Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Witold Gombrowicz [Pologne]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 52
Localisation : Lille

Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Witold Gombrowicz [Pologne]   Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 EmptyDim 2 Jan 2011 - 18:52

toma a écrit:
Gombrowicz en dit beaucoup sur l'absurdité des acitivités humaines et sur les enquêtes, petites ou grandes, que nous menons chaque jour, qui nous détournent du réel, qui nous occupent, qui nous conduisent sur des chemins que nous n'aurions pas explorés, des labyrinthes... Ca m'évoque aussi "le dépeupleur" de Beckett, lu il y a longtemps ou Don Quichotte, que je lis en ce moment...

C'est très vrai et tu me donnes au passage l'envie de lire Le Dépeupleur que je ne connaissais pas.

J'ai trouvé ce lien sur internet en cherchant ce livre de Beckett: carnets de 'Vy

Extrait:
Citation :
Le dépeupleur - Samuel Beckett
Quatrième de couverture : Comme un thème que propose un compositeur, auquel les interprètes musiciens peuvent apporter toutes sortes de variations personnelles, c'est un thème que Samuel Beckett nous propose dans le Dépeupleur. Il crée avec une rigueur mathématique et géométrique un microcosme totalement clos, un "cylindre surbaissé" qu'il peuple d'une foule d'êtres captifs. Il y fait régner des castes, des hiérarchies très précises, et des lois extrêmement rigoureuses. Pour autant, l'interprétation du thème reste ouverte et c'est même dans la multiplicité des lectures qu'il suscite que réside son infinie richesse.

Le dépeupleur est un tout petit livre de 55 pages, un livre qui nous ouvre son terrible et étouffant non-monde. Un livre plein de lectures qui possède tant de recoins à explorer. On est heureux de ne pas faire partie de ces quelques deux cents personnes. Comment en parler, je ne connais pas assez Beckett, par contre, tout y est tellement bien décrit que je me suis prise à griffonner ce que j'entrevoyais à travers les mots, dessiner les échelles dont il manque la moitié des barreaux, la foule des grimpeurs en attente, les chercheurs, les sédentaires, l'étrange lumière. Ce que j'en percevais. Et ainsi donner forme à des extraits du livre.
Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 Depeup10

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
toma
Main aguerrie
toma

Messages : 302
Inscription le : 10/02/2009
Localisation : cantal

Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Witold Gombrowicz [Pologne]   Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 EmptySam 8 Jan 2011 - 3:07

et pour moi de le relire Marko... curieux de voir ce qu'on peut en dire.

Pour revenir à Cosmos, Gombrowicz dit dans les premières pages de l'année 66 du Journal, que Cosmos est un roman sur la construction de la réalité et qu'en cela il est semblable au roman policier, dont il emprunte la forme. Seulement chez Gombrowicz, c'est l'enquête qui crée le coupable... et la victime, le pendu, reste sans coupable... La pendaison est comme une note qui se répète et s'amplifie et crée un larsen... une déchirure dans le réel et retour au silence, la boucle est bouclée... Et pour Witold et son compagnon, tout revient à sa place. Une des définitions que Lacan a donné du réel est que "le réel, c'est ce qui revient toujours à la même place." (je fais moi aussi parti de ceux qui citent Lacan sans jamais l'avoir lu...). Il a aussi dit "Le réel, c'est quand on se cogne" au mystère?
Revenir en haut Aller en bas
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Witold Gombrowicz [Pologne]   Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 EmptyVen 4 Fév 2011 - 20:21

Les envoûtés

First of all, j'aime le style, clair, précis, il pourrait juste se passer de tous ces points d'exclamation et d'interrogation censés donner du rebondissement à l'affaire, j'ai bien compris qu'il s'agissait d'un feuilleton journalistique, pas besoin d'en rajouter.

Là où je suis partiellement déçue, c'est sur la tournure que prend cette intrigue à caractère fantastique dès la fin de la 1ère moitié du livre.
A partir du moment où Maya et Walczak quittent Polyka et le Château (véritable héros du roman), j'ai un peu décroché, j'ai lu tout très vite sans être passionnée alors que le début était plutôt engageant.

Pourtant tous les ingrédients y étaient pour un récit à la Mervyn Peake, un prince partiellement dingo digne propriétaire du château, un secrétaire stressé devant faire face à tous les caprices de son maître et un professeur désireux de faire la lumière sur tous les trésors accumulés au château.

Leurs intérêts divergents font le sel de l'histoire, faisant presque oublier les deux soi-disant héros Maya et Walczak , empêtrés dans leur identités jumelles et .....maléfiques.

Faut il voir dans cette évocation de ce fameux château et de ces trésors cachés une allusion à l'histoire de la Pologne de l'époque et de son incapacité à faire vivre sa splendeur, je ne sais pas , mais il doit bien y avoir une relation.

Un truc qui m'a bien fait rire, c'est le suspense autour de cette fameuse serviette accrochée à une patère dans La Vielle Cuisine et qui n'arrête pas de trembler(décidément les serviettes de toilette sont moins innocentes qu'on le croit).

Le dénouement est comment dire ? ni fantastique, ni franchement renversant.

Il manque assurément quelque chose pour faire de ce roman un petit condensé de gothique ou de baroque, mais par contre l'auteur retient mon attention, car je suis sûre que les sujets abordés sont tout autre et avec son style, je m'attends à bien mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Witold Gombrowicz [Pologne]   Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 EmptyVen 4 Fév 2011 - 20:43

Essaie Kosmos. Ce n'est pas trop long. Et il condense pas mal de choses qui sont au centre de son oeuvre.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Witold Gombrowicz [Pologne]   Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 EmptyVen 4 Fév 2011 - 20:49

Long ou pas ce n'est pas le problème
Mais je lirai Cosmos.
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Witold Gombrowicz [Pologne]   Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 EmptyVen 4 Fév 2011 - 20:50

Et en plus c'est mon préféré dentsblanches

Enfin après Le journal. Si le long ne te gêne pas, là tu as trois très gros tomes.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
toma
Main aguerrie
toma

Messages : 302
Inscription le : 10/02/2009
Localisation : cantal

Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Witold Gombrowicz [Pologne]   Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 EmptySam 5 Fév 2011 - 9:04

Darkany, c'est plutôt normal que "les envoûtés" ne soit pas au niveau, il n'a pas été publié du vivant de Gombrowicz...
Quant à moi, je lis "la pornographie". Une bonne lecture, méditative. J'en dirai davantage quand je l'aurai fini.
Revenir en haut Aller en bas
toma
Main aguerrie
toma

Messages : 302
Inscription le : 10/02/2009
Localisation : cantal

Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Witold Gombrowicz [Pologne]   Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 EmptyMer 2 Mar 2011 - 0:06

j'ai fini La Pornographie, il y a déjà quelques temps... Ce roman-là est plus confus que Cosmos, plus ouvert. Il a quelque chose d'inachevé, d'informe ; c'est du concentré de Gombrowicz. Je voudrai pouvoir dire des choses formidables sur Gombrowicz, j'aime profondément ses romans... mais c'est difficile à expliquer.

Ses textes sont toujours fait de plusieurs strates, il juxtapose plusieurs dimensions du réel et je trouve ça impressionnant et passionnant. Ca donne à ses textes une poésie très particulière. Dans La Pornographie, plus que dans ses autres oeuvres, tout est au service du roman ; il ne se sert pas du roman pour développer ou illustrer des idées, mais utilise tous ses gris-gris pour publier un excelllent livre.

Un extrait, pages 36 et 37 :

L’église n’était plus une église. L’espace y avait fait irruption mais un espace cosmique déjà noir, et cela ne se passait même plus sur terre, ou plutôt la terre se transforma en une planète suspendue dans le vide de l’univers, le cosmos fit sentir sa présence toute proche, nous êtions en plein dedans. Au point que la lumière vacillante des cierges et même la lumière du jour, qui nous parvenait à travers les vitraux, devinrent noires comme de l’encre. Nous n’étions plus à l’église, ni dans ce village, ni sur la terre, mais – conformément à la réalité, oui, conformément à la vérité – quelque part dans le cosmos, suspendus avec nos cierges et notre lumière et c’est là-bas, dans l’espace infini, que nous manigancions ces choses étranges avec nous et entre nous, semblables à des singes qui grimaceraient dans le vide. C’était là un jeu bien particulier, quelque part dans les galaxies, une provocation humaine dans les ténèbres, l’exécution de curieux mouvements et d’étranges grimaces dans le vide.
Cette noyade dans l’espace s’accompagnait pourtant d’une extraordinaire résurgence du concret, nous étions dans le cosmos, mais comme quelque chose d’irrémédiablement donné, de déterminé dans les moindres détails. On sonna pour l’élévation. Frédéric s’agenouilla.

Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Witold Gombrowicz [Pologne]   Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 EmptyJeu 16 Jan 2014 - 16:01

Correspondance  Jean Dubuffet - Witold Gombrowicz. - Gallimard




Je viens de lire le volume de la correspondance entre ces deux artistes de haute volée.
C' est Maurice Nadeau qui fut à l' origine de leur rencontre à Vence en 1968

Ce qu' on peur retenir de cette correspondance, c' est qu' elle met en présence deux personnalités très
affirmées et  entières.
Tous deux ont en commun une meme détestation de la culture stéréotypée, mais la discussion les fera s' affronter sur la conception de l' art, de la peinture, de la forme et de l' expression.
Une discussion polémique au plus fort de l' argumentation de chacun. Mais celle aussi de deux esprits vifs,
libres et non conformistes.
Cette discussion n' entacha pas l' amitié, l' admiration et le respect de chacun l' un pour l'autre. mais
cessa trop tot à la mort de Gombrowicz le 2' juillet 1969.

Citation


"Non, non,  cher Dubuffet, et non, et non !
Vous ètes en  pleine folie ! Et je suis heureux de pouvoir attraper le taureau par les cornes. Car
vous ètes la culmination, l' apogée d' un reve anarchiste et nihiliste qui travaille depuis

longtemps la peinture (surtout française)."

"Et voilà mon cher Gombrowicz, où, cette fois, vous m' atteignez, où le bat blesse. Mais à quel
prix votre victoire ! Au prix de vider votre etre, vous le voyez bien, en meme temps que le mien,
de toute substance propre - de l' etre meme. Au prix de vous dénier, en meme temps qu' à moi,
aucune existence."

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 52
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Witold Gombrowicz [Pologne]   Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 EmptyVen 17 Jan 2014 - 8:54

L'homme me Plait bien déjà. En lisant vos commentaires il semble qu’on adhère ou alors qu'on reste complètement étranger à son univers ? Je commencerai par Les envoutés ou Cosmos…

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Witold Gombrowicz [Pologne]   Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 EmptyVen 17 Jan 2014 - 10:03

Personnellement je ne trouve pas du tout cet homme sympathique, mais il a produit une oeuvre d'un originalité et d'une force hors du commun. Et si on adhère à ce genre d'oeuvre on est complètement entraîné. Mais son côté atypique, et sa grande exigence peuvent aussi laisser le lecteur dehors.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Witold Gombrowicz [Pologne]   Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 EmptyLun 29 Déc 2014 - 10:41

Voici une longue conférence consacrée à la vie de Witold Gombrowicz : pour ceux que ça intéresse, c'est ici !
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Witold Gombrowicz [Pologne]   Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 EmptyLun 29 Déc 2014 - 14:59

pia a écrit:
L'homme me Plait bien déjà. En lisant vos commentaires il semble qu’on adhère ou alors qu'on reste complètement étranger à son univers ?  Je commencerai par Les envoutés ou Cosmos…
Je ne crois pas que ce soit aussi tranché. Peut etre, peux-tu commencer par lire son Journal, tout
aussi interessant que ses romans -et meme parfois davantage-
C' est peut etre un moyen d' accéder à son univers et de connaitre son vécu. De la Pologne à
l' Argentine et finalement, la France.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Witold Gombrowicz [Pologne]   Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 EmptyLun 29 Déc 2014 - 19:27

Sullien a écrit:
Voici une longue conférence consacrée à la vie de Witold Gombrowicz : pour ceux que ça intéresse, c'est ici !

Merci pour le lien Sullien.

Le journal évidemment c'est la quintessence. Mais c'est trois très gros tomes quand même.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 52
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Witold Gombrowicz [Pologne]   Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 EmptyMar 30 Déc 2014 - 11:39

Merci Bix pour le conseil!Mais peut-être que je ne vais pas commencer par trois gros pavé pour faire connaissance avec un auteur que je ne connais pas encore.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Witold Gombrowicz [Pologne]   Witold Gombrowicz [Pologne] - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Witold Gombrowicz [Pologne]
Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: