Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Laurent Graff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Laurent Graff   Ven 2 Avr 2010 - 10:41



Citation :
Né à Bonneville en 1968
Personnage singulier se jouant des mots, Laurent Graff affirme cependant avoir très peu d'intérêts. Pas d'intérêt pour les autres, réalité qui le fait peu se dévoiler, peu d'intérêt pour une existence qu'il espère pourtant vivre le plus longtemps possible... Lorsqu'il s'essaie à la photographie et à la peinture, il juge que cette dernière 'pue' et 'prend trop de place' et décide alors de se lancer dans l'écriture. Quelle bonne idée ! Dépeignant avec humour des personnages essayant d'échapper à leur quotidien morose dans 'Les Jours heureux' et 'Il est des nôtres', il imagine les situations les plus rocambolesques dans 'Caravane' et 'Voyage voyage'. Avec 'Le Cri' ou 'Selon toute vraisemblance' parus en 2006 et 2010, Laurent Graff confirme son amour des mystères cocasses et s'assure une place parmi les écrivains les plus talentueux de sa génération.
source: evene.fr

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Laurent Graff   Ven 2 Avr 2010 - 10:55


Il ne vous reste qu'une photo à prendre
Citation :
Présentation de l'éditeur
Cela sonne comme un arrêt : la dernière photo. Comme il y a le dernier verre, le dernier jeton ou l’ultime message. Graff invente la forme neuve de la roulette russe : l’objectif à l’œil, comme le canon tout contre la tempe. On presse : y a-t-il une vie, passé le couperet de l’ultime clic ? Jeu, set et match ? Neigel, le héros, se cogne à tous les angles d’un deuil amer, celui de M. Un jour à Rome, Méphisto, entendez un sieur Giancarlo Romani (un homme que l’humain intéresse, ex-prêtre) lui offre un voyage et un appareil photographique. Règle du jeu : clore la bobine en prenant « la dernière photo ». Il n’est pas seul à jouer : d’autres sont là, comme lui, avec leur dernière case à cocher : un Japonais, maître-pêcheur de carpe, un ex-mannequin et Eros (de Bilbao). Alors, que prendre dans les rets du viseur ? Une photo qui tout résumera, apocalypse intime, une photo pour rien, une photo de rien, un souvenir à loger au coin d’un miroir, un fragment d’idéal. Geste dérisoire, simple pression, mais choix décisif. Chacun choisira de prendre ou de ne pas prendre LA photo. Neigel, lui, en fera un rendez-vous fantomatique, une hallucination douce, en reviendra plus léger.Tout cela semble bien innocent. Vraiment ?

Un voyage à Rome qui prend en cours de route des aspects 'phantastiques'. En principe je ne suis pas trop adepte à ce genre de récit, mais l'idée avec cette dernière photo à prendre m'a intéressé et le résultat m'a donné une satisfaction de lecture.

J'ai trouvé dans un commentaire sur le net:
Citation :
Le thème est grave, le ton léger, le fond riche, ouvert aux interprétations et questionnements.
et cela me convient tout à fait.

Auteur à suivre Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathria
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 49

MessageSujet: Re: Laurent Graff   Sam 10 Avr 2010 - 16:41

Je l'ai repéré celui-ci et en le rangeant, je me suis dit: -"Ca, c'est pour Kenavo!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Laurent Graff   Sam 10 Avr 2010 - 20:21

Nathria a écrit:
Je l'ai repéré celui-ci et en le rangeant, je me suis dit: -"Ca, c'est pour Kenavo!!"
et oui.. en quelque sorte je ne pouvais pas passer à côté de ce livre ... Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Laurent Graff   Dim 24 Mai 2015 - 9:02


Au nom de Sa Majesté
Citation :
Présentation de l’éditeur
Malade du monde, rétif à autrui et se défiant de tous les autres, Laurent Graff se soigne à fortes doses d'insuline. L'insuline étant, je n'apprends rien à personne, une tendance prononcée à l'exil insulaire, à l'insularisation forcenée : le «je» se fait île, l'il s'isole, se désempoisse du commun, se barde de solitude, s'encapsule, devient un électron libre de toute attache.
Opération délicate vu la fragilité de votre bulle offerte à toutes les crevaisons.
D'où le choix d'une île loin de tout, une vraie, petite et bien bretonne, rongée des flots et battue comme plâtre par les vents, avec de vrais morceaux d'îliens en surface.
Seul, en location estivale, Graff nous fait les honneurs du lieu, d'abord à coups d'haïku minéraux, copeaux de mots qui donnent du lieu une vision éclatée, kaléidoscopique.
On entre ensuite dans le vif du sujet : un mémorable conseil municipal improvisé réuni chez Graff à la suite d'une rumeur récurrente, le possible tournage du prochain James Bond.
Et Graff de nous offrir même, en exclusivité, un fragment de scénario hallucinant. Mais arrive le temps où il faut rentrer, sur le continent et dans le jeu, consentir à se désinsulariser. Retour sur soi pour finir, bilan sur seize ans d'écriture, 1' «il mystérieux» de Laurent Graff dissipe la brume, ébauche ses contours.

Il y a tout d’abord la couverture… puis j’ai lu quelque part que cela se passait sur Houat et finalement cette phrase : «Bonjour, excusez-nous de vous déranger. Nous avons une question à vous poser. Vous venez pour le James Bond ?"

Comment résister à toutes ces tentations ?

Et ce séjour sur l’île était exquis !

J’ai trouvé sur la page de l’éditeur quelque commentaires qui rejoignent mon ressenti de ma lecture:

Quel drôle de livre que celui-ci. À peine l’a-t-on refermé que l’on a envie de le coller à son oreille, persuadé que l’on entendra comme pour certains coquillages, la mélodie des vagues. Il en faut du talent pour créer cette illusion et emporter ainsi le lecteur en lui mettant du sel de mer au bord des lèvres et des embruns dans les cheveux. Alors si vous êtes en mal d’océan ou de bords de mer, si vous aimez les auteurs qui ont du style, ce livre est pour vous.  

Faut dire qu’il y a eu un quatrième appât pour m’amener vers ce livre : la mention de l’auteur/du narrateur qui parle de son admiration pour l’œuvre de Jean-Philippe Toussaint.

Et comment ne pas adorer l’espièglerie des îliens en voyant ceci :
Nescafé que l’on retrouve à travers le détournement d’un slogan publicitaire bien connu, donnant ici « Houat else ? »


C’est seulement après ma lecture que j’ai retrouvé ce fil, oublié que je l’avais ouvert… mais c’est bien, j’avais dit que j’allais suivre cet auteur Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Laurent Graff   Dim 24 Mai 2015 - 10:01

Mais il est né à Bonneville ? On s’est peut-être croisé ! Pour la LC des Iles bien sûr?

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laurent Graff   

Revenir en haut Aller en bas
 
Laurent Graff
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon anniversaire à Laurent Massu (32)
» laurent de smet
» Laurent L'Hermitte "De la terre à mes semelles".
» Saint-Laurent-en-Caux
» Laurent Beauvais et la réunification.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: