Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Nikolai Grozni [Bulgarie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 58
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Nikolai Grozni [Bulgarie]   Sam 31 Aoû 2013 - 17:21



Nikolai Grozni est né le 28 mars 1973 Sofia. Il suit des cours de piano dès l'âge de 4 ans et obtient un premier prix en Italie, 5 ans plus tard. Il quitte la Bulgarie pour les Etats-Unis en 1992 et étudie le jazz à Boston. Il passe ensuite quatre ans dans un monastère en Inde où il commence à écrire. Son premier livre, Turtle Feet, est publié en 2008. Wunderkind, qui raconte son expérience de pianiste prodige derrière le rideau de fer, parait 3 ans plus tard (août 2013, chez Plon). Il vit aujourd'hui avec sa famille dans le sud de la France.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 58
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Nikolai Grozni [Bulgarie]   Sam 30 Nov 2013 - 11:44



Wunderkind
Citation :
Sofia, Bulgarie. Dans deux ans, le mur de Berlin s'effondrera, et le rideau de fer avec lui. Mais pour l'instant, c'est sous l'oppression du régime communiste que Konstantin, quinze ans, prodige du piano, tente de respirer.
Wunderkind nous immerge dans la Bulgarie de la fin des années 80, juste avant la chute du communisme. Et plus particulièrement dans le milieu des jeunes musiciens prodiges "embrigadés" dans une école qui les soumet à une discipline de fer qui s'oppose à leur caractère rebelle à toute autorité. Le personnage de Konstantin, surdoué et au caractère ardent, est pétri de contradictions. Entre son amour du piano, son tempérament presque bipolaire et son mal être adolescent, il trouve difficilement sa place dans une société corsetée qui se marie au ciel gris de Sofia. Ce roman de Nikolai Gozni, qui raconte sa propre jeunesse, est très exigeant. Il passionnera sans aucun doute les amateurs de musique classique, les aficionados de Chopin, notamment, mais son caractère cérébral, son écriture à la fois virtuose et abstraite, son absence "d'action", hormis dans ses dernières pages, donnent au livre un tempo bizarre, déstructuré et, il faut bien l'avouer, passablement fastidieux si l'on n'entre pas de plain pied dans ces pages touffues et verbeuses. Son côté sombre, lancinant, tragique et révolté rend la lecture parfois pénible et étouffante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Nikolai Grozni [Bulgarie]   Lun 16 Déc 2013 - 14:14

Wunderkind

Je rejoins complètement le commentaire de traversay. Konstantin est un génie du piano de quinze ans et son adolescence n'a rien de serein. Ce jeune homme est en colère, il bataille contre le système communiste, contre l'institution dans laquelle il joue du piano, contre les adultes de tout poils, il passe son temps (quand il ne joue pas) à boire, fumer et baiser. Sa famille est inexistante, il n'a pas d'amis et ses amours sont dérisoires... Cette misanthropie coléreuse réduit le jeune homme à ne penser qu'à lui et tout le roman ne tourne qu'autour de sa personne (géniale certes mais passablement nombriliste). Cela donne un texte qui radote souvent, revenant sans cesse aux mêmes conclusions : la colère, la rébellion, le piano.

Quand j'étais petiote j'avais choqué mon grand-père qui après une écoute de Chopin m'avait demandé ce que j'en avais pensé : "Trop de notes, beaucoup trop de notes !", j'ai envie de dire la même chose de Grozni : trop de mots, beaucoup trop de mots ! A tenter la virtuosité, l'auteur frôle trop souvent l'hystérie.

Dommage car les pages traitant de musique, évoquant les sons à travers des images de paysages, de couleurs ou de sentiments sont souvent très belles !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nikolai Grozni [Bulgarie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nikolai Grozni [Bulgarie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Impressionnant congé maternité en Bulgarie !
» Bulgarie: une tombola pour ceux qui iront voter
» Recherche soeur née en Bulgarie 1995
» VIDEO CHOC : Tentative de meurtre en Direct en Bulgarie !
» Bateaux belges vendus à la Bulgarie mais impayés !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: