Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Maurice Renard

Aller en bas 
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Maurice Renard Empty
MessageSujet: Maurice Renard   Maurice Renard Icon_minitimeDim 16 Mai 2010 - 20:22

Maurice Renard 31110
Citation :
Edouard Louis Victor Maurice Renard naît le 28 février 1875 à Châlons-sur-Marne. Son père, Achille Renard, est nommé Président du tribunal de Reims la même année. Maurice est bachelier en lettres et philosophie en 1894, il s'enthousiasme pour Edgar Allan Poe, Auguste Villiers de l'Isle-Adam, Erckmann-Chatrian.

En 1896, il est appelé sous les drapeaux pour mener trois ans de vie militaire. Il est nommé maréchal des logis en 1897. Il lit Jules Verne, H.G. Wells. En 1890, il est bachelier en droit pour respecter la volonté paternelle mais il veut consacrer sa vie à l'écriture. Il s'enthousiasme pour les symbolistes, les Parnassien... Il ressent les influences de Pierre Loti, Jean Lorrain, Rosny aîné, Wells, Poe, Henri de Régnier...

En 1901, il compose un long poème en hommage à Victor Hugo. Il édite Vox Saeculi à compte d'auteur en 1902. Il se marie avec Stéphanie La Batie en 1903. Il fréquente le cabaret Le Chat Noir, à la butte Montmartre. En 1903, est joué La Nuit, poème symphonique en 6 tableaux dont Nuit au Japon ou Histoire du Poète Tokutaro et la belle Murasaki.

Il prend le pseudonyme de Vincent Saint-Vincent. En 1904, il prépare son premier recueil de contes et nouvelles. En 1906, Le Docteur Lerne est dédié à Wells. Apollinaire écrit: "son roman est véritablement une petite merveille de fantaisie gracieuse, cultivée et aisément savante... Ce roman subdivin des métamorphoses n'est pas inférieure aux contes de Voltaire, et se tient à mon sens, au-dessus des fantaisies de l'Anglais Wells auquel il est dédié." (Août 1908, La Phalange).

En 1909, il est admis comme adhérent de la Société des Gens de Lettres. Il publie: "Du merveilleux scientifique et de son action sur l'intelligence du progrès", Le Voyage Immobile. En 1911, Le Péril Bleu est achevé. Il devient sociétaire de la Société des Gens de Lettres en 1913.En 1914, c'est la mobilisation générale. Consécration de Maurice Renard: Les Mains d'Orlac adapté au cinéma. Parution de son plus grand succès: La Jeune fille du Yacht, roman sentimental qui semble rompre avec son univers de prédilection. Maurice Renard meurt le 18 novembre 1939.
source : www.pochesf.com

Maurice Renard 97828410
L'invitation à la peur
Citation :
" Maître de l'horreur et du mystère " comme le célébraient ses amis, " scribe des miracles " comme il s'instituait lui-même, théoricien et praticien du " merveilleux scientifique " qui deviendra plus tard la science-fiction, Maurice Renard (1875-1939) occupe une place essentielle dans la littérature fantastique française : Le Docteur Lerne, sous-dieu (1908), Le Voyage immobile (1909), Le Péril bleu (1912), Monsieur d'Outremort et autres histoires singulières (1913), Les Mains d'Orlac (1920), qui fut adapté plusieurs fois au cinéma, L'Homme truqué (1921), Lui ? (1927), Un homme chez les microbes (1928), Le Carnaval du mystère (1929), et Le Maître de la lumière (1933).

"II est hasardeux de coller des étiquettes strictes sur les œuvres de Maurice Renard où, la plupart du temps, se combinent merveilleux, surnaturel, anticipation et énigme policière. Dans l'ensemble, elles appartiennent à la littérature d'épouvante en ce sens qu'elles mettent en jeu, par-dessus tout, les mécanismes du frisson et de la peur. "
Jean-Baptiste Baronian

je me suis laissé faire par la pas moche collection et le quatrième de couverture, qui laissait présager détente et dépaysement !

Ce sont donc quelques nouvelles fantastiques orientées science et atmosphère avec un brin de farfeluterie. Assurément pas désagréable bien qu'un peu lourd ou laborieux par moment. Dans la construction surtout il y a des surprises que l'on voit venir de loin... ce qui ne gâche pas tout le plaisir de lecture heureusement et le suspens et la curiosité font le reste...

Beaucoup de références à Poe... une nouvelle hommage à l'homme invisible de HG Wells qui conclut le recueil de bien bel manière... les adeptes y trouveront potentiellement plus leur compte que moi (qui n'avait pas franchement décollé à ma dernière lecture de Poe).

Accessoirement on redécouvre une vision de la science qui trempe dans un extraordinaire accessible (et un style daté juste comme il faut)... et qu'un auteur de farfeluteries (tout de même) avait tout l'air d'avoir, à une époque, sa place avec les autres !

Pas impérissable mais pas de regrets, peut⁻être une lecture plus étalée dans le temps m'aurait-elle mieux convenu ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Maurice Renard Empty
MessageSujet: Re: Maurice Renard   Maurice Renard Icon_minitimeSam 2 Oct 2010 - 13:43

Le Docteur Lerne
Maurice Renard


Je me suis délectée avec ce classique du genre un tantinet désuet qui tient à la fois de ‘Frankenstein’, du ‘Docteur Jekyll et Mr. Hyde’ et de ‘L’île du Docteur Moreau’. Maurice Renard en avait d’ailleurs envoyé un exemplaire à H.G. Wells qu’il admirait tout particulièrement.

En voilà le sujet : Nicolas, neveu du chirurgien réputé à la retraite le docteur Lerne, décide après bien des années et le veuvage de son oncle de lui rendre visite dans son château de Fonval. Il avait une consigne claire pour sa visite, celle de venir seul et surtout de prévenir. Nicolas y arrive de nuit après s’être égaré maintes fois dans un chemin labyrinthique en sous-bois. Il découvre un oncle changé, beaucoup moins bonhomme qu’avant et un château décrépit qui s’est agrandi de bien des bâtiments et de serres modernes mais rigoureusement barricadées. Petit à petit Nicolas s’aperçoit qu’il est étroitement surveillé par des allemands étranges, et en quelque sorte prisonnier de son hôte que tout le monde semble craindre. Il devrait partir mais il y a la très belle et sulfureuse Emma qui le retient, une jeune fille recueillie par Lerne et sur laquelle il veille jalousement.

Nicolas est curieux et échappe à la surveillance de son oncle pour s’introduire dans une serre, il y découvre de bien étranges plantes, des greffes pour le moins stupéfiantes. Et, au château, qui est donc l’individu qui est enfermé dans une des ailes et qui semble idiot ? C’est pourtant bien lui que Nicolas fait échapper par inadvertance, il le suit et le découvre en train de creuser furieusement, tel un chien, pour déterrer un brodequin…attaché à un pied.

Vous irez de découvertes en surprises toutes plus surprenantes et effrayantes les unes que les autres, jusqu’à ce que notre héro devienne lui-même l’objet d’expériences effroyables, c’est d’ailleurs ce qui fait le charme de cette narration. Le héro narrateur nous les raconte vécues de l’intérieur, c’est glaçant. Et puis comme le chemin labyrinthique de l’arrivée au château, ou les objets semblent changeants et sont toutefois les mêmes, les personnages font de même ici. Personne n’est celui qu’il semble être !

Certes un roman marqué par son époque, par son style et par la narration, mais on s’y laisse prendre et entraîner en se divertissant d’une écriture élégante comme il n’en existe plus. Une curiosité à ne pas manquer.
[justify]

PS: Animal, je pense que celui-ci devrait te plaire, si tu veux je te l'amènerai lors de la prochaine rencontre à Bxl. Dis moi si cela t'intéresse.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Maurice Renard Empty
MessageSujet: Re: Maurice Renard   Maurice Renard Icon_minitimeSam 2 Oct 2010 - 13:49

présenté comme ça je suis incapable de résister, c'est fort alléchant singe !!! merci !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrançoisG
Envolée postale
FrançoisG

Messages : 281
Inscription le : 29/09/2009
Localisation : Au calme dans ma maison

Maurice Renard Empty
MessageSujet: Re: Maurice Renard   Maurice Renard Icon_minitimeSam 2 Oct 2010 - 15:48

Merci de nous présenter cet auteur... que je ne connaissais pas...

Pour moi Renard, c'était Jules et son "Poil de carotte"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Maurice Renard Empty
MessageSujet: Re: Maurice Renard   Maurice Renard Icon_minitimeJeu 18 Nov 2010 - 9:11

Le Docteur Lerne

Je vais éviter de trop en ajouter pour préserver un maximum de surprises aux futurs lecteurs. Plutôt charmé par cet approfondissement des talents de Maurice Renard. Plus encore qu'avec les nouvelles on peut se laisser aller à la dévoration. L'histoire et la manière étant ajustées pour avec une bonne dose de farfelutteries et ce qu'il faut de légèreté dans cette ambiance mystérieuse et justement inquiétante. Comme ce Nicolas Vermont, un brin moins dégourdi qu'il ne veut bien le croire, le lecteur est promené de découverte effroyable en rebondissement tortueux, on en voit venir qu'une partie porté qu'on est par cette drôle de manière. Un peu chargée, un peu trop, un peu gauche (pas seulement pour un certain vieillissement ?) grandiloquente avec le plus sérieux (hum) naturel l'écriture de Maurice Renard se révèle particulièrement sympathique et rend les personnages qui partagent cette image absolument attachants !

Très bonne et agréable lecture récréative et dépaysante qui dans la science moins définitive (ou c'est un fantasme ?) d'il y a un siècle devait bien faire palpiter encore un peu plus fort l'imagination. huhu. Bonne pioche que Maurice Renard pour les nostalgiques d'une ambiance labo et paillasses désuète... il y a une poignée de trouvailles et de descriptions qui marchent encore plein pot. Les adeptes de l'automobile trouveront eux aussi un bon camarade.

Merci domreader panda

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Maurice Renard Empty
MessageSujet: Re: Maurice Renard   Maurice Renard Icon_minitimeDim 6 Nov 2011 - 22:54

Donc le Docteur Lerne que j'ai chez moi, et que j'ai bien envie d'attaquer ce soir, c'est celui de Dom ?

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Maurice Renard Empty
MessageSujet: Le docteur lerne   Maurice Renard Icon_minitimeSam 19 Nov 2011 - 13:21

Le Docteur Lerne.
Maurice Renard 97827110

J'ai été charmée par le côté désuet fantastique qui rappelle vraiment énormément L'île du Dr Moreau ou Frankenstein. J'ai suivit les aventures avec intérêt, me demandant comment tout ça allait se goupiller.
Par contre, j'ai tout vu venir à 10.000 km... Est-ce une habitude de ce genre d'histoires ? Ou vraiment trop de pistes laissées par l'auteur ? Du coup, le personnage principal "enquêteur-neveu" m'a semblé vraiment Neuneu. J'avais envie de lui dire de se secouer un peu les méninges.
J'ai bien aimé le personnage de la fille : une nympho délurée, vénale et coconne (épileptique ?). Ça change des belles et gentilles héroïnes.
Et le fait que les hommes veulent "se la faire", bestialement, propriétaires d'un objet. Sus au romantisme gothique annoncé (et ce n'est pas plus mal).
Des pistes lancées sur l'homme et ce côté mauvais au fond, animal, instinctif.
Dommage que ce n'est pas été plus développé.

Mais finalement ce livre reste ce qu'il n'a pas la prétention de vouloir dépasser (je pense) : un divertissement léger, qui fait un peu frissonner parfois, qui transporte dans une ambiance mystérieuse et aventureuse. Et laisse des traces, quelques-unes, d'un petit plaisir à se déguster tranquillement les soirs de tempête, à la lueur des bougies.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Maurice Renard Empty
MessageSujet: Re: Maurice Renard   Maurice Renard Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Maurice Renard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 02.02.1961 a saint maurice 94
» BONJOUR A TOUS
» Maurice G. Dantec – Satellite Sisters
» le 30 avril
» BULL BEAR vétéran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: