Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jack O' Connell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hexagone
Envolée postale
avatar

Messages : 260
Inscription le : 18/01/2010
Age : 46
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Jack O' Connell   Mer 27 Jan 2010 - 22:00


Citation :
Jack O'Connell a vécu toute sa vie à Worcester, où il est né, ville de 170 000 habitants au coeur du Massachusetts. Son père était entrepreneur dans ce bastion du catholicisme. Il y est scolarisé, chez les religieuses puis chez les frères, avant de rejoindre l'université Holy Cross, dont il dirige la revue. Il travaille comme agent d'assurance depuis une dizaine d'années lorsque paraît, en 1992, son premier « polar », B.P. 9, que suivront coup sur coup Wireless en 1993 (Ondes de choc, 2005), The Skin Palace en 1995 (Porno Palace, 1998), et The World Made Flesh en 1998 (Et le verbe s'est fait chair, 2000). Jack O'Connell a transfiguré sa ville natale dans ses romans sous le nom de Quinsigamond, dont il construit la généalogie de livre en livre. James Ellroy voit en lui "l'avenir du roman noir".

En 2008 paraît The Resurrectionist, à paraître dans sa traduction française en octobre 2009 (Dans les limbes), dernier épisode en date de la fresque gothique et historique de Quinsigamond.

Jack O'Connell fait partie des 12 auteurs américains invités à l'édition 2009 du festival des Belles étrangères.
source : fluctuat.net

je viens de terminer " Et le verbe s'est fait chair " de Jack O'Connell. Quelqu'un a-t-il lu ce livre, voici ce que j'en pense :
Bizarre, étrange, à la limite du charabia amphigourique. Une athmosphère très particulière suffocante, éprouvante comme dans les bédés de Miller, le film Sin city, ou un roman de Lieberman ou de Poppy Z Brites ou Cosmos incorporated de Dantec. Le récit relate la quête d'un livre dans une ville démoniaque ou règne une forme de chaos. D'anciens exterminateurs de juifs de bohême ont trouvé refuge dans cette ville ou ils se sont appropriés des quartiers et tentent d'imposer leur façon de voir les choses. Certains d'entre eux sont à la recherche d'un livre très spécial. S' en mêle un flic vivant avec le fantçome de sa femme décédée. Ma critique est nulle, mais impossible de tirer au clair ce récit qui ne manque pas d'interêt, mais ne m'a pas enthousiasmé. Un frange de lecteurs branchés et underground y trouveront surement leur compte.


Dernière édition par animal le Mer 27 Jan 2010 - 22:31, édité 2 fois (Raison : ajout bio et photo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Jack O' Connell   Jeu 28 Jan 2010 - 0:09

Mais ce n'est pas Marko qui lisait Dans les limbes de ce même auteur, et aurait négligé de nous dire si on pouvait s'en passer ou non??

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jack O' Connell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs étasuniens à découvrir-
Sauter vers: