Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Peter Handke [Autriche]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Peter Handke [Autriche] Empty
MessageSujet: Peter Handke [Autriche]   Peter Handke [Autriche] Icon_minitimeDim 18 Fév 2007 - 22:08

Peter Handke [Autriche] Peter_10
Bio : (source Bibliomonde et Wikipedia)
Citation :
Né 1942 à Griffen dans une famille de petits paysans autrichiens. Sa mère est d'origine slovène. Il n'a pas de père connu. Sa mère se marie. C'est son beau-père (un alcoolique qu'il déteste) qui lui donne un nom et quatre frères et sœurs. Son enfance est marquée par la guerre.

Il commence à écrire à l'âge de 16 ans. Lorsque la maison d'édition Suhrkamp accepte son premier roman Les Freulons (1965), il interrompt ses études de droit qu'il était sur le point de terminer et mènera dès lors une existance d'écrivain indépendant.

En 1966, instantanément, il devient célèbre par le succès de sa pièce de théâtre Outrage au public et par le scandale qu'il provoque en attaquant les principes esthétiques du Groupe 47, un cercle d'écrivains et de critiques qui, jusque-là, dominait incontestablement la littérature de langue allemande d'après-guerre.

[...]

Il multiplie les écrits, romans, pièces de théâtre, essais et obtient presque tous les grands prix littéraires autrichiens et allemands. Il signe des scénario de films pour le réalisateur Wim Wenders, lequel adapte plusieurs des romans d'Handke. Il a vécu à Salzbourg, à Düsseldorf, à Berlin. En 1991, il s'installe à Chaville, près de Paris.

[...]

La crise yougoslave lui font redécouvrir ses racines slaves. En 1991, il prend position contre l'indépendance de la Slovénie dont il est originaire. En 1996, il prend l'opinion publique occidentale à rebrousse-poils en soutenant sans réserve pour le peuple serbe. Il quitte l'Église catholique pour protester contre la position du Vatican dans le conflit.

[...]

Ses écrits ont déclenché la polémique lorsqu'il est intervenu en faveur de la Serbie. Le 18 mars 2006, à l'occasion des funérailles de Slobodan Milošević, il a déclaré : « Le monde, le soi-disant monde sait tout sur la Yougoslavie, la Serbie. Le monde, le soi-disant monde, sait tout sur Slobodan Milošević. Le soi-disant monde connaît la vérité. C'est pour ça que le soi-disant monde est absent aujourd'hui, et pas seulement aujourd'hui, et pas seulement ici. Le soi-disant monde n'est pas le monde. Moi, je ne connais pas la vérité. Mais je regarde. J'écoute. Je ressens. Je me souviens. Je questionne. C'est pour ça que je suis aujourd'hui présent, près de la Yougoslavie, près de la Serbie, près de Slobodan Milosevic ». Cette intervention a entraîné l'annulation par l'administrateur général de la Comédie française, Marcel Bozonnet, des représentations de sa pièce Voyage au pays sonore ou l'art de la question prévues pour 2007, et également une polémique à Düsseldorf, où un jury indépendant avait décerné le prix Heinrich Heine à Peter Handke, mais le conseil de la ville a refusé d'attribuer ce prix prestigieux doté de 50 000 euros. Pour éviter de faire enfler la polémique, Handke qui avait lui-même anticipé un vote négatif du conseil, renonça finalement au prix.

Bibliographie

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)

Œuvres
Les Frelons (1966)
Bienvenue au conseil d'administration (1967)
Le Colporteur (1967)
Espaces intermédiaires (1969)
L'Angoisse du gardien de but au moment du penalty (1970) Pages 3
Le Vent et la mer (pièces radiophoniques) (1970)
La Courte lettre pour un long adieu (1972) Pages 1
J'habite une tour d'ivoire (1972)
Le Malheur indifférent (1972)
L'Heure de la sensation vraie (1975)
Faux mouvements (1975)
La Femme gauchère (1976) Pages 1
Le Poids du monde (1977)
Lent retour (1979)
La Leçon de la Sainte-Victoire (1980) Pages 2
Histoire d'enfant (1981)
L'Histoire du crayon, carnet (1982)
Le Chinois de la douleur (1983)
Le Recommencement (1986)
L'Absence (1987)
L'Après-midi d'un écrivain (1987)
Poème à la durée (1987) Pages 2
Essai sur la fatigue (1989)
Encore une fois pour Thucydide (1990)
Essai sur le juke-box (1990)
Essai sur la journée réussie (1991)
Mon année dans la baie de personne (1994)
Quelques notes sur le travail de Jan Voss (1995)
Un voyage hivernal vers le Danube (1996)
Par une nuit obscure je sortis de ma maison tranquille (1997)
La Perte de l'image ou Par la Sierra de Gredos (2002)
Milos Sobaïc, avec Dimitri Analis (essai sur le peintre yougoslave) (2002)
Don Juan (2004)
À ma fenêtre le matin, Paris, Verdier (2006)
Kali (2006) Pages 2
La Nuit Morave (2008, trad. Olivier Le Lay)
Coucous de Velika Hova (2011)
Hier en chemin : Carnets, novembre 1987-juillet 1990 (2011)
Les beaux jours d'Aranjuez - un dialogue d'été (2012) Pages 3

Théâtre
Outrage au public (1966)
Introspection (1966)
Prédiction (1966)
Appel au secours (1967)
Gaspard (1967)
Le Pupille veut être tuteur (1969)
Quodlibet (1970)
La Chevauchée sur le lac de Constance (1971)
Les Gens déraisonnables sont en voie de disparition (1974)
Par les villages (1981)
Voyage au pays sonore ou l'Art de la question (1989)
L'Heure où nous ne savions rien l'un de l'autre (1992)
Préparatifs d'immortalité (1997)

En allemand
Der große Fall : Pages 2

Citation :
mise à jour le 2/10/2012, page 3

Le violent besoin de solitude d´Ann Hidden ( "Villa Amalia, Pascal Quignard) m´avait troublée au point de chercher auprès de ” LA FEMME GAUCHÈRE "( Peter Handke) ce qu´il pouvait y avoir de si envoûtant, de si urgent à vouloir vivre seule. Je voulais en savoir plus sur cet art de rompre le quotidien, sans lâcheté ni démission.
Ann s´enfuit sur un coup de tête, prise d´une brutale fièvre destructrice et vengeresse, trop ecoeurée quand elle voit que son compagnon la trompe. Les raisons de Marianne” la gauchère” sont bien differentes. Elle reste chez elle ( seule avec son enfant), demandant à tout le monde de partir:

"« Sans raison », sous le coup d'une illumination qu'elle n'expliquera pas, la femme de ce récit demande à son mari de s'en aller, de la laisser seule avec son fils de huit ans. La voici, désormais, « libre », bien que le mot, trop grand, trop précis, ne soit pas prononcé, ni pensé peut-être. Avec la simplicité déroutante que nous lui connaissons, Peter Handke impose puissamment à l'enchaînement des faits et gestes insignifiants de la vie quotidienne une dimension universelle et tragique."

Si c´est Charlotte Rampling que je vois sous les traits d´Ann, c´est le visage d´Emily Watson qui prend place pour le personnage de la gauchère. Je sais que c´est une autre actrice -que je connais pas du tout- qui interprète la gauchère, dans le film qui a eté tiré du roman, et je ne doûte pas qu´elle le fasse merveilleusement. Mais j´aime l´apparence un peu égarée d´Emily Watson, son enorme registre dans les difficultés de communication avec les autres, son entêtement aussi, cette manière de se présenter à son entourage sans fard ni pretentions, sans se sentir obligée de trop donner d´explications.

La gauchère est une femme simple et pourtant très exigeante, elle ne se laisse pas intimider par les idées qui courent les rues, du genre “ c´est le temps qui déteriore les amants, degradant leur image leurs sentiments, et leur desir"
Marianne ( la gauchère) dit:
J´attends d´un homme qu´il m´aime pour ce que je suis et pour ce que je deviendrai.”Elle a l´aplomb de ceux qui ne font pas de concessions car se retrouver seule ne lui fait pas peur.
L´homme dont je rêve sera celui qui aime en moi la femme qui ne dépend plus de lui”.- et qu´aimerez-vous en lui?- Cette sorte-là d´amour.”
Marianne n´alimente pas l´amour de la connaissance de l´autre. Ce qu´elle ignore de son amant l´attire tout autant que ce qu´elle sait déjà de lui
Même si j´etais tout le temps avec lui, je ne voudrais jamais arriver à le connaître”.Le livre de Handke est une reflexion sur la liberté, qui passe inévitablement par l´apprentissage de la solitude et le refus du regard des autres:
"Pensez ce que vous voudrez. Plus vous croirez pouvoir parler de moi, plus je serai libre à votre égard. Parfois, il me semble que ce qu'on apprend de neuf sur les gens n'a déjà plus de valeur. À l'avenir, si quelqu'un m'explique comment je suis - et fût-ce pour me flatter ou me rendre plus forte -, je n'admettrai plus une telle insolence". Voilà, comme dirait Quignard :”Plaisir non pas d´être seul, mais d´être capable de l´être “.
La solitude a un prix, : le confort et la chaleur de la vie quotidienne, l´appartenance à un groupe.
Vouloir la conquerir n´est pas denué d´aventure ni de risques. Mais la douleur qui résulte du sacrifice mène vers la liberté, contrairement à la douleur engendrée par la soumission, le conformisme et la monotonie qui elle, ne débouche que sur le train-train des habitudes et de la monotonie.
“ La douleur est comme une hélice
Sauf que çà ne mène nulle part
Et ce qui tourne c´est l´hélice”.
Il y a beaucoup de douceur cachée derrière les asperités des personnajes de ce roman, beaucoup de calme et de beauté dans la description de la nature, des hivers de cette ville d´Allemagne. Un roman d´écriture simple et dépouillée, qui soulève pourtant de grandes questions, même si l´action semble se dérouler entre les courses au super-marché, l´attente d´un voyageur qui arrive à l´aeroport ou le temps passé à la fenêtre du salon, quand on est un peu desoeuvré, la tête dans les nuages et que l´on regarde absent le spectacle de la rue.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Peter Handke [Autriche] Empty
MessageSujet: Re: Peter Handke [Autriche]   Peter Handke [Autriche] Icon_minitimeMer 23 Jan 2008 - 10:48

Aujourd´hui, Assouline parle de Peter Handke sur son Blog, la République des livres.
Je trouve courageux de la part d´un auteur de dire " je n´ai plus rien à dire, je me tais"
http://passouline.blog.lemonde.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Peter Handke [Autriche] Empty
MessageSujet: Re: Peter Handke [Autriche]   Peter Handke [Autriche] Icon_minitimeMer 23 Jan 2008 - 12:31

swallow a écrit:
Aujourd´hui, Assouline parle de Peter Handke sur son Blog, la République des livres.
Je trouve courageux de la part d´un auteur de dire " je n´ai plus rien à dire, je me tais"
http://passouline.blog.lemonde.fr/
Ah.. Handke.. le grand 'controverse' dans la littérature germanophone.. 'love him or hate him' Very Happy
Il avait encore quelque chose à dire parce qu'il vient de publier sa "Morawische Nacht" - un 'pavé' de 550 pages (et celui qui connaît Handke sait, qu'est-ce que 500 pages donnent chez lui Very Happy ) - je suis en train de le lire - je l'aime dans ses journaux et ses romans.. moins dans d'autres de ses écrits - mais surtout il est la cause que le public allemand a fait connaissance avec Emmanuel Bove et Patrick Modiano - donc, je lui sera à tout jamais reconnaissant :heart:

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Peter Handke [Autriche] Empty
MessageSujet: Re: Peter Handke [Autriche]   Peter Handke [Autriche] Icon_minitimeMer 23 Jan 2008 - 16:07

J'ai eu ma période Handke au temps où je n'écrivais pas encore mes commentaires de lecture sur un forum...
Lent retour...Essai sur la fatigue...L'absence...La leçon de Sainte-Victoire et Histoire d'enfant...

Il faudrait que je les relise pour pouvoir en parler...mais je n'en ai plus l'envie...


Swallow, j'aime beaucoup ces citations que tu as relevées dans La femme gauchère...et aussi que tu les aies mise en lien avec celle de Quignard: "Plaisir non pas d'être seul mais d'être capable de l'être"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Peter Handke [Autriche] Empty
MessageSujet: Re: Peter Handke [Autriche]   Peter Handke [Autriche] Icon_minitimeDim 3 Fév 2008 - 19:28

Ce doit être mon côté beauvoirien. Je poursuis les femmes seules, car je suis de celles qui prirent très tôt les grandes décisions de leur vie SEULES.
Je crois qu´on cherche tous dans les romans des heros/oines capables d´alimenter nos ambitions ou de les justifier.
La gauchère, Ann Hidden ( Villa Amalia): un peu mes grandes soeurs. aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Peter Handke [Autriche] Empty
MessageSujet: Re: Peter Handke [Autriche]   Peter Handke [Autriche] Icon_minitimeDim 3 Fév 2008 - 22:13

swallow a écrit:
Ce doit être mon côté beauvoirien. Je poursuis les femmes seules, car je suis de celles qui prirent très tôt les grandes décisions de leur vie SEULES.

Pour moi, je les admire...Mais je les sens si éloignées de moi qui n'aime rien moins que d'être seule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isidore Ducasse
Envolée postale
Isidore Ducasse

Messages : 166
Inscription le : 17/08/2007
Age : 29

Peter Handke [Autriche] Empty
MessageSujet: Re: Peter Handke [Autriche]   Peter Handke [Autriche] Icon_minitimeJeu 7 Fév 2008 - 21:14

Je n'ai lu que La femme gauchère, et j'avais aimé, c'est asez spécial, l'histoire en tout cas, je dois avouer que je n'ai pas tout à fait compris les raisons qui avaient poussé cette femme à se couper de son mari comme ça, je me suis demandée si elle ne l'aimait plus, simplement. Je ne sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Peter Handke [Autriche] Empty
MessageSujet: Re: Peter Handke [Autriche]   Peter Handke [Autriche] Icon_minitimeVen 25 Avr 2008 - 14:45

Je viens de voir qu'un livre avec des entretiens entre Peter Handke et Peter Hamm vient d'être traduit en français.
Peter Hamm est un des meilleurs critiques littéraires en Allemagne (que de découvertes je lui dois.. surtout celle de l'écossaise A.L.Kennedy drunken ) et ce livre est certainement révélateur pour tous ceux intéressé aux écrits, mais surtout à la personne de Peter Handke.

Vive les illusions
Entretiens de Peter Handke avec Peter Hamm
éd. Christian Bourgois

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Peter Handke [Autriche] Empty
MessageSujet: Re: Peter Handke [Autriche]   Peter Handke [Autriche] Icon_minitimeMar 8 Juil 2008 - 21:25

La courte lettre pour un long adieu / traduit par Georges-Arthur Goldsmith


Un homme fait un voyage aux USA. Nous ne saurons que très peu de choses de lui, il est Autrichien, en train de se séparer de sa femme. Une histoire visiblement passionnelle, entre amour et haine. Vient-il la rejoindre ? Veux-t-elle ou non le voir ? Ils s'évitent et se recherchent, de ville en ville, d'hôtel en hôtel, de souvenir en souvenir. Parviendront-ils à se rejoindre ? Quelle sera l'issu de cette rencontre ? Voilà comment est construit ce livre. Les souvenirs ou impressions de voyage du narrateur sont tous suspendus à ces interrogations, à cette historie de couple.

L'écriture de Handke, précise, au scalpel, au millimètre près, fait de ce récit un texte magnifique, d'un lyrisme qui vient paradoxalement d'une écriture qui semble descriptive et peu émotive au premeir abord. Le ressenti du narrateur se déroule devant nous comme les paysages américains à travers la vitre d'un bus, aride parfois, répétitif, ne prenant pas forcement sens à première vue. Un beau voyage que j'aurais envie de prolonger par la lecture d'autres textes de l'auteur.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Peter Handke [Autriche] Empty
MessageSujet: Re: Peter Handke [Autriche]   Peter Handke [Autriche] Icon_minitimeMar 8 Juil 2008 - 21:34

Arabella a écrit:
L'écriture de Handke, précise, au scalpel, au millimètre près, fait de ce récit un texte magnifique, d'un lyrisme qui vient paradoxalement d'une écriture qui semble descriptive et peu émotive au premeir abord. Le ressenti du narrateur se déroule devant nous comme les paysages américains à travers la vitre d'un bus, aride parfois, répétitif, ne prenant pas forcement sens à première vue. Un beau voyage que j'aurais envie de prolonger par la lecture d'autres textes de l'auteur.
drunken on se rejoint à nouveau sur l'impression d'un livre Wink
Et ceci me rappelle aussi que j'ai encore sont tout nouveau livre à la maison.. hm.. pour l'instant je n'ai vraiment plus l'habitude de lire en allemand.. mais je vais m'y mettre.. en espérant qu'on va le traduire bientôt pour vous en parler
aussi bien qu'il parle le français - il pourrait le faire lui-même Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Peter Handke [Autriche] Empty
MessageSujet: Re: Peter Handke [Autriche]   Peter Handke [Autriche] Icon_minitimeMar 8 Juil 2008 - 21:41

J'ai même lu qu'il a vécu en France, et dans mon édition le traductuer remercie Handke de l'aide qu'il lui a apporté dans la traduction.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Peter Handke [Autriche] Empty
MessageSujet: Re: Peter Handke [Autriche]   Peter Handke [Autriche] Icon_minitimeMar 8 Juil 2008 - 21:50

Arabella a écrit:
J'ai même lu qu'il a vécu en France, et dans mon édition le traductuer remercie Handke de l'aide qu'il lui a apporté dans la traduction.
ah oui.. c'est LE Français pour les Autrichiens Wink
Il a fait connaître Patrick Modiano (traduit lui même un roman) au monde germanophone.. et Emmanuel Bove (traduit 2 romans de lui)...

La vie en France était pour quelqu'un un peu renfermé comme lui la vie idéal - l'Autriche peut être très 'petit', très 'personnel' - et après quelques succès il est devenu une figure tellement 'publique' qu'il a préféré s'enfuire..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Peter Handke [Autriche] Empty
MessageSujet: Re: Peter Handke [Autriche]   Peter Handke [Autriche] Icon_minitimeMar 23 Sep 2008 - 17:48

Citation :
Peter Handke refuse de concourir pour le Deutscher Buchpreis, le “Goncourt allemand”.



L’écrivain autrichien Peter Handke refuse de concourir pour le Deutscher Buchpreis 2008, le grand prix littéraire allemand doté de 25 000 euros, décerné le 13 octobre à Francfort, en ouverture de la Foire internationale du livre.

Son dernier roman, Die morawische Nacht (Suhrkamp) apparaît dans la première sélection de vingt romans diffusée le 20 août par le jury de critiques littéraires qui décerne ce prix annuel.

Peter Handke, qui vit en France depuis 1991, justifie cette décision dans une lettre adressée à Gottfried Honnefelder, président du Börsenverein, instance interprofessionnelle fondatrice du prix.

Il dit en substance “se réjouir” de voir son roman sélectionné, tout en souhaitant se retirer “pour favoriser les autres lauréats, en particulier les plus jeunes”. Le jury s’est incliné et diffusera une dernière sélection de six titres le 17 septembre.
Source: Livres Hebdo

Voilà un auteur qui ne laisse pas indifférent - on aime ou on déteste. Moi je l'aime. Il a un sacré caractère!!

Et j'espère que le public français va pouvoir vite découvrir son dernier livre!!

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Peter Handke [Autriche] Empty
MessageSujet: Re: Peter Handke [Autriche]   Peter Handke [Autriche] Icon_minitimeMar 23 Sep 2008 - 18:20

Tu fais bien de remonter ce fil, cela me rappelle que je voulais lire d'autres livres de lui.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Peter Handke [Autriche] Empty
MessageSujet: Re: Peter Handke [Autriche]   Peter Handke [Autriche] Icon_minitimeLun 29 Sep 2008 - 23:13

Avant d'ajouter peut-être plus tard plus de commentaires sur un de mes auteurs préférés, je veux juste pour l'information générale mettre déjà quelques infos biographiques, prises sur Wikepedia:

Peter Handke est un écrivain, traducteur, scénariste et réalisateur autrichien né à Griffen (Carinthie/Autriche) le 6 décembre 1942. De 1944 à 1948, Peter Handke vit avec sa mère à Berlin-Est avant de retourner à Griffen. L'alcoolisme grandissant de son beau-père Bruno Handke, un conducteur de tramway berlinois, et l'étroitesse des conditions de vie sociale dans cette petite ville isolée le conduiront plus tard à se révolter continuellement contre les habitudes et les restrictions de la vie.

En 1954, il entre en l'internat au lycée catholique-humaniste de Tanzenberg. C'est dans le journal de l'internat, Fackel (La torche), qu'il publie ses premiers textes littéraires. En 1959, il entre à l'internat de Klagenfurt et y obtient en 1961 la Matura, diplôme qui sanctionne en Autriche la fin des études secondaires. Il entame alors des études de droit à Graz. Après ses premiers succès littéraires, il rejoint le groupe Forum Stadtpark der Grazer Gruppe et abandonne ses études en 1965, pour se consacrer entièrement à l'écriture, après que l'éditeur Suhrkamp accepte son manuscrit Die Hornissen (Les frelons).

En 1966, il réussit une intervention spectaculaire lors de la rencontre du Groupe 47 à Princeton, où il présente sa pièce provocante Publikumsbeschimpfung (Outrage au public). Il est co-fondateur de « L'édition de Francfort des auteurs » en 1969 et membre de l'assemblée des auteurs de Graz de 1973 à 1977.

Dans les années 1980, il voyage entre autres en Alaska, au Japon et en Yougoslavie. Handke vécut à Graz, Düsseldorf, Berlin, Paris, Kronberg in Taunus, aux États-Unis (1978-79), à Salzbourg (1979-88 ) et, depuis 1991, à Chaville en Île-de-France et retourne parfois à Salzbourg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Peter Handke [Autriche] Empty
MessageSujet: Re: Peter Handke [Autriche]   Peter Handke [Autriche] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Peter Handke [Autriche]
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le syndrome de Peter Pan
» A955 MIER
» Johnny Weissmuller
» OPEP: Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole
» Porsche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: