Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-17%
Le deal à ne pas rater :
Game & Watch Super Mario Bros System en Précommande
49.99 € 59.99 €
Voir le deal

 

 Kif du jour

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 35 ... 67  Suivant
AuteurMessage
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Kif du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kif du jour   Kif du jour - Page 3 EmptyDim 20 Nov 2011 - 20:27

....pétée de rire en écoutant le commentaire d'Arnaud Viviant sur le dernier Quignard au Masque et la Plume.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 39
Localisation : Tours

Kif du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kif du jour   Kif du jour - Page 3 EmptyDim 20 Nov 2011 - 21:03

hé, on n'a toujours personne qui l'a lu ici ? (ça me tente quand même un de ces jours, ça ressemble à une mauvaise addiction).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Kif du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kif du jour   Kif du jour - Page 3 EmptyDim 20 Nov 2011 - 21:10

Apparemment il reprend un thème (ça marche alors allons y) d'une femme, 47 ans, qui décide de tout quitter, retrouve son amant de jeunesse à Dinard et son frère également qui est l'amant du curé (pourquoi pas).....
Mais bon encore une fois je me suis fait prendre au piège de quelques phrases citées par Arnaud Viviant qui valent des points, ce qui m'a fortement dégrisée sur l'envie de le lire.
A noter que j'avais assez aimé Villa Amalia (les mêmes thèmes sauf que ça se passe sur une île italienne)
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Kif du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kif du jour   Kif du jour - Page 3 EmptyLun 21 Nov 2011 - 8:30

Pour Quignard, il y a aussi eu une critique de Chevilllard je crosi qui était tordante : il disait que c'était tellemnt léger/tranparent qu'on avait peur de voir ses genoux à travers le livre(je vais essayer de la rerouver)
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Kif du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kif du jour   Kif du jour - Page 3 EmptyLun 21 Nov 2011 - 9:34

animal a écrit:
hé, on n'a toujours personne qui l'a lu ici ? (ça me tente quand même un de ces jours, ça ressemble à une mauvaise addiction).
si, je l'ai lu.. mais tellement déçue, je ne voulais même pas en écrire une ligne là-dessus Cool

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Kif du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kif du jour   Kif du jour - Page 3 EmptyLun 21 Nov 2011 - 17:57

J'ai retrouvé l'article du Monde à propos de Les solidarités mystérieuses de Pascal Quignard.. Je ne sais pas ce que vaut le livre, mais Chevillard m'a bien fait rire!

Citation :
Silence, on tourne !

La littérature considérée comme un art du non-dit, du sous-entendu ou de l'ellipse, comme une variation autour du silence à peine plus croustillante que son thème, me laisse toujours assez perplexe. Le pain sans farine ni levin possède certes quelques avantages : il ne fait pas de miettes et n'encombre pas la huche. D'un autre côté, il ne nourrit pas son homme. Le roman tout en non-dit, en sous-entendus et en ellipses se dérobe à l'appréhension, nous en tournons les pages sans progresser, c'est vouloir écarter la brume avec la main ; seul notre toux nous fait quelquefois sursauter.
Le nouveau livre de Pascal Quignard, Les solidarités mystérieuses, constitue un parangon du genre. C'est une littérature de silhouettes et de chuchotements, expurgée, lointaine, inaccessible. Tout reste à faire. Le lecteur bien disposé se videra de la moitié de son sahg pour donner vie aux ectoplasmes qui lentement s'y meuvent, il peuplera de ses songes leurs têtes creuses, légères comme des ballons, et passera ainsi un moment très doux, promenant sa solitude dans un décor breton non dépourvu de charme, entre ciel et mer, 2deux infinis propices à ses méditations.
Claire est amoureuse du maire de La Clarté, tel est le lumineux argument du roman. Iun vitrier ne trouverait rien à redire à cette transparence. Longue femme fluette d'une quarantaine d'années, divorcée, ayant abandonné depuis longtemps ses 2 filles, polyglotte mais peu causante, Claire revient dans le village de son enfance à l'occasion du mariage d'une parente : elle ne repartira plus, définitivement ventousée au granite de ce petit port comme l'un de ses coquillages, secrétant elle aussi la carapace de nacre translucide qui tout à la fois l'isole et la distingue, intègre et différente, pure et fragile. Son frère Paul la rejoint bientôt ; il entretient une liaison avec le prêtre du coin, tant il est vrai que le sexe sans effroi est grotesque pantalonnade. Ce qui retient Claire en ce lieu, outre les ajoncs crochus de la lande ? Son amour de jeunesse, Simon, qu'elle a retrouvé et avec lui, sa passion intacte, absolue, impossible (car l'homme est marié). Puis survient le drame. Tout n'est pas fini cependant : l'amour est plus fort que la mort.
J'ai bien conscience de mettre les pieds dans le plat en résumant ainsi cette intrigue délicate, mes pieds chaussés de gros sabots dans ce plat de porcelaine diaphane au liseré d'or fin. De porcelaine, que dis-je ? « Maintenant, avec l'eau, une sorte de grésil se posait sur les pierres. Alors le chemin était fait comme du cristal. » Du cristal, voilà bien plutôt la matière de ce livre. Le lecteur voit ses genoux à travers. Histoire poignante, les procédés stylistiques mis en oeuvre pour charger ces pages d'intensité et de douleurs sont si voyants et systématiques que l'on entend grincer la mécanique narrative dans le silence prolongé des personnages. Ce sont de brusque ellipse spatio-temporelles succédant à de longues et précises descriptions, le passage soudain du présent à l'imparfait, l'alternance de la première et de la 3e personne. Ou encore, des phrases comme celle-ci, isolée entre 2 astérisques : « Elle marcha longtemps en silence. ». Au nombre de ces petites afféteries également, le fréquent retour à la ligne. Se détachent comme des vers, aspirant au rythme et au vertige du poème, de courtes phrases sèche et sans enjeu : « Elles restèrent assises dans l'herbe./Tout était silencieux. » Tout cela confère au récit une solennité glacée, d'où le rire est bani comme s'il était le propre du singe. Car le propre de l'homme, il faudrait être sourd pour ne pas l'avoir encore compris, c'est le silence.
Les frères Lumière ont séjourné dans le village, mais Claire n’aimee pas le cinéma : « Tout paraît faux au cinéma. Je trouve que tous les acteurs jouent très très mal. C'est consternant. Cette fausseté m'angoisse. » Seulement voilà, nous sommes justement devant ce film où tout est faux, empesé, calculé. Le récit procède par courtes séquences, tel un script, avec des indications de mise en scène, des figurants errants à l'arrière-plan. « La lumière était soit incertaine, doré, granuleuse, fabuleuse. Ou toute brune ou noire. Ou pâle mais opaque. Ou verte et pâle. » Et, plus loin : « C'était de nouveau la grande roche bleue qui affleurait de l'eau, qui sortait de l'eau grise, qui sortait ses petites pointes raides, roses et brunes clairsemées, sur la surface de l'eau. (…) Le ciel était entièrement jaunâtre. » Le chef opérateur est prévenu : il va avoir du boulot (prévoir un jeu complet de filtres).
Un qui va se la couler douce, en revanche, c'est l'ingénieur du son. Tant de silence, et des dialogues où ne s'échange que le bruit des voix. Paroles feutrées, envolées, paroles pour rien : « Toutes deux croyaient parler mais elles ne parlaient déjà plus entre elles. » Ou : « Elle n'avait rien entendu de ce que Simon lui avait dit. » Et le lecteur referme sèchement le livre, à moins que ce ne soit déjà son strapontin qui claque. « Il n'y a pas encore de sauterelles, de papillons, de cigales, d’abeilles. C'est un peu leur silence qu’elles entendent. Il n'y a pas de vent. Tout est vide. »
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Kif du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kif du jour   Kif du jour - Page 3 EmptyLun 21 Nov 2011 - 18:13

ça plus les phrases de Viviant c'est filmé, je ne lirai pas ce livre ou alors pour faire un truc du genre à eXPie ou plus récemment Animal avec ses oranges.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 39
Localisation : Tours

Kif du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kif du jour   Kif du jour - Page 3 EmptyLun 21 Nov 2011 - 20:25

Il va falloir que je le lise. Parce que tout ça ne répond pas à une autre question de fond (la description faite du non dit peut me brancher) : sérieux ou pas sérieux ou double face. ça m'intrigue !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Kif du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kif du jour   Kif du jour - Page 3 EmptyLun 21 Nov 2011 - 21:00

kenavo a écrit:
animal a écrit:
hé, on n'a toujours personne qui l'a lu ici ? (ça me tente quand même un de ces jours, ça ressemble à une mauvaise addiction).
si, je l'ai lu.. mais tellement déçue, je ne voulais même pas en écrire une ligne là-dessus Cool

Vraiment? J'avais lu une critique très positive (mais où?), moralité: il ne faut jamais écouter les critiques...
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Kif du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kif du jour   Kif du jour - Page 3 EmptyMar 22 Nov 2011 - 7:43

Une bonne critique, positive ou négative, devrait pouvoir nous faire imaginer que c'est un livre pour nous - ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Kif du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kif du jour   Kif du jour - Page 3 EmptyMar 22 Nov 2011 - 8:16

Cachemire a écrit:
kenavo a écrit:
animal a écrit:
hé, on n'a toujours personne qui l'a lu ici ? (ça me tente quand même un de ces jours, ça ressemble à une mauvaise addiction).
si, je l'ai lu.. mais tellement déçue, je ne voulais même pas en écrire une ligne là-dessus Cool

Vraiment? J'avais lu une critique très positive (mais où?), moralité: il ne faut jamais écouter les critiques...
ben.. ce livre peut certainement plaire à d'autres.. mais définitivement pas à moi
et je suis vraiment fan de Quignard, j'aime bien tous les livres que j'ai lu de lui jusqu'à présent, j'ai été trop contente qu'il avait choisi la Bretagne (et en plus les environs de Dinard que je connais encore mieux que le reste).. mais quelle déception.. jypeurien

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 39
Localisation : Tours

Kif du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kif du jour   Kif du jour - Page 3 EmptyMar 22 Nov 2011 - 12:51

la critique me motive beaucoup plus (et pas exclusivement pour de mauvaises raisons je crois) que la présentation plus standard, ou à prendre un standard pour une lanterne ? j'ai visionné l'extrait de la grande librairie qui donne une impression de bassement identitaire, et où tout évite l'écriture, par rapport à une image reçue du personnage c'est décevant je trouve.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
zazy
Sage de la littérature
zazy

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 71
Localisation : bourgogne

Kif du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kif du jour   Kif du jour - Page 3 EmptyMar 22 Nov 2011 - 17:13

Je me trouve face à un dilemme car je l'ai mis dans ma dernière commande (qui n'est pas encore partie), pourtant...., enfin, je ne sais plus (je vous jure que je ne suis pas normande)
Revenir en haut Aller en bas
http://zazymut.over-blog.com
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 45
Localisation : Yvelines

Kif du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kif du jour   Kif du jour - Page 3 EmptyMer 23 Nov 2011 - 16:02

Ce soir, un copain viens dîner à la maison.
16 ans qu'on ne s'est pas. Juste quelques mails de temps en temps (bonne année, mariage, naissance des gamins...)
On va avoir pas mal de choses à se dire.

On n'est pas couchés !
sourire

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 75
Localisation : Provence

Kif du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kif du jour   Kif du jour - Page 3 EmptyMer 23 Nov 2011 - 20:18

excellente soirée...............nuitée Harelde

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Kif du jour - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kif du jour   Kif du jour - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Kif du jour
Revenir en haut 
Page 3 sur 67Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 35 ... 67  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Un moment de détente… :: Bar ou autres fantaisies...-
Sauter vers: