Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Olivier Adam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Olivier Adam   Ven 23 Nov 2007 - 21:14

Babelle a écrit:

Désolée. Si mon post est indigeste, on l'enlève.

Non, non...Ton post n'est pas indigeste et il n'est pas question de l'enlever...
Il mérite seulement une mise au point.

Pour moi, le sujet de ce roman n'est pas la situation des sans-papiers. Le sujet c'est une jeune mère de famille, fragile, à la dérive...Qui se laisse absorber, qui se met en danger, qui met ses enfants et sa famille en danger et n'en a pas conscience...Le sujet c'est un "pétage de plombs"...

Le sujet des sans-papiers me touche bien sûr comme tu peux l'imaginer...Mais me touche aussi la tragédie familiale et l'état mental de cette jeune femme border-line...
Je n'ai presque vu que cela dans ce film, comme dans le livre d'ailleurs...C'est un sujet qui me va au coeur...tout autant que le problème des sans-papiers...C'est autre chose...Et c'est grave aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Olivier Adam   Ven 23 Nov 2007 - 21:17

D'ac avec Coline, le sujet n'est pas du tout les sans-papiers mais la détresse d'une jeune femme complètement paumée en quête d'identité et qui est elle-même exilée de sa propre vie.
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Olivier Adam   Ven 23 Nov 2007 - 21:19

coline a écrit:
A l'abri de rien

Non, nous ne sommes « à l’abri de rien », et surtout pas de sombrer un jour dans l’état qui va pousser Marie, aux cotés jusqu’à l’excès des réfugiés de Sangatte, à se mettre en danger, à mettre en danger sa famille, à la sacrifier.

"J’avais l’impression que mes enfants étaient désormais séparés de moi par une paroi de verre. Je pourrais toujours les regarder mais plus jamais les toucher ni leur parler. J’étais devenue étrangère. J’étais passée de l’autre côté."

Alors, ce n’est même pas une surprise lorsqu’elle décide un jour, sans l’avoir prévu, de s’investir auprès des réfugiés. Un jour, à midi, elle se met au travail sous la tente où on leur sert des repas …Ce midi-là, elle en oublie d’aller chercher ses enfants…C’est le début, ou plutôt l’accentuation, d’une descente aux enfers qui avait déjà commencé pour toute la famille, au sein d’un contexte terrible : celui du drame des réfugiés...

Non, nous ne sommes « à l’abri de rien »…C’est pourquoi, il ne faut pas, comme les voisins de Marie, juger et exclure…Rendre la situation plus difficile encore qu’elle ne l’est.

Cette histoire, je l’ai trouvée criante de vérité…Je n’arrivais pas à la lâcher…Dès les premières lignes, je voulais savoir ce qui allait advenir de Marie, de sa famille…

Si je dis que ce roman m’a bouleversée à en pleurer, je vais vous décourager de le lire…Pourtant, il mérite d’être remarqué et apprécié. Il le mérite vraiment…Parce qu’il parle sans détours, et avec humanité et justesse, de la dépression…Ce mal terrible, sournois, un peu tabou, honteux, qui reste incompris et injustement jugé par ceux qui ne l’ont pas connu…

Mais je m’étonne, à relire mon commentaire, de n’avoir pas assez peut-être insisté sur le quotidien tragique des réfugiés. Or, ce roman donne un coup de projecteur nécessaire sur leur situation et l’engagement de ceux qui sont à leurs côtés. Tous ne sont « à l’abri de rien »…de la faim, du froid, de la peur, de la police, de la violence, de la mort…

Pour toi Babelle, et ceux qui pourraient juger ce film comme "un navet" (je ne suis absolument pas d'accord!), je fais remonter mon commentaire de ce roman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Olivier Adam   Ven 23 Nov 2007 - 21:20

J'ai quand même préféré de loin le livre au film... comme souvent d'ailleurs jypeurien
Revenir en haut Aller en bas
Babelle
Zen littéraire


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Olivier Adam   Ven 23 Nov 2007 - 21:20

Merci Coline de recentrer. Ce n'est pas du tout pareil. C'est à cause d'Olivier Adam qui est très médiatisé, je l'ai aperçu lire un extrait de ce roman à un JT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Olivier Adam   Ven 23 Nov 2007 - 21:23

Babelle a écrit:
Ce n'est pas le tout d'avoir une belle gueule.

Non, justement Isabelle Carré n'a pas que sa "belle gueule"...Elle est capable du jeu d'acteur le plus subtil qui soit...Bien peu en sont capables...
Elle m'a donné à voir, sans artifice, et sans presque rien faire, juste ressentir, la fragilité de la jeune femme...
C'est du grand art ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Olivier Adam   Ven 23 Nov 2007 - 21:26

sentinelle a écrit:
J'ai quand même préféré de loin le livre au film... comme souvent d'ailleurs jypeurien

On pourrait presque dire "toujours"...
Encore plus pour les téléfilms...
Mais franchement, là, ce téléfilm n'était pas un navet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Olivier Adam   Ven 23 Nov 2007 - 22:00

coline a écrit:
monilet a écrit:
Je n'ai pas été choqué par cette version "téléfilmée".

Pourquoi choqué monilet? ...Il n'y avait pas de quoi être choqué...
Je faisais plutôt confiance à Jean Pierre Améris et j'ai trouvé le téléfilm assez fidèle au livre...
Isabelle Carré m'a une fois de plus scotchée...Quel jeu subtil!

Je veux dire que contrairement aux nombreuses fois où l'adaptation cinématographique d'un livre déçoit, ce ne fuit pas le cas ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Olivier Adam   Ven 23 Nov 2007 - 22:06

monilet a écrit:
coline a écrit:
monilet a écrit:
Je n'ai pas été choqué par cette version "téléfilmée".

Pourquoi choqué monilet? ...Il n'y avait pas de quoi être choqué...
Je faisais plutôt confiance à Jean Pierre Améris et j'ai trouvé le téléfilm assez fidèle au livre...
Isabelle Carré m'a une fois de plus scotchée...Quel jeu subtil!

Je veux dire que contrairement aux nombreuses fois où l'adaptation cinématographique d'un livre déçoit, ce ne fuit pas le cas ici.

Monilet...sitoplé...peux-tu lire les posts qui précèdent et nous dire ce que tu en penses?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Olivier Adam   Ven 23 Nov 2007 - 22:16

Je pense à peu près tout comme toi sauf que je retrouve pas dans le téléfilm mon ressenti, peut-être un peu particulier, à la lecture du livre : pour moi ce n'était pas que l'étude de la plongée d'un être dans la déroute.

Très bon jeu d'actrice et bonne fidélité par ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Olivier Adam   Sam 24 Nov 2007 - 11:24

Je n'ai pas lu Olivier Adam, mais vu Je vais bien ne t'en fais pas et, l'autre soir, Maman est folle qui ne m'incitent pas à le lire, trop de pathos ...
Revenir en haut Aller en bas
swallow
Sage de la littérature


Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

MessageSujet: Re: Olivier Adam   Sam 24 Nov 2007 - 11:48

Sentinelle:
Citation :
J'ai quand même préféré de loin le livre au film... comme souvent d'ailleurs

Je suis comme toi, stell_A, j´avais trouvé le film "Je vais bien ne t´en fais pas" tellement ridicule- j´ai dû quitter la salle au moment ( surfait) de l´hospitalisation de la soeur ( pathos et re-pathos! choeur ) - que tout ce que vous me dites sur Oliver Adam me rend bien confuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Olivier Adam   Sam 24 Nov 2007 - 18:40

Ah, moi non plus je n'avais pas beaucoup aimé Je vais bien ,ne t'en fais pas...le film. Pas lu le livre.
Je ne sais pas pourquoi, l'impression d'émotion fabriquée..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Olivier Adam   Sam 24 Nov 2007 - 19:12

Impression de facilité pour moi, il est si facile d'émouvoir avec des thèmes comme le suicide, la mort d'un frère/fils etc.
J'évite les livres dans lesquels sont complaisemment utilsés les souffrances, handicaps, douleurs humaines...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Olivier Adam   Sam 24 Nov 2007 - 19:19

Il me semble bien dommage de se contenter d'une adaptation télévisuelle ou cinéma pour se faire une idée d'un auteur.
Le livre m'a bien plus interpellée que le film, les personnages ont plus de nuances et de profondeurs dans le roman.
Lisez le que diable, et faites votre opinion ensuite (en espérant que vous sachiez faire table rase de vos préjugés acquis lors de la vision du film/téléfilm).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Olivier Adam   Aujourd'hui à 0:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Olivier Adam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 19Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» A l'abri de rien/ Olivier Adam
» Je vais bien, ne t'en fais pas = Olivier Adam =
» Les éditions de l'olivier
» Ya bna ADAM
» blog olivier s

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: