Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La litterature en politique

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Delalaine
Espoir postal


Messages : 27
Inscription le : 08/08/2016
Localisation : lamorlaye, Oise

MessageSujet: La litterature en politique   Mer 31 Aoû 2016 - 11:28


Nous avons eu des litterateurs en politique et ce au plus haut niveau de l'Etat: les exemples de De gaulle, Pompidou qui ne manquaient pas dans leurs conferences de presse de citer des bons mots d'auteur et qui parlaient comme dans un livre sont la pour nous le rappeler. Plus pres de nous, on peut citer Mitterrand, mais depuis ce dernier, ca fait tout de meme un quart de siecle, on ne peut pas dire que la litterature a été servie par le politique.

La litterature elle meme a connu un déclin, et depuis quelques temps, elle réapparait peut etre pas avec la grandeur ou l'eclat du passé, mais tout de meme la France peut n'enorgueillir de compter quelques écrivains de talent dont l'audience dépasse largement les frontieres. La ou la dimension visionnaire inhérente aux grands ecrivains faisait défaut, elle semble revenir en force et devancer le politique qui en semble aujourd'hui absent. La litterature reprendrait ses lettres de noblesse!

Un homme politique vient de citer cinq auteurs dans son discours de demission (Bernanos, Pagnol, Saint Ex...), à son poste de ministre de l'Economie, c'est Emmanuel Macron. Quoiqu'on pense de ce fort vraisemblable candidat à la future présidentielle, il me parait indéniable que cet homme politique renoue avec la grande tradition francaise du bien dire, du bien écrire, de la litterature en politique et semble prendre sa liberté , "prendre la mer" comme il dit car il estime avoir une vision pour son pays et en faire profiter ses concitoyens. Il avait déclaré en 2015 en conversation privée qu'il envisageait sérieusement d'écrire un vrai livre de littérature. Il en parlait si bien je dois dire que je l'en sens fort capable. Pour l'heure ses discours sont empreints d'une belle plume riche et feconde, juste ! ...

D. 31 aout 2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 26

MessageSujet: Re: La litterature en politique   Mer 31 Aoû 2016 - 11:31

Moi je trouves ça très sain, quand ils s'occupent pas de littérature, la politique.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delalaine
Espoir postal


Messages : 27
Inscription le : 08/08/2016
Localisation : lamorlaye, Oise

MessageSujet: Re: La litterature en politique   Mer 31 Aoû 2016 - 11:41

Dreep a écrit:
Moi je trouves ça très sain, quand ils s'occupent pas de littérature, la politique.

Bjr
Un politique doit etre un peu penseur, avoir une vision pour son pays, non ??? Cela n'excluant bien entendu des qualités intrinsequement politiques. Ca fait une sacrée "french touch" non ??
D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 26

MessageSujet: Re: La litterature en politique   Mer 31 Aoû 2016 - 12:14

Certes, la littérature peut servir de ferment à une construction intellectuelle... mais je trouves rarement que les politiques soient finauds quand ils parlent de littérature en public.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)


Dernière édition par Dreep le Mer 31 Aoû 2016 - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
avatar

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

MessageSujet: Re: La litterature en politique   Mer 31 Aoû 2016 - 12:15

Souvent du name dropping, qui dénature les citations employées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 26

MessageSujet: Re: La litterature en politique   Mer 31 Aoû 2016 - 12:19

J'ai bien souvent l'impression que pour beaucoup de politiciens, elle sert de décorum à un orgueil national ou idéologique.
Ou alors, certains écrivains ne sont brillants (pour eux) que par ce qu'ils transportent en terme d'engagement politique (Malraux, Camus, Sartre). Mais alors la poésie, on s'en fout.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: La litterature en politique   Mer 31 Aoû 2016 - 16:16

Macron ! Pfffffff !
Il en sait plus sur la banque Rotschild et l' économie de marché que sur la littérature. Qu' il n' a meme pas besoin de lire d' ailleurs à l' heure des conseillers en com.
Ce qu' il dit c' est juste un enfilement de lieux communs démagos.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
avatar

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

MessageSujet: Re: La litterature en politique   Mer 31 Aoû 2016 - 17:59

bix229 a écrit:
Macron ! Pfffffff !
Il en sait plus sur la banque Rotschild et l' économie de marché que sur la littérature. Qu' il n' a meme pas besoin de lire d' ailleurs à l' heure des conseillers en com.
Ce qu' il dit c' est juste un enfilement de lieux communs démagos.

Il a quand même un DEA de philosophie et fut l'assistant de Ricoeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reixach
Posteur en quête
avatar

Messages : 60
Inscription le : 15/04/2016

MessageSujet: Re: La litterature en politique   Mer 31 Aoû 2016 - 18:23

Je m'intéresse davantage à la politique en littérature, voire à la politique de la littérature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: La litterature en politique   Mer 31 Aoû 2016 - 18:49

Oui, nos politiques, surtout ceux des denières générations sortent des memes grandes écoles, quel que soit leur couleur politique affichée.
Mais ils sont infoutus de faire autre chose que de la politique.
C' est à dire viser à un pouvoir qui leur accordera argent, relations, et sexe.
Malraux ministre est un exemple de ce qu' il ne faudrait pas faire...
Je parle des tetes d' affiche. Bien entendu au niveau régional et local, il y a des hommes compétents, honnétes et laborieux.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
avatar

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

MessageSujet: Re: La litterature en politique   Mer 31 Aoû 2016 - 18:57

Ce n'est pas pour autant qu'on peut lui nier une connaissance sur le sujet. il peut mal s'en servir. Mais ce n'est pas la même chose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La litterature en politique   Mer 31 Aoû 2016 - 20:37

La plupart du temps, les discours politiques ont été écrits pas d'autres que ceux qui les lisent... qui n'ont pas le temps de les écrire, d'ailleurs (ça s'applique aussi aux livres, vu que Churchill a eu le Nobel pour des bouquins qu'il n'a pas écrits).
Et devant mon écran, moi aussi je peux faire plein de jolies citations... Google (et d'autres moteurs de recherche, je ne suis pas sectaire) est là pour ça. Si citer, c'est faire de la littérature, c'est à la portée de n'importe qui.
Etre beau parleur et écrire un vrai livre, il y a de la marge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 26

MessageSujet: Re: La litterature en politique   Mer 31 Aoû 2016 - 21:42

Churchill n'aurait pas écrit ses livres ? Je pensais que si.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: La litterature en politique   Mer 31 Aoû 2016 - 22:02

tu étais tombé sur les passages sur Churchilk dans London Orbital ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 26

MessageSujet: Re: La litterature en politique   Mer 31 Aoû 2016 - 22:03

Je me souviens plus...

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La litterature en politique   

Revenir en haut Aller en bas
 
La litterature en politique
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Politique selon Platon
» Fils de politique méritocratie
» Approche socio-politique de l'Asie musulman
» [Politique] Géorgie - Russie - Osséties - Abkhazie- Kosovo
» Plus d'infrastructures pour les SDF/ Réquisition des logements vides/Réelle politique d'insection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: