Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Console Nintendo Switch Lite édition Hyrule : ...
Voir le deal
219.99 €

 

 Emile Ollivier

Aller en bas 
AuteurMessage
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski


Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 42

Emile Ollivier Empty
MessageSujet: Emile Ollivier   Emile Ollivier EmptyVen 19 Juil 2013 - 8:08

Emile Ollivier Emileo10

Si Dany Laferrière s'est illustré au sein de la littérature québécoise et mondiale, il doit une fière chandelle à Émile Ollivier (1940-2002). Cet auteur d'origine haïtienne s'est établi au Québec en 1965. D'abord de passage à Amos, il finit par établir domicile à Montréal en 1968. Pendant une trentaine d'années, il aura enseigné à la Faculté de l'Éducation à l'Université de Montréal.

Auteur d'une oeuvre assez remplie - essais, romans et nouvelles -, Émile Ollivier fut raillé par Dany Laferrière : «Ollivier écrit dans un français tellement classique qu’à peine son stylo arrive-t-il au bas d’une page que la feuille de papier a déjà jauni!» Parmi cette production, nous pouvons noter Mère-solitude, Passages et Mille Eaux. Il débuta sa carrière d'écrivain avec la publication d'un roman de deux nouvelles intitulé Paysage de l'aveugle en 1977.

Animateur culturel consacré à la défense de la cause des immigrants et de la société québécoise, Émile Ollivier fera oeuvre d'éducation populaire chez ses compatriotes et au sein de la société. Peut-être pas aussi flamboyant que Dany Laferrière, Émile Ollivier n'en a pas moins accompli une oeuvre de maturité. Ses premiers romans furent surtout publiés en France. Ses essais, ses nouvelles et son dernier roman furent, quant à eux, publiés au Québec. Au moment de mourir, il terminait son dernier roman, La Brûlerie.

Tout à fait capable d'un trait d'esprit assez tranchant, Émile Ollivier a notamment écrit ceci :

« Vous êtes citoyen américain, n'est-ce pas ? Alors le monde vous appartient. »
Extrait du La discorde aux cent voix

Citation :
Œuvres publiées
Essais

   1946/1976: Trente ans de Pouvoir Noir en Haïti. (avec Cary Hector et Claude Moïse) Montréal: Collectif Paroles, 1976.
   Haïti, quel développement? (avec Charles Manigat et Claude Moïse). Montréal: Collectif Paroles, 1976.
   Analphabétisme et alphabétisation des immigrants haïtiens à Montréal. Montréal: Librairie de l'Université de Montréal, 1981.
   Penser l'éducation des adultes, ou fondements philosophiques de l'éducation des adultes. (avec Adèle Chené). Montréal: Guérin, 1983.
   La Marginalité silencieuse. (avec Maurice Chalom et Louis Toupin). Montréal: CIDHICA, 1991.
   Repenser Haïti; grandeur et misères d'un mouvement démocratique. (avec Claude Moïse). Montréal: CIDIHCA, 1992.
   Repérages. Montréal: Leméac, 2001.

Nouvelles

   Paysage de l'aveugle. Montréal: Pierre Tisseyre, 1977.
   Regarde, regarde les lions. (avec des photographies de Mohror) Paris: Myriam Solal, 1995.
   La supplique d'Élie Magnan. Nouvelles d'Amérique (Maryse Condé et Lise Gauvin, éds.). Montréal: Hexagone, 1998: 153–162.
   Port-au-Prince ma ville aux mille visages. À peine plus qu'un cyclone aux Antilles. (Textes réunis sous la direction de Bernard Magnier). Rochefort: Le temps qu'il fait, 1998: 45–56.
   Regarde, regarde les lions. (recueil de 15 nouvelles). Paris: Albin Michel, 2001.
   L'Enquête se poursuit (nouvelle). Montréal: Plume & Encre, 2006.

Romans

   Mère-Solitude. Paris: Albin Michel, 1983
   La Discorde aux cent voix. Paris: Albin Michel, 1986
   Passages. Montréal: l'Hexagone, 1991
   Les Urnes scellées. Paris: Albin Michel, 1995.
   Mille Eaux. Paris: Gallimard (Haute Enfance), 1999.
   La Brûlerie. Montréal: Boréal, 2004

Tiré de : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89mile_Ollivier_%28%C3%A9crivain%29
Revenir en haut Aller en bas
 
Emile Ollivier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bernard Ollivier
» LC La longue marche , Traverser l'Anatolie Tome 1 Bernard Ollivier
» Emile Zola
» Émile Nelligan
» Emile Gaboriau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Fils en devenir (par auteurs)-
Sauter vers: