Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Atiq Rahimi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
bulle
Zen littéraire


Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 59
Localisation : Quelque part!

MessageSujet: Re: Atiq Rahimi   Dim 28 Déc 2008 - 23:43

Cachemire a écrit:
Après avoir lu les autres commentaires si élogieux, je me suis demandé si je devais écrire ce que je pensais...
Mais si Wink
Demain je vais aller le chercher à la biblio et je viendrai en discuter à mon tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive


Messages : 19338
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Atiq Rahimi   Dim 28 Déc 2008 - 23:57

Cachemire a écrit:
Oui, "Syngué sabour" est un livre "à part", qui raconte une réalité qu'on a des difficultés à s'imaginer. Le style est haletant comme le récit de la femme mais manque de mots poétiques qui auraient rendu le texte respirable et l'identification possible.
Quand à la fin du livre, elle reste trop ambigüe et se lit pour moi de deux manières. Ma version est qu'elle sombre dans une crise schizophrène...et pas du tout que son homme se réveille, ce qui ferait perdre toute vraisemblance à ce récit par ailleurs réaliste.

Après avoir lu les autres commentaires si élogieux, je me suis demandé si je devais écrire ce que je pensais...

Tu as eu tout à fair raison d'écrire ce que tu pensais, je trouve toujours trop suspect de ne lire que des louanges d'un livre, limite ça ne me donne pas envie de le lire. Et les critiques positives, ne permettent souvent pas trop de se rendre compte d'un livre, tu explicite ce qui te gêne dans cette lecture. Cela me donnerait presque envie de le découvrir.
Mais je vais attendre encore un peu d'autres avis plus nuancé, sans doute lorsque l'effet Goncourt se sera dissipé content

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi
Sage de la littérature


Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: Atiq Rahimi   Lun 29 Déc 2008 - 0:21

Certes, Cachemire, le style n'est pas vraiment poétique mais était-ce le but recherché ? C'est souvent un cri, des incantations. Et il y a de beaux extraits plus légers lorsqu'elle évoque ses souvenirs. J'en copierai quelques morceaux quand j'aurais le livre sous la main. Ce qui ressort, c'est l'atmosphère, le contraste entre la réalité matérielle et le mental, entre les petits gestes qui sauvent et maintiennent en vie et la panne de tout, l'urgence des mots, le rapport au temps complètement bousculé et à l'espace aussi. Tout cela laisse une impression très forte.

Mon interprétation de la fin (voir le spoiler) :
Spoiler:
 

Et oui, tu as raison d'écrire ce que tu penses, bien sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18132
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Atiq Rahimi   Lun 29 Déc 2008 - 12:25

Bien sûr que tu dois écrire ce que tu penses Cachemire!
D'ailleurs tu n'es pas la seule à y trouver des bémols. Autour de moi j'ai aussi rencontré des avis partagés, et heureusement sinon ça serait louche Wink

Par contre, je dois dire, j'y ai trouvé de la poésie moi... cette forme de poésie qui peut surgir parfois de la rencontre de deux univers que tout oppose. Ici la guerre, le chaos et l'intimité surréaliste de ce tête à tête, mais aussi les souvenirs du passé et la violence du présent.

Je suis toujours très sensible aux atmosphères et là elle crée cette impression passionnelle et emporte le tout. Dès lors la fin, invraisemblable c'est sûr, correspond à celles des tragédies classiques avec sa part d'intemporalité, son aspect un peu conte. J'ai trouvé justement ce mélange rêve/réalité vraiment réussi!

Atiq Rahimi nous laisse avec cette image forte dans les dernières pages, que Mimi analyse très bien.
je remets les spoilers!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature


Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

MessageSujet: Re: Atiq Rahimi   Mar 30 Déc 2008 - 14:44

aériale a écrit:

Par contre, je dois dire, j'y ai trouvé de la poésie moi... cette forme de poésie qui peut surgir parfois de la rencontre de deux univers que tout oppose. Ici la guerre, le chaos et l'intimité surréaliste de ce tête à tête, mais aussi les souvenirs du passé et la violence du présent.

Je suis toujours très sensible aux atmosphères et là elle crée cette impression passionnelle et emporte le tout. Dès lors la fin, invraisemblable c'est sûr, correspond à celles des tragédies classiques avec sa part d'intemporalité, son aspect un peu conte. J'ai trouvé justement ce mélange rêve/réalité vraiment réussi!

Je comprends Aériale quelle forme de poésie (celle disons"du désastre") tu as trouvée au livre. Elle ne m'a pas touchée parce que l'écriture de l'auteur est pour moi trop quotidienne, simple, rapide, violente.
En revanche, je suis conquise par ton interprétation de la fin, en effet elle tient du conte et des tragédies classiques...

Et Mimi, tu donnes un très bel éclairage de cette fin aussi, je vois que ce livre t'a réélement inspirée...cela me fait regretter de n'être pas entrée dans la magie de ce roman mais il y a de mauvais moments pour lire un livre pendant lesquels nous n'entrons pas du tout en résonance avec lui !
Je vais noter à l'intérieur de le relire (il est très court) pour voir si je pourrai un jour me laisser conquérir par lui... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Atiq Rahimi   Sam 3 Jan 2009 - 15:17

Ma lecture de Singué sabour :
Mon sentiment est exactement l'inverse de celui éprouvé pour le Del amo : ici, alors que j'avais été séduit par le début et le planter du décor, j'ai vite été lassé par l'intrigue assez pauvre, l'ensemble répétitif, sans que cela soit pour moi compensé par la finesse de l'analyse psychologique. Bien moyennement intéressé donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
bulle
Zen littéraire


Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 59
Localisation : Quelque part!

MessageSujet: Re: Atiq Rahimi   Sam 3 Jan 2009 - 20:39

Un bon Goncourt
Il n’y a pas de mystère, il n’y a pas de secret : le bouche à oreille fait le succès d’un livre. C’est aussi valable pour les prix Goncourt. On en a vu atteindre difficilement la barre des 100 000 exemplaires.
L’équipe des éditions POL a vite compris que, outre sa qualité, Syngué sabour serait ce que les libraires “un bon Goncourt” en constatant très tôt après l’attribution du prix que, dès son entrée dans les librairies où il devait prendre la parole un peu partout en France, avant même d’avoir dit un mot, Atiq Rahimi était ovationné et applaudi.
Un mois plus tard, les chiffres le confirment : son roman, qui s’était vendu à 20 000 exemplaires avant la décision du jury, atteint aujourd’hui un tirage de 346 000 exemplaires, dont 320 000 sorties avec des réassorts de 5000 exemplaires par jour. - Pris sur le blog de Pierre Assouline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi
Sage de la littérature


Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: Atiq Rahimi   Dim 4 Jan 2009 - 1:07

Je ne suis pas d'accord avec vous. Je me fiche personnellement de savoir que Rahimi a eu le Goncourt ou non.
Je ne sais pas quels sont les critères d'attribution au Goncourt mais tout le monde sait que le Goncourt fait vendre.
Avant de lire ce livre, je ne connaissais pas Atiq Rahimi, je l'avais vu sur Parfum, je suis tombée sur le bouquin et voilà. D'ailleurs, je n'avais pas vraiment lu le sujet parce que 2 livres avalés coup sur coup sur le thème du "deuil" merci !

Monilet parle d'intrigue, de style répétif, de manque d'analyse psychologique etc.
Mais qu'est-ce qui a dit qu'un bon livre doit être un livre à intrigue, un livre avec des personnages à haute densité ou finesse psychologique ?

Quand j'ai commencé ce livre, j'ai vraiment eu du mal à y entrer parce que rien n'était habituel. Le décor ? Une pièce. Les personnages ? Une femme, un moribond et quelques "autres". Et ces personnages ne mangent jamais ou presque, vous avez remarqué ? Juste un détail mais tout de même, c'est important la bouffe ! Une poignée d'oignons à un moment donné et c'est tout. Parce que ce n'est pas ça qui est important dans ce livre, c'est ce qui se passe dans la tête. Alors, analyse psychologique des personnages ? Ce n'est pas de l'analyse, c'est la description par le geste, par l'attitude, par le vide, par le silence, par la pesanteur et même (soyons fou), l'apesanteur. C'est complètement intemporel à force de longueur. C'est pénible tellement c'est lent. C'est fatiguant tellement c'est répétitif. Mais c'est ce qui fait que ce livre est génial parce qu'à aucun moment, l'auteur se dit "tiens, cette femme va avoir une pensée politique sur la condition des femmes afganes, sur la guerre" (non, elle se contente de maudir, de gémir bêtement, de se souvenir vaguement) ; "tiens, cette femme va fabriquer un poison avec une recette que lui a tranmise sa grand mère pour pouvoir être débarasser d'un époux encombrant et épouser le voisin du village d'à côté dont elle est amoureuse depuis qu'il lui a souri un beau matin alors qu'elle allait traire ses chèvres. En plus, il appartient au clan ennemi, le voisin !" Non, on n'est pas dans Roméo et Juliette.

Ce livre est un huis-clos. Alors, l'intrique ? C'est pas un roman policier ni une saga historique, c'est sûr. Il ne se passe rien. Et c'est ce que je trouve Enorme ! C'est l'attente, c'est le quotidien tout bête de l'attente avec ses pensées toutes pauvres. Et la folie qui guette parce que la finesse psychologique, elle s'en tape la Femme dans ces moments là. Et elle se défend avec ce qu'elle a : des incantations, des chapelets, des prières que si tu ne les répètes pas 99 fois par jour c'est ta faute si ton mari ne se relève pas. Et le livre, c'est ça. Des minutes qui s'égrennent au rythme du chapelet. Et c'est tellement pénible ce... style ?
Un style sec. Sans fioriture. Qui va à l'essentiel. Au service de l'écriture, de ce que l'auteur veut retransmettre. Un état, une ambiance, une atmosphère et au passage quelques messages à ceux qui voudront les saisir.

Je me rends compte que je défends beaucoup ce livre, bien sûr. La lecture ne m'en a pas pourtant été tellement agréable. Mais je sais que ce livre est un bon livre parce que j'y pensais encore quelques jours après l'avoir lu. Et avec tous les commentaires que je fais, je ne suis pas prête de l'oublier mais bah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire


Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 59
Localisation : Quelque part!

MessageSujet: Re: Atiq Rahimi   Dim 4 Jan 2009 - 1:14

Bonsoir Mimi, Je vais le lire très bientôt, parce qu'il m'intéresse. Je pourrai te dire ce que j'en ai pensé par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire


Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 59
Localisation : Quelque part!

MessageSujet: Re: Atiq Rahimi   Dim 4 Jan 2009 - 1:22

mimi a écrit:
Quand j'ai commencé ce livre, j'ai vraiment eu du mal à y entrer parce que rien n'était habituel. Le décor ? Une pièce. Les personnages ? Une femme, un moribond et quelques "autres". Et ces personnages ne mangent jamais ou presque, vous avez remarqué ? Juste un détail mais tout de même, c'est important la bouffe ! Une poignée d'oignons à un moment donné et c'est tout. Parce que ce n'est pas ça qui est important dans ce livre, c'est ce qui se passe dans la tête. Alors, analyse psychologique des personnages ? Ce n'est pas de l'analyse, c'est la description par le geste, par l'attitude, par le vide, par le silence, par la pesanteur et même (soyons fou), l'apesanteur. C'est complètement intemporel à force de longueur. C'est pénible tellement c'est lent. C'est fatiguant tellement c'est répétitif. Mais c'est ce qui fait que ce livre est génial parce qu'à aucun moment, l'auteur se dit "tiens, cette femme va avoir une pensée politique sur la condition des femmes afganes, sur la guerre" (non, elle se contente de maudir, de gémir bêtement, de se souvenir vaguement) ; "tiens, cette femme va fabriquer un poison avec une recette que lui a tranmise sa grand mère pour pouvoir être débarasser d'un époux encombrant et épouser le voisin du village d'à côté dont elle est amoureuse depuis qu'il lui a souri un beau matin alors qu'elle allait traire ses chèvres. En plus, il appartient au clan ennemi, le voisin !"
Je crois qu'il faut se mettre dans la peau de cette femme, dans un pays en guerre sans rien. pour réellement apprécier ce livre. Un peu aussi comme dans l'Africain de J.M.G Le Clézio.
vivre l'instant. devenir l'autre.

J'ai lu du Yasmina Khadra et j'ai aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Atiq Rahimi   Dim 4 Jan 2009 - 9:35

mimi a écrit:

Monilet parle d'intrigue, de style répétif, de manque d'analyse psychologique etc.
Mais qu'est-ce qui a dit qu'un bon livre doit être un livre à intrigue, un livre avec des personnages à haute densité ou finesse psychologique ?


mimi, qu'elle est belle ton exaltation.
Pour ma part, je disais juste pourquoi il ne m'a pas emballé et donc ce que moi j'aime le plus souvent dans un livre. A chacun ses critères.
Effectivement pour moi ce livre a une valeur plus au niveau du message, du symbole (fin), quasi documentaire. La force littéraire ne m'a pas touché car je ne l'y ai pas beaucoup vue, hormis au tout début..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
mimi
Sage de la littérature


Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: Atiq Rahimi   Dim 4 Jan 2009 - 11:33

Monilet, je t'assure que je ne suis pas du tout exaltée quand j'essaie d'expliquer pourquoi ce livre m'a plu. Peut-être suis-je un peu emphatique mais c'est le risque quand on défend un point de vue, un auteur ou ce que l'on aime tout simplement.

Je n'ai pas de critères particuliers quand j'aborde un livre. Je suis assez curieuse et vais voir volontiers vers ce que je ne connais pas et même les Goncourt. Je comprends tout à fait que l'on puisse ne pas aimer ce livre qui n'est pas si simple à lire et peut facilement déconcerter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Atiq Rahimi   Dim 4 Jan 2009 - 12:26

pour moi l'exaltation n'est ici pas du tout négative , elle traduit simplement l'émotion ressentie (ou non) lors d'une lecture. J'aime beaucoup être touché et vibrer en découvrant un texte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Ella
Invité



MessageSujet: Re: Atiq Rahimi   Dim 4 Jan 2009 - 14:15

monilet a écrit:
Ma lecture de Singué sabour :
Mon sentiment est exactement l'inverse de celui éprouvé pour le Del amo : ici, alors que j'avais été séduit par le début et le planter du décor, j'ai vite été lassé par l'intrigue assez pauvre, l'ensemble répétitif, sans que cela soit pour moi compensé par la finesse de l'analyse psychologique. Bien moyennement intéressé donc.
Il ne faut pas comparer le Del Amo avec Syngué sabour, ils sont tellement différents, et ne pas oublier qu'Atiq Rahimi n'a pas écrit dans sa langue maternelle.
Moi aussi j'ai préféré Une éducation libertine, bien plus fort au niveau de l'écriture, de l'intrigue..etc.
Mais Syngué sabour c'est autre chose, la construction est très particulière, c'est écrit comme une pièce de théâtre ou un scénario de film. La valeur de ce texte réside dans le message, et la poésie, pas la poésie des mots, mais du symbole.
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque


Messages : 29392
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Atiq Rahimi   Dim 4 Jan 2009 - 19:12

J'aime beaucoup l'enthousiasme de mimi et partage avec elle les raisons qui l'ont fait naître... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Atiq Rahimi   Aujourd'hui à 2:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Atiq Rahimi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: