Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Olivia Rosenthal

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Olivia Rosenthal - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Olivia Rosenthal - Page 3 Icon_minitimeSam 14 Avr 2012 - 21:31

Nous n'avons tout simplement pas perçu le message de ce livre de la même façon...
Peut-être que j'ai mal choisi le mot "prétentieux", j'aurais plutôt dû employer le terme "assuré". Il me semble que Rosenthal soit trop sûre d'elle et de sa conclusion, et j'aime rarement les écrivains qui ne doutent pas ou pas assez. Ca me déçoit, j'ai l'impression que le livre se termine vraiment avec le point final.


_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

Olivia Rosenthal - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Olivia Rosenthal - Page 3 Icon_minitimeDim 15 Avr 2012 - 20:08

Maryvonne a écrit:
(Odrey, je peux t'envoyer l'autre bouquin si tu veux)

T'es trop bichette. Je crois qu'il est dispo à ma médiathèque mais si c'est pas le cas, je te ferai signe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Olivia Rosenthal - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Olivia Rosenthal - Page 3 Icon_minitimeSam 12 Mai 2012 - 16:19

On n'est pas là pour disparaître

Je dis tout de suite que la maladie d'Alzheimer est mon pain quotidien, que je fréquente depuis 15 ans des patients et leurs familles, et que, évidemment, cela me donne un regard particulier dans cette lecture. Cela ne me donne pas plus que d'autres le droit de juger le livre, mais je ne peux certainement pas avoir sur lui un regard de type « grand public »

Olivia Rosenthal a peur de la maladie d'Alzheimer, elle a peur de l’avoir un jour ou que l’être qu'elle aime le plus au monde en soit atteint. Sans doute, cela paraît au fil des pages, son père en est-il atteint. Par l’écriture, tout en ayant conscience de la vanité de la démarche, elle veut exorciser ce démon
Elle en profite pour jeter sur le papier, des rapports sur la maladie, les questionnements existentiels que celle-ci soulève, et essaie de transcrire dans de petits textes entrecroisés, le vécu de quelques patients, d'une ou deux épouses, de quelques filles, dont elle-même.

Je trouve qu'elle donne une parfaite image de cette perte de sens, cette perte de l'autre, cette perte de soi, qui touche, bien que de façon différente, le patient et son entourage cette dissolution de la pensée devant le retour perpétuel de problèmes insolubles. Cette perte de la réalité commune qui rend l'individu inaccessible. Cette remise en question totale que représente la maladie pour chacun. Cette perplexité anxieuse, devant l'évidence qui déferle, qu'il est impossible de contourner, que connaissent, chacun à leur manière, les patients et leurs familles. Elle montre comment chacun vit ces questionnements au quotidien, de minute en minute, dans des vases atrocement clos, où rien ne peut plus être partagé.

J'ai pour ma part été impressionnée par ces enchevêtrement de mots, ces petits bouts de phrase, ces idées fixes, ces allers-retours intimes qui hurlent leur douleur.
Sans doute pour mettre une certaine distance, Olivia Rosenthal intercale des faits médicaux, objectifs, froids, ou l'émotion se veut absente, et on comprend à quel point la médecine, qui se croit toute puissante, est en fait impuissante.

Un choc llttéraire (oui, littéraire car ce texte représente un travail énorme qui est pleinement abouti et réussi) pour moi, pour ce recueil extrêmement dur, sans concession dont le sujet fait qu’il ne doit certainement pas être mis entre toutes les mains.

Citation :
L’expérience du non –sens est absolument muette, c’est une expérience sans mots. Personne ne peut en rendre compte, aucuns de ceux en tout cas qui sont les seuls pourtant à être en mesure de le faire, je veux dire les personnes douées de parole. Les malades ne peuvent pas parler de leur maladie parce qu’ils n’ont pas les mots, et les bien-portants parce qu’ils les ont.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Olivia Rosenthal - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Olivia Rosenthal - Page 3 Icon_minitimeMar 15 Mai 2012 - 15:48

Ton commentaire me convainc Topocl.
En phase d'être concernée moi aussi dans mon entourage, donc ça me rend sans doute beaucoup plus sensible à ce thème. Et puis, je connais un peu Rosenthal et même si j'ai (un peu) critiqué le seul livre que j'ai lu d'elle, elle me semble intéressante comme auteure.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

Olivia Rosenthal - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Olivia Rosenthal - Page 3 Icon_minitimeDim 17 Juin 2012 - 21:51

Topocl, j'aime beaucoup la façon dont tu parles de On n'est pas là pour disparaître. J'ai le même ressenti que toi. Moi aussi de par mon travail, je côtoie beaucoup de personnes atteintes de la maladie d'A comme la nomme Rosenthal. J'évite habituellement les romans la prenant pour thème (peur de la caricature et du misérabilisme) mais après ma lecture de Que font les reines après Noël, je me suis dit que je pouvait lui faire confiance pour dire les choses telles qu'elles sont, sans les enjoliver ni les dramatiser.
Je n'ai pas grand chose à rajouter à ton post, Rosenthal m'a laissé sur le c... Parce que c'est aussi fort dans la forme que dans le fond. parce qu'elle n'est jamais dans la condescendance, dans la facilité, dans la trahison. Son roman est dur mais juste, empreint d'un respect pour les gens qui m'a beaucoup touché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Olivia Rosenthal - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Olivia Rosenthal - Page 3 Icon_minitimeLun 9 Sep 2013 - 13:28

que font les rennes après noël ?

Un livre qui bouscule.
D'abord par sa forme : de très courts paragraphes, les uns destinés à parler de la vie d'une femme (la narratrice ?) de sa naissance à la quarantaine, de son évolution, de son désir d'animal, du refus de ses parents, de sa relation à la cellule familiale et aux autres plus généralement; les autres (paragraphes) sont la relation sous forme d'enquêtes que mène la narratrice auprès de ceux qui travaillent avec des animaux (qu'ils les parquent, les montrent, les tuent ou les élèvent).

Il était à craindre de lire un exercice de style un peu sec. Il n'en est rien, car malgré la distance instaurée par l'auteure, le livre éveille de très forts sentiments chez le lecteur et l'oblige souvent à réviser la plupart de ses jugements. Sans compter que certains passages sont drôles, inattendus et souvent perturbants.

Rosenthal fait fi des idées reçues, d'un geste serin, elle reformule les questions les plus brûlantes posées par la cause animale. Elle ne prend pas parti, elle montre et démonte les croyances, les superstitions liées à l'animal (car au fond personne ne sait vraiment ce que font les rennes après noël...).

Qui est le plus barbare : le parent qui refuse d'offrir un animal à son enfant ? le dresseur qui transforme l'animal sauvage dévoreur de proie vivante en animal parqué mangeur de charogne ? l'éleveur de bovins qui conduit ses bêtes à l'abattoir et qui demande à son boucher de lui garder les meilleurs morceaux car il connait la provenance de sa viande ?

Qu'est-ce que l'instinct ? Et a fortiori l'instinct maternel quand on apprend qu'une femelle orang-outang si elle n'a pas appris auprès d'une autre femelle à allaiter laissera mourir son bébé ?

Rosenthal explore à travers différents chapitres les évènements de la vie des uns et des autres (bêtes et hommes) : l'affirmation de soi, la vie en communauté, l'indépendance, le transport, la mort, le conditionnement... Tout est passé au crible et chaque épisode tend un miroir d'un règne à l'autre. Ce que vivent les bêtes, la société nous le fait vivre également et l'apprentissage de l'émancipation n'est pas la chose la plus facile à vivre.

En 2009, pour la manifestation Estuaire à Nantes, Stéphane Thidet a mis des loups dans les douves du château, en plein cœur de la ville. Le sauvage entrait en relation avec le policé. Les fantasmes de l'enfance, la peur du loup, les craintes et les légendes autour de cet animal trouvaient soudain une incarnation bien réelle, intrigante et presque surnaturelle. Des loups sont entrés dans la ville...

Olivia Rosenthal - Page 3 La_meu10

Dans son livre, Rosenthal raconte une partie de ce projet (son texte initial a donné naissance au livre). Cet évènement a créé une très forte polémique à Nantes. Rosenthal ne cherche pas à dire ce qu'elle pense de cette manifestation, elle raconte et c'est au lecteur de se faire son idée. Je trouve sa manière de faire très juste et en totale harmonie avec son projet, celui de ne pas dénoncer, monter aux créneaux et hurler avec les loups mais au contraire faire parler ceux qui vivent avec et des bêtes. Une autre façon d'exposer des idées fortes. 

Un livre instructif, étonnant, dérangeant, un livre qui remet en question nos a priori, notre suprématie, notre intelligence, nos relations humaines et animales.
Intelligent, fin et décalé. Miam.
 
J'ai beaucoup beaucoup aimé ! merci à Maryvonne de m'avoir mis la puce à l'oreille... ça gratte et ça tient éveillé !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Olivia Rosenthal - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Olivia Rosenthal - Page 3 Icon_minitimeLun 9 Sep 2013 - 14:05

Super commentaire Shanidar ! bravo 

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Olivia Rosenthal - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Olivia Rosenthal - Page 3 Icon_minitimeMar 10 Sep 2013 - 7:24

Ça commence à m'intriguer sérieusement les livres de cet auteur. Merci à tous pour vos commentaires !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Olivia Rosenthal - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Olivia Rosenthal - Page 3 Icon_minitimeMer 11 Sep 2013 - 20:47

Merci Shanidar ! Beau commentaire oui, et je ne connaissais pas l'origine du texte (quoique l'expérimentation des loups dans le douve me dise bien quelque chose en fait).

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

Olivia Rosenthal - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Olivia Rosenthal - Page 3 Icon_minitimeMer 11 Sep 2013 - 21:36

Elle est dans ma LAL depuis un certain temps (14-15 ans ?). Il faut la voir en public, elle est différente des autres. Elle ne parle pas de son livre, mais digresse sur le thème de celui-ci. C'est assez génial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Olivia Rosenthal - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Olivia Rosenthal - Page 3 Icon_minitimeDim 17 Aoû 2014 - 9:48

Elle revient !

Mécanismes de survie en milieu hostile
Olivia Rosenthal - Page 3 ROSENTHAL%20Olivia%20COUV%20Mecanismes%20de%20survie%20en%20milieu%20hostile
Citation :
Récit d'apprentissage, thriller métaphysique ou manuel d'exorcisme, ce livre raconte comment esquiver les coups et si possible comment les rendre.

J'ai pu lire les premières pages… je pense que je vais craquer…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Olivia Rosenthal - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Olivia Rosenthal - Page 3 Icon_minitimeLun 18 Aoû 2014 - 17:13

Et en plus tu vas pêcher de nouvelles idées de look avec la couverture.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Olivia Rosenthal - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Olivia Rosenthal - Page 3 Icon_minitimeMer 20 Aoû 2014 - 8:13

C'est le Village des Damnés non ?

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Olivia Rosenthal - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Olivia Rosenthal - Page 3 Icon_minitimeVen 26 Sep 2014 - 17:26

Bon, alors Queenie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

Olivia Rosenthal - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Olivia Rosenthal - Page 3 Icon_minitimeVen 26 Sep 2014 - 19:00

Oui, c'est "Le village des damnés" (version initiale me semble-t-il).

Moi, je dois me procurer "L'homme de mes rêves" sur les conseils de ma soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Olivia Rosenthal - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Olivia Rosenthal - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Olivia Rosenthal
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» olivia Chaumont
» Cercle d'Amies belges
» JOURNAL
» notre olivia est là!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: