Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Akutagawa Ryunosuke

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Akutagawa Ryunosuke   Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Icon_minitimeLun 25 Nov 2013 - 19:19

Maline a écrit:
Arabella a écrit:
Ah ! Sais tu s'il comprend certaines des nouvelles déjà disponibles, ou si ce sont des inédits ?
Prétendument 17 nouvelles inédites, traduites par du japonais par Catherine Ancelot (je suis aussi intéressée par ces nouvelles. Je connais surtout Rashomon, un recueil de nouvelles de Ryûnosuke Akutagawa dont je garde un excellent souvenir)
Oui :
le rabat de la quatrième de couverture a écrit:
Trois recueils de ses nouvelles sont déjà disponibles en français, avec des textes célèbres à l'instar du Fil d'araignée ou de Rashômon (à l'origine du film de Kurosawa Akira). On retrouvera dans le présent ouvrage d'autres nouvelles qui, comme Magie  ou Le Tabac et le diable, font toujours partie des lectures des Japonais d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Akutagawa Ryunosuke   Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Icon_minitimeLun 25 Nov 2013 - 23:48

Alors si c'est du vraiment inédit, c'est une bonne nouvelle.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Akutagawa Ryunosuke   Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Icon_minitimeMar 26 Nov 2013 - 8:53

ma médiathèque possède Rashomon et autres contes et Une vague inquiétude.

je ferai donc connaissance avec cet auteur avec Rashomon (je note)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire
Maline

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Akutagawa Ryunosuke   Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Icon_minitimeMar 26 Nov 2013 - 9:06

Bédoulène a écrit:
ma médiathèque possède Rashomon et autres contes  et Une vague inquiétude.

je ferai donc connaissance avec cet auteur avec Rashomon  (je note)
Et puis tu regarderas Rashōmon, le chef-d'œuvre d'Akira Kurosawa qui s'est inspiré de la nouvelle de Ryūnosuke Akutagawa pour son film.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Akutagawa Ryunosuke   Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Icon_minitimeMar 26 Nov 2013 - 9:11

Maline a écrit:
Bédoulène a écrit:
ma médiathèque possède Rashomon et autres contes  et Une vague inquiétude.

je ferai donc connaissance avec cet auteur avec Rashomon  (je note)
Et puis tu regarderas Rashōmon, le chef-d'œuvre d'Akira Kurosawa qui s'est inspiré de la nouvelle de Ryūnosuke Akutagawa pour son film.
On dirait une prédiction de médecin medium !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Akutagawa Ryunosuke   Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 19:04

Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Akutag11
Couverture : Cheval sous un saule, d'Utagawa Kunisada (1786-1864)
- Jambes de cheval. Dix-sept textes traduits par Catherine Ancelot. Editions Les Belles Lettres. 221 pages.

Une note de la postface explique l'origine de ce recueil : "Le projet initial était prévu pour la « Bibliothèque de la Pléiade ». Le volume devait comprendre, en plus de celles qui sont déjà publiées chez Gallimard, d'autres oeuvres qui devaient être traduites par Edwige de Chavanes et Catherine Ancelot. Le présent livre est composé uniquement de la majorité des textes dont la traduction a été confiée à cette dernière. Nous souhaitons vivement que l'autre volet, confié à Edwige de Chavanes, soit rendu public sous une forme ou une autre." (pages 205-206).
Effectivement !
Mais on n'aura donc pas Akutagawa en Pléiade... Quel dommage... Il n'y a toujours qu'un seul écrivain japonais dans cette belle collection.

"Catherine Ancelot a conçu avec bonheur une construction convaincante en regroupant en cinq parties ces dix-sept récits, fort variés, pour ne pas dire disparates. Rédigés entre 1916 et 1925, ils couvrent la quasi-totalité de la carrière de l'écrivain, sauf les deux dernières années pendant lesquelles ce dernier a peu produit." (page 181).
Les textes sont donc regroupés thématiquement et non pas chronologiquement.

I/ Histoires qui sont maintenant du passé.
"C'est un fait bien connu que notre auteur s'est inspiré largement des Histoires qui sont maintenant du passé (Konjaku monogatari shû) pour rédiger plusieurs de ses oeuvres les plus remarquables." (page 182)

1. Volupté : c'est l'histoire de Heichu, un Don Juan nippon (apparemment, il s'agit d'un personnage historique connu, que l'on trouve notamment dans La Mère du général Shigemoto, de Tanizaki). Il tombe les filles comme un rien. Mais, lorsqu'il faut conquérir une certaine Jijû, tout ne se passe pas aussi facilement qu'à l'accoutumée.
"En principe, les choses suivent pourtant un cours invariable : mes lettres reçoivent toujours une réponse, et quand il y a réponse, il y a rencontre. S'il y a rencontre, on se pâme pour ma personne. Et quand on se pâme pour ma personne... cela m'exaspère en un rien de temps. Or, dans le cas de Jijû, j'ai dû écrire quelque vingt lettres en l'espace d'un mois sans obtenir la moindre réponse. J'ai beau m'y entendre en matière de correspondance amoureuse, le répertoire n'est pas infini, me voilà bientôt à court." (page 16).
C'est vif, amusant... et vers la fin assez... particulier (on se croirait presque chez Tanizaki, pour le coup).

2. Avec La Dame de Rokunomiya, on a une histoire assez classique, mais un peu trop classique.

3. Dans La Fortune, un potier raconte, à un jeune guerrier, l'histoire étonnante d'une femme qui fait un voeu auprès de la déesse Kannon de Kiyomizu, dans un temple . "Mettez-moi à l'abri du besoin pour le restant de mes jours, lui a-t-elle demandé. Elle venait de perdre sa mère, son seul recours au monde, et menait une existence si précaire que son voeu n'était pas extravagant." (page 41). Pas mauvais, sans être marquant. C'est une petite chose, mais plutôt bien ficelée.


Dernière édition par eXPie le Mer 29 Jan 2014 - 19:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Akutagawa Ryunosuke   Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 19:05

II/ L'Âge des Kirishitan et des barbares du Sud.
Kirishitan désigne les catholiques. Les textes vont donc tourner autour de la religion catholique.

4. Le Sourire des dieux.
"Par un soir de printemps, padre Organtino se promenait dans le jardin du temple des Barbares du Sud, en traînant derrière lui les pans de son long habito" (page 51). Ce jésuite italien, venu faire oeuvre d'évangélisation, va conaître quelques problèmes : hallucinations (ou pas ?), rencontre avec un esprit du pays... Les certitudes du jésuite vont-elles résister ? Assez amusant, la thèse de l'esprit est que les différentes croyances ou doctrines étrangères, en arrivant au Japon, subissent une transformation pour s'adapter, de sorte que les dieux japonais restent toujours derrière.
A cette occasion, le lecteur moyen (moi) apprend l'existence d'un certain "Yurikawa, héros légendaire qui apparaît dans des contes ainsi que dans des pièces de kabuki, proviendrait d'une japonisation du personnage d'Ulysse." (note page 195). Un Ulysse Japonais, fichtre !

5. Le Tabac et le diable. Dieu arrive au Japon avec les fidèles kirishitan (les premiers catholiques). Logiquement, le Diable arrive en même temps. Dans cette nouvelle, le Diable débarque au Japon incognito. Il va faire un pari avec un marchand... qui gagnera ? Comment notre pauvre marchand pourra-t-il l'emporter face à si forte partie ?
Très sympathique (comme souvent ce genre d'histoires).

6. La Vierge en noir.
Citation :
"« Et ça, qu'en dites-vous ? »
En prononçant ces mots, Tashiro posa sur la table une statuette de Maria Kannon.
Les Maria Kannon, ces représentations de la déesse Kannon que les disciples du Seigneur avaient coutume de vénérer à la place de la Vierge Marie du temps où la religion des kirishitan avait été bannie du pays, sont d'ordinaire en porcelaine blanche. [...]
Mais, tandis que je regardais, j'eus le sentiment qu'une expression équivoque flottait sur la physionomie d'ivoire. Non, le mot d'équivoque ne suffit pas à traduire ce que je ressentis. Car il me sembla en fait que toute la figure était empreinte d'une mimique moqueuse où perçait une certaine méchanceté." (page 71).
Le collectionneur va raconter l'histoire maléfique liée à cette statue.
La chute n'est pas une surprise, mais la toute fin est quand même bien...


III/ L'art de raconter des histoires.
Effectivement, les textes regroupés ici sont très intéressants !

7. Jambes de cheval. Au début, un certain homme décède. Il arrive donc dans une grande pièce, devant les autorités compétentes. Là, stupéfaction :
Citation :
" « Are you Mr Henry Barret, aren't you ?" (page 80).
Eh bien non. C'est Oshino Hanzaburô, le mort. il y a eu erreur ! Comment corriger ce problème ?
Ah, la bonne histoire que voilà ! Excellente !

8. Magie : c'est l'histoire d'un magicien exceptionnellement bon, Matiram Misra, qui , après une démonstation bluffante, se propose d'enseigner son art au narrateur.
Encore une bonne histoire.

9. L'enfant abandonné. Court mais joli texte psychologique dans un style plus intériorisé. Bonne fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Akutagawa Ryunosuke   Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 19:05

IV/ Fables et parodies

10. Histoire de la tête qui se décrocha :
Citation :
"Jetant son sabre, He Xiao-er s'agrippa éperdument à l'encolure de son cheval. Pas de doute, on lui avait coupé le cou. Peut-être ne l'avait-il compris qu'après s'être accroché au cheval." (page 111).
C'est le début...
Nouvelle très bien écrite, et à la bonne conclusion :
Citation :
"nous ne pouvons pas nous fier à nous-mêmes. En vérité, seuls ceux qui le savent sont un tant soit peu dignes de confiance." (page 120).

11. Momotarô. "Momotâro, le garçon né de la pêche est l'un des contes les plus connus de la tradition populaire japonaise", nous dit une note. On a ici une parodie très parodique, avec allusions aux dérives nationalistes du moment. Euh... pas passionnant...

12. Le Combat entre le singe et le crabe. Il s'agit de la suite inventée par Akutagawa d'un conte populaire. Très court texte. Une petite chose.

13. Le Général Kim. Nous sommes à la fin du XVI° siècle, en Corée. Akutagawa raconte une histoire farfelue, qu'il dit être fausse. "Mais rien ne dit que les Coréens soient les seuls à maquiller l'histoire". (page 136). Effectivement... c'est peut-être un peu amusant, mais également assez anecdotique dans son oeuvre.


V/ Yasukichi, l'alter ego.
Ces textes sont réalistes et mettent en scène un écrivain qui ressemble beaucoup à Akutagawa.

14. Le Billet de dix yens. Yasukichi est écrivain. Il enseigne, publie quelques nouvelles, mais il tire le diable par la queue. Ah, s'il avait un peu d'argent pour aller à Tokyo ce dimanche, dîner, acheter de la gouache et des toiles... Une histoire sans vraie chute, mais qu'on sent assez "réelle".

15. Ecriture. Yasukichi doit écrire l'éloge funèbre d'un capitaine de corvette qu'il ne connaissait quasiment pas. Réussira-t-il ?Une très bonne réflexion sur l'écriture.

16. Mensura Zoïli. On apprend l'existence d'un curieux pays : Zoïlia. Les savants y ont inventé un valeuromètre, prodige des temps modernes : il permet de mesurer rapidement et de façon fiable la valeur des oeuvres (littéraires, artistiques). Une petite chose, mais amusante.

17. Ababababa. Une bonne nouvelle réaliste.


En conclusion : c'est un recueil hétéroclite, le niveau global est évidemment moins élevé que les précédents recueils parus précédemment, il y a beaucoup de petites choses (notamment dans la partie Fables et parodies), mais aussi quelques très bonnes nouvelles, dans des genres très différents.

Et puis, quel plaisir de pouvoir lire un "nouveau" livre d'Akutagawa, et de savoir qu'il reste encore quelques textes à publier chez nous !


Dernière édition par eXPie le Mar 28 Jan 2014 - 23:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Akutagawa Ryunosuke   Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 19:41

Ce sont donc 17 tout petits contes de quelques pages chacun?

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Akutagawa Ryunosuke   Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 23:14

pia a écrit:
Ce sont donc 17 tout petits contes de quelques pages chacun?

Disons que le plus long doit faire 15 pages (mais des grandes pages, ce n'est pas du format poche).

Les écrits d'Akutagawa ne sont jamais très longs. Et certains de ses meilleurs récits sont très courts (Rashômon fait 8 pages, Dans le fourré en fait 8 ; Le fil d'araignée en fait 4).
Donc, oui, ce sont des petits textes, mais ça ne préjuge pas de leur qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Akutagawa Ryunosuke   Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Icon_minitimeMer 29 Jan 2014 - 14:09

eXPie a écrit:
Donc, oui, ce sont des petits textes, mais ça ne préjuge pas de leur qualité.

Bien sûr.

D'ailleurs j'ai La vie d'un idiot dans ma PAL.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Akutagawa Ryunosuke   Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Icon_minitimeSam 8 Fév 2014 - 14:36

La vie d´un Idiot précédé d´Engrenage

« je vis à présent dans le plus malheureux des bonheurs. Mais, aussi étrange qu’il puisse paraitre, je ne regrette rien. Je plains seulement ceux qui ont eu le mauvais mari, le mauvais fils, le mauvais père que je suis. Alors Adieu. Dans ce manuscrit, je ne pense pas avoir, du moins consciemment, plaidé ma cause. »

Quand J’ai acheté ce livre je n’ai pas réalisé qu’il s’agissait des derniers écrits de Ryûnosuke Akutagawa avant de se donner la mort.
Ces deux nouvelles retracent pour Engrenage la contemplation sans pitié et sur deux jours de temps de l’enfer qu’était devenu sa vie.
C’est un homme qui se sent traqué. Il est poursuivi par ses hallucinations, ses angoisses et la peur de la folie (liée à sa mère) qui le poussent à fuir et à airer sans but, pour essayer de trouver un endroit apaisant. Malheureusement, il voit des signes partout qui le ramènent à ses angoisses et rien n’est assez parfait pour le rassurer. Il ne trouve aucune « lumière dans ses ténèbres ».  

-Cela n’a vraiment rien de difficile. Il suffit seulement de croire en Dieu, de croire en Christ le fils de Dieu, de croire dans les miracles qu’il a accomplis….
-Ce que je peux, c’est croire au Diable !
-Alors, pourquoi ne croyez-vous pas en Dieu ? Si vous croyez en l’ombre, comment vous défendre de croire en la lumière ?
-Mais il existe aussi des ténèbres sans lumière.
-Des ténèbres sans lumière ?
Que pouvais-je si ce n’était me taire ? Lui aussi marchait comme moi dans les ténèbres. Mais il avait lui, la conviction que les ténèbres ne pouvaient exister sans lumière : c’était l’unique différence qui nous séparait. Un fossé cependant qui restait, pour moi du moins, infranchissable.


La honte de lui-même et le sentiment d’avoir commis des crimes, réels ou pas, le pousse à penser qu’il doit être châtié pour.
Ces signes prennent des formes de prémonitions qui le remmènent toutes à la mort. La sienne ou celle des autres.
Il en vient consciemment à assumer qu’il n’a plus le gout de vivre.

Au bout de quatre cinq minutes, le téléphone se mit à sonner. Mais malgré mes « allo ? » réitéré, je ne saisissais au bout du fil que des sons confus, toujours les mêmes, inlassablement répétés.  Mon oreille crut pourtant bien reconnaitre le son « moole ». Raccrochant finalement le combiné, je repris mes cents pas dans ma chambre. Mais ce mot : « moole » poursuivait mes pensées. Moole…mole… Mole, une taupe en Anglais. Cette association d’idées ne me fut guère agréable. Mais il me suffit de deux ou trois secondes pour réorthographier « mole » en « mort » : La mort. Ce mot Français jeta aussitôt l’alarme dans mon esprit. La mort me guettait, c’était visible, comme elle avait guetté le mari de ma sœur.  

Dans la vie d’un idiot, Ryûnosuke Akutagawa, raconte avec des mots clés qui il était. On le voit évoluer d’un passage où la vie avait encore une saveur, à une vie prise comme dans un étau et qui ne rime plus à rien selon lui. Si ce n’était l’écriture…

Je me levai et, en désespoir de cause, me mis à arpenter la chambre de long en large. Ma mégalomanie se trouvait en de tels moments portée à son paroxysme. Animé d’une joie sauvage, j’avais le sentiment de ne plus avoir ni père ni mère, ni femme ni enfants, il n’existait plus pour moi qu’une seule et unique chose : la vie qui s’écoulait de ma plume.

Poignant. J’ai ressenti, en finissant ce livre un grand sentiment de perte qui m’a laissé sonnée et incapable de poser le bouquin. Cela a bien sûr à voir avec le fait que ce livre est comme un témoignage d’adieu qu’il aurait laissé, mais aussi à sa façon concise, sincère et malgré tout très dense d’ecrire.

Forme
C’était un flacon à Saké en fer. Ce flacon ciselé de fines nervures lui avait, à son insu, enseigné la beauté de la forme.


Mariage
« Il est ennuyeux que dès ton arrivée tu fasses des dépenses inutiles », avait-il reproché à sa femme le lendemain de leur mariage. C’était à vrai dire sa tante qui lui avait enjoint de faire cette remontrance. Sa femme avait présenté ses excuses, à lui bien sûr mais aussi à sa tante ; le pot de jonquilles qu’elle avait acheté pour lui posé devant eux…..


_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Akutagawa Ryunosuke   Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Icon_minitimeDim 9 Fév 2014 - 23:05

pia a écrit:
Quand J’ai acheté ce livre je n’ai pas réalisé qu’il s’agissait des derniers écrits de Ryûnosuke Akutagawa avant de se donner la mort.
Ah oui, c'est la version Folio qui a extrait deux nouvelles parmi les neuf qui composaient l'édition de "La Vie d'un Idiot et autres nouvelles" chez Connaissance de l'Orient.


pia a écrit:
Poignant. J’ai ressenti, en finissant ce livre un grand sentiment de perte qui m’a laissé sonnée et incapable de poser le bouquin. Cela a bien sûr à voir avec le fait que ce livre est comme un témoignage d’adieu qu’il aurait laissé, mais aussi à sa façon concise, sincère et malgré tout très dense d’ecrire.
Comme ces deux textes sont posthumes, je ne sais pas si Akutagawa les aurait retravaillés pour qu'ils sonnent moins "personnels" (mais c'est ce qui en fait l'intérêt, en tout cas en grande partie, ce caractère "brut").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Akutagawa Ryunosuke   Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Icon_minitimeLun 10 Fév 2014 - 11:09

Je ne sais pas mais je trouve que cela sonne très personnel. comme s'il voulait vraiment parler de lui avant de partir. Qu'est-ce que tu veux dire quand tu dis qu'il les aurait retravaillé? Il y aurait une première version?

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Akutagawa Ryunosuke   Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Icon_minitimeLun 10 Fév 2014 - 12:14

pia a écrit:
Je ne sais pas mais je trouve que cela sonne très personnel. comme s'il voulait vraiment parler de lui avant de partir. Qu'est-ce que tu veux dire quand tu dis qu'il les aurait retravaillé? Il y aurait une première version?
Non, ce que je voulais dire, c'est que parfois les écrivains peuvent faire un.premier jet très personnel, non destiné à la publication...et s'ils meurent avant d'avoir retravaillé les textes, on les publie tels quels...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Akutagawa Ryunosuke   Akutagawa Ryunosuke - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Akutagawa Ryunosuke
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature japonaise-
Sauter vers: