Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Max Frisch [Suisse]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Max Frisch [Suisse] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Max Frisch [Suisse]   Max Frisch [Suisse] - Page 7 Icon_minitimeDim 20 Nov 2016 - 19:51

Citation :
Max Frisch, maître du suspens par-delà la mort

Après 20 ans sous scellés, le «Journal berlinois» paraît enfin. Une pièce supplémentaire dans le puzzle biographique du célèbre auteur suisse


Max Frisch maîtrisait l’art du suspens. Dans ses livres mais pas seulement. Vingt-cinq ans après sa mort, l’écrivain suisse parvient encore à susciter l’événement avec la parution de son «Journal berlinois». De son vivant, Frisch a publié deux journaux fameux dans lesquels il confronte les faits et la fiction en contrepoint de sa propre existence. On y trouve dans le premier (1946-1949) le récit de ses voyages à travers l’Europe meurtrie par la guerre ainsi que les esquisses de ses pièces de théâtre politiques.

[...]

Manquait jusqu’ici le troisième journal qui couvre les années 1973 et 1974, au moment où Max Frisch séjourne à Berlin-Ouest. En 1981, soit dix ans avant sa mort, l’écrivain avait mis sur pied une fondation pour veiller sur ses écrits posthumes et ses archives. Il avait alors donné comme consigne d’attendre vingt ans après sa mort pour publier le «Journal berlinois».
[...]

Thomas Strässle préside la fondation Max Frisch à Zurich. Il a dirigé l’édition du «Journal berlinois».
– Pourquoi l’auteur a-t-il exigé qu’on attende 20 ans pour faire connaître ce texte?

– Frisch a voulu que ce soit une commission qui décide de la publication ou non de ses textes posthumes, et pas ses héritiers. C’est lui qui a élaboré la structure de cette fondation. La présence posthume dans le champ littéraire comptait énormément pour lui. Cela fait partie d’une stratégie pour faire parler de soi au-delà de la mort, et cela a parfaitement marché, quand le livre est sorti en janvier 2014, tous les grands journaux en ont parlé et il s’est très bien vendu, à plus de 50 000 exemplaires sans compter la version poche sortie il y a un an.

Source : https://www.letemps.ch/culture/2016/11/18/max-frisch-maitre-suspens-pardela-mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
 
Max Frisch [Suisse]
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Brioche suisse
» Les moyens et l'organisation du Génie Suisse
» Commande Sigma possible en SUISSE ?
» CARMEX en Suisse
» Convention de Charmey Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: