Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Pietro Citati [Italie]

Aller en bas 
AuteurMessage
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Pietro Citati [Italie] Empty
MessageSujet: Pietro Citati [Italie]   Pietro Citati [Italie] Icon_minitimeMer 23 Jan 2008 - 19:21

Pietro Citati [Italie] Citati10

Pietro Citati (1930 à Florence) est un écrivain et un intellectuel italien, auteur de nombreux essais dont certains ont été traduits en français (et dans d'autres langues).

l étudie à Turin à l'Institut social puis fait son lycée (lettres) au D'Azeglio. En 1942, Turin est bombardée et sa famille déménage en Ligurie : c'est ici qu'il débute, en autodidacte l'étude de Shakespeare, lord Byron, Platon, Homère, Dumas, Poe. En 1951, il se diplôme de la prestigieuse École normale supérieure de Pise (lettres modernes). Il débute une carrière de critique littéraire, en collaborant à des revues comme Il Punto (aux côtés de Pier Paolo Pasolini), L'Approdo et Paragone. Dans les années soixante, il commence à écrire sur le quotidien Il Giorno. De 1973 à 1988 : il s'occupe des articles de culture du Corriere della Sera. Il devient critique littéraire dans La Repubblica.

Il a obtenu de nombreux prix dont le Prix de la latinité (Académie française et Académie des lettres brésiliennes) en 2000, mais aussi le prestigieux prix Strega.

Sources Wikipedia

Après Alabama song qui m'a fait acheter ( et lire bientôt..) La mort du papillon, retrouver Marina Tsvetaïeva dans Central Europe m'a fait rechercher dans les rayons de ma bibliothèque Portraits de femmes

Pietro Citati [Italie] Portra10


Présentation de l'éditeur:

C'est dans toute la plénitude de leur présence que Pietro Citati fait surgir devant nous sainte Thérèse d'Avila, Jane Austen, Lou Andreas-Salomé, Virginia Woolf, Katherine Mansfield, Marina Tsvetaïeva, Karen Blixen, Simone Weil, Flannery O'Connor, Cristina Campo, Anna Maria Ortese, Ingeborg Bachmann... Dans nombre de ces vies de femmes, dans les livres écrits par ces femmes, la littérature a peut-être rejoint ses extrêmes possibilités tragiques. La concentration spirituelle, le courage de l'intelligence, la fermeté d'esprit, le désespoir, le feu, la fureur, le rêve de l'âme pure culminent dans ces figures féminines qui nous conduisent du Moyen Age à la fin du XXe siècle.
Portraitiste hors pair, Pietro Citati accorde toujours son " métronome intérieur " au rythme de l'artiste ou de l'écrivain dont il nous conte la vie et l'œuvre. L'intrépide acuité du regard, la finesse de l'analyse, la vivacité du récit, l'élégance du trait et le charme de l'expression caractérisent ses Portraits de femmes.

à suivre!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Pietro Citati [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Pietro Citati [Italie]   Pietro Citati [Italie] Icon_minitimeSam 9 Fév 2008 - 2:19

La mort du papillon- Zelda et Francis Scott Fitzgerald
traduit de l'italien par Brigitte Pérol
Editions L'Arpenteur


Le 15 novembre 1941, Ernest Hemingway écrivit à un ami commun." Scott.. avait encore assez de technique et d'esprit romantique pour faire n'importe quoi, mais depuis longtemps toute la poussière avait disparu de l'aile du papillon, même si cette aile a continué à battre jusqu'à la mort du papillon"...
Le 15 novembre 1941, le vieux papillon était mort depuis presque un an.


Pour moi ,qui avais été fascinée très tôt par Tendre est la nuit qui était déjà, romancée, l'histoire de ce couple puisque Fitzgerald ne se nourrissait que d'eux-mêmes pour construire ses personnages, après Alabama Song que j'avais beaucoup aimé, je n'ai pas voulu quitter le couple Fitzgerald sans lire cette brève approche de Pietro Citati de ces personnages célèbres pour leurs dons, mais aussi leurs excès, et leur goût de l'autodestruction. Je n'ai pas appris grand chose de plus, si ce n'est que
je n'ai plus Alabama Song, mais il me semble qu'Hemingway n'était pas cité, et apparaissait sous un autre nom? Il est qualifié d'ami " abject", ici...
En fait, ce qui fait l'intérêt du livre de Pietro Citati, c'est son analyse très fine de l'oeuvre de Scott Fitgerald , en particulier Tendre est la nuit , qui est un roman sur le "charme" . Ce dont Fitgerald croyait manquer et trait de caractère qu'il a donné à son personnage Dick Diver, artiste, inventeur, séducteur , aimé de ses amis "d'un amour fasciné et sans réserves", mais qui échoue quand même parce que le charme peut recéler en lui une qualité destructrice et auto-destructrice. Se faire aimer de tous en permanence épuise les réserves d'énergie ...
Tendre est la nuit, c'est le début de la fin pour Scott, car le roman n'eut pas le succès espéré...

" La critique la plus stupide fut celle d'Hemingway ,qui avait l'habitude perverse d'assassiner ses rivaux et d'enterrer leurs cadavres. Selon Hemingway, Fitgerald ne savait pas penser, ne connaissait pas la réalité, n'écoutait pas les autres, n'oubliait jamais sa tragédie personnelle, n'avait aucune discipline."


Et la fin, on la connait. Il disait de Zelda en septembre 1935: " Comme toujours, aujourd'hui encore, je me sens plus proche d'elle que de tout être humain. Cela ne me déplairait pas si, dans quelques années, Zelda et moi pouvions nous blottir ensemble sous une pierre dans quelque vieux cimetierre de ces contrées."
Son voeu a été réalisé. Et sur la pierre , les derniers mots de Gatsby le Magnifique : " Ainsi nous continuons à frapper l'eau, barques luttant contre le courant, repoussées sans trève vers le passé."

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Pietro Citati [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Pietro Citati [Italie]   Pietro Citati [Italie] Icon_minitimeLun 3 Mar 2008 - 21:28

Je viens de terminer La mort du papillon.

Marie j'aurais choisi les mêmes passages, merci.

Ce petit livre est très puissant.

Je vais certainement lire Alabama song également
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Pietro Citati [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Pietro Citati [Italie]   Pietro Citati [Italie] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Pietro Citati [Italie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» Tremblement de terre en Italie
» Italie: des feux rouges truqués pour multiplier les amendes
» FOOT – Pourquoi l’Italie joue-t-elle en bleu ?
» WESDIEP en 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: