Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Marc Lévy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 17  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63602
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Mar 4 Aoû 2009 - 23:31

Musicsgood a écrit:
Pour la question de la poussière ma réflexion est simple et mathématique : il y a plus de chance que les plus grands auteurs mondiaux aient écrit leur chef d'oeuvre dans les 500 dernières années que dans les 5 derniers mois, voilà pourquoi je considère presque d'emblée que ceux qui ont suvécu à la poussière sont des grands ! Et puis les auteurs contemporains... on a tellement peut de recul qu'on serait capables de dire du bien d'un bouse et du mal d'un chef d'oeuvre.. voilà Very Happy
je te comprends.. mais ne te suis pas pour tous les auteurs.. j'aime trop découvrir du nouveau..
mais Arabella va être enchantée.. elle adore aussi beaucoup la poussière je n'utilise pas ce mot méchamment Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Musicsgood
Espoir postal


Messages : 42
Inscription le : 04/08/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Mar 4 Aoû 2009 - 23:34

Tu sais, le mot nouveau est un peu étrange en terme de littérature... Tout ce que tu n'as pas lu est nouveau en soi, même si ça a été écrit il y a mille ans !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63602
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Mar 4 Aoû 2009 - 23:39

Musicsgood a écrit:
Tu sais, le mot nouveau est un peu étrange en terme de littérature... Tout ce que tu n'as pas lu est nouveau en soi, même si ça a été écrit il y a mille ans !
ok.. d'accord.. je vais alors dire - je suis très penchée sur les nouveautés - je viens de voir ce soir p.ex. que je vais avoir du mal pour la rentrée à résister à tant de belles choses..
mais d'un autre côté j'aime naturellement aussi découvrir des auteurs du passé, bien que notre différence d'âge joue aussi un rôle - j'ai eu mes lectures des 'anciens' et 'classiques'.. Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucretius
Envolée postale


Messages : 138
Inscription le : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Mer 5 Aoû 2009 - 0:22

Musicsgood : foncièrement je suis de ton avis : à quoi bon lire les nouveautés, quand par exemple, on n'a jamais mis les pieds dans le monde de Dostoievski? Ceux qui n'ont pas lu les grands génies du passé, ou ne l'ont lu que par devoir, sans saisir ce qui fait leur grandeur, ne peuvent avoir formé leur goût et leur jugement. D'où le succès de Marc Lévy, plébiscité par les gens qui n'ont pas eu cette initiation.
Mais, les ouvrages qui sont restés ont d'abord eu un succès lié à l'humeur du temps, sans lequel personne ne se serait souvenu d'eux. Il faut accepter de lire des choses qui la plupart du temps, ne seront pas formidables, pour voir émerger quelque chose. Par ailleurs, notre époque a un esprit, des problèmes qui lui sont propres, et j'aime pouvoir la reconnaitre dans les livres que je lis actuellement : c'est un genre de sentiments que donnent des oeuvres actuelles, mêmes imparfaites, et que ne donnent pas les chefs d'oeuvres du passé. Donc il faut quand même être un peu vigilant sur ce qui se passe, même si évidemment, on atteint rarement les cimes, et touche souvent le fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://interlibros.over-blog.com/
Musicsgood
Espoir postal


Messages : 42
Inscription le : 04/08/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Mer 5 Aoû 2009 - 0:31

Justement, notre époque est une époque sans mémoire... c'est sa caracteristique principale ! D'où le succès comme tu l'expliques bien... Moi je lirai du contemporani quand j'aurai lu tout le classique : Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire


Messages : 9566
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Mer 5 Aoû 2009 - 0:45

Citation :
Justement, notre époque est une époque sans mémoire... c'est sa caracteristique principale ! D'où le succès comme tu l'expliques bien... Moi je lirai du contemporani quand j'aurai lu tout le classique : Jamais.
Mais si j'ai bien compris, tu écris? On pourra te qualifier de contemporain?

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucretius
Envolée postale


Messages : 138
Inscription le : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Mer 5 Aoû 2009 - 0:47

Notre époque sans mémoire... je n'en suis pas sûr. Tellement de romans contemporains parlent de mémoire, à n'en plus finir. Prenons Marc Lévy, justement : l'un de ses romans traite de la mémoire de son père et de son oncle, pendant la période de l'occupation. Ce roman "les enfants de la liberté", est une merde, bien entendu, mais témoigne tout de même d'une volonté de regarder en arrière; pour fonder je ne sais quoi d'ailleurs. C'est une mémoire qui prendrait la forme d'un ressassement. Ressassement de 68 aussi (la prochaine rentrée littéraire, ressassera bien la période). On pourrait aussi évoquer un auteur à la mode, Philippe Claudel, qui remâche aussi les vieux traumatismes.
Si on change de domaine, et qu'on va du côté de la musique : jamais aucune autre époque que la notre n'a eu une connaissance si étendue de l'histoire de la musique. J.S. Bach était tenu pour archaïque de son vivant même, quand ses fils, avec un style totalement différent, commençaient à percer. Les oeuvres et les compositeurs tombaient dans l'oubli à une vitesse folle. Au XVIII° s, nous aurions tenu Michael Jackson pour une antiquité. Au contraire, on repasse sans cesse les vieux disques, on réhabilite les vieilles opérettes de grand mère, on repasse à n'en plus finir les vieilles sottises des années 60. On donne des noms de rue à Saint-Saint-Exupéry, on fredonne encore Sheila. Notre époque n'est pas marquée par l'absence de mémoire, mais par son hypertrophie, et par tout le cortège de nostalgies et de répétitions stériles qu'elle entraine.


Dernière édition par Lucretius le Mer 5 Aoû 2009 - 0:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://interlibros.over-blog.com/
Musicsgood
Espoir postal


Messages : 42
Inscription le : 04/08/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Mer 5 Aoû 2009 - 0:51

Je ne suis pas sûr non plus ! Tu oublies que notre époque a la mémoire facile ! Quoi de plus simple que de trouver un vieux truc aujourd'hui ? Nous avons la chance de n'être pas obligés de céder à la tendance, luxe que les époques passées n'ont pas connu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire


Messages : 9566
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Mer 5 Aoû 2009 - 3:04

Le pauvre Marc Lévy, s'il savait ce qui se dit sur son fil.. entre les girafes et la mémoire laugh
Citation :
Tu oublies que notre époque a la mémoire facile
la mémoire immédiate, oui,justement parce qu'elle est occupée -enfin, on l'occupe-en permanence à ce fameux devoir de mémoire, et de culpabilité collective.. Mais le temps passe! La culture européenne est une culture de la culpabilité. Bien sûr, quand on pense à ce dont les Européens ont été capables au XX eme siècle, on peut le comprendre.Mais ils ne sont pas les seuls, et ils sont les seuls à stagner et à s'enfoncer dans un passé qui ne veut-peut- toujours pas passer. Surprenant! S'il convient de connaitre l'Histoire ( et de ne pas la transformer, là, c'est moins évident au fil des générations) ,on va se repasser le flambeau combien de temps?
Les écrivains que tu aimes, Guillaume, Céline, en particulier, parlaient de leur époque. Pourquoi ne pas accepter que nos contemporains parlent de la leur? Quel meilleur moyen pour comprendre une époque que la littérature?
Après, la qualité, c'est différent, je ne sais pas ce qu'il restera..

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche


Messages : 32334
Inscription le : 12/05/2007
Age : 35
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Mer 5 Aoû 2009 - 7:29

Marie a écrit:
La culture européenne est une culture de la culpabilité.
j'en profite (pendant que bix regarde les oiseaux) pour rappeler à ce sujet La Tentation de l'occident et le fil Malraux

(d'ailleurs pour la mémoire il peut être utile aussi).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive


Messages : 19325
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Mer 5 Aoû 2009 - 8:46

kenavo a écrit:

mais Arabella va être enchantée.. elle adore aussi beaucoup la poussière je n'utilise pas ce mot méchamment Very Happy
kenavo a écrit:
je suis très penchée sur les nouveautés - je viens de voir ce soir p.ex. que je vais avoir du mal pour la rentrée à résister à tant de belles choses..
mais d'un autre côté j'aime naturellement aussi découvrir des auteurs du passé, bien que notre différence d'âge joue aussi un rôle - j'ai eu mes lectures des 'anciens' et 'classiques'.. Very Happy

Ton commentaire m'a poussé à reprendre la liste de mes lectures du mois dernier; il n' y a qu'une seule sortie dans l'année en effet, cela dit, tous les livres ne remontent pas plus loin que le début du 20em siècle, donc la couche de poussière n'est pas si épaisse. Et le livre que j'ai trouvé vraiment le plus extraordinnaire date des années 1990, alors pas trop d'époussetage. Cela dit, la rentrée littéraire est vraiment pour moi un non événémént par excellence, je trouve qu'il s'agit essentiellement de marketing, et je me refuse de lire les livres que les maisons d'édition veulent me faire lire. Mais nous en avons discuté et je sais que nous ne serons jamais d'accord.

Lucretius a écrit:
Musicsgood : foncièrement je suis de ton avis : à quoi bon lire les nouveautés, quand par exemple, on n'a jamais mis les pieds dans le monde de Dostoievski? Ceux qui n'ont pas lu les grands génies du passé, ou ne l'ont lu que par devoir, sans saisir ce qui fait leur grandeur, ne peuvent avoir formé leur goût et leur jugement. D'où le succès de Marc Lévy, plébiscité par les gens qui n'ont pas eu cette initiation.
Mais, les ouvrages qui sont restés ont d'abord eu un succès lié à l'humeur du temps, sans lequel personne ne se serait souvenu d'eux. Il faut accepter de lire des choses qui la plupart du temps, ne seront pas formidables, pour voir émerger quelque chose. Par ailleurs, notre époque a un esprit, des problèmes qui lui sont propres, et j'aime pouvoir la reconnaitre dans les livres que je lis actuellement : c'est un genre de sentiments que donnent des oeuvres actuelles, mêmes imparfaites, et que ne donnent pas les chefs d'oeuvres du passé. Donc il faut quand même être un peu vigilant sur ce qui se passe, même si évidemment, on atteint rarement les cimes, et touche souvent le fond.


J'adhère à ce point de vue, mes grandes expérience de lecture sont avant tout les grandes oeuvres écrites dans le passé, et cela fonde forcement ma conception de la littérature, et pose des exigences, des attentes par rapport aux oeuvres. Mais je tiens aussi à ce que la littérature reste vivante et donc lire ce que font les écrivains vivants est indispensable. Le difficile est de faire le tri dans toutes les parutions entre ce qui présente de l'intérêt et ce qui est vraiment inutile. C'est pour cela que je trouve qu'un délais entre la parution et la lecture permet de décanter les choses, il y a des livres qui disparaissent très vite...
Et j'ai aussi le souci d'essayer d'élargir mes lectures, lire des écrivains de partout, pas seulement Français et Américains, d'autant plus que je trouve que sauf exception, c'est là que j'ai le plus de déceptions. C'est pour eux quele marketing est le plus marqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63602
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Mer 5 Aoû 2009 - 13:06

Arabella a écrit:
Mais nous en avons discuté et je sais que nous ne serons jamais d'accord.
ah mais tu sais - je ne discute pas pour que l'autre est de mon avis par après ou vice-versa - mais pour le plaisir de la discussion sourire

et jamais le fil de Marc Lévy n'a été si intéressant diablotin

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Musicsgood
Espoir postal


Messages : 42
Inscription le : 04/08/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Mer 5 Aoû 2009 - 14:14

MALRAUX ! Mon deuxième écrivain préféré... Je ne me remettrai jamais de la scène de l'attentat raté par Tchen dans la condition humaine... un bouquin acheté pour 2 euros sur ebay, tout jaune de vieillesse... sourire

Ouais au moins Lévy soulève le débat... ça lui fait un truc Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire


Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Mer 5 Aoû 2009 - 16:51

Il faut enfin que je dise la vérité. Mon pseudo est rivela comme vous le voyez, mais mon nom en réalité c'est Marc Lévy, je me suis inscris sur ce forum avec ce pseudo pour voir ce que vous pensiez de moi, et bin c'est pas très gentil toutes ces méchancetés, moi qui dit jamais du mal de personnes.
Bon c'est pas grave avec le blé que je ramasse je vais pas pour autant arrêter d'écrire, et c'est pas demain la veille que je vais revenir habiter en France. Je vous embrasse bien fort, votre Marc chéri. :heart: :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marc Lévy   Mer 5 Aoû 2009 - 16:55

rire

Q'est ce que tu vas pas nous inventer!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marc Lévy   Aujourd'hui à 21:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Marc Lévy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 17Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» Réclusion à perpétuité pour le bourreau du petit Marc
» Justice : Marc Machin
» Normandie : Jean-Marc Barr et Bruno Solo en tournage sur la côte aujourd'hui et demain...!!!
» Je me présente, je m'appelle Marc MORTREUX
» Je suis content de m'être accroché à mon rêve - Jean-Marc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: