Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jens Christian Grondahl [Danemark]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jens Christian Grondahl [Danemark]   Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Icon_minitimeSam 3 Oct 2009 - 13:09

Je comprends l'avis de kena et la rejoins plus ou moins.

Ce n'est jamais très bon signe quand un livre en évoque bien d'autres, en filigrane. Les mains rouges du danois Jens Christian Grondahl peut ainsi, toutes proportions gardées, rappeler Le liseur de Schlink, pour le fond du roman qui est la rencontre du narrateur avec une jeune femme, qui la hantera toute sa vie, qu'il retrouvera des années après leur premier contact, qui dissimule un lourd secret. Et pour la forme, c'est à Modiano à qui on peut penser, mais un Modiano light, comme dépourvu de mystère et donc de charme. Les mains rouges est un livre doux, ce qui est surprenant quand la toile de fond est l'Allemagne des années Baader-Meinhof, linéaire et factuel, peu porté à la réflexion. Le coup de la jeune femme innocente, embringuée dans le terrorisme sans l'avoir vraiment souhaité est un peu facile et a déjà servi dans de nombreux romans. Les mains rouges est un livre qui se lit vite et ne laisse que peu de traces dans la mémoire du lecteur. Il n'en est pas désagréable pour autant.


Dernière édition par traversay le Dim 4 Oct 2009 - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jens Christian Grondahl [Danemark]   Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Icon_minitimeSam 3 Oct 2009 - 15:44

traversay a écrit:
Il n'en est pas désagréable pour autant.
oui, on se rejoint là-dessus.. pas désagréable..
mais j'aurais aimé lire une histoire d'une rencontre entre homme et femme sans un fond d'histoire 'historique' qui ne colle pas Wink

et je vais quand même attendre son prochain livre et le lire Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jens Christian Grondahl [Danemark]   Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Icon_minitimeLun 14 Mar 2011 - 14:46

Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Arton22842-652ca

Quatre jours en mars
Citation :
Les meilleures années appartiennent-elles toujours au passé ? En est-on responsable ?
Ces questions viennent hanter Ingrid Dreyer, architecte et mère divorcée, au cours de quatre jours dramatiques, où plus rien ne se révèle être comme elle le croit. Lorsque son fils adolescent est arrêté pour des actes de violences, lorsque sa relation à un homme plus âgé et marié prend un tour inattendu, Ingrid Dreyer replonge dans les souvenirs de sa jeunesse solitaire et de son mariage raté, afin de tenter de comprendre pourquoi sa vie commence à ressembler à une impasse.

Ingrid Dreyer, 49 ans, est au tournant de sa vie de femme dans Quatre jours en mars de Jens Christian Grondahl. Elle a réussi professionnellement, mais quid de sa sphère privée ? Un ratage, ou pas loin. Grondahl est l'écrivain de la banalité du quotidien et de la profondeur psychologique. Son dernier roman est presque une caricature du style qu'il développe depuis des années et lasse parfois par son insistance à scanner le cerveau d'Ingrid, et ne plus laisser la moindre parcelle d'ombre. Comme souvent chez l'écrivain danois, le présent et le passé se télescopent et les retours en arrière contaminent, jusqu'au trop plein, le portrait de cette femme au bord de la crise de nerfs. Autour d'elle, des proches avec lesquels elle entretient des relations maladroites : un fils, délinquant ; un ex-mari, lointain ; un amant, indéchiffrable ; une mère, difficile ; une grand-mère, idéalisée etc. Tout ce petit monde crée une zone de turbulences autour d'Ingrid, laquelle va devoir se remettre en question durant ces quatre jours. Grondahl dit vouloir décrire "le drame intérieur, la lutte de quelqu'un à travers des bribes de souvenirs." Il le fait avec un talent indéniable, même s'il n'est pas interdit de trouver son récit souvent uniforme et lourd dans l'analyse au scalpel des tourments de son héroïne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jens Christian Grondahl [Danemark]   Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Icon_minitimeMar 29 Mar 2011 - 20:52

Virginia

j'ai beaucoup aimé, et pourtant, j'ai du mal d'en dire plus....

Il sera difficile de faire un commentaire de ce petit roman sans dévoiler quoi que ce soit de l’intrigue.
Il est le 3ème opus traduit en français de cet auteur que j’ai découvert très récemment lors d’une présentation d’un de ses derniers livres (auteur danois, parfaitement francophone), mais dont je n’avais encore jamais rien lu.
En l’espace de peu de pages, l’auteur a réussi à me plonger complètement dans cette histoire, émouvante, pleine de non dit.
Deux adolescents qui font connaissance pendant la seconde guerre mondiale. C’est une histoire pleine de sensibilité, d’humanité, qui se lit d’une traite, et, qui au fond, plutôt que se raconter, se lit, et laisse un petit quelque chose derrière soi qui appelle à retrouver son auteur pour d’autres histoires. Il suffit se laisser emporter par ces deux jeunes gens dans la campagne danoise, au bord de la mer du nord……
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jens Christian Grondahl [Danemark]   Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Icon_minitimeMer 30 Mar 2011 - 8:11

mimi54 a écrit:
j'ai beaucoup aimé, et pourtant, j'ai du mal d'en dire plus....

Il sera difficile de faire un commentaire de ce petit roman sans dévoiler quoi que ce soit de l’intrigue.
tout à fait.. à côté de Silence en Octobre ce livre est mon préféré de lui..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame B.
Zen littéraire
Madame B.

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 45

Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jens Christian Grondahl [Danemark]   Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Icon_minitimeMer 6 Avr 2011 - 9:08

J'ai éprouvé les mêmes impressions que Kenavo et Traversay à la lecture des Mains rouges. Je vais être un peuplus sévère même: j'ai trouvé ce texte fade et j'ai eu la sensation que les mots gissaient sur moi. Rien n'est plus désagréable que d'enchaîner les phrases et de ne rien retenir.
Pour l'instant, à tort certainement, je n'ai pas du tout envie de lire un autre livre de Grondahl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
Anna
Envolée postale


Messages : 183
Inscription le : 29/08/2010
Localisation : Ile-de-France

Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jens Christian Grondahl [Danemark]   Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Icon_minitimeMer 6 Avr 2011 - 16:16

"Les mains rouges" : le contexte historique n'est pas assez développé. Cela m'a manqué et j'ai dû faire quelques recherches pour mieux le connaître. Sinon, ce n'était pas une lecture déplaisante.

"Quatre jours en mars" : je l'ai acheté au salon du livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jens Christian Grondahl [Danemark]   Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Icon_minitimeVen 20 Mai 2011 - 14:52

Quatre jours en mars

Je suis tout à fait d'accord avec l'adjectif de « lourd » proposé par Traversay à propos de ce livre. L'idée de départ est assez séduisante. Une femme architecte approchant la cinquantaine, dont tout porte à croire qu'elle a assez bien réussi sa vie, est confrontée, au cours de quatre jours, à des difficultés qui vont l’amener à un retour en arrière sur son passé familial, puis un changement radical de conditions de vie. Dans ce temps singulier de quatre jours, son fils adolescent est arrêté pour avoir participé au tabassage d'un jeune arabe, et la relation qu'elle a avec un homme marié plus âgé va entrer dans une phase de rupture. C'est l'occasion pour elle, par petits flash-backs intriqués les uns dans les autres, de revenir sur son histoire personnelle ainsi que sur celles de sa mère et de sa grand-mère. Toutes 300 des femmes qui ont souffert dans leur enfance d'un certain manque affectif, ont échoué dans l'accomplissement de leurs relations amoureuses, et n’ont pas su transmettre à leur enfant l'amour que celui-ci aurait souhaité. Comme si une certaine fatalité se transmettait d'une génération à l'autre.

Ce n'est pas pour rien que le roman se situe en mars, puisque, une fois le livre refermé, on imagine que l'héroïne pourra courageusement renaître de ses cendres, sans pour autant que cela soit un happy-end niais

Le récit se constitue sur quatre jours, qui constituent les quatre parties du livre, où on ne lâchera Ingrid d'un pouce, la suivant dans ses actes et dans ses pensées. Elle recherche ce qui dans son passé et celui de sa famille a pu être déterminant dans les échecs qu'elle rencontre. Ce qui gêne, c'est ce parti pris de flash-backs menant eux-mêmes à un flash-back puis un autre encore etc. selon le système des poupées russes. On se perd dans ces personnages multiples aux histoires complexes, on ne sait plus toujours si on est dans le présent ou dans le passé d'une telle ou de l'autre. Il règne une certaine confusion qui « alourdit » la lecture . L'histoire reste pour autant attachante, en prise très directe avec la vie, et fait passer un assez bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jens Christian Grondahl [Danemark]   Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Icon_minitimeJeu 7 Nov 2013 - 16:00

Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Piazza10


Roman intimiste sans réelle  intrigue ou action. Le narrateur est un auteur et dans le livre il fait pas mal de référence à sa façon de travailler en tant qu’auteur.
 Le livre commence doucement avec des descriptions de paysages Danois et la relation que le narrateur-auteur  entretient avec son beau-père Scott. Homme candide et bienveillant qui a rencontré des années de ça  Elena une guide Roumaine qu’il épouse comme on passe un accord. Il lui offre la liberté. Liberté qu’elle doit apprivoiser. Elle disparait de la vie de Scott sans laisser de traces. Le narrateur-auteur décide de la rencontrer et après s’être posé pendant toutes ses années des questions sur l’honnêteté d’Elena à l’encontre de Scott et avoir réfléchis sur ce que représentait la liberté à l’Ouest pour elle, Il devient  son confident.
Je suis plus amatrice de romans qui comportent une intrigue mais j’aime son questionnement et je lirai surement avec plaisir d’autres choses de lui, de loin en loin.





_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jens Christian Grondahl [Danemark]   Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Icon_minitimeJeu 10 Mar 2016 - 13:50

Les portes de fer .


Un homme ....une image un peu floue .... Jens Grondhal laisse le lecteur esquisser l'apparence de cet homme .
Cet homme ,qui retrospectivement éprouve le besoin de mettre des mots sur le parcours d'une bonne tranche de vie à l'aune de ses soixante ans . Rien que de très banal là dedans .
Mais la banalité n'existe pas dès lors qu'on porte un regard sur les choses .
Et voilà que tout cela nous amène à travers ce personnage ,  à réfléchir sur le sens d'une vie ,
sur ce qui aurait pu être si ,
sur ce qui a été grâce à ,
sur l'image que les autres ont de nous et ce que nous croyons être ,
sur ce qu'on voudrait être  pour se conformer à l'image que l'on croit que les autres souhaitent recevoir ,
sur les rencontres qui nous font devenir ,
sur les choix de vie ou les non choix ,
sur les grands idéaux d'adolescence trahis par une vie rangée et embourgeoisée  :
Pas facile de concilier toutes les contradictions inhérentes pourtant à chaque parcours de vie malgré la volonté de rester sur une ligne de conduite .

Alors il tâtonne notre homme ,
il  s'étiquette communiste au temps de la jeunesse ,
puis il découvre l'amour et la culture en un lot (eh oui , les femmes toujours les femmes )  ...Alors bon la culture et l'art , ça fait pas bon ménage avec Marx, on finit par balancer Marx aux oubliettes  ....
Mais quand on est hésitant ,trop flexible , et peut-être peu doué  pour résister aux femmes , on finit par céder et on emprunte un autre chemin ....Une voie du milieu , plus confortable, embourgeoisée même et que Marx serait vraiment pas content là  . Un temps .
Mais voilà qu'une fois que le train train s'installe , on se réveille et on finit par prendre la poudre d'escampette .
Pour retourner sur ce que l'on croit être ses convictions . Et la vie passe .
Une certaine langueur rythme ce parcours . C'est mélancolique ,délicieusement désenchanté ; très distancié , avec une écriture d'une élégance rare  :écriture et même athmosphère qui ne sont pas sans me rappeler Modiano .


Voilà un roman qui porté à l'écran par Woody Allen pourrait prendre une forme jubilatoire .Enfin c'est moi qui dit ça .

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  


Dernière édition par églantine le Jeu 10 Mar 2016 - 14:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jens Christian Grondahl [Danemark]   Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Icon_minitimeJeu 10 Mar 2016 - 14:04

jemetate les mains rouges ? les complémentaires ? 4 jours en mars ?

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jens Christian Grondahl [Danemark]   Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Icon_minitimeJeu 10 Mar 2016 - 14:16

Bizarrement Bédou j'ai en ai lu plusieurs il y a quelques années . A part le souvenir de lectures douces et plutôt agréables , il ne me reste rien d'autre et je ne me souviens même plus de leur titre . Donc je ne pourrais pas te conseiller .
Mais franchement je ne sais pas si l'aspect très introspectif ," tourne en boucle "ne te rebuterait pas . Mais je suis peut-être complètement dans le faux en pensant ça . Il faut tester .

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jens Christian Grondahl [Danemark]   Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Icon_minitimeJeu 10 Mar 2016 - 14:22

Merci pour ton avis Eglantine... ces dernières années j'ai suivi cet auteur avec chaque nouvelle parution... mais je n'y arrive plus, trop d'auteurs à suivre Wink
je note quand même!

Bédoulène, si tu as la possibilité de mettre ta main sur Silence en octobre, vas-y drunken

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jens Christian Grondahl [Danemark]   Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Icon_minitimeJeu 8 Sep 2016 - 21:40

Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Gronda10

SILENCE  EN  OCTOBRE

Après dix huit ans de vie commune, Astrid quitte le narrateur de cette histoire.
Elle lui a seulement dit qu' elle allait voyager. Il n' en saura jamais plus. Sinon indirectement. Elle a quitté le Danemark pour le Portugal où ils avaient voyagé ensemble dix ans auparavant...

L' assaillent aussitot toutes les questions qu' il ne s' était jamais posées. Trop absorbé par son travail de critique artistique, sa famille,
ses habitudes.
Parce qu' il n' était pas besoin de mots entre sa femme et lui. Pensait-il.
Etait-il heureux avec elle ? Etait-elle heureuse avec lui ? Etaient-ils heureux ensemble ?

"Il m' est apparu soudain que nous n' avions pas vécu ensemble, mais l' un à coté de l' autre, chacun dans notre monde, avec les enfants
comme dénominateurs communs."

Plus sa réflexion s' approfondit et plus le doute  s' installe en lui.
Que savait-il, que croyait-il savoir ? Se refusait-il de voir ?
Les souvenirs se brouillent, s' estompent, se modifient.

"Je dois tout réinventer, tout en sachant bien que je risque ainsi de recouvrir le peu que j' aurais peut etre mis au jour pendant ce temps.
Tout en brodant mon histoire, je me rends compte à quel point une vie reste pleine d' ombres et de silences.
Comment prend-elle forme ? Pourquoi a-t-elle pris cette direction-là, cette direction décisive ?"


Les seuls témoins, les enfants, sont devenus adultes et vivent leur vie. Le narrateur a parfois envie de les interroger, mais les scrupules
l' empechent de le faire.
A certains moments, la nouveauté de sa situation, la solitude, l' incitent à envisager ce qu' il n' a pu faire pendant ses années de vie
commune. Il se dit qu' il va s' habituer peut etre.
A reconsidérer sa vie passée, ses fréquents voyages, les femmes qu' il a connues et aimées, avant et après son mariage, il réalise
qu' il s' en est fallu de peu  pour que sa vie change radicalement.

Son questionnement ne l' a pas vraiment aidé. Il l' a conduit à des impasses, des questions sans réponses. Et qui le resteront puisqu' on
n' a qu' une vie.

"Peut etre avais-je passé toute ma vie à rever, peut etre est-ce ainsi que nous passons tous nos vies jusqu' à ce qu' arrive l' instant,
tot ou tard, où nous nous réveillons face à un néant intégral."

Tel est ce roman introspectif que je qualifierai de psychologique, meme si c' est un qualificatif lourd à porter.
Pourtant ce genre est classique et indémodable quand il est réussi.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jens Christian Grondahl [Danemark]   Jens Christian Grondahl [Danemark] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jens Christian Grondahl [Danemark]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Christian Lacroix
» Christian Bobin
» Presentation de Lothe (Christian )
» Danish Navy - Marine Danoise
» demande permission de monter a bord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nordique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: