Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -57%
Chromebook Lenovo IdeaPad Slim 3 14” FHD 4 Go / ...
Voir le deal
99.99 €

 

 Maïwenn

Aller en bas 
+8
Maryvonne
Marko
Avadoro
animal
shanidar
traversay
coline
Queenie
12 participants
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Queenie
...
Queenie


Messages : 22891
Inscription le : 02/02/2007
Age : 44
Localisation : Un peu plus loin.

Maïwenn Empty
MessageSujet: Maïwenn   Maïwenn EmptyVen 13 Fév 2009 - 19:34

Maïwenn Maiwen10

Citation :
©allocine
Maiwenn le Besco passe une enfance marquée par la présence d'une mère, l'actrice et journaliste d'origine kabyle Catherine Belkhodja, qui souhaite faire d'elle une star de cinéma. Devenue adulte, la comédienne évoquera ces premières années dans un one woman show, Le Pois chiche, spectacle autobiographique et acide qui remporte un beau succès critique et public. En 1981, elle apparaît pour la première fois à l'écran, à 5 ans, dans L'Année prochaine... Si tout va bien de Jean-Loup Hubert. A 7 ans, elle joue le rôle d'Isabelle Adjani enfant dans L' Eté meurtrier de Jean Becker. Dans Lacenaire, aux côtés de Daniel Auteuil, elle interprète Hermione, un personnage qu'elle partage avec sa jeune soeur débutante, Isild Le Besco.

Le premier grand rôle de Maïwenn est celui de La Gamine, une ado turbulente, face à Johnny Hallyday en 1992. A 15 ans, elle rencontre le réalisateur Luc Besson qui deviendra son petit ami et la fera tourner dans Léon et Le Cinquième élément (1996). Après s'être consacrée à l'écriture du Pois chiche, Maïwenn fait son retour au cinéma en 2003 en incarnant, en compagnie de Cécile de France, l'une des héroïnes du film d'horreur très remarqué Haute tension d'Alexandre Aja. Séduit par sa forte personnalité, Claude Lelouch lui confie un des rôles principaux de sa fresque sur Les Parisiens (et de sa suite, Le Courage d'aimer).

Prolongement de son one woman show mais aussi de son court métrage I'm an actrice (dans lequel elle dirige sa propre fille Shanna Besson en 2004), Pardonnez-moi, premier long métrage réalisé par Maïwenn, sort en 2006. Avec ce portrait de famille décapant aux allures de Festen à la française, l'actrice-réalisatrice brouille malicieusement les pistes entre réalité et fantasme. Dans une veine tout aussi personnelle, elle signe en 2009 son deuxième long métrage, Le Bal des actrices, réflexion drôle et décalée sur les comédiennes et les images qu'elles véhiculent.

En 2011, elle fait sensation avec son film Polisse, qui obtient le Prix du Jury à Cannes. Le film raconte, d'une manière très réaliste, le quotidien d'une Brigade de Protection des Mineurs dans laquelle on retrouve le rappeur Joey Starr.


Maïwenn 19015810
Eh bien ça n'aura pas été un charnier ce film de Maïwen. Le bal des actrices est vraiment tout pile poil réussi.
J'avais déjà beaucoup aimé Pardonnez-moi. Je ne sais pas comment fait Maïwen pour échapper à tous les pièges où je crains à chaque fois de la voir tomber : pas de nombrilisme, de complaisance dans la névrose, d'auto-flatterie. Et pourtant ça aurait pu.

Un documentaire-fiction sur les actrices, on pouvait tomber dans l'apogée du bon sentiment, dans le top glamour insipide, dans l'intellectualisation barbante, eh bien non.

C'est touchant, très drôle (certaines s'auto-caricaturent avec un humour incroyable - Karin Viard et Jeanne Balibar en tête, que je n'apprécie pas plus que ça d'habitude), très léger et à la fois profond. Une réelle réflexion sur le milieu, sur la difficulté d'être actrice (voir artiste tout court en fait). Sur l'humiliation, sur la jouissance, sur l'ambiguïté des rapports, sur la sincérité des sentiments.

Je l'aime bien cette Maïwen. Elle a vraiment un truc pour raconter les choses, et les montrer.


Dernière édition par Queenie le Sam 22 Oct 2011 - 12:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Maïwenn Empty
MessageSujet: Re: Maïwenn   Maïwenn EmptyVen 6 Mar 2009 - 21:18

Queenie a écrit:
Maïwenn 19015810

Je l'aime bien cette Maïwen. Elle a vraiment un truc pour raconter les choses, et les montrer.

Un film fin, fort, drôle et souvent émouvant...
Elles sont super toutes ces actrices...et bravo à la réalisatrice, actrice du film elle aussi...
J'ai passé un très bon moment! enthousiaste
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie


Messages : 22891
Inscription le : 02/02/2007
Age : 44
Localisation : Un peu plus loin.

Maïwenn Empty
MessageSujet: Re: Maïwenn   Maïwenn EmptySam 7 Mar 2009 - 10:25

coline a écrit:
Queenie a écrit:
Maïwenn 19015810

Je l'aime bien cette Maïwen. Elle a vraiment un truc pour raconter les choses, et les montrer.

Un film fin, fort, drôle et souvent émouvant...
Elles sont super toutes ces actrices...et bravo à la réalisatrice, actrice du film elle aussi...
J'ai passé un très bon moment! enthousiaste

Cool !
Parce que je trouve qu'elle est injustement boudée cette Maïwen, alors qu'elle a vraiment une approche du docu-fiction très "ludique" tout en nous parlant de thèmes tragiques.
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Maïwenn Empty
MessageSujet: Re: Maïwenn   Maïwenn EmptyDim 8 Mar 2009 - 11:27

Queenie a écrit:
coline a écrit:
Queenie a écrit:
Maïwenn 19015810

Je l'aime bien cette Maïwen. Elle a vraiment un truc pour raconter les choses, et les montrer.

Un film fin, fort, drôle et souvent émouvant...
Elles sont super toutes ces actrices...et bravo à la réalisatrice, actrice du film elle aussi...
J'ai passé un très bon moment! enthousiaste

Cool !
Parce que je trouve qu'elle est injustement boudée cette Maïwen, alors qu'elle a vraiment une approche du docu-fiction très "ludique" tout en nous parlant de thèmes tragiques.

Par qui est-elle boudée Maïwen?...Je n'en avais pas l'impression...
Ses sujets assez risqués (sa famille, les actrices...), elle s'en est vraiment bien sortie...Avec beaucoup d'humour, sans exclure l'émotion, mais sans appuyer sur elle, pour parler, comme tu le dis, de sujets tragiques...
C'est de plus, une bonne actrice, très juste, au jeu simple, naturelle...
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie


Messages : 22891
Inscription le : 02/02/2007
Age : 44
Localisation : Un peu plus loin.

Maïwenn Empty
MessageSujet: Re: Maïwenn   Maïwenn EmptyDim 8 Mar 2009 - 11:31

coline a écrit:
Queenie a écrit:
coline a écrit:
Queenie a écrit:
Maïwenn 19015810

Je l'aime bien cette Maïwen. Elle a vraiment un truc pour raconter les choses, et les montrer.

Un film fin, fort, drôle et souvent émouvant...
Elles sont super toutes ces actrices...et bravo à la réalisatrice, actrice du film elle aussi...
J'ai passé un très bon moment! enthousiaste

Cool !
Parce que je trouve qu'elle est injustement boudée cette Maïwen, alors qu'elle a vraiment une approche du docu-fiction très "ludique" tout en nous parlant de thèmes tragiques.

Par qui est-elle boudée Maïwen?...Je n'en avais pas l'impression...
Ses sujets assez risqués (sa famille, les actrices...), elle s'en est vraiment bien sortie...Avec beaucoup d'humour, sans exclure l'émotion, mais sans appuyer sur elle, pour parler, comme tu le dis, de sujets tragiques...
C'est de plus, une bonne actrice, très juste, au jeu simple, naturelle...

Ben... suffit de regarder le nombre de copies qui circulent déjà... pour moi c'est une forme de "bouderie" non ?
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Maïwenn Empty
MessageSujet: Re: Maïwenn   Maïwenn EmptyDim 8 Mar 2009 - 11:35

Queenie a écrit:
Ben... suffit de regarder le nombre de copies qui circulent déjà... pour moi c'est une forme de "bouderie" non ?

Une centaine...Oui...Pour un petit film d'auteur, c'est fréquent...Et c'est bien souvent pire d'ailleurs...Mais les critiques n'étaient pas si mauvaises...

Je vais aller voir combien il y avait de copies de Séraphine qui a fait un carton aux César...
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Maïwenn Empty
MessageSujet: Re: Maïwenn   Maïwenn EmptyDim 8 Mar 2009 - 11:38

coline a écrit:
Je vais aller voir combien il y avait de copies de Séraphine qui a fait un carton aux César...

136 actuellement...Etait-ce le chiffre à sa sortie?...Je ne sais pas... jypeurien
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie


Messages : 22891
Inscription le : 02/02/2007
Age : 44
Localisation : Un peu plus loin.

Maïwenn Empty
MessageSujet: Re: Maïwenn   Maïwenn EmptyJeu 3 Sep 2009 - 9:08

Marie a écrit:
[...]


Maïwenn Bal_de10

Un film de Maiwenn
Avec beaucoup, beaucoup de monde..

Vu et aimé par Queenie et Coline ( page 5 et 7 Films vus ou à voir)
Pour ma part, je ne me suis pas ennuyée, j'ai aimé certains moments , toutes les situations parodiques dans lesquelles elle met ses actrices, quelquefois très cruelles, beaucoup moins de la voir en permanence les filmer, et de son histoire personnelle avec Joey Starr.
Sur le même thème, j'avais, de très loin, préféré le film de Valéria Bruni Tedeschi ,Actrices ,beaucoup plus profond. Enfin, à mon goût.

Justement j'avais hésité à aller voir cet Actrices, connaissant la Valeria Bruni-Tedeschi, je craignais que ce ne soit trop profond, trop chouineries... (Tu ne nous en a pas parlé?)

Quant au côté narcissique de Maïwen il est indéniable, mais je trouve qu'elle arrive bien à l'équilibrer avec le reste. Mais c'est vrai que c'est limite parfois. Je me demande ce qu'elle donnerait à réaliser un film "sans elle"...


Dernière édition par Queenie le Jeu 3 Sep 2009 - 9:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Maïwenn Empty
MessageSujet: Re: Maïwenn   Maïwenn EmptyMer 19 Oct 2011 - 22:51

Maïwenn 19787873

Polisse de Maïwenn
Citation :
Le quotidien des policiers de la BPM (Brigade de Protection des Mineurs) ce sont les gardes à vue de pédophiles, les arrestations de pickpockets mineurs mais aussi la pause déjeuner où l’on se raconte ses problèmes de couple ; ce sont les auditions de parents maltraitants, les dépositions des enfants, les dérives de la sexualité chez les adolescents, mais aussi la solidarité entre collègues ...

Je n'ai pas aimé les deux premiers films de Maïwenn pour leur égocentrisme et un certain don pour la manipulation. Ces aspects-là se retrouvent dans Polisse, mais en mode (très) mineur. Qui pèsent peu dans la balance.

Ce n'est pas du réalisme à la Pialat. Mais presque. Ce n'est pas un documentaire. Mais pas loin. Dans Polisse, Maïwenn, nous plonge, jusqu'au cou, dans le quotidien de la Brigade de Protection pour Mineurs. Authenticité garantie, mais cela ne fait pas pour autant du (bon) cinéma. Le parti pris de la cinéaste est de raconter des affaires réelles, le plus souvent de pédophilie, dont l'aspect sordide n'est pas édulcoré, mais aussi de se pencher sur les rapports de travail et humains au sein de la BPM, très contrastés, entre solidarité, amitié, rivalité, haine rentrée. Des hommes et des femmes que l'on retrouve également dans leur vie privée, jamais simple, et contaminée par le boulot. Tout cela dans un désordre apparent, une "choralité" qui finit par faire sens malgré son côté fouillis. On retrouve bien quelques archétypes parmi les personnages de cette Brigade de démineurs, que certains qualifieront de caricaturaux. Et si le narcissisme de Maïwenn n'a pas entièrement disparu, il était bien plus présent dans ses deux premiers films, et il est englouti par l'urgence à filmer et l'énergie qui se dégage de Polisse. Les changements de ton sont brutaux et nécessaires. Sans humour, sans une certaine naïveté qui cache un art de la manipulation bien affirmée (mais quel cinéaste ne l'est pas, manipulateur ?). le film serait insoutenable de noirceur et glauque au possible. Il ne l'est pas, grâce à une poignée de scènes incroyables dont celle de l'adolescente à laquelle on a volé son portable et qui se termine par un fou rire général. Dans un rôle qui est tout, sauf polissé.

La même semaine sortent sur les écrans Hors Satan et Polisse. Deux films français aux antipodes l'un de l'autre. Aucun des deux n'est parfait, soit, mais ils ont chacun un vrai regard et une certaine audace dans un cinéma souvent tellement aseptisé. On n'est pas obligé de les aimer mais on doit se féliciter qu'ils puissent exister dans notre paysage.

PS : difficile de privilégier un acteur plutôt qu'un autre. Cependant, Joey Starr crève littéralement l'écran.

Maïwenn 19759410

Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar


Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Maïwenn Empty
MessageSujet: Re: Maïwenn   Maïwenn EmptyJeu 20 Oct 2011 - 10:04

à propos de Polisse, Maïwenn a fait appel en deuxième monteur à Yann Dedet qui a été l'un des monteurs de Pialat (ce qui explique sans doute que tu y fasses référence, sans compter que Dedet a monté le Police de Pialat...). Quant à Joey Starr, la réalisatrice n'hésite pas à dire qu'il est 'le meilleur acteur français actuel'... et vlan pour Dujardin Wink
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal


Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 43
Localisation : Tours

Maïwenn Empty
MessageSujet: polisse   Maïwenn EmptyVen 21 Oct 2011 - 20:43

suis allé voir Polisse.

ça marche pas mal, avec des morceaux de france qui ressemble à de la france, des histoires glauques mais poignantes et les acteurs marchent bien ou très bien. Le réalisme et la tension font passer le côté plan plan (ou convenu) de la mise en œuvre. Même quand on voit se mettre en place les vies privées ça tient encore pas mal. La suite du film vit pas mal sur ces acquis, et ça se voit facilement avec un certain intérêt même malgré le fait qu'il faut bien reconnaitre que ça tourne un peu à vide : l'absence d'histoire ou fil conducteur est supposée passer sur ces vies mêlées et les caractères... points sur lesquels le film apparait nettement plus fabriqué et caricatural, assez maniéré. Le côté assumé des décalages de milieux sert-il ou dessert-il le film ? (c'est l'ingrédient en plus par rapport à une construction de série us du moment).

C'est un peu dommage qu'on retombe là-dedans (french artistisme trop cool et un peu people) quand le début ressemblait à "oh ! un polar/film français qui ressemble à quelque chose qui ressemble !".

Bien mais le goût de cette légère déception reste après vision du film et moisi un peu sa vision d'ensemble (d'autant plus dommage vu le sujet).
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal


Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 43
Localisation : Tours

Maïwenn Empty
MessageSujet: Re: Maïwenn   Maïwenn EmptySam 22 Oct 2011 - 17:15

(ah ! je savais bien qu'il y avait un fil, que je n'ai pas retrouvé !).
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Maïwenn Empty
MessageSujet: Re: Maïwenn   Maïwenn EmptySam 22 Oct 2011 - 17:18

animal a écrit:
(ah ! je savais bien qu'il y avait un fil, que je n'ai pas retrouvé !).

Il manque juste le deuxième n de Maïwenn Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
animal
Tête de Peluche
animal


Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 43
Localisation : Tours

Maïwenn Empty
MessageSujet: Re: Maïwenn   Maïwenn EmptySam 22 Oct 2011 - 17:33

j'avais scruté l'index aussi. Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie


Messages : 22891
Inscription le : 02/02/2007
Age : 44
Localisation : Un peu plus loin.

Maïwenn Empty
MessageSujet: Pardonnez-moi.   Maïwenn EmptyJeu 27 Oct 2011 - 11:01

Maïwenn 11026310

Pardonnez-moi.


Revu hier ce film, (redif sur Arte, vous pouvez peut-être encore choper une autre redif, mais j'en sais rien).
Il est vraiment Terrible.
Il fait mal. Il détruit pour essayer de construire. Une famille qui sent mauvais les non-dits, les mensonges, la violence, les rancœurs, les blessures éternelles. Un film docufiction qui creuse dans les plaies purulentes. Des dialogues qui tranchent encore plus loin. Des silences et des gros plans dévastateurs sur des visages fermés qui se fissurent (ou pas).

Ce film n'est pas parfait. Il a plein de petites choses qui font dire : là c'est trop. Houla... encore une couche.
Mais il est extraordinaire.

Ça rappelle le thème de Festen.

Ce film, avec ses perfections et ses imperfections, ne vieillira jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Maïwenn Empty
MessageSujet: Re: Maïwenn   Maïwenn Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Maïwenn
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: