Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Tash Aw [Malaisie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Tash Aw [Malaisie]   Mar 20 Déc 2011 - 19:08



Tash Aw, Aw Ta-shi de son nom complet, est né en 1971 à Taipei. Il a grandi à Kuala Lumpur, avant d'étudier le droit aux universités de Cambridge et Warwick. Il s'est ensuite installé à Londres. Son premier roman, The Harmony Silk Factory, a été publié en 2005, traduit en français sous le titre de Le tristement célèbre Johnny Lim. Parmi ses influences, Tash Aw cite Conrad, Nabokov, Burgess, Faulkner et Flaubert.
Son deuxième livre, Map of the Invisible World, a paru en mai 2009. Traduction française chez Robert Laffont, le 19 janvier : La carte du monde invisible.

J'ai beaucoup aimé son premier roman, ample, complexe et épique, comparable à un écrivain comme l'indien Amitav Ghosh. J'attends avec impatience son second qui se déroule à Jakarta, en 1964, à l'époque où l'Indonésie, dirigée par Sukarno, est à feu et à sang. Un thème qui rappelle le souvenir du film de Peter Weir, L'année de tous les dangers.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Tash Aw [Malaisie]   Mar 7 Fév 2012 - 16:48



La carte du monde invisible
Citation :
Indonésie, 1960 : "l'année de tous les dangers". A seize ans, Adam s'est retrouvé trois fois orphelin dans sa vie. Son frère et lui ont été abandonnés par leur mère, lorsqu'ils étaient enfants. Puis, son frère a été adopté par une famille bourgeoise aisée tandis qu'Adam était élevé par Karl, un homme aimant et austère d'origine hollandaise. Lorsque celui-ci disparaît, emmené de force par les soldats du président Sukarno, Adam est décidé à partir à la recherche de son passé.

Moins pittoresque que son précédent roman, Le tristement célèbre Johnny Lim, plus complexe également, avec ses intrigues qui se recoupent et se répondent à 20 ans de distance, La carte du monde invisible, de l'anglo-malaisien Tash Aw, est un livre torturé dont le thème majeur est celui de la séparation. Celle de son jeune héros, un orphelin, d'avec sa mère, son frère puis son père adoptif. Celle de ce dernier d'avec une jeune femme qu'il a aimée et qu'il retrouvera bien plus tard. Celle enfin de l'Indonésie, qui sert de décor au livre, d'avec la puissance colonisatrice néerlandaise, et qui pas encore digérée 15 ans plus tard, débouche sur des événements sanglants entre conservateurs et partisans communistes, tandis que le dictateur Soekarno gouverne le pays d'une main de fer. 1960, c'est l'année de tous les dangers (voir le superbe film de Peter Weir qui traite le sujet) et Tash Aw tente de faire ressentir la fièvre qui s'empare de Djakarta. Mais avec moins de réussite que pour l'aspect intime et psychologique de son roman. C'est une toile de fond, pas davantage. Le livre est aussi un récit initiatique, une quête identitaire (de l'Indonésie et des personnages) au coeur d'un enchevêtrement de sentiments et de frustrations bien rendus par une construction en plusieurs couches temporelles. Le plus touchant étant le dialogue imaginaire entre ces deux frères orphelins, qui sont séparés depuis plusieurs années, et dont l'auteur raconte en parallèle le passage au monde des adultes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Avadoro
Zen littéraire
avatar

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 32
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Tash Aw [Malaisie]   Sam 20 Sep 2014 - 23:52

La carte du monde invisible

J'ai aimé la sensibilité poétique liée à la quête identitaire du jeune Adam. La recherche de son père et de son frère adoptifs le conduit à transcender des souvenirs pour les incarner en lui et trouver la cohérence d'une vie, d'une personnalité qui lui échappe en partie. Tash Aw dévoile avec patience un monde intérieur dont les rêves permettent de dépasser la souffrance de l'absence et la privation d'un lien.

Le contexte historique indonésien est omniprésent par son influence sur le destin de chacun mais les enjeux géopolitiques fragilisent la construction du roman. Tash Aw évoque le processus de décolonisation, le rôle des communistes et fait même apparaitre le président Sukarno pour explorer les contradictions d'un pays miné par la menace d'une déstabilisation permanente, sans éviter des maladresses et des confusions. En voulant représenter toute la complexité d'une époque, il laisse un souffle intime en arrière-plan et prend le risque d'oublier le présent des individus.

Je préfère retenir la beauté d'une démarche affective au service d'une affirmation, d'une compréhension de soi et de son proche environnement pour se libérer de l'étreinte d'une violence incomprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tash Aw [Malaisie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tash Aw [Malaisie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» que c est il passé en Décembre
» Quel avenir pour le F910 & le F911 ???
» Nos MSI's ont-ils traversé l'Atlantique ?
» La plus grande fleur au monde
» La contrefaçon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: