Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Pierre Boulle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Pierre Boulle   Mer 20 Avr 2016 - 20:40



Citation :
Pierre Boulle, né le 20 février 1912 à Avignon et décédé le 31 janvier 1994, est un écrivain français, ingénieur de formation (Supélec).

Son père, un avocat excentrique, écrit sur le théâtre dans un journal, avant d'épouser la fille du directeur Thérèse, sage et très catholique. Pierre a une grande complicité avec son père. Tous deux adorent la littérature, les livres, la chasse et les jeux. Rien ne trouble l'enfance tranquille que Boulle a passé en famille avec ses sœurs Suzanne et Madeleine, ni même la Première Guerre mondiale. Vers la fin de la guerre, en 1918, il entre au lycée d'Avignon. Soudain, c'est le drame : son père meurt d'une maladie du cœur en 1926. L'adolescent est malgré lui projeté dans le monde adulte. Fini, la chasse, les jeux et même l'amour des livres. Son but désormais est de devenir ingénieur, pour aider sa mère. À 24 ans, Boulle se retrouve dans la forêt tropicale de Malaisie, à 50 kilomètres de Kuala Lumpur, la capitale. Pendant trois ans, il travaillera comme un forcené, loin de l'Europe.

En 1939, la Seconde Guerre mondiale ravage le monde. En 1940, Boulle, qui est toujours en Asie, s'engage dans la Résistance et rejoint la France libre. Muni d'un faux passeport anglais, sous l'identité de Peter John Rule, il part en mission contre les Japonais, alliés des Allemands. En 1942 il est capturé par des militaires français du gouvernement de Vichy qui le condamnent aux travaux forcés à perpétuité. Deux ans plus tard, en 1944, il parvient à s'évader de Saïgon et rejoint la Force 136 du SOE en Asie du Sud-Est à Calcutta.

Après la guerre, lorsqu'il retrouve la France libérée par le général de Gaulle et les Forces françaises libres, on le couvre de médailles pour ses exploits. En 1950, il se décide a écrire des romans, et c'est ainsi qu'il publie un roman d'aventures, Le Pont de la rivière Kwai en 1952 et un roman de science-fiction, La Planète des singes en 1963.

Il meurt le 31 janvier 1994.
source : fichesdelecture.com

Une biographie plus étoffée : wikipedia.org

Côté histoire c'est copieux et exotique, côté histoires difficile d'être passé à côté du Pont de la rivière Kwai et de La Planète des singes ! Des films en tout cas.

Bientôt sur votre écran : La Planète des singes version papier...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Pierre Boulle   Jeu 21 Avr 2016 - 8:40

en attendant le film la planète des singes m' a fait flipper vu la possibilité que l'homme détruise sa planète !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Pierre Boulle   Jeu 21 Avr 2016 - 13:02



La Planète des singes (1963)

Allons travailler notre bronzage sur la planète Soror dans cette histoire en forme de bouteille à la mer (en forme de cosmos la mer). Trois humains en voyage dans l'espace, direction Betelgeuse, atterrissent sur une planète qui ressemble beaucoup à la Terre. Sur place les humains ont l'air sauvage et ce sont des singes qui sont les maîtres. Jusque là ça vous cause et vous revoyez Charlton Heston et la petite pampa verdoyante du film. Et moi aussi je me disais que "ouais, ça colle".

L'écriture est un peu plate et abusent un rien de la répétition récapitulative de lignes directrices mais les différences avec le film relèvent l'intérêt. Parce qu'en fait pour l'essentiel c'est différent. Beaucoup moins champêtre d'abord, ici on parle ville, automobiles et laboratoires. Les singes n'en sont pas exactement au point des humains de l'aujourd'hui des années 60 mais ils n'en sont pas loin.

Une société structurée autour de trois espèces : gorilles, orang-outans et chimpanzés et surtout l'objectif scientifique de cette société. Façon de tourner autour de questions de société comme de savoir ce qui ferait une civilisation, la sauvagerie et une approche originale (mais moins que dans Les animaux dénaturés) de la tolérance et du racisme (à travers cette version spécisme).

J'aurais préféré la même chose avec une forme plus fine ou déliée mais j'ai bien profité de cette balade qui joue assez habilement de perspectives au départ communes. Rafraîchissant et assez plaisant avec les deux femmes antinomiques de l'histoire : Nova la bête humaine et Zira la guenon spirituelle.

Pas le choc du siècle mais content de l'avoir lu et petit plaisir chauvin avec de la SF qui parle français et Orly à la place de la statue de la liberté.

Et puis je trouve pas mal de charme à l'emballage de l'ensemble dans la dérive d'un couple de plaisanciers de l'espace...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Pierre Boulle   Jeu 21 Avr 2016 - 13:15

merci pour ton commentaire Animal ; alors cette planète n'est pas la Terre (?)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Pierre Boulle   Jeu 21 Avr 2016 - 13:30

beeeen ptet ben que oui, ptet ben que non. tongue

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Pierre Boulle   Jeu 21 Avr 2016 - 16:58

animal a écrit:
Jusque là ça vous cause et vous revoyez Charlton Heston et la petite pampa verdoyante du film. Et moi aussi je me disais que "ouais, ça colle".


Ah oui je revois tout à fait!

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Pierre Boulle   Jeu 21 Avr 2016 - 23:34

un truc comme ça ?


_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Pierre Boulle   Ven 22 Avr 2016 - 22:21

Assez...Avec la tête de statue de la liberté dans le sable...des immeubles abandonnés et des hommes en cage qui grommèlent.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pierre Boulle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre Boulle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» Pierre Chaunu (1923-2009).
» La "Pierre de Caen"
» Le Havre - PIERRE DUBOIS
» Je me présente : Pierre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: