Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Constantin Paoustovski

Aller en bas 
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Constantin Paoustovski  Empty
MessageSujet: Constantin Paoustovski    Constantin Paoustovski  Icon_minitimeSam 27 Déc 2014 - 17:24

Constantin Paoustovski  Paoust10


PAOUSTOVSKI  KONSTANTIN GUEORGUIEVITCH  (1892-1968)
Paoustovski (Paustovskij) appartient aux écrivains soviétiques qui bénéficièrent encore d'une solide formation classique et d'une vaste connaissance de la littérature occidentale, surtout française. Il ne découvrit que plus tard « la littérature russe, la plus grande du monde peut-être, qui s'emparait de nos cœurs [...]. Mais Mérimée, transparent et froid, nous était plus accessible que le torturé Dostoïevski. » Par sa formation, son ouverture d'esprit, la variété de ses connaissances et une bienveillance innée, Paoustovski est un humaniste de la lignée de Tourguéniev, Korolenko, Tchékhov.

Encyclopaedia Universalis


Pour ce que je sais, Constantin (ou Konstantin) Paoustovski  est considéré comme l' un des grands écrivains de l' époque. Un grand paysagiste comme Tourgueniev.
Georges Nivat, grand connaisseur de la littérature russe écrit dans la préface de La Tanche d' or.
- Ed. de l' Aube :

"Constantin Paoustovski est l' un des maitres du paysage russe. La description de la nature,
l' imersion dans le paysage ont toujours été un des grands thèmes de la littérature et de la peinture russe, mais sont meme au coeur d' un mythe fondamental de la psyché russe :
la rencontre de l' homme russe et de l' espace russe."

A suivre avec La Tanche d' or, une bien agréable découverte.


_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Constantin Paoustovski  Empty
MessageSujet: Re: Constantin Paoustovski    Constantin Paoustovski  Icon_minitimeSam 27 Déc 2014 - 18:27

Constantin Paoustovski  Tanche10

LA  TANCHE D' OR. -
Editions de l' Aube

La Tanche d' or est un receuil de nouvelles. De l' une à l' autres, memes paysages, memes personnages. Des gens de peu vivant et travaillant dans un kolkhoze. Au début du 20e siècle.
Le paysage, c' est la Metchoura, au coeur de la Russie,  avec ses lacs, ses forets.
Pour Paoustovski, une région à nulle autre  pareille.


"J' éprouve un sentiment de dévotion totale pour elle, mon vrai pays natal. IL ne me quittera jamais,
où que je me trouve."

Les personnages, il les a connus et aimés, tels son ami Rouvim. Ou le vieux Mitra, le jeune Vania,
le garde forestier. Sans oulier les chiens, les chats. Et le vieux hongre gris, qui après avoir trimé
durement, connait une retraite méritée, sauvé de l' éqarrissage par un brave homme au coeur d' or.

Les voilà tous ces personnages, autour d' un feu en hiver. Le narrateur et son ami lisant des vieux almanachs, ou écoutant les histoires du vieux Mitri.
Ils patientent en attendant le printemps et surtout l' été. Saison des promenades, des parties
de peche et des siestes occupées à regarder les constellations.
On y parle pas de travail. On est dans un kolkhoze pourtant. Mais comme on semble loin de tout.
Et notamment loin de la Russie soviétique des chantiers titanesques  et des plans quinquennaux.

Ici respire un monde à dimension d' homme ou d' enfant. Ce qui les lie, c' est l' amitié, une sorte
d' harmonie qu' il n' est pas besoin de définir.
Un monde où les animaux sont étroitement partie. Tous sont des humbles sans prérogative
spéciale dirait-on.
Que penser par exemple de ce garde forrestier qui sacrifie ses vacances pour essayer de sauvegarder une foret
malade ?
Le passage du temps se fait, semble-t-il au gré des saisons, des habitudes, bien plus que des contraintes.
Cette douceur  des paysages familiers et de tout ce qui en fait partie semble s' opposer à la brutalité
du régime.
Peut etre aussi, une manière de renouer avec une Russie ancienne, sans doute idalisée, nostalgique,
mais necessaire à la survie.

Le style de Paoustovski reflète cette humilité générale, simple mais nuancé, en demi teinte.
Poétique mais sans emphase ni mièvrerie.


"l' automne mariait soleil et brumes. Les arbres effeuillés de la foret laissaient voir de lointains nuages
et un ciel d' azur, profond.
La nuit frolait l' horizon, les étoiles tremblaient, tressaillaient dans les buissons qui entouraient notre
campement."

"Le vieux Mitri était allé au lac Glukhoie cueillir des framboises sauvages. Il en revint le visage convulséde terreur.
Il ne cessait de brailler par tout le village que les diables avaient élu domicile là-bas.
Il en tenait pour preuve son pantalon de toile déchiré. Et que l' un deux avait lacéré à coup de bec."

En fait de diable, il s' agissait après enquete d' un pélican échappé d' un cirque !


Constantin Paoustovski  Levita10


_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max
Main aguerrie
Max

Messages : 381
Inscription le : 21/03/2014
Localisation : Toulouse

Constantin Paoustovski  Empty
MessageSujet: Re: Constantin Paoustovski    Constantin Paoustovski  Icon_minitimeDim 28 Déc 2014 - 9:27

J'ai noté son nom. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Constantin Paoustovski  Empty
MessageSujet: Re: Constantin Paoustovski    Constantin Paoustovski  Icon_minitimeDim 28 Déc 2014 - 17:45

La préface de Georges Nivat m' a permis de découvrir un peintre paysagiste russe, que Paoustovski
connaissait et qui a peint les memes paysages que ceux des nouvelles de Paoustovski. Il s' agit d' Isaac Levitan, 1860-1900, dont l' auteur a loué la "douceur et la modestie".

Le tableau que j' ai placé à la fin de mon texte est de lui. En voilà d' autres.
J' aime.


Constantin Paoustovski  Levita11



Constantin Paoustovski  Levita12









Constantin Paoustovski  Levita13



Constantin Paoustovski  Levita14

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz


Dernière édition par bix229 le Dim 28 Déc 2014 - 18:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Constantin Paoustovski  Empty
MessageSujet: Re: Constantin Paoustovski    Constantin Paoustovski  Icon_minitimeDim 28 Déc 2014 - 17:55

A noter que la bibliographie française de Paoustovski est maigre actuellement.
L' oeuvre a pourtant été reconnue en France et traduite dans les années 7O par Gallimard.
A savoir :


L' Histoire d' une vie, Récits et nouvelles et Au coeur de la Russie.
Seules les nouvelles de La Tanche d' or sont rééditées régulièrement par Les Editions de l' Aube.
Et pour un prix dérisoire !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Constantin Paoustovski  Empty
MessageSujet: Re: Constantin Paoustovski    Constantin Paoustovski  Icon_minitimeDim 28 Déc 2014 - 18:06

C'est un "coup de coeur" à ma médiathèque, donc je note pour l'emprunter

merci Bix de m'avoir donné l'envie.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Constantin Paoustovski  Empty
MessageSujet: Re: Constantin Paoustovski    Constantin Paoustovski  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Constantin Paoustovski
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LIENS AMIS
» Constantin, mon ange...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature russe-
Sauter vers: