Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Arnošt Lustig [Rèpublique tchèque]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 52
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Arnošt Lustig [Rèpublique tchèque]   Sam 24 Jan 2015 - 17:55




Citation :
Né à Prague, Arnošt Lustig vit dans cette ville jusqu'à ce que les Nazis le déportent le 13 novembre 1942, en tant que Juif, au camp de Terezin d'où il est transféré à Auschwitz puis à Buchenwald. En avril 1945, il est dans un convoi pour Dachau quand la locomotive est détruite par un bombardier américain. Il parvient à s'échapper et se cache jusqu'à la fin de la guerre à Prague où il participera à l'insurrection anti-nazie.
Après la guerre, il étudie le journalisme à l'université Charles de Prague. Il couvre notamment en 1948 le conflit israélo-arabe pour la radio tchèque. C'est alors qu'il débute une carrière d'écrivain. Il écrit romans, nouvelles et scénarios qui sont traduits en une vingtaine de langues.
Pendant les années 1960, il participe à la "Nouvelle Vague" du cinéma tchèque en écrivant de nombreux scénarios tirés de ses propres romans qui sont portés à l'écran tels que Dita Saxova, Une oraison pour Katerina Horovitzova, Transport du paradis ou encore Diamonds of the Night.
En 1968, Arnošt Lustig doit quitter la Tchécoslovaquie à la suite de l'invasion soviétique et s'installe aux États-Unis avec son épouse Vera et ses enfants Josef et Eva. Il exerce comme professeur de littérature et cinéma à l'American University de Washington, D.C..
En 2003, après avoir pris sa retraite, il revient dans son pays natal où Václav Havel lui procure un appartement au château de Prague.
En 2006, l'année de son quatre-vingtième anniversaire, il reçoit diverses distinctions pour sa contribution à la culture tchèque. En 2008, il reçoit le prestigieux Prix Kafka.
Arnošt Lustig a été plusieurs fois proposé au Prix Nobel de littérature.
Il meurt le 26 février 2011 à l'âge de 84 ans.

Wikipédia

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 52
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Arnošt Lustig [Rèpublique tchèque]   Sam 24 Jan 2015 - 18:12

Elle avait les yeux verts .


Fine , de son vrai nom Hanka , déportée dans le camp d'Auschwitz alors que son père se suicide pour échapper à la barbarie et que sa mère et son frère mourront dans les chambres à gaz , réussira à traverser cette longue descente aux enfer au péril de son âme ....
La vie à tout prix , en se faisant passer pour une aryenne pour pouvoir être offerte en pâture aux soldats SS et échapper ainsi aux chambres à gaz  !
Mentir , accepter les pires humiliations que l'être humain est capable d'inventer dans ses délires de puissance , vivre chaque seconde dans la terreur d'être découverte , faire taire les états d'âmes dangereux pour que l'instinct de survie continue à fonctionner , ne plus penser au dégoût de soi , agir instinctivement comme l'animal traqué sans chercher à comprendre l'incompréhensible , savoir écarter les cuisses et se laisser souiller le corps quinze fois par jour par la plus crasse part de l'humanité et donner un peu de son âme à ces êtres déshumanisés qui réclament ce qu'ils ont perdu par le sang sur les mains et la haine ....

Citation :
"Etait-ce un péché de vouloir vivre ? "


Citation :

Son père regarderait-il son déshonneur comme pire que la mort? Lui qui avait tué son corps , non pas la religion de ses pères .
Et puis s'en sortir ....Se reconstruire , est-ce encore possible ? Une longue confession pendant dix jours auprès d'un rabbin rescapé lui aussi : est-ce suffisant pour racheter tous les péchés du monde que porte cet ange , petite Fine qui cherchera la renaissance car "Humilier , c'est une façon de tuer" .


Le seul commentaire acceptable face à un ouvrage d'une telle force serait celui du silence .

Un ouvrage essentiel pour qui poursuit le chemin de la mémoire , pas aisé mais qui aide peut-être à avancer , à se pardonner , à nourrir la plus infime parcelle de vie sur cette terre :
"La vie appartient aux vivants .La part des morts se borne à la vénération."

Une écriture crue et sèche mais aussi magnifiquement poétique renforçant l'atrocité de la jouissance perverse de ses hommes poussés au paroxysme de la plus pure folie destructrice : une lecture puissamment dérangeante , nous laissant en proie avec nos doutes et nos failles mais fortement salvatrice pour qui acceptera ce cadeau d'écriture .

A lire d'une traite ou à abandonner dès les premières pages : 500 pages qui dérangent , bousculent , violentent et amènent le lecteur à ouvrir les portes de sa conscience , à se poser les vraies questions sans jamais trouver de réponse ...

A noter que la construction du roman laisse dès le début entre-apercevoir la lumière : c'est un proche de Fine dont on ne connaitra pas l'identité avant la fin  qui raconte , ce qui permet de reprendre un peu son souffle à certains moments . Et puis Fine ....même si elle ressemble à un ange .... c'est une poussière de vie avec sa lumière intrinsèque et c'est formidablement bien rendu par les mots de Arnost Lustig : ça aide à traverser le long couloir qu'est ce roman . Petite lumière deviendra grande .

Des maladresses stylistiques , des longueurs , l'ossature du récit aussi n'est pas exempt de faiblesses ; mais à un tel degré d'intensité sur un sujet aussi douloureux , il serait outrageant de s'y apesantir .

Inutile d'écrire peut-être : une lecture  INOUBLIABLE .
Heureusement .

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  


Dernière édition par églantine le Sam 24 Jan 2015 - 21:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
avatar

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

MessageSujet: Re: Arnošt Lustig [Rèpublique tchèque]   Sam 24 Jan 2015 - 18:44

Je suis content car c'est exactement ce que j'ai ressenti en le lisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Arnošt Lustig [Rèpublique tchèque]   Sam 24 Jan 2015 - 20:51

merci Eglantine pour ton commentaire sur ce livre dont j'imagine les émotions qui doivent ébranler le lecteur.

(présent à ma médiathèque)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Arnošt Lustig [Rèpublique tchèque]   Sam 24 Jan 2015 - 21:26

Bédoulène a écrit:
(présent à ma médiathèque)

pas dans la mienne. Ca m'arrange bien, il fait un peu peur, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 49
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Arnošt Lustig [Rèpublique tchèque]   Dim 25 Jan 2015 - 15:26

églantine a écrit:
sa mère et son frère mourront dans les chambres à gaz , réussira à traverser cette longue descente aux enfer au péril de son âme ....
La vie à tout prix , en se faisant passer pour une aryenne pour pouvoir être offerte en pâture aux soldats SS et échapper ainsi aux chambres à gaz  !
Mentir , accepter les pires humiliations que l'être humain est capable d'inventer dans ses délires de puissance , vivre chaque seconde dans la terreur d'être découverte , faire taire les états d'âmes dangereux pour que l'instinct de survie continue à fonctionner , ne plus penser au dégoût de soi , agir instinctivement comme l'animal traqué sans chercher à comprendre l'incompréhensible ,

C’est dur dur et on doit se poser plein de questions à la lecture de ce livre. Le titre a l’air si innocent…

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 52
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Arnošt Lustig [Rèpublique tchèque]   Dim 25 Jan 2015 - 16:18

pia a écrit:
églantine a écrit:
sa mère et son frère mourront dans les chambres à gaz , réussira à traverser cette longue descente aux enfer au péril de son âme ....
La vie à tout prix , en se faisant passer pour une aryenne pour pouvoir être offerte en pâture aux soldats SS et échapper ainsi aux chambres à gaz  !
Mentir , accepter les pires humiliations que l'être humain est capable d'inventer dans ses délires de puissance , vivre chaque seconde dans la terreur d'être découverte , faire taire les états d'âmes dangereux pour que l'instinct de survie continue à fonctionner , ne plus penser au dégoût de soi , agir instinctivement comme l'animal traqué sans chercher à comprendre l'incompréhensible ,

C’est dur dur et on doit se poser plein de questions à la lecture de ce livre. Le titre a l’air si innocent…
Oui , et la couverture aussi , voilà pourquoi j'ai entamé ma lecture détendue ; j'avais choisi ce livre , premier sur ma Pal (acheté pour la chaîne de lecture et proposé par Hanta ) parce-qu'il me plaisait visuellement ! Hummm la détente fut de courte durée mais je n'ai aucun regret !


_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Arnošt Lustig [Rèpublique tchèque]   Dim 25 Jan 2015 - 19:13

Oui, d'autant que Lustig en allemand veut dire drôle (si je ne me trompe pas trop)... Je note également le nom de cet auteur et ce titre. Merci églantine.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Arnošt Lustig [Rèpublique tchèque]   Dim 25 Jan 2015 - 20:21

Pas disponible à la bibliothèque mais je note.
Merci Eglantine.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arnošt Lustig [Rèpublique tchèque]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arnošt Lustig [Rèpublique tchèque]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procureur de la république
» PUBLIQUE OU PARAPUBLIQUE?
» La Couronne de la république
» FEDERALISME – Le président de la République refuse de promulguer un décret
» "République Fédérale Française", prototype ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: