Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Mahmoud Darwich

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Constance
Zen littéraire
avatar

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Mahmoud Darwich   Sam 15 Juin 2013 - 15:49



Nos tasses de café. Les oiseaux. Les arbres verts
Aux ombrages bleus et le soleil qui saute d’un
Mur à l’autre telle une gazelle ...
L’eau des nuages aux formes infinies
Dans ce qui nous reste du ciel,
Et d’autres choses encore dont le souvenir est remis
à plus tard,
Montrent que ce matin est fort, resplendissant,
Et que nous sommes les hôtes de l’éternité.


(Extrait de "Etat de siège", in Anthologie (1992-2005), édition bilingue, traduction Elias Sanbar/ Collec. Babel)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
avatar

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Mahmoud Darwich   Ven 4 Oct 2013 - 10:03


.


En un jour
A ce jour pareil



En un jour à ce jour pareil,
dans la travée secrète de l'église,
en une splendeur toute féminine,
en l'année bissextile, dans la rencontre,
ce matin, du vert
éternel et bleu marin,
de la forme et du contenu,
du tangible et du mystique,
sous une tonnelle débordante,
à l'ombre d'un moineau
qui aiguise l'image du sens,
en ce lieu sentimental,
je rencontrerai ma fin et mon commencement
et je dirai : Malheur à vous deux !
Emportez-moi et laissez
le coeur de la vérité, frais
pour les hyènes affamées.
Je dirai : Je ne suis ni citoyen
ni réfugié.
Je désire une seule chose, nulle autre,
une seule chose,
une mort simple, paisible,
en un jour à ce jour pareil,
dans l'allée secrète des sambacs,
une mort qui me consolera,
un peu ou largement,
d'une vie que je recensais
en minutes
ou migrations.
Je désire une mort en ce jardin
ni plus ni moins !


(Extrait de "Ne t'excuse pas", in Anthologie (1992-2005), édition bilingue, traduction Elias Sanbar/ Collec. Babel)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
avatar

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Mahmoud Darwich   Ven 30 Mai 2014 - 12:09

.


Discours de l'homme rouge




Mort, ai-je dit ? Il n'y a pas de mort.
Seulement un changement de monde.

Seattle




I



Ainsi, nous sommes qui nous sommes dans le Mississipi. Et les reliques d'hier nous échoient. Mais la couleur du ciel a changé et la mer à l'Est a changé.
O maître des Blancs, seigneur des chevaux, que requiers-tu de ceux qui partent aux arbres de la nuit ? Elevée est notre âme et sacrés sont les pâturages. Et les étoiles sont mots qui illuminent ... Scrute-les, et tu liras notre histoire entière : ici nous naquîmes entre feu et eau, et sous peu nous renaîtrons dans les nuages au bord du littoral azuré.
Ne meurtris pas davantage l'herbe, elle possède une âme qui défend en nous la terre.
O seigneur des chevaux, dresse ta monture qu'elle dise à l'âme de la nature son regret de ce que tu fis à nos arbres. Arbre mon frère. Ils t'ont fait souffrir tout comme moi.
Ne demande pas miséricorde pour le bûcheron de ma mère et de la tienne.




(Extrait de Onze astres, in Anthologie (1992-2005)/ traduit de l'arabe par Elias Sanbar/ Collec. Babel)




Citation :
Le génocide des Indiens inspire à Darwich son poème peut-être le plus authentiquement tragique, fruit d'une longue méditation sur le rapport entre modernité européenne et exclusion des peuples de couleur - et d'une lecture assidue de la poésie des Peaux-Rouges. (Extrait de la préface de Farouk Mardam-Bey)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mahmoud Darwich   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mahmoud Darwich
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Décès du cheikh Tantaoui

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: