MessageSujet: Re: Le cinéma de sousmarin   Le cinéma de sousmarin EmptyDim 21 Oct 2007 - 19:02

Le cinéma de sousmarin 8qagnpw4
Starship Troopers de Paul Verhoeven


Le genre de film suffisamment ambigu pour que chacun y voit tout et son contraire…pour certains fascisant et pro militariste, exaltant la violence et les « vertus » militaires, pour d’autres dénonçant l’Amérique actuel : le culte de l’armée et de la jeunesse type soaps et lui renvoyant ainsi l’image belliciste et artificielle qu’elle incarne de plus en plus…

Cette farce, cet opéra guerrier nous livre une humanité qui gagne face aux « monstres » mais qui gagne avec des armes pas toujours, voire pas souvent, honorables…qui se montre cruelle, exhibitionniste et même parfois répugnante…brouillage des frontières du bien et du mal, perversions d’idéaux nobles, contingents de jeunes traités comme de la chair à expérimentation face à l’ennemi…une belle critique de « l’intérieur » des valeurs militaristes sans en gommer les bénéfices, les facilités, voire les noblesses …
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
Zen littéraire



Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Le cinéma de sousmarin Empty
MessageSujet: Re: Le cinéma de sousmarin   Le cinéma de sousmarin EmptyDim 11 Nov 2007 - 16:56

Le cinéma de sousmarin Truman12
The Truman Show de Peter Weir


Truman vit dans un monde parfait.
Truman est le centre de son univers…il a des amis, une femme aimante, il est « protégé »…mais son monde ne comble pas tout ; sa soif de voyages tout d’abord puis l’amour d’une femme finissent par se réunir pour le forcer à ouvrir les yeux et ce monde parfait se fissure…

Au fil du film, nous nous apercevons que Truman est la propriété, officiellement adopté, d’une émission de télévision et le héros d’un « reality show » prénommé The Truman Show qui filme la vie de notre héros 24H/24 dans un monde fabriqué par le metteur en scène…un monde douillet, rassurant mais aseptisé et bourré de publicité (faut bien le financer ce monde parfait).

Une réflexion sur le désir d’un monde parfait qui n’est, dans le meilleur des cas, qu’un monde qui impose un rêve…et un monde, même imparfait, même injuste, permettant les rêves, ou mieux encore, propice à ceux-ci, est toujours préférable au monde soi disant parfait qui nous en impose un.

Le cinéma de sousmarin Truman13
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Le cinéma de sousmarin Empty
MessageSujet: Re: Le cinéma de sousmarin   Le cinéma de sousmarin EmptyMer 20 Fév 2008 - 19:51

aériale a écrit:

" Coeurs "-D'Alain Resnais -

Surtout ne ratez pas cette réjouissante comédie tirée d'une pièce d'Alan Ayckbourn : Private fears in public places.

On y retrouve toute la fraîcheur de Resnais (malgré ses 84 ans !! )et la tendresse qu'il porte à ses personnages .

Je l'ai regardé cet après-midi...je me suis ennuyée...Je ne crois pas une minute à ces caricatures, les personnages ne m'ont pas touchée le moins du monde...Mais c'est peut-être la fièvre qui me rend accariâtre...Razz
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Le cinéma de sousmarin Empty
MessageSujet: Re: Le cinéma de sousmarin   Le cinéma de sousmarin EmptyMer 20 Fév 2008 - 20:01

coline a écrit:
Je l'ai regardé cet après-midi...je me suis ennuyée...Je ne crois pas une minute à ces caricatures, les personnages ne m'ont pas touchée le moins du monde...Mais c'est peut-être la fièvre qui me rend accariâtre...Razz
Oui! ou du moins qui te fait perdre ton sens de l'humour laugh
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
Zen littéraire



Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Le cinéma de sousmarin Empty
MessageSujet: Re: Le cinéma de sousmarin   Le cinéma de sousmarin EmptyMer 20 Fév 2008 - 20:10

Pas vu Cœurs mais Smoking/No smoking et On connaît la chanson possédaient de la sensibilité sans tomber dans la facilité de la sensiblerie. miammiam
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Le cinéma de sousmarin Empty
MessageSujet: Re: Le cinéma de sousmarin   Le cinéma de sousmarin Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cinéma de sousmarin
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» le bar: ici on papote (encore)
» Cinéma-jeu [INDEX dans le premier message]
» Sousmarin et Portouverte
» banissement de sousmarin
» Le cinéma de traversay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio-
Sauter vers: