Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited – Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

 

 Janet Frame [Nouvelle-Zélande]

Aller en bas 
+12
Bédoulène
églantine
Marie
kenavo
mimi
Marko
domreader
tom léo
bix229
Chimère
Chatperlipopette
coline
16 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Janet Frame [Nouvelle-Zélande]   Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 EmptyDim 14 Déc 2008 - 12:52

mimi a écrit:
Je n'ai pas l'impression qu'elle ait noirci le tableau. Son écriture parait tout à fait réaliste, ne serait-ce que par son attachement aux petits détails dans ses descriptions. Il faut de la mémoire, de l'observation, une vivacité d'esprit. Si être schyzo c'est posséder toutes ces facultés, c'est quoi être normal ? laugh

Etre schizophrène c'est avoir la plupart de ces facultés (mémoire, attention, concentration, gestion des émotions, communication...) mais avoir parfois du mal à les relier entre elles surtout à certains moments. On parle de dissociation. Le délire est en plus mais pas du tout systématique. Donc il y a des moments où ils vont relativement bien et peuvent parler comme toi et moi et d'autres où ça disjoncte. Janet Frame écrivait quand elle allait mieux mais perdait pied ensuite ... Idem pour Antonin Artaud qui lui délirait beaucoup par contre.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Janet Frame [Nouvelle-Zélande]   Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 EmptyDim 14 Déc 2008 - 13:38

coline a écrit:
Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 Afte10

Je reviens encore un peu à Jane Campion. Dans tous ses films et surtout dans les premiers, et ses courts-métrages, elle s'intéresse à la psychologie, à l'érotisme et à la sensibilité féminines sous toutes ses formes. Elle décrit la façon dont elles regardent le monde, souvent un peu effrayant, et tentent de gérer leurs conflits affectifs. Il a des personnages névrosés, psychotiques, des femmes autistes ou des femmes de combat... Janet Frame ne pouvait que la passionner après son film Sweetie et elle a largement contribué à la faire connaître dans le monde. Je vois qu'elle n'a pas de fil...

Les femmes selon Jane Campion: Le beau générique un peu "new age" de "Portrait of a lady" d'après Henry James avec la musique de Wojciech Kilar:

https://www.youtube.com/watch?v=1R87hRU0azM
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo


Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Janet Frame [Nouvelle-Zélande]   Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 EmptyDim 14 Déc 2008 - 14:54

Marko a écrit:
Janet Frame ne pouvait que la passionner après son film Sweetie et elle a largement contribué à la faire connaître dans le monde. Je vois qu'elle n'a pas de fil...
Basketball avec toi on sait que ce ne sera plus pendant longtemps Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Janet Frame [Nouvelle-Zélande]   Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 EmptyDim 14 Déc 2008 - 14:58

kenavo a écrit:
Marko a écrit:
Janet Frame ne pouvait que la passionner après son film Sweetie et elle a largement contribué à la faire connaître dans le monde. Je vois qu'elle n'a pas de fil...
Basketball avec toi on sait que ce ne sera plus pendant longtemps Very Happy

Ce serait déjà fait si je n'avais pas cet horrible pc dinosaure à mon travail! laugh Je regrette qu'elle ne tourne pas davantage. Je crois qu'elle a voulu préserver sa vie de famille. Mais je ne désespère pas qu'elle nous revienne en force!
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo


Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Janet Frame [Nouvelle-Zélande]   Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 EmptyDim 14 Déc 2008 - 14:59

Marko a écrit:

Ce serait déjà fait si je n'avais pas cet horrible pc dinosaure à mon travail! laugh Je regrette qu'elle ne tourne pas davantage. Je crois qu'elle a voulu préserver sa vie de famille. Mais je ne désespère pas qu'elle nous revienne en force!
Very Happy
oui.. je l'espère aussi.. j'en ai tout vue d'elle et j'en redemande miammiam
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Janet Frame [Nouvelle-Zélande]   Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 EmptyJeu 19 Fév 2009 - 3:46

Une vie une oeuvre: Janet Frame
ici

Le dossier
ici
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Janet Frame [Nouvelle-Zélande]   Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 EmptyJeu 19 Fév 2009 - 10:08

Marie a écrit:
Une vie une oeuvre: Janet Frame
ici

Le dossier
ici

Extra le dossier avec toutes ces photos!!! Par contre j'avais écouté l'émission et je suis un peu déçu parce qu'on y apprend ce qu'on savait déjà plus ou moins. Les témoignages sont essentiellement ceux des proches et, concernant ses années d'hospitalisation, il n' y aucun éclairage sur la nature des troubles dont elle souffrait. La famille évoque tantôt son étrangeté, sa timidité excessive, ses périodes de dépression et sa tentative de suicide, également le fait qu'elle se plaignait parfois elle-même d'avoir des troubles mentaux, puis elle présente son hospitalisation comme une privation de liberté arbitraire...

J'aurais aimé connaitre le témoignage de personnes qui avaient vécu cette période d'asile (ou leurs descendants), médecins, infirmières, patients... Ce n'est pas secondaire parce qu'on voit pour Virginia Woolf, par exemple, l'importance de la maladie sur sa création et la place centrale qu' elle prend dans son "Journal". Il est vrai que Janet Frame évoque essentiellement la violence institutionnelle. Mais les schizophrènes ont peut-être aussi parfois moins conscience de leurs troubles que les bipolaires. En tout cas rien ne permet d'affirmer que Janet Frame était schizophrène, maniacodépressive ou rien de tout ça dans ce reportage.

Par contre on a un petit tour d'horizon de sa production littéraire et cela donne envie d'y replonger!
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Janet Frame [Nouvelle-Zélande]   Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 EmptyJeu 19 Fév 2009 - 11:40

Ah!...Super ces liens Marie!...Jevais prendre le temps...

J'ai tellement aimé Le lagon, il faut absolument que je lise ses autres ouvrages...
Revenir en haut Aller en bas
tom léo
Sage de la littérature
tom léo


Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 61
Localisation : Bourgogne

Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Janet Frame [Nouvelle-Zélande]   Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 EmptyJeu 19 Fév 2009 - 19:05

Marko a écrit:

Par contre j'avais écouté l'émission et je suis un peu déçu parce qu'on y apprend ce qu'on savait déjà plus ou moins. Les témoignages sont essentiellement ceux des proches et, concernant ses années d'hospitalisation, il n' y aucun éclairage sur la nature des troubles dont elle souffrait. La famille évoque tantôt son étrangeté, sa timidité excessive, ses périodes de dépression et sa tentative de suicide, également le fait qu'elle se plaignait parfois elle-même d'avoir des troubles mentaux, puis elle présente son hospitalisation comme une privation de liberté arbitraire...
J'aurais aimé connaitre le témoignage de personnes qui avaient vécu cette période d'asile (ou leurs descendants), médecins, infirmières, patients... Ce n'est pas secondaire ...

Oui, on reste troublé de ne pas comprendre grande chose des fois sur ce qui constitue "l'intérieur", la maladie... J'aimerais aussi en savoir plus.

Mais il est évident pour moi que "maladie mentale" et créativité ne s'opposent pas néccessairement. Dans beaucoyup de cas, même le contraire, quand on commence à "apprivoiser" sa maladie.
Pour les bipolaires (d'accord: Frame n'en est pas une!) par exemple on sait/estime que leur pourcentage dans la population est d'environ 2 %, en dépendance de ce qu'on considère comme bipolarité.
Pourtant le pourcentage de "bipolaires" dans la couche des créateurs au sens large (musicien, peintres, écrivains etc.) est largement supérieur!!! J'ai lu des études sérieux parlant de 20-25 %...
Cela donne à réflèchir sur le "pauvre sort" des malades... ou si des situations difficiles mêmes, peuvent devenir des trampolins vers un autre approche du monde....
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229


Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Janet Frame [Nouvelle-Zélande]   Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 EmptyJeu 19 Fév 2009 - 19:40

Janet Frame a été internée à l' hopital pendant 8 ans
après avoir été diagnostiquée schizophrène.
Ele y a subi des électrochocs et une lobotomie avait été envisagée.

La publication de son premier livre lui a permis d'aller en Europe et notamment à Londres, où un autre psy a déclaré qu'elle n'était pas
schizophrène et ne souffrait d'aucune maladie mentale.

Qui a raison, je l'ignore, et à mon avis, il est douteux qu'on en sache
davantage.
Dans le second cas, si l' autre médecin avait raison, il a permis à Janet Frame de vivre libre en réalisant son oeuvre. De voyager, de rencontrer
des gens qui tous l'ont appréciée.

Les témoignages cités dans l' émission de France Culture, je les ai trouvés
interessants, chaleureux et vivants, meme s'ils ne permettent pas vraiment d'en savoir plus sur l' état mental de Janet Frame.

Mais il est important de savoir que deux de ses soeurs se
sont noyées sous ses yeux alors qu'elle était enfant, et que ça l'a gravement perturbée.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Janet Frame [Nouvelle-Zélande]   Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 EmptyJeu 19 Fév 2009 - 21:37

Oui c'est le récit habituel qu'on lit et entend partout. J'espère tomber un jour sur une bonne biographie qui nous en apprendra plus. Une chose est sûre la lobotomie aurait été une abberation!
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Janet Frame [Nouvelle-Zélande]   Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 EmptyJeu 19 Fév 2009 - 21:47

tom léo a écrit:


Mais il est évident pour moi que "maladie mentale" et créativité ne s'opposent pas néccessairement. Dans beaucoyup de cas, même le contraire, quand on commence à "apprivoiser" sa maladie.
Pour les bipolaires (d'accord: Frame n'en est pas une!) par exemple on sait/estime que leur pourcentage dans la population est d'environ 2 %, en dépendance de ce qu'on considère comme bipolarité.
Pourtant le pourcentage de "bipolaires" dans la couche des créateurs au sens large (musicien, peintres, écrivains etc.) est largement supérieur!!! J'ai lu des études sérieux parlant de 20-25 %...Cela donne à réflèchir sur le "pauvre sort" des malades... ou si des situations difficiles mêmes, peuvent devenir des trampolins vers un autre approche du monde....

Pas mal d'hommes politiques sont ou ont été aussi bipolaires. Les phases hypomaniaques rendent créatif par l'énergie qu'elles communiquent et l'accélération des processus cognitifs. Par contre la souffrance engendrée est un lourd prix à payer. Pour la bipolarité ou la schizophrénie la prévalence est de 1% dans les 2 cas dans la population générale.
Janet Frame me parait avoir souffert d'un trouble schizoaffectif qui est à la frontière des 2 et de meilleur pronostic que la schizophrénie. Ce qui peut rendre compte de son évolution favorable et de sa créativité. En tout cas tous décrivent son étrangeté et ses difficultés de communication avec les autres. Ses phases dépressives aussi.

Dans son film Jane Campion la montre assez clairement psychotique.
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Janet Frame [Nouvelle-Zélande]   Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 EmptyVen 26 Mar 2010 - 18:59

VISAGES NOYES de Janet Frame

Bien que Janet Frame ait donné à sa narratrice le nom de Istina Mavet, il paraît évident que ce texte est très autobiographique. On sait que l’auteur a séjourné de 1944 à 1951, de 20 à 28 ans, dans des hôpitaux psychiatriques parce qu’elle était schizophrène.
Elle a subi près de deux cents électrochocs et a échappé de justesse à une lobotomie grâce à un prix littéraire qu’elle reçut en 1951 pour son recueil Le lagon, écrit alors qu’elle est internée, livre publié par un ami.

Une fois n’est pas coutume, j’ai envie de poster les dernières lignes du roman. Elles n’en gâchent pas la lecture me semble –t-il:

« Je me répétai la recommandation qu’une des infirmières m’avait faite : « Quand vous nous quitterez, il faudra oublier absolument tout ce que vous avez vu, l’effacer de votre esprit aussi complètement que si ça n’avait pas existé. Il faudra vivre comme tout le monde et ne plus penser à l’hôpital.
Vous qui lisez le témoignage que je viens d’écrire, vous devez vous rendre compte, n’est-ce pas, que je lui ai obéi… »


Dans Visages noyés Janet Frame évoque la vie en hôpital psychiatrique. Elle écrit ce roman en 1961, elle n’a rien oublié des conditions, des gens à l’intérieur (malades et soignants), de la violence des traitements médicaux, de la peur, de la solitude, du regard des autres…et aussi son bonheur lorsqu’elle peut lire : « le bonheur m'avait donné la migraine ".

Tout a commencé ainsi pour Istina :

« J’étais professeur. Le directeur du collège m’accompagna jusque chez moi. Pour me menacer d’un triple danger, il partagea en trois son corps et son visage. Je fus donc suivie par trois directeurs, un de chaque côté et le troisième sur mes talons.
[…]Rentrée dans ma chambre, je passais toute ma nuit à découper des étoiles dans du papier doré. Je les collai sur les mirs, sur la porte de l’armoire neuve de ma logeuse, sur la tête, le visage et les yeux du divan à ressorts. Bientôt toute la chambre en fut constellée. J‘en avais aussi tapissé ma nuit intérieure, j’en avais fait des talismans susceptibles d’éloigner de moi les trois directeurs.
[…] J’avais rusé pour conquérir mes étoiles. Je croyais que la colle de farine suffirait à fixer solidement ma galaxie de papier…Or, cette multitude de récompenses, d’approbations, de mesures de sécurité, de polices d’assurances, c’est à moi seule que je la distribuais : à moi, la réprouvée, moi dont les paroles et les gestes avaient fait scandale, moi qui avais ouvert la bouche sans être interrogée.
[…]J’avalai un flot d’étoiles. Ce fut facile. La conscience tranquille, je m’endormis du sommeil du juste.»


C’est un livre qui m’a bouleversée et m’a fait mal, tant Janet Frame réussit à nous donner à voir et ressentir ce que voit et ressent Istina Mavet. C'est à la fois violent et doux...Mais peut-on associer ainsi ces deux adjectifs?...

« Quand j’étais arrivée à Cliffhaven, en traversant la grande salle et en voyant toutes ces femmes assises qui écarquillaient leurs yeux, je m’étais dit , un peu comme un passant qui dans la rue voit quelqu’un regarder le ciel fixement : Si je lève la tête, moi aussi je verrai ce qu’elles regardent…Mais j’avais beau lever la tête, je ne voyais rien. Car ce spectacle-là n’était pas, comme le sont les spectacles de la rue pour les badauds, l’occasion pour ces femmes de se sentir moins seules, de communier dans la même émotion : au contraire, il favorisait la solitude. Leur vision était secrète et incommunicable. »

« Ce que je sais bien, c’est que très souvent la lingerie m’a servi de sanctuaire. Par la petite fenêtre aux vitres sales, je regardais le bas du parc, les pelouses, les arbres, et la mer, au loin, qui était comme une bande de papier bleu collé à joint vif sur le ciel. Je pleurais, je me posais des questions, je faisais le rêve que font inévitablement les malades mentaux et ce rêve, c’était : le Monde, le Dehors, la Liberté…[…] C’est parce que je ne faisais plus partie de ce Monde que toutes mes pensées se tournaient avec application vers lui. Aurais-je pu le regretter autant s’il ne m’avait pas rejetée ? Il m’arrivait de murmurer au docteur la question symbolique : « Quand rentrerai-je chez moi ? » Mais je savais que ce « chez moi » était le dernier endroit de la terre où j’aimerais habiter. »

Son évocation de ces années extrêmement difficiles est dénuée d’apitoiement sur elle-même et prend souvent des accents de poésie.
C’est tellement superbe que j’enchaîne directement avec une re-lecture de son Lagon et autres histoires, et que je vais commander Le jardin aveugle et Les hiboux pleurent vraiment.
Vous devriez lire Janet Frame...
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229


Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Janet Frame [Nouvelle-Zélande]   Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 EmptyVen 26 Mar 2010 - 20:22

Merci Coline !
C' est Losfeld l' éditeur ?
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Janet Frame [Nouvelle-Zélande]   Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 EmptySam 27 Mar 2010 - 1:00

bix229 a écrit:
Merci Coline !
C' est Losfeld l' éditeur ?

Visages noyés, je l'ai trouvé en Rivages Poche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Janet Frame [Nouvelle-Zélande]   Janet Frame [Nouvelle-Zélande] - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Janet Frame [Nouvelle-Zélande]
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alison Wong [Nouvelle-Zélande]
» Ngaio Marsh [Nouvelle-Zélande]
» Katherine Mansfield [Nouvelle-Zélande]
» Eleanor Catton [Nouvelle-Zélande]
» Fiona Kidman [Nouvelle-Zélande]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: