Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Patrick Modiano

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 17 ... 28  Suivant
AuteurMessage
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

modiano - Patrick Modiano - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 7 Icon_minitimeSam 7 Mar 2009 - 18:50

kenavo a écrit:
Eve Lyne a écrit:
Il ne m'en reste que 24 à lire. joie
laugh

et je t'envie Wink

Comme je te comprends. Quand on adore un auteur, on voudrait avoir toujours des romans à découvrir. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

modiano - Patrick Modiano - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 7 Icon_minitimeSam 7 Mar 2009 - 18:55

Eve Lyne a écrit:
Comme je te comprends. Quand on adore un auteur, on voudrait avoir toujours des romans à découvrir. Wink
Puisque le monde de Patrick Modiano se ressemble.. disons.. le monde de ses livres.. "j'oublie" de temps en temps un de ses 'plots' - et c'est le moment d'entamer une re-lecture.. et c'est toujours un bonheur de le retrouver.. je ne saurai jamais à 100% ce qui m'attache surtout avec lui, tandis que j'ai beaucoup d'auteurs que j'adore, mais c'est lui auquel je reviens.. c'est peut être comme revoir un ancien album de famille.. les photos sépia.. j'aime ce monde 'inoffensif' qu'il nous présente.. le calme qui se dégage..

je devrais m'arrêter danse... on le sait depuis le premier jour que je suis ici.. j'aime trop Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

modiano - Patrick Modiano - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 7 Icon_minitimeSam 7 Mar 2009 - 18:58

Je ressens exactement la même chose que toi, mais pour Philippe Besson. J'aime le lire, j'aime l'entendre, j'adore les couvertures de ses livres. joie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

modiano - Patrick Modiano - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 7 Icon_minitimeSam 7 Mar 2009 - 19:01

Eve Lyne a écrit:
Je ressens exactement la même chose que toi, mais pour Philippe Besson. J'aime le lire, j'aime l'entendre, j'adore les couvertures de ses livres. joie
Wink j'aime aussi.. pas autant que Modiano.. mais aussi assez fidèlement.. et surtout le suivi avec les couvertures Hopper ne peut que me plaire Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

modiano - Patrick Modiano - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 7 Icon_minitimeJeu 19 Mar 2009 - 14:41

ACCIDENT NOCTURNE.

Mondiano part encore une fois, dans ce roman d'atmosphère, à une quête du souvenir, cherchant à approfondir ses zones d'ombre, à mieux se comprendre.

Cette quête commence avec cet accident que le narrateur a eu peu avant sa majorité. Il se souvient alors de la scène, de son séjour à l'hôpital, de son réveil dans une clinique, de la conductrice et de l'homme qui semblait la protéger. Alors qu'il aurait dû être en colère ou éprouver du ressentiment pour cette conductrice qui roulait trop vite, il considère l'accident comme l'occasion de prendre un nouveau départ dans la vie.

Avant de nous conter ses retrouvailles avec elle, il nous parle des souvenirs attachés aux différents quartiers parisiens qu'il a alors traversés dans l'espoir de retrouver la conductrice.

Il nous parle, entre autres, de ses parents. Une mère qu'il n'a pas connue, un père qui l'a fait arrêter alors qu'il n'avait que 17 ans et qu'il ne rencontre plus que très brièvement, et toujours dans des cafés.

Il se souvient aussi du professeur Bouvière qui fréquentait les cafés de Paris, avec un auditoire très attentif qui buvait ses paroles. Vu la description du personnage, on ne peut que penser à une caricature de Jacques Lacan.

C'est du pur Modiano. Les thèmes chers à l'écrivain sont présents : le panier à salade, l'enfance, les noms d'emprunts, la traversée de Paris avec ses nombreux cafés et ses rues du temps jadis. Il n'y a pas de renouveau, mais on éprouve toujours le même bonheur à retrouver cette atmosphère auquel l'auteur nous a habituée.

En 2003, Patrick Modiano a déclaré au Nouvel Observateur : "La scène du panier à salade passerait pour banale dans un livre de souvenirs, c'est la fiction qui lui donne son sens. Et puis si mon père est présent ici et là, c'est que je ne cesse de recoller des morceaux à la réalité et que sans doute, je n'arrive toujours pas à l'aborder de face, frontalement. Je tourne autour de lui, j'écris en rond."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

modiano - Patrick Modiano - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 7 Icon_minitimeJeu 19 Mar 2009 - 17:05

Eve Lyne a écrit:
En 2003, Patrick Modiano a déclaré au Nouvel Observateur : "La scène du panier à salade passerait pour banale dans un livre de souvenirs, c'est la fiction qui lui donne son sens. Et puis si mon père est présent ici et là, c'est que je ne cesse de recoller des morceaux à la réalité et que sans doute, je n'arrive toujours pas à l'aborder de face, frontalement. Je tourne autour de lui, j'écris en rond."
Oui.. avec le passé qu'on sait aujourd'hui de Patrick Modiano, il est compréhensible qu'il tourne ainsi autour du même sujet..
..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

modiano - Patrick Modiano - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 7 Icon_minitimeJeu 19 Mar 2009 - 17:31

LA PETITE BIJOU.

Ce roman est très sombre, bien plus que les précédents.

Une jeune femme d'une vingtaine d'année croit reconnaître sa mère dans le métro et décide de la suivre. C'est à partir de cette rencontre que resurgissent les souvenirs de son passé, notamment de cette mère qui l'a abandonnée pour partir au Maroc, où elle est décédée.

Quelques portraits traversent le roman : un traducteur, une pharmacienne, un couple avec une fillette. Mais ce ne sont que des personnages secondaires qui font prendre conscience à la narratrice de la pauvreté de son enfance, de ses attentes, de ses déceptions.

Il n'y a pas de repères temporels, l'enfance restant floue, ce qui contraste avec la description très précise des différents lieux du Paris de l'époque (l'Occupation, la Libération).

La narratrice a-t-elle pu s'affranchir de son passé ? On ne le sait pas. Le roman se termine sur son réveil dans un hôpital non identifié.

C'est encore une fois l'atmosphère des romans de Modiano, sauf que cette fois-ci il focalise sur la période de l'enfance d'une part et qu'il fait intervenir une narratrice d'autre part, ce qui change du "Je" habituel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

modiano - Patrick Modiano - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 7 Icon_minitimeVen 20 Mar 2009 - 16:48

Voyages de noces.

Encore une fois il s'agit d'une quête identitaire, avec les souvenirs du narrateur qui constituent la trame du roman. Plus que l'histoire, c'est l'atmosphère qui règne entre les pages du roman qui séduit. Pour une fois, les dialogues sont nombreux. Le roman reste sombre cependant.

Jean, de passage à Milan, est interpellé par un entrefilet dans un journal local parlant du suicide d'une jeune femme. En essayant d'en savoir plus, il découvre qu'il la connaissait. De retour à Paris, il organise sa disparition. Il erre alors dans les quartiers parisiens à la recherche de ses souvenirs et nous conte la fuite de cette femme au temps de l'Occupation pour Juan-les-Pins, son séjour dans un hôtel du Sud de la France, son couple, etc.

Tous ces romans qui se ressemblent s'embrouillent. Il faut lire Modiano avant tout pour son univers si personnel : Paris, ses rues et quartiers, l'enfance, le passe qui se mêle au présent, les noms d'emprunt, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

modiano - Patrick Modiano - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 7 Icon_minitimeVen 20 Mar 2009 - 17:01

Eve Lyne a écrit:
LA PETITE BIJOU.

Une jeune femme d'une vingtaine d'année croit reconnaître sa mère dans le métro et décide de la suivre.
Spoiler:
 

Il ne faut rien dire!!!.... C'est tout le mystère du livre! Même si on se doute quand même de ce qu'elle découvrira.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

modiano - Patrick Modiano - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 7 Icon_minitimeVen 20 Mar 2009 - 17:03

Marko a écrit:
Eve Lyne a écrit:
LA PETITE BIJOU.

Une jeune femme d'une vingtaine d'année croit reconnaître sa mère dans le métro et décide de la suivre.
Spoiler:
 

Il ne faut rien dire!!!.... C'est tout le mystère du livre! Même si on se doute quand même de ce qu'elle découvrira.

Parler d'un livre sans rien en dire, je ne sais pas faire. honte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

modiano - Patrick Modiano - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 7 Icon_minitimeVen 20 Mar 2009 - 17:11

Eve Lyne a écrit:

Parler d'un livre sans rien en dire, je ne sais pas faire. honte

laugh C'est juste qu'il faut peut-être éviter de révéler la fin... Ceci dit comme toujours chez Modiano c'est l'atmosphère qui importe. Le flux de la mémoire. Ce roman donne le sentiment qu'il s'agit d'une histoire sur l'enfance (à cause du titre) mais c'est effectivement un de ses livres les plus sombres.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

modiano - Patrick Modiano - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 7 Icon_minitimeVen 20 Mar 2009 - 17:16

Marko a écrit:
Eve Lyne a écrit:

Parler d'un livre sans rien en dire, je ne sais pas faire. honte

laugh C'est juste qu'il faut peut-être éviter de révéler la fin... Ceci dit comme toujours chez Modiano c'est l'atmosphère qui importe. Le flux de la mémoire. Ce roman donne le sentiment qu'il s'agit d'une histoire sur l'enfance (à cause du titre) mais c'est effectivement un de ses livres les plus sombres.

Ah c'est vrai. Wink Est-elle hospitalisée pour une appendicite, un accident de la route, une mauvaise grippe, une tentative de suicide, etc etc. Le champ des possibilités est vaste.

Alors un petit conseil : si vous voulez connaître la raison, précipitez-vous sur cette lecture. rire rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

modiano - Patrick Modiano - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 7 Icon_minitimeVen 20 Mar 2009 - 17:20

Eve Lyne a écrit:
Ah c'est vrai. Wink Est-elle hospitalisée pour une appendicite, un accident de la route, une mauvaise grippe, une tentative de suicide, etc etc. Le champ des possibilités est vaste.

Alors un petit conseil : si vous voulez connaître la raison, précipitez-vous sur cette lecture. rire rire
Razz

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

modiano - Patrick Modiano - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 7 Icon_minitimeDim 22 Mar 2009 - 4:49

Je me suis permis de reprendre cette citation - sitation ? - de Sentinelle :

Citation :
Citation:
« La fugue –paraît-il- est un appel au secours et quelquefois une forme de suicide. Vous éprouvez quand même un bref sentiment d’éternité. Vous n’avez pas seulement tranché les liens avec le monde, mais aussi avec le temps. Et il arrive qu’à la fin d’une matinée, le ciel soit d’un bleu léger et que rien ne pèse plus sur vous. Les aiguilles de l’horloge du jardin des Tuileries sont immobiles pour toujours. Une fourmi n’en finit pas de traverser la tache de soleil. »

Je crois que là-dessus nous levons une certaine part d'ambiguité sur la notion de fugue. Il y a effectivement une certaine implication suicidaire, un cri humain, certes primal de par sa notion fugitive, mais à la fois entière, qui nous avale tout rond... Ceux qui vivent les fugues, qui les subissent, en sortent transformés à jamais, avec un certain sentiment de déchirement identitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

modiano - Patrick Modiano - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 7 Icon_minitimeDim 22 Mar 2009 - 19:30

DORA BRUDER.

Dans un quotidien de décembre 1941, après avoir lu un entrefilet sur la fugue de Dora Bruder, Modiano décide, bien des années plus tard, de partir sur les traces de cette jeune fugueuse juive.

Il arpente alors les rues de Paris à la recherche d'informations sur le destin de la famille Bruder. Il reconstitue ainsi le parcours des parents de Dora, tente de se mettre à la place de la jeune fille pour comprendre les motivations de sa fugue.

l fait revivre les tragiques événements de l'Occupation (les rafles, les ordonnances, le couvre-feu, le camp des Tourelles, etc.). L'enquête est longue et ne donnera que de maigres résultats : quelques annotations dans certains registres.

L'écriture est sombre, dépouillée, mélancolique des lieux disparus et du temps passé. Il n'y a aucun pathos, juste la prise de conscience de la violence de l'Histoire.

On parvient à la fin de ce livre sans vraiment comprendre pourquoi Modiano s'est intéressé à cette anonyme. Peut-être l'adresse des parents de Dora qu'il connaissait et qui lui permettait de retourner sur les traces de sa propre enfance.

Cette enquête lui permet également de rendre hommage à une victime parmi tant d'autres, faisant de cette destinée le symbole de tous les autres destins similaires.

Pour que la Mémoire subsiste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




modiano - Patrick Modiano - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 7 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Patrick Modiano
Revenir en haut 
Page 7 sur 28Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 17 ... 28  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une demande de Patrick Festraets
» Déces - Overlijden (1)
» [ DIVERS - LES FLOTILLES ET ESCADRILLES ] Tenues des pilotes années 60 en Polynésie...
» je me pose une question
» VENUS (SM)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: