Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Tanizaki Junichirô

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Tanizaki Junichirô  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Tanizaki Junichirô    Tanizaki Junichirô  - Page 4 EmptyLun 28 Juin 2010 - 20:09

bix229 a écrit:
Oui, ils m' ont ... couillonné une fois déjà avec Gombrowicz et Schlink...

Mais maintenant : Tanizaki Junichirô  - Page 4 774298

C'est marqué en toutes lettres, au début du recueil. Par exemple pour Histoire secrète (Pavese) : "Ces nouvelles sont extraites de Vacances d'août (Oeuvres, Quarto, 2008)".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 39
Localisation : Tours

Tanizaki Junichirô  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Tanizaki Junichirô    Tanizaki Junichirô  - Page 4 EmptyLun 28 Juin 2010 - 20:12

(la collection abuse moins que les trois pages de besoin de consolation impossible à rassasier de Stig Dagerman chez Actes Sud).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Tanizaki Junichirô  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Tanizaki Junichirô    Tanizaki Junichirô  - Page 4 EmptyLun 28 Juin 2010 - 20:15

animal a écrit:
(la collection abuse moins que les trois pages de besoin de consolation impossible à rassasier de Stig Dagerman chez Actes Sud).
C'est bien vrai, ça !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Tanizaki Junichirô  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Tanizaki Junichirô    Tanizaki Junichirô  - Page 4 EmptyLun 28 Juin 2010 - 20:26

Je ne me suis pas fait avoir par les Folio à deux euros : je n'aime pas les petits livres Very Happy

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Tanizaki Junichirô  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Tanizaki Junichirô    Tanizaki Junichirô  - Page 4 EmptyDim 21 Nov 2010 - 22:12

Shunkin, Esquisse d'un portrait (Shunkin shô, 1933, 74 pages, La Pléiade, Oeuvres, volume I, traduit par Jean-Jacques Tschudin).

Citation :
"La tombe de Shunkin, de son vrai nom Mozuya Koto, née dans une famille d'apothicaires du quartier de Dosômachi, et disparue le quatorze octobre de l'an dix-neuf de l'ère Meiji, se trouve dans l'enceinte d'un temple de la secte de la Terre pure, à Shitadera, en pleine ville d'Ôsaka. Je m'y suis arrêté l'autre jour, l'envie de voir sa sépulture m'étant soudain venue alors que je me trouvais dans les parages ; le gardien du temple à qui je m'étais adressé pour demander des indications m'avait répondu que la tombe des Mozuya était par là-bas, et il m'avait conduit de l'autre côté du bâtiment principal." (page 1393).
Le narrateur trouve la tombe de Shunkin. Un peu plus loin se trouve celle de son disciple, Sasuke.
Il raconte leur histoire, mais pas d'une manière classique : il parle de la biographie qui est supposée avoir été écrite sur Shunkin, une belle musicienne aveugle passée maîtresse dans l'art du kôtô et du shamisen, la cite, la met en doute, fait des suppositions, anticipe un peu, recoupe des thèses, cite des témoins... voire même interpelle le lecteur ("Qu'en penses-tu, lecteur ? Es-tu d'accord ?", page 1460).
Dès la sixième page, il parle d'une photo.
Citation :
"D'après ce que j'ai entendu dire, il n'existerait aucune autre photographie de Shunkin - ni antérieure, car lorsqu'elle était jeune les techniques photographiques n'avaient pas encore été importées, ni postérieure, car il se trouve que c'est l'année même où ce cliché fut pris que s'abattit la catastrophe qui allait mettre hors de question toute autre photographie [...] " (page 1398).
Bien sûr, il faudra attendre pour savoir quelle est cette catastrophe, mais cela est fait de façon naturelle, sans volonté ostentatoire de créer une tension.

Le texte se focalise donc sur Shunkin, son caractère d'enfant gâtée, et ses relations très "Tanizakiennes" avec son entourage, et surtout son disciple, Sasuke.
Shunkin a bien des tendances sadiques, et son disciple, Sasuke, adore sa maîtresse... Mais le texte a de grandes parts d'obscurité et d'ambiguïté. Le narrateur met parfois en doute la biographie qu'il cite (dont on ne connaît même pas l'auteur exact, mais sans doute s'agit-il du disciple), et les responsables de tel ou tel acte ne sont même pas forcément connu. Et il est vrai que, selon le sens dans lequel on oriente le texte, il peut révéler bien des choses sur la psychologie profonde (plus ou moins tordue) de certains personnages...
Citation :
"Visuellement, le lecteur se trouve devant une succession de longs blocs absolument compacts que rien ne vient aérer. Il est confronté à une phrase interminable que seule peut-être, comme au jôruri, la diction d'un récitant pourrait venir scander, déterminant par ses inflexions et ses intonations l'identité du locuteur." (Notice, page 1868).

Dans son intéressante postface, Tanizaki parle du sentiment de réalisme en littérature. Il en est parvenu à penser que ce n'est pas parce que le romancier met des descriptions, des dialogues annoncés par des "il dit que", "elle répondit" que le lecteur va croire plus au texte. Le lecteur a le plus l'impression d'une création romanesque.
Citation :
"[...] bon nombre d'entre nous, écrivains japonais, en venons, au fur et à mesure que nous avançons en âge, à rechigner devant le style du roman orthodoxe, et à considérer que s'échiner sur les échanges d'un dialogue ou la description des lieux est un labeur bien inutile [...] En fait, on peut aussi retrouver cette attitude chez le lecteur : tant qu'il est jeune, seuls les romans orthodoxes le satisfont pleinement, mais un certain âge venu, il se met à perdre tout intérêt pour cette manière [...]
Or, si l'on vise à donner au lecteur un sentiment de réalité, rien ne devrait mieux remplir cette tâche qu'une description simple et directe, et lorsque l'on recourt à la forme romanesque, l'impression d'artifice croît au rythme même de la virtuosité employée." (pages 1464-1465).
"Lorsque j'écrivais Shunkin, esquisse d'un portrait, j'étais avant tout préoccupé par la question de trouver la forme susceptible de donner un sentiment de réalité aussi fort que possible. Finalement, je me suis arrêté à la solution la plus aisée, la plus paresseuse qui soit pour un écrivain. Mais à ces critiques qui me reprochent de n'avoir pas décrit la psychologie de Shunkin ou de Sasuke, j'aimerais demander à quoi aurait bien pu servir une telle description. Mon texte ne se comprend-il donc pas ainsi ?" (pages 1466-1467).
"Des auteurs aussi célèbres que Masamune Hakuchô et Kawabata Yasunari - qui parle d'un chef-d'oeuvre qu'on ne peut qu'adorer en silence - lui consacrent des pages élogieuses, alors que le grand essayiste de cette époque, Kobayasahi Hideo, le considère comme le meilleur roman de l'année [...]" (page 1867).
Il y a très rapidement des adaptations cinématographiques et théâtrales.
C'est un texte très intéressant, vraiment singulier, très ambigu, et qui reste en mémoire.

Parmi les adaptations récentes, il faut signaler celle de Simon McBurney, vu au Théâtre de la Ville (18-23 novembre 2010).
Lire le compte rendu,
ici


Dernière édition par eXPie le Dim 21 Nov 2010 - 22:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 39
Localisation : Tours

Tanizaki Junichirô  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Tanizaki Junichirô    Tanizaki Junichirô  - Page 4 EmptyDim 21 Nov 2010 - 22:24

La Terre Pure c'est bien ceux qui pratiquent la récitation du nom ? (ma mémoire rouille le dimanche soir, la remarque sur les récitants me font croire que je ne me plante pas mais... ).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Tanizaki Junichirô  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Tanizaki Junichirô    Tanizaki Junichirô  - Page 4 EmptyDim 21 Nov 2010 - 22:27

animal a écrit:
La Terre Pure c'est bien ceux qui pratiquent la récitation du nom ? (ma mémoire rouille le dimanche soir, la remarque sur les récitants me font croire que je ne me plante pas mais... ).
Il y a de la récitation, oui :
Citation :
"L'Amidisme est essentiellement basé sur la foi, la dévotion et la pratique de la récitation du nom du bouddha Amitābha, avec pour objectif d’accéder après cette vie à la terre du bouddha (bouddhakshetra) d’Amitabha, où la lumière, la longévité et le bonheur sont tous infinis."
voir l'article complet sur wikipedia, ici pour plus de détails
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 39
Localisation : Tours

Tanizaki Junichirô  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Tanizaki Junichirô    Tanizaki Junichirô  - Page 4 EmptyDim 21 Nov 2010 - 22:32

merci, j'ai lu un truc qui s'appelait Shaku Shinran, l'imbécile tondu, je crois qu'en fait c'est ce que lui a écrit... instructif ! (fin de la parenthèse animale).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Tanizaki Junichirô  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Tanizaki Junichirô    Tanizaki Junichirô  - Page 4 EmptySam 21 Mai 2011 - 19:02

Quelques nouvelles qui débutent le premier volume de la Pléiade :


Le tatouage
Le Kilin
Les jeunes garçons
Le secret
Terreur
La haine


Je n’ai pas eu de raison particulière à m’arrêter à ces nouvelles, peut être que les suivantes vont avoir le même genre de thématiques, mais cela faisait déjà une centaine de pages, et les deux suivantes sont beaucoup plus longues.

Ce qui est présent dans tous ces textes, c’est la souffrance, celle que certains infligent, et aiment infliger, et certains aiment subir, voir se l’infligent à eux-mêmes (comme dans Terreur où le narrateur, proche de l’auteur, est terrorisé, voir dans l’impossibilité de prendre le train). Et les victimes peuvent devenir bourreaux, comme la jeune femme qui se fait tatouer, et à qui cet acte fait prendre conscience de l’emprise qu’elle peut avoir sur les hommes. Ou la petite Shin.ichi qui de victime consentante de son frère devient sa terreur. Mais tous les rapports entre les personnages sont de l’ordre de la domination et de la soumission, comme si cette société japonaise du tout début du vingtième siècle, avec ses hiérarchies sociales si fortes, ne pouvait qu’engendrer que ce type de rapports entre les êtres.

Le talent de Tanizaki donne à ces récits troubles, malsains, une sorte de séduction vénéneuse, rend ses personnages terriblement réels, au point de nous demander à quel point chacun d’entre nous n’éprouve pas à un moment ou un autre, ces sensations et ces envies.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Cercleblanc
Espoir postal
Cercleblanc

Messages : 15
Inscription le : 21/08/2011
Localisation : Suisse, Fribourg

Tanizaki Junichirô  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Tanizaki Junichirô    Tanizaki Junichirô  - Page 4 EmptyJeu 25 Aoû 2011 - 21:24

Ha ha, Je me suis faite avoir par les Folio à 2 euros...
Mais bon, c'est vrai que ça eut l'avantage de me faire découvrir cet auteur.
J'ai lu Le pont flottant des songes. Vu la relation "incestueuse" donc il est question, j'ai trouvé l'histoire assez spécial mais j'ai adoré la façon dont Tanizaki la raconte. J'aime surtout ses descriptions de paysage ou de femmes qui donnent parfois l'impression d'être devant une peinture japonaise.
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Tanizaki Junichirô  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Tanizaki Junichirô    Tanizaki Junichirô  - Page 4 EmptyJeu 25 Aoû 2011 - 21:54

Tanizaki est effectivement un homme étrange et je vais me payer bientot Années d' enfance pour en savoir un peu plus.
L' occasion aussi de recomander Eloge de l' ombre qui nous en apprend pas mal sur le Japon ancien.
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Tanizaki Junichirô  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Tanizaki Junichirô    Tanizaki Junichirô  - Page 4 EmptyJeu 25 Aoû 2011 - 22:04

Cercleblanc a écrit:
Mais bon, c'est vrai que ça eut l'avantage de me faire découvrir cet auteur.
Oui, ça permet de voir si on accroche, au lieu de commencer directement par un pavé. Mais il faut faire confiance au sélectionneur, et supposer que les nouvelles sont de bonnes nouvelles, de sorte de ne pas se faire une idée fausse.

bix229 a écrit:
L' occasion aussi de recomander Eloge de l' ombre qui nous en apprend pas mal sur le Japon ancien.
Heureusement réédité il y a quelques mois ; pendant un moment le texte était devenu introuvable... il y a eu une période de flottement, semble-t-il, après le décès de la femme de Sieffert, le traducteur.
Merci aux éditions Verdier pour la réédition, donc.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Tanizaki Junichirô  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Tanizaki Junichirô    Tanizaki Junichirô  - Page 4 EmptyJeu 25 Aoû 2011 - 22:09

Ses romans (autobiographiques plus ou moins) ne m' ont pas enthousiasmé, mais je recommande les nouvelles : Deux amours cruelles.
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Tanizaki Junichirô  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Tanizaki Junichirô    Tanizaki Junichirô  - Page 4 EmptyJeu 25 Aoû 2011 - 22:11

eXPie a écrit:


bix229 a écrit:
L' occasion aussi de recomander Eloge de l' ombre qui nous en apprend pas mal sur le Japon ancien.
Heureusement réédité il y a quelques mois ; pendant un moment le texte était devenu introuvable... il y a eu une période de flottement, semble-t-il, après le décès de la femme de Sieffert, le traducteur.
Merci aux éditions Verdier pour la réédition, donc.

Ce texte était quand même inclus dans le premier tome de la Pléiade. Mais les éditions Verdier sont en effet très recommandables et publient beaucoup de textes de qualité.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Tanizaki Junichirô  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Tanizaki Junichirô    Tanizaki Junichirô  - Page 4 EmptyJeu 25 Aoû 2011 - 22:15

Arabella a écrit:
eXPie a écrit:


bix229 a écrit:
L' occasion aussi de recomander Eloge de l' ombre qui nous en apprend pas mal sur le Japon ancien.
Heureusement réédité il y a quelques mois ; pendant un moment le texte était devenu introuvable... il y a eu une période de flottement, semble-t-il, après le décès de la femme de Sieffert, le traducteur.
Merci aux éditions Verdier pour la réédition, donc.

Ce texte était quand même inclus dans le premier tome de la Pléiade. Mais les éditions Verdier sont en effet très recommandables et publient beaucoup de textes de qualité.

Oui, bien sûr il était dans la Pléiade... Mais devoir acheter un volume de la Pléiade pour pouvoir lies les 90 pages d'Eloge de l'Ombre, ça limitait un peu le public... C'est bien qu'il soit de nouveau accessible indépendamment.
Les Editions Verdier ont réédité aussi Le Dit du Genji (55 euros, mais 1450 pages et de longues heures de lecture... il faudra que je m'y mette un jour que j'aurais beaucoup de temps devant moi).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




Tanizaki Junichirô  - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Tanizaki Junichirô    Tanizaki Junichirô  - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Tanizaki Junichirô
Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature japonaise-
Sauter vers: