Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jacques Mercanton [Suisse]

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jacques Mercanton [Suisse] Empty
MessageSujet: Jacques Mercanton [Suisse]   Jacques Mercanton [Suisse] Icon_minitimeMar 2 Juin 2015 - 20:56

Jacques Mercanton [Suisse] A14

Jacques Mercanton, né à Lausanne le 16 avril 1910 et mort dans la même ville le 27 avril 1996, est un écrivain et enseignant vaudois.


Biographie
Jacques Mercanton, originaire de Cully et Riex, entreprend des études de lettres à l'Université de Lausanne où il obtient sondoctorat.

Il fait ensuite plusieurs séjours à Paris entre 1933 et 1935 pour y suivre des cours à la Sorbonne et au Collège de France. À cette occasion, il rencontre James Joyce avec qui il travaille pendant quelque temps et à qui il consacrera en 1967 un ouvrage initulé Les Heures de James Joyce, qui sera traduit en anglais, en italien, en espagnol et en allemand.

Il fait des séjours fréquents à Paris, puis en Allemagne, à Londres, en Espagne et en Tchécoslovaquie. De 1938 à 1940, il est lecteur à l'Université de Florence. Après être rentré à Lausanne, il enseigne le français au Collège classique jusqu'en 1955, puis est appelé à la chaire de littérature française de l'Université de Lausanne, où il sera professeur jusqu'à sa retraite en 1979.

Il travaille également avec Albert Skira pour la revue Labyrinthe où il fait la connaissance de Thomas Mann en 1947, puis de Louis Massignon en 1955.

Peu reconnu en dehors de son pays, il a toujours nié l'existence d'une littérature spécifiquement "romande".

Source : Wikipédia

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jacques Mercanton [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Jacques Mercanton [Suisse]   Jacques Mercanton [Suisse] Icon_minitimeMar 2 Juin 2015 - 20:58

Jacques Mercanton [Suisse] A13
Le soleil ni la mort
Citation :
4e de couverture
L'écrivain a l'air de nous cacher quelque chose, comme Racine. La musique même de l'œuvre, grave, soutenue, avec ses pointes d'allégresse, ses moments de jubilation qui sont comme des jets de lumière dans le lamento : cette douceur sombre, ce discours harmonieux, n'y percevez-vous pas certaine plainte plus profonde encore, la crispation horrifiée du blessé, quelque chose comme un insaisissable aveu qui nous serait crié de l'abîme et que nous essaierions en vain de déchiffrer ?

extrait de la préface de Jacques Chessex

Jacques Mercanton s’est inspiré de la citation de La Rochefoucauld
« Le soleil ni la mort
ne se peuvent regarder fixemen
t »
pour donner le titre à ce livre.

Livre que j’ai acheté à cause de la couverture. Et oui, une fois de plus. Je n’ai pas trouvé de résumé, pas trouvé de quoi parlait ce livre, mais la maison d’édition Actes Sud et cette image suffisaient pour me convaincre.
Et je n’ai pas été déçue. Malheureusement il me manque les mots pour en faire un commentaire digne de ce livre.

J’emprunte les mots de ce commentaire:

Il montre un milieu, une catégorie sociale, celle d’oisifs ou de semi-oisifs « cosmopolites », rentiers, artistes, professeurs ou professions libérales, voués à l’exil pour des raisons politiques et parfois par choix personnel, lié à leur sentiment d’appartenir à une communauté dépassant les frontières nationales.

Situé quelque part dans les années 30, on  suit le personnage principal, le docteur Balmont, lors du premier long chapitre à travers Prague. Il vient de retourner dans cette ville pour emporter son grand amour, Marina Baldine.
Ils vont quitter Prague et voyager, entre autre à Paris où le roman va aboutir en 1940.

Dans la postface, on peut lire que Jacques Mercanton exprime souvent dans son œuvre que « l’amour est, dans son principe, voué à la souffrance et à l’insatisfaction. »

Mais c’est plus qu’un ‘roman d’amour’.

On doit se prendre un peu de temps pour cet auteur. Il ne dit pas sans raison que Thomas Mann est l’auteur qu’il admire le plus. Pas qu’on puisse les comparer tel quel, mais leur rythme se retrouve – ils demandent du temps et la progression dans leurs livres se fait plutôt lentement…

Si on aime ce genre de littérature, on peut passer un très bon moment avec Jacques Mercanton.
En tout cas moi, j'ai envie de le retrouver dans d'autres livres.


Jacques Mercanton [Suisse] Meredi10

Meredith Frampton, Portrait of a Young Woman, 1935

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jacques Mercanton [Suisse]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brioche suisse
» Les moyens et l'organisation du Génie Suisse
» Commande Sigma possible en SUISSE ?
» CARMEX en Suisse
» Chaussons à la coquille St Jacques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: