Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Alberto Moravia [Italie]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Alberto Moravia [Italie] Empty
MessageSujet: Alberto Moravia [Italie]   Alberto Moravia [Italie] Icon_minitimeMer 9 Juil 2008 - 19:24

Alberto Moravia [Italie] Albert10

Alberto Moravia, pseudonyme d’Alberto Pincherle, naît à Rome en 1907, dans une famille juive-catholique aisée.

La tuberculose l'empêche de finir ses études et l'oblige à séjourner pendant quelques années dans des sanatoriums. Il y écrit à 20 ans son premier roman, Les indifférents (1929), un roman existentialiste avant la lettre qui dénonce la difficulté de l'individu à s'insérer dans un monde dominé par l'argent et le sexe.
S'étant attiré l'hostilité des autorités fascistes, il part en voyage et écrit des récits. Il collabore ensuite à La Stampa et à La Gazetta del Popolo. En 1935, Les ambitions déçues est censuré par le régime et mis à l'index par le Vatican. Moravia (nom de sa grand-mère paternelle) fustige la société capitaliste et conformiste, et se fait libeller de "subversif" par les Fascistes. En 1941 il écrit une parodie comique du gouvernement Mussolini, La Mascherata, et part se cacher à la campagne. Ces neuf mois parmi les paysans ont renforcé sa conscience sociale (Agostino, 1944, La Ciociara, 1957).
L'œuvre d'Alberto Moravia dissèque souvent les rapports amoureux, sexuels ou non, charnels ou spirituels, en fouillant de manière distanciée la psychologie de ses personnages.
Jouant avec les conventions sociales et leur influence sur les sentiments, ses livres questionnent volontiers la société et le couple dans leurs rapports (L'Amour conjugal, 1949, Le Mépris, 1954, L'Ennui, 1960, La Femme léopard, 1991).
Rome est omniprésente, surtout dans ses Nouvelles Romaines (1954, 1959).

Ecrivain mais aussi journaliste et essayiste, il est l'auteur de plusieurs essais sur l'Union soviétique, la Chine, l'Afrique. Il a été député européen, apparenté communiste.
Alberto Moravia fut notamment l'époux d'Elsa Morante, et partagea également sa vie avec Dacia Maraini, toutes deux écrivains italiens reconnus.
Il meurt à Rome en 1990.

Son oeuvre a été adaptée au cinéma par Vittorio De Sica (La Ciociara, 1960), Jean-Luc Godard (Le Mépris, 1963), Bernardo Bertolucci (Le conformiste, 1970) et plus récemment Cédric Kahn (L'Ennui, 1998).

(Sources: Wikipédia/Evene)


A suivre, mes impressions de lecture sur Nouvelles Romaines...
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Alberto Moravia [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Alberto Moravia [Italie]   Alberto Moravia [Italie] Icon_minitimeMer 9 Juil 2008 - 20:28

Cela me rappelle furieusement Godard, qui après avoir adapté Le mépris disait qu'il était impossible d'adapter au cinéma un grand roman.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Alberto Moravia [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Alberto Moravia [Italie]   Alberto Moravia [Italie] Icon_minitimeMer 9 Juil 2008 - 20:33

Merci pour ce fil, Nezumi.

J’en ai lu déjà quelques uns de lui. Mais il m’en reste encore à découvrir. Donc je vais certainement revenir ici.


Nezumi a écrit:
Alberto Moravia fut notamment l'époux d'Elsa Morante, et partagea également sa vie avec Dacia Maraini, toutes deux écrivains italiens reconnus.
Je réalise qu’on a effectivement jusqu’à présent oublié Elsa Morante. Je crois que je vais m’y mettre.
Et Nezumi a déjà fait le lien vers le fil de Dacia Maraini Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Alberto Moravia [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Alberto Moravia [Italie]   Alberto Moravia [Italie] Icon_minitimeMer 9 Juil 2008 - 21:05

Nouvelles romaines (Racconti romani)
1954
Garnier Flammarion / Littérature étrangère

J'ai lu Le mépris et l'Ennui il y a déjà un certain temps, mais je me souviens avoir été fascinée par l'écriture pourtant sèche de Moravia, sa dissection des sentiments des personnages, l'opacité mystérieuse de certains d'entre eux.
Nouvelles Romaines est moins sombre, et ces courts récits, avec leur ton moqueur mais tendre, pourraient être autant de petites (tragi-)comédies à l'italienne, de films à la Mario Monicelli. Et le tout se lit très bien.
Ici, les héros ne sont pas des intellectuels tourmentés, mais les habitants des quartiers populaires de Rome dans les années 50. Et en une trentaine d'histoires, en conteur accompli, Moravia nous brosse une galerie de portraits à la fois pathétiques et drôles.
Il y a ceux qui rêvent d'ascension sociale et de richesse, ou qui cherchent simplement à survivre, et se lancent dans diverses combines hasardeuses et embrouilles. Ceux qui rêvent de femmes et se font manipuler par de pulpeuses créatures. Ceux affligés d'un défaut, qui s'en rendent compte, ou pas du tout...Leur naïveté, leur malchance indécrottable et leur fatalisme les rendent pourtant tous attachants. C'est bien sûr Rome aussi qui rend ces contes urbains inoubliables. Pas la Rome touristique, mais celle des vieilles rues populeuses et des petits commerces, coiffeurs, bars, quincailleries, des taudis, des églises baroques obscures, des sinistres zones industrielles et des trains bondés filant vers Ostie et les plages...
Comme je le disais plus haut, on a vraiment l'impression de se retrouver dans un film néo-réaliste !


Dernière édition par Nezumi le Mer 9 Juil 2008 - 22:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Alberto Moravia [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Alberto Moravia [Italie]   Alberto Moravia [Italie] Icon_minitimeMer 9 Juil 2008 - 21:36

Après vérifications, j'ai donc lu de lui: Les Indifférents, Agostino et L’amour conjugal.
Et il me reste dans ma PAL: La désobéissance et Le mépris

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Alberto Moravia [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Alberto Moravia [Italie]   Alberto Moravia [Italie] Icon_minitimeMer 9 Juil 2008 - 21:42

kenavo a écrit:

Et il me reste dans ma PAL: La désobéissance et Le mépris

Et moi Le conformiste. Wink
Sinon, je te conseille vraiment d'ajouter à ta PAL ces savoureuses Nouvelles romaines, et L'Ennui !
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Alberto Moravia [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Alberto Moravia [Italie]   Alberto Moravia [Italie] Icon_minitimeMer 9 Juil 2008 - 23:14

Nezumi a écrit:

Sinon, je te conseille vraiment d'ajouter à ta PAL ces savoureuses Nouvelles romaines, et L'Ennui !
Wink
Je dois vérifier à la maison concernant le titre - parce que j'en ai lu encore un livre de lui - des nouvelles - mais en allemand.. et là ils ont souvent tendance à
°choisir d'autres titres que dans les autres langues ou
°acheter les droits d'auteur des nouvelles et composer des anthologies autrement assemblées.. donc.. il me faut vérifier le titre en italien de ces nouvelles Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Alberto Moravia [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Alberto Moravia [Italie]   Alberto Moravia [Italie] Icon_minitimeJeu 10 Juil 2008 - 8:39

J'avais lu l'Ennui et je m'étais ennuyée ; probablement étais-je trop jeune.

Je retenterai

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Alberto Moravia [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Alberto Moravia [Italie]   Alberto Moravia [Italie] Icon_minitimeJeu 11 Sep 2008 - 20:53

Alberto Moravia [Italie] Couver46
La désobéissance

Le jeune Luca refuse tout à coup à tout et à tous l’obéissance – aux parents bien situés, à l’école, à son entourage, à la vie. Il prend plaisir à la souffrance de rejeter l’amour de ses parents et il a soudain un goût à offrir ses biens à des étrangers. Il ressent tout attachement à un ordre de vie comme insupportable et il a une saturation de vie et s’éprend à l’idée de mourir que seulement l’expérience de l’amour va faire disparaître.

Au début de cette lecture je me suis demandée si je voudrais lire un livre qui a pour sujet un jeune garçon (15 ans) en pleine crise de puberté. Sa révolte contre l’amour et l’argent de ses parents est décrit d’une façon à faire sourire – on reconnaît les sentiments de cette phase de la vie.. et à partir de ce moment j’étais aussi dans la lecture de ce livre.

Alberto Moravia parvient à raconter une histoire sans que l’histoire de Luca devienne ennuyeuse. Il arrive à donner envie au lecteur de suivre les états d’âme de son jeune héros.
Ce n’est certes pas son meilleur livre que j’ai lu.. mais une bonne occasion de rentrer dans le monde de cet écrivain.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomas212
Envolée postale
thomas212

Messages : 177
Inscription le : 27/06/2009
Age : 51
Localisation : Marrakech

Alberto Moravia [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Alberto Moravia [Italie]   Alberto Moravia [Italie] Icon_minitimeMar 7 Juil 2009 - 12:25

Si vous pensiez a Moravia comme a un écrivain un peu sérieux,je vous conseillerais Lui et moi .500 pages du dialogue d'un scénariste avec son pénis.L'un accusant l'autre de le "de sublimé ",lui empêchant par ses pulsion bestial ,une réel création artistique.L'autre bien sur ,le "lui" ,de n'étre pas a la hauteur de ce fantastique attribut.
Un des truc le plus dingue que j'ai lu dernièrement (et depuis bien longtemps) cela dis,500 pages sur le sujet,c'est quand même beaucoup...Une expérience disons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thomassaliot.com
Hellois
Posteur en quête
Hellois

Messages : 78
Inscription le : 18/01/2009
Age : 38
Localisation : Italie - Venise

Alberto Moravia [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Alberto Moravia [Italie]   Alberto Moravia [Italie] Icon_minitimeMar 7 Juil 2009 - 14:20

thomas212 a écrit:
Si vous pensiez a Moravia comme a un écrivain un peu sérieux,je vous conseillerais Lui et moi .500 pages du dialogue d'un scénariste avec son pénis.
Une expérience disons.

Aux Italiens ça leur arrive souvent de parler avec leur pénis en effet... il le font la plupart de la journée...

Sinon, sérieusement... de Moravia je n'ai lu que Gli Indifferenti... Je ne sais pas comment il a été traduit en français... Les Indifférents peut-etre?
Je ne sais pas... en tout cas... grandiose!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Alberto Moravia [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Alberto Moravia [Italie]   Alberto Moravia [Italie] Icon_minitimeMar 7 Juil 2009 - 15:23

Moravia n' est pas mon écrivain italien préféré...
Et je je l' ai pas lu depuis longtemps...

Mais j' avais bien aimé un roman initiatique et qui s' appelait Agostino...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomas212
Envolée postale
thomas212

Messages : 177
Inscription le : 27/06/2009
Age : 51
Localisation : Marrakech

Alberto Moravia [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Alberto Moravia [Italie]   Alberto Moravia [Italie] Icon_minitimeMar 7 Juil 2009 - 16:10

Hellois a écrit:

Aux Italiens ça leur arrive souvent de parler avec leur pénis en effet... il le font la plupart de la journée...
sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thomassaliot.com
Emmanuelle Caminade
Envolée postale
Emmanuelle Caminade

Messages : 204
Inscription le : 06/11/2009
Age : 68
Localisation : Drôme provençale

Alberto Moravia [Italie] Empty
MessageSujet: @nezumi , nouvelles romaines Moravia   Alberto Moravia [Italie] Icon_minitimeJeu 26 Nov 2009 - 12:03

Bonjour,

Je viens de terminer Racconti romani d'Alberto Moravia en V.O : une merveille ! ( J'en dirai bientôt quelques mots )
Mais , dans ce recueil publié en 1954, il y a 61 récits, alors que tu parles d'une trentaine dans la traduction française parue chez Garnier-Flammarion !!!
Tu n'aurais donc pas lu ce recueil dans sa version intégrale ?

Sais-tu s'il existe actuellement une traduction intégrale disponible ( l'édition "J'ai lu" de 1971 est épuisée ), car j'aimerais , en parlant de mes nouvelles préférées, être sûre qu' on puisse y accéder aussi en version française...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-or-des-livres-blog-de-critique-litteraire.over-blog.com
Invité
Invité



Alberto Moravia [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Alberto Moravia [Italie]   Alberto Moravia [Italie] Icon_minitimeJeu 26 Nov 2009 - 13:37

Emmanuelle Caminade a écrit:
Bonjour,

Je viens de terminer Racconti romani d'Alberto Moravia en V.O : une merveille ! ( J'en dirai bientôt quelques mots )
Mais , dans ce recueil publié en 1954, il y a 61 récits, alors que tu parles d'une trentaine dans la traduction française parue chez Garnier-Flammarion !!!
Tu n'aurais donc pas lu ce recueil dans sa version intégrale ?

Sais-tu s'il existe actuellement une traduction intégrale disponible ( l'édition "J'ai lu" de 1971 est épuisée ), car j'aimerais , en parlant de mes nouvelles préférées, être sûre qu' on puisse y accéder aussi en version française...

Oui, il me semble bien qu'il n'y en a qu'une trentaine. Il y en a beaucoup mais pas autant que soixante quand même. Je crois que ce recueil est préfacé (je lis rarement les préfaces) et peut-être précisent-ils s'il s'agit juste d'une sélection. Mais je ne peux pas vérifier car je l'ai prêté (il faudra que je le récupère d'ailleurs tu m'y fais penser).
Je ne peux donc vraiment pas te répondre pour l'existence d'une traduction intégrale. Je n'ai jamais pensé à vrai dire à la rechercher, croyant que le poche GF était le texte intégral.
Mais si elle existe et qu'elle est facilement disponible, merci de me faire signe. Elle m'intéresserait évidemment puisque j'adore ces délicieuses nouvelles.
Ou alors je devrai me mettre sérieusement à l'italien. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Alberto Moravia [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Alberto Moravia [Italie]   Alberto Moravia [Italie] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Alberto Moravia [Italie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» Tremblement de terre en Italie
» Italie: des feux rouges truqués pour multiplier les amendes
» FOOT – Pourquoi l’Italie joue-t-elle en bleu ?
» WESDIEP en 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: