Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Karel Capek [République tchèque]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Karel Capek [République tchèque]   Ven 1 Aoû 2014 - 16:11

colimasson a écrit:
J'aimerais pouvoir me libérer du temps et de la disponibilité d'esprit pour cet auteur... surtout avec cet ouvrage...
Merci pour ton commentaire Tom Leo.

Tu peux et sans forcer. C' est un livre léger, qui se lit très vite. Une pause ou une récré entre d' autres
lectures plus trapues.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Karel Capek [République tchèque]   Ven 1 Aoû 2014 - 22:50

bix229 a écrit:
colimasson a écrit:
J'aimerais pouvoir me libérer du temps et de la disponibilité d'esprit pour cet auteur... surtout avec cet ouvrage...
Merci pour ton commentaire Tom Leo.

Tu peux et sans forcer. C' est un livre léger, qui se lit très vite. Une pause ou une récré entre d' autres
lectures plus trapues.

Oui! Les douze mois ET les treize sujets thématiques sont encore sous-divisés en paragraphes plus sectionnées. Donc, moi aussi, je l'ai pas lu linéairement pour cinquante pages par jour, mais entre deux activités ou deux autres lectures, quelques pages. C'est amusant, et fortifiant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
avatar

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

MessageSujet: Re: Karel Capek [République tchèque]   Jeu 29 Jan 2015 - 22:41

La Maladie Blanche

eXPie en a fait un bon résumé, je partage son coup de gueule pour la 4e de couverture.
ce commentaire suit une relecture et cette pièce est toujours aussi instructive.
Critique du totalitarisme, critique des sociétés où l'ignorance et la superficialité dominent, Capek par un style léger appuie là où cela fait mal.
Le style est toujours ironique, ridiculement emphatique par moment, on est dans la comédie dramatique si l'on peut dire, les personnages sont blasés pour parler d'horreurs et très égocentriques en général, une façon d'insister sur cette superficialité destructrice d'idée. 
Le héros le seul à avoir une idée, est le seul au tempérament linéaire, le seule conscient des enjeux, le seul inquiet.
Une jolie leçon qui serait très adaptée à un cours au collège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Karel Capek [République tchèque]   Jeu 29 Jan 2015 - 23:00

Oui, c'est vraiment un bon auteur, qui avait beaucoup de choses à dire (et dont le message peut encore être écouté avec profit : c'est compréhensible par tous), et qui savait le dire sous une forme intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Karel Capek [République tchèque]   Dim 1 Fév 2015 - 10:55


La guerre des salamandres (1935)

[Pause dans ma "consommation" "obligatoire" de livres de la rentrée de janvier avec ce livre de Capek donné à lire par Arabella, dans le cadre de la chaîne de lecture]

Le marin - pirate Van Toch, homme passionné, virulent, grossier, et charismatique, découvre lors d'une expédition des êtres étranges, à l'aspect repoussant mais qui s'avèreront curieux, doux, dociles et utiles. Les salamandres se dressent facilement, apprennent vite, et se contentent en récompense de leur travail d'un peu de nourriture.
Seulement, évidemment, les choses vont prendre des proportions ahurissantes : cette force de travail bon marché, efficace, et soumise, va être exploitée par une grosse entreprise puis par les états.

Ce livre est terriblement bien construit, une ascension inexorable vers le l’inéluctable (annoncé par le titre).
Capek, par le biais fantastique, pose un regard très critique et sarcastique, sur le fonctionnement humain : militarisation extrême, exploitation d'êtres considérés comme inférieur, aveuglement des masses...

C'est un livre dense, très bien écrit, qui sonne très contemporain, et toujours d'actualité, Capek multiplie les points de vue et les personnages, renforçant l'aspect inéluctable et universel de son histoire. Personne n'y échappe. Personne n'y échappera.

Cela dit, l'aspect "dossier historique" de ce livre perdait un petit peu de mon attention, je préférais quand le livre restait proche d'individus, plutôt que lorsqu'il multipliait les coupures de presse, les rapports écrits de procès, les articles de scientifiques et chercheurs. Même si je reconnais l'aspect ludique et intéressant de varier les sources narratives, quand il y avait trop d'écrits de rapports, articles et analyses, je trouvais que c'était trop répétitif, que ça n'avançait pas vite et ça m’ennuyait.
(J'ai même fini par sauter quelques passages).

Et puis, Capek a complètement bâclé sa fin, laissant une étrange porte ouverte, qui pose question sur Qui est le narrateur ? Que devient l'humanité ? Les salamandres ?

Je n'aime pas tellement lire 300 pages ultra documentées, très précises, pour qu'ensuite, en 100 pages, on me dise : "bon ben on verra pour la fin une autre fois, salut !".


Donc, un bon moment avec ce livre, mais pas non plus un coup de cœur incroyable.
Il a une richesse de contenu sur l'humain, la société et les fonctionnements politiques, vraiment très justes et très bien amenés, et avec humour et de vrais grands moments narratifs. Mais je ne suis pas adepte des explications à rallonge, des comptes rendus, des articles, des documents officiels. C'est un aspect des livres de SF qui m'ennuie toujours : une étrange volonté de vouloir faire Vrai et Sérieux en ajoutant des tas de données qui "font vrai et sérieux".


[Modos : l'index du premier message n'est pas à jour sourire ]

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Karel Capek [République tchèque]   Lun 14 Déc 2015 - 16:03

VOYAGE  DANS  LE  NORD. - Ed. du Sonneur. - 2 010

Lorsque Karel Capek entame son voyage, en 1936, il sait déjà que le sort de son pays, la Tchécoslovaquie, est  scéllé.
Pourtant, à part de très brèves allusions, on peut dire que le voyage est vraiment enchanteur.
Du Danemark, pays de cocagne à la Suède installée dans un paysage et une sagesse inamovibles. De la Norvège au Cercle polaire,
Capek nous laisse l' impression d'  un voyageur attentif, généreux, émerveillé. Sa vision est à la fois familière, chaleureuse, mais
aussi imaginative à souhait.

"Nous voilà donc très bas, près de gracieux lacs cernés de bosquets crépus, des fermes rouges et des prés lumineux partout sur les hauteurs, des cimes de granit couvertes de neiges éternelles : tout cela est ma foi admirable : seulement voilà, on aimerait bien savoir
ce qu' il y a de l' autre coté des montagnes."


"Le Danemark : un enfant gras de  la campagne, à la caboche trop grosse et trop intelligente. Imaginez une ville d' un million d' habitants à la tete d' un
pays qui en compte trois ; une belle ville, royale et quasi neuve, vaste et vivante.
Il parait qu' il y a quelques siècles à peine, chaque nuit, on fermait les portes de Copenhague et on déposait les clefs sur la table de nuit du roi du Danemark."

"De ces moments, on en trouve partout dans le monde, ma foi, à quoi bon en discuter ; mais ce sont des instants fugitifs, insaisissables, trop courts , et un
quart d' heure plus tard la fete est finie.
Alors que nous autres ici dans le Sternfjors ou ailleurs encore, nous assistons à des couchers de soleil dorés  qui durent des heures , des pans de ciel et de mer toujours  plus grands sont submergés, l' ouest et le nord tout entiers ont déjà pris feu, l' incendie s' étend à présent à l' est, où les lueurs de l' auble commencent  à poindre ; et voici que la mer et le ciel se  fondent en une chose infiniment étrange et magnifique."


Pourtant que voit-il ?  Des forets sans fin, des montagnes, des glaciers, à perte de vue. La toundra et des arbres nains.
Des maisons coquettes peintes en rouge ou ailleurs en bois  ou en pierre.
 Des chevaux, des vaches avec ou sans cornes. Des iles et des ilots. Des falaises. Des fjords.
Les rochers semblent avoir été éjectétés ici et là par des éruptions volcaniques et les montagnes ont accouché de récifs déchiquetés.
Ces éléments, tous  ces éléments, sont les véritables personnages de Capek.
 Sans oublier le Hakon Adalstein, le vaillant petit bateau où il a embarqué.

Les humains ne  manquent pas de relief pourtant. Du capitaine, imposant et impertubable, au mécanicien très imbibé.
Les plus droles  sont qund meme les membres cachochymes d' une congrégation religieuse américaine.

"Le seul malheur de notre joli bateau tenait à sa cargaison spirituelle : un groupe de représentants d' une quelconque église
américaine, d' une sorte de congrégation chrétienne en voyage organisé vers le Cap Nord."

Ce qu' il nous en dit est le passage le plus drole du livre.

Mais le voyage s 'achève :


"Les lumières de l' Europe luisent dans un petit matin gris ; rien à faire c' est la fin du voyage.... En ce moment le Hakon Adalstein
doit mettre le cap au nord entre les falaises nues des Lofoten.
Quoi qu' on en dise, c' était un bon bateau et c' était un beau voyage."

 
Si le voyage vous tente ...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz


Dernière édition par bix229 le Lun 14 Déc 2015 - 17:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Karel Capek [République tchèque]   Lun 14 Déc 2015 - 17:23

Les dessins à la plume de l' auteur ajoutent à l' enchantement du voyage.




Le capitaine du bateau.

Remerciements au traducteur impeccable, Benoit Meunier et au préfacier, Cees Nootebbom.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Karel Capek [République tchèque]   Mar 15 Déc 2015 - 9:25

il m'intéresse ce voyage, merci Bix

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Karel Capek [République tchèque]   Mar 15 Déc 2015 - 15:12

Bédoulène a écrit:
il m'intéresse ce voyage, merci Bix
Oui, Bédou, il t' interessera ce voyage. Et comme Capek, on a bien besoin d' un tel voyage pour effacer -au moins temporairement-
la réalité du moment !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 49
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Karel Capek [République tchèque]   Mar 15 Déc 2015 - 15:24

très tentant Bix.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Karel Capek [République tchèque]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Karel Capek [République tchèque]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Les Sudètes
» Heure /Hiver /Eté
» Accouchement à l'hopital en République Tchèque.
» (RÉPUBLIQUE TCHÉQUE)
» Procureur de la république

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: