Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Louis-René des Forêts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive


Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Louis-René des Forêts   Dim 7 Juil 2013 - 21:39

Très intéressant tout ça, mais il y a déjà un fil pour l 'auteur ici , ouvert par un certain Animal. dentsblanches

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche


Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 35
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Louis-René des Forêts   Dim 7 Juil 2013 - 21:43

arf, oui. mais quelqu'un va mettre du scotch autour des deux fils !

je pense que je peux encore être récalcitrant mais ça a l'air bien à la façon dont tu en parles.

(Blanchot ? pour les "procédé narratif" et "extrême qualité de la plume" ?)

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigismond
Agilité postale


Messages : 875
Inscription le : 25/03/2013

MessageSujet: Re: Louis-René des Forêts   Dim 7 Juil 2013 - 21:50

Arabella a écrit:
Très intéressant tout ça, mais il y a déjà un fil pour l 'auteur ici , ouvert par un certain Animal. dentsblanches
arf dansons pluie , le pire est que j'avais bien sûr regardé, mais je me plante dès qu'il y a particule honte .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Louis-René des Forêts   Lun 8 Juil 2013 - 8:12

animal a écrit:
arf, oui. mais quelqu'un va mettre du scotch autour des deux fils !
c'est fait Very Happy 

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigismond
Agilité postale


Messages : 875
Inscription le : 25/03/2013

MessageSujet: Re: Louis-René des Forêts   Lun 8 Juil 2013 - 15:40

kenavo a écrit:
animal a écrit:
arf, oui. mais quelqu'un va mettre du scotch autour des deux fils !
c'est fait Very Happy 
Grand merci Kenavo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Louis-René des Forêts   Lun 8 Juil 2013 - 16:15

... ça me rappelle qu' il faut que je lise Ostinato !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche


Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 35
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Louis-René des Forêts   Mar 24 Sep 2013 - 22:41



Le jeune homme qu’on surnommait Bengali

Illustré aux Éditions du chemin de fer par Frédérique Loutz

Citation :
J’avais décidé de le mettre complètement à plat, pour le plaisir ; il était très jeune, à peine vingt ans, et j’en ferais mon souffre-douleur, ce serait une distraction. Pendant un court moment, je ne regretterais plus ma solitude.

Un prisonnier en attente de jugement s’est construit un monde de silence. L’arrivée dans sa cellule du jeune Bengali vient rompre son isolement et l’oblige à faire tomber une à une les défenses qu’il avait érigées.
Paru en décembre 1943 dans la revue Le livre des lettres, Le jeune homme qu’on surnommait Bengali est la première nouvelle publiée de Louis-René des Forêts (1918-2000). La même année, paraît son premier roman chez Gallimard, Les mendiants.
Méditation sur l’agression et l’affection, sur l’enfermement et la liberté, la parole qui blesse et qui exalte, Le jeune homme qu’on surnommait Bengali concentre les thèmes majeurs des livres à venir, du Bavard à Ostinato, en passant par Un malade en forêt.
Saluée par Jean-Paul Sartre, Maurice Blanchot ou Marguerite Duras, l’œuvre de Louis-René des Forêts est aujourd’hui reconnue comme l’une des plus exigeantes de la littérature contemporaine.

À partir d’une référence explicite au corps tatoué des prisonniers, Frédérique Loutz crée une série où la prolifération des signes se joue du plein et du vide, du sens ou du non-sens. Libre à chacun de lire dans ce flux de signes une matérialisation de l’imaginaire, une métaphore de la liberté…
chemindefer.org

La nouvelle est très courte et apparait comme une rêverie malheureuse. Le langage avec ses jeux et ses mensonges est aussi le lieu d'une perméabilité de l'identité entre celui qui parle et imagine et cet autre. Ajoutons à cela un rapport diffus à l'enfance (pas seulement à la jeunesse mais bien à l'enfance) et on retrouve toute l'étrangeté de ce monde presque à part de Louis-René des Forêts.

Mais ou et accessible, il n'y paraitrait presque pas dans cette courte nouvelle. Je ne sais pas quel effet pour un lecteur qui n'a pas lu (ou s'est cassé les dents, ou les deux et plus si affinités) sur autre chose de Louis-René des Forêts.

Il ne faut pas oublier la qualité de l'édition avec sa postface concise et toute à sa place et avec son sens de l'illustration non intrusive qui tourne autour du texte et l'accompagne réellement sans jamais risquer de s'y substituer (qualité appréciable et appréciée de ces éditions illustrées !).


Difficile à recommander pour la découverte mais difficile de croire que le texte va s'effacer de la mémoire comme si de rien n'était (malgré le si peu de mots), une pointe de rage dans la rêverie.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile


Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Louis-René des Forêts   Mar 24 Sep 2013 - 23:05

Ça a l'air intéressant... Je vais peut-être poursuivre mon exploration par "La Chambre des enfants" (d'autant que, pour le moment, "Le jeune homme qu’on surnommait Bengali" n'a pas été acheté par les bibliothèques parisiennes...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Louis-René des Forêts   Mar 24 Sep 2013 - 23:13

Toujours pas lu Les Mendiants... Et voilà que ce dernier me fait envie aussi! Vais-je y arriver? rire 

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire


Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Louis-René des Forêts   Mer 25 Sep 2013 - 12:38

Je viens de lire les 40 premières pages de "Le jeune homme qu’on surnommait Bengali", sur le lien "chemindefer.org", et, sachant qu'il ne me reste plus que 28 pages pour en achever la lecture, plutôt que de me procurer l'ouvrage, j'aimerais beaucoup en connaître la fin ... le jeu pervers du narrateur évoluera-t-il vers la reconnaissance de l'altérité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche


Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 35
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Louis-René des Forêts   Mer 25 Sep 2013 - 12:50

on peut dire oui, un malheureusement oui, l'envolée n'étant que de courte durée.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire


Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Louis-René des Forêts   Mer 25 Sep 2013 - 13:19

animal a écrit:
on peut dire oui, un malheureusement oui, l'envolée n'étant que de courte durée.

L'Homme étant un être de parole porteuse de libération, en cet enfermement contraint, il ne pouvait en être autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche


Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 35
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Louis-René des Forêts   Mer 25 Sep 2013 - 13:21

en fait il y a transfert du jeune détenu au moment même où tout s'éclaire.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigismond
Agilité postale


Messages : 875
Inscription le : 25/03/2013

MessageSujet: Re: Louis-René des Forêts   Mer 5 Fév 2014 - 13:45

Ostinato
1997, Le Mercure de France, 230 pages environ.

Constance a magnifiquement parlé de l'ouvrage, et illustré celui-ci par de nombreuses citations. Il faut dire que c'est une mine inépuisable à potentielles citations de type signature, pour Parfumés en recherche !

Constance, à propos d'Ostinato:
 

On ressort de ce livre plus compréhensif envers le mutisme et la discrétion, confinant à l'effacement, de l'auteur.
Même s'il est lucide, ou bien pas dupe, envers cette attitude (il règle aussi son compte à la lucidité dans Ostinato).

Une langue impeccable, des mots de poids, des pages teintées d'une poésie prégnante parfois, qui ne dit pas son nom.
Quelques longueurs ou phases d'atermoiement comprenant des redites et des illustrations d'une même idée (sur le hasard, la mort, le langage par exemple, etc...), en particulier vers la fin (chapitres Après - Au point mort, Voix bonnes mauvaises conseillères, Au plus loin de la question, A la dérive). Les parties sur l'enfance, l'adolescence, la guerre, les deuils sont de très haute volée (de mon modeste point de vue).

Ouvrage qui, comme l'ostinato en musique, a une fonction répétitive et harmonique, qui peut, comme le souligne Constance, s'ouvrir à n'importe quelle page.
Archétype du livre sur lequel on peut revenir volontiers, plus destiné à rester sous la main, accessible dans sa bibliothèque, qu'à être ouvert et parcouru en une fois, et refermé définitivement.
Procédé peu commun, c'est écrit au "il" et non au "je", comme pour suggérer une distanciation auteur/sujet du livre, du reste, des Forêts s'en explique dans l'ouvrage.

Ce condensé d'expérience, de vie, de parcours, d'attitudes, de réflexions compose un patchwork, certes, mais homogène, et même, pour ce grand amateur de musique que fut l'auteur, harmonique.
J'ai éprouvé la sensation de lire quelque chose de grand, et de démarqué. Loin des verbiages, loin des forains de la vanité, loin des logorrhées...
Ceci fût-il vain, ou "ne valant pas mieux" comme ne manque pas de le souligner des Forêts, à de multiples reprises.
Des Forêts ne s'épargne jamais, et ne se pose pas en diseur de vérité. Au demeurant, il ne pose pas...

Reste la vacuité de la vie...
Citation :
Où puiser la force nécessaire à la recherche de ce qui n'a d'existence que par défaut et n'exerce sur lui un tel pouvoir d'emprise qu'en raison de son inaptitude à le définir tout autant qu'à y accéder ? Une recherche que n'anime aucun espoir et qui ne saurait apporter de certitude ni se fonder sur aucune, en quoi sans doute ce terme de recherche est impropre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche


Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 35
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Louis-René des Forêts   Jeu 6 Fév 2014 - 7:28

aïe... un jour, un jour je retente un titre copieux de l'auteur ! (et je retente Le bavard un autre de ces jours ?)

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Louis-René des Forêts   Aujourd'hui à 0:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Louis-René des Forêts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Notables et personnalités - Saint-Romain-de-Colbosc
» Mentheville
» L'histoire de petit Louis
» Cité provisoire de la forêt de Montgeon
» changement de lit pour Louis ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: