Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Printemps des Poètes 2012: Enfances

Aller en bas 
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Printemps des Poètes 2012: Enfances Empty
MessageSujet: Printemps des Poètes 2012: Enfances   Printemps des Poètes 2012: Enfances Icon_minitimeVen 16 Déc 2011 - 18:18

Printemps des Poètes 2012: Enfances M2w2_110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Printemps des Poètes 2012: Enfances Empty
MessageSujet: Re: Printemps des Poètes 2012: Enfances   Printemps des Poètes 2012: Enfances Icon_minitimeVen 16 Déc 2011 - 18:24

Regarder l'enfance

Jusqu'au bord de ta vie
Tu porteras ton enfance
Ses fables et ses larmes
Ses grelots et ses peurs

Tout au long de tes jours
Te précède ton enfance
Entravant ta marche
Ou te frayant chemin

Singulier et magique
L'oeil de ton enfance
Qui détient à sa source
L'univers des regards.

Andrée Chédid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Printemps des Poètes 2012: Enfances Empty
MessageSujet: Re: Printemps des Poètes 2012: Enfances   Printemps des Poètes 2012: Enfances Icon_minitimeMer 7 Mar 2012 - 16:18

CHASSE À L' ENFANT

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Au-dessus de l'île on voit des oiseaux
Tout autour de l'île il y a de l'eau

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Qu'est-ce que c'est que ces hurlements

Bandit ! Voyou ! Voyou ! Chenapan !

C'est la meute des honnêtes gens
Qui fait la chasse à l'enfant

Il avait dit j'en ai assez de la maison de redressement
Et les gardiens à coup de clefs lui avaient brisé les dents
Et puis ils l'avaient laissé étendu sur le ciment

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Maintenant il s'est sauvé
Et comme une bête traquée
Il galope dans la nuit
Et tous galopent après lui
Les gendarmes les touristes les rentiers les artistes

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

C'est la meute des honnêtes gens
Qui fait la chasse à l'enfant

Pourchasser l'enfant, pas besoin de permis
Tous le braves gens s'y sont mis
Qu'est-ce qui nage dans la nuit
Quels sont ces éclairs ces bruits
C'est un enfant qui s'enfuit
On tire sur lui à coups de fusil

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Tous ces messieurs sur le rivage
Sont bredouilles et verts de rage

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Rejoindras-tu le continent rejoindras-tu le continent!

Au-dessus de l'île on voit des oiseaux
Tout autour de l'île il y a de l'eau.

Jacques Prévert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Printemps des Poètes 2012: Enfances Empty
MessageSujet: Re: Printemps des Poètes 2012: Enfances   Printemps des Poètes 2012: Enfances Icon_minitimeMer 7 Mar 2012 - 16:29

L’enfant est mort

Le village s’est vidé
De tous ses combattants

Rivé à sa mitraillette
Dont les rafales de feu
Viennent d’achever l’enfant
L’ennemi tremble d’effroi
A l’abri d’un vieux mur


Tout est propre autour :
Le ciel
La mer
L’été rieur
Les pins

L’ennemi
A lancé loin
Par-delà les collines
Ses vêtements et son arme
Son histoire et ses lois

Pour se coucher en pleurs
A deux pas d’une fontaine
Sous l’ombre d’un oranger

Près du corps de l’enfant.

Andrée Chédid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature
monilet

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 70
Localisation : Essonne- France

Printemps des Poètes 2012: Enfances Empty
MessageSujet: Re: Printemps des Poètes 2012: Enfances   Printemps des Poètes 2012: Enfances Icon_minitimeMer 7 Mar 2012 - 16:39

ENFANCE

Il a ourlé son monde de tentures, de dentelles,
Il s'est plu à colorier des vies trop belles.
Sa jeunesse meurtrie toujours l'a poursuivi,
Il a rêvé des terres aux marches de l'oubli.

Puis ses créations plus fortes sont devenues
Jusqu'à la réalité lui montrer bien difforme
Pour qu'il croie y trouver monstres aux multiples formes,
Occultant les étés que bien peu il perçut.

Son jugement altéré le rend bonheur-inapte
car toujours il écarte les possibles qu'il capte.
Il erre ainsi d'étincelle en misère,
Louant, maudissant -c'est selon - son état sur la terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Constance
Zen littéraire
Constance

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

Printemps des Poètes 2012: Enfances Empty
MessageSujet: Re: Printemps des Poètes 2012: Enfances   Printemps des Poètes 2012: Enfances Icon_minitimeJeu 8 Mar 2012 - 18:10




C'est dur d'en faire un poème !



Tous les enfants de la terre
n'ont pas cueilli les mêmes fleurs
reçu les mêmes caresses
appris les mêmes chansons


Certains sont même non loin d'ici
les derniers esclaves cachés au grand jour
qui sèment dans les rizières
récoltent le café grain à grain
talons dans la poussière accroupis
tirent tous les fils de tapis moelleux
couleurs en fête
qu'on admirera bientôt aux étals
du luxe à vendre et à revendre
ou encore ventre creux loqueteux
leurs mains nues retournent
les décharges immondes
à la recherche d'éclats d'étoile

Dans le ventre des ténèbres
d'autres enfants au visage blafard
s'enfoncent dans des trous avides
pour en arracher l'or et le cuivre
qui brilleront bientôt sous les néons
des villes-lumière
Certains ne voient jamais le soleil ...


Cela ne s'invente pas
cela n'est pas une histoire
C'est dur d'en faire un poème !


Michel Ménaché

(Extrait de "Refuser le mal du monde", in "La révolte des poètes"/ Fleurs d'encre/ Livre de poche/ Jeunesse)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
Constance

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

Printemps des Poètes 2012: Enfances Empty
MessageSujet: Re: Printemps des Poètes 2012: Enfances   Printemps des Poètes 2012: Enfances Icon_minitimeVen 9 Mar 2012 - 9:24

Poème écrit pour l'ouverture du Printemps des Poètes 2012, par le prix Goncourt de la poésie 2011.





Septembre attaché au figuier



Septembre attaché au figuier
On tournait le dos à l’été ramasseur de noix vides
Siffleur de jeunes abeilles
Les derniers feux de la saint-jean enfumaient les lampes insomniaques
Les encriers

Suspendus à la ceinture du père
On courait moins vite que le paysage
Le chemin risquait d’arriver sans nous à la maison
se lover dans nos lits
renverser l’écuelle du chat
manger les graines jaunes du canari

Mais le père se disait plus long que le chemin
Plus fort que le train
Des épaules de loup au long cours
Des bras hauts comme des madriers
Le père trayait la forêt le fleuve entre chien et crépuscule
fendait d’un coup de hache le froid récalcitrant

Une forge dans sa poitrine le père abritait le feu

Seule l’odeur blanche de la neige le calmait
Ses coulées sur nos murs avaient la douceur du ventre de l’alouette
La compassion des pierres du cimetière


Vénus Khoury-Ghata

(Poème inédit)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie
Agilité postale
Charlie

Messages : 970
Inscription le : 12/01/2010

Printemps des Poètes 2012: Enfances Empty
MessageSujet: Re: Printemps des Poètes 2012: Enfances   Printemps des Poètes 2012: Enfances Icon_minitimeVen 9 Mar 2012 - 9:30

Merci Constance, c'est l'occasion pour moi de te dire que j'apprécie toujours beaucoup ces moments où au détour d'un fil, tu nous fait découvrir un poème, un poète ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
Constance

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

Printemps des Poètes 2012: Enfances Empty
MessageSujet: Re: Printemps des Poètes 2012: Enfances   Printemps des Poètes 2012: Enfances Icon_minitimeVen 9 Mar 2012 - 9:36

C'est un plaisir pour moi, Charlie ... sourire Atteinte de poétique aigüe, je suis incurable. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Printemps des Poètes 2012: Enfances Empty
MessageSujet: Re: Printemps des Poètes 2012: Enfances   Printemps des Poètes 2012: Enfances Icon_minitimeVen 9 Mar 2012 - 13:06

Charlie a écrit:
Merci Constance, c'est l'occasion pour moi de te dire que j'apprécie toujours beaucoup ces moments où au détour d'un fil, tu nous fait découvrir un poème, un poète ! Very Happy

Pareil! merci Constance! content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
Constance

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

Printemps des Poètes 2012: Enfances Empty
MessageSujet: Re: Printemps des Poètes 2012: Enfances   Printemps des Poètes 2012: Enfances Icon_minitimeDim 11 Mar 2012 - 11:05

Merci Coline. content ... Yves Martin, un immense poète que tu connais certainement. sourire



[...]

Sentiers, j'allais brasser la prunelle
Plus loin que l'automne, à des heures incertaines
Il venait de pleuvoir. L'herbe se levait
Bientôt les oiseaux perdraient patience.



Dévorer le chiendent. Fréter la vigne
Je hurlais des ordres
Je m'encolérais sous les pêchers moites
Où rosissent les jeunes filles.


Mon grand-père herborisait, le chien creusait
des trous
Que de souris, brigandées ensemble
Avant de rentrer, nous coupions les jons, rom-
pions le saule


Demain - il fera beau - nous irons à la pêche.


Non loin du lavoir, un coin buissonné de bouton
d'or
Une prairie glissante s'y coulait.
Entre deux touffes de hêtres sombres, l'eau était
profonde
Affleuraient les moutelles lentes et mélancoliques.


Nous partions tôt, n'oubliant ni les chapeaux de
paille ni les mouchoirs
Immenses qu'on jouxtait sur le crâne
Je descendais avec précaution le vin dans le
remous
A midi, il serait dur et tinterait.


On bouge. Un caneton de la ferme s'est égaré
Brun, tache blonde, malice.
Une touche, mon grand-père suit la dérive, ferre
Murmure de l'onde, la pensée ronronne.

[...]


Yves Martin


(Extrait de "Le partisan", in "Le partisan" suivi de "Le marcheur" / Collec. la petite vermillon/ ed. de La Table Ronde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
Constance

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

Printemps des Poètes 2012: Enfances Empty
MessageSujet: Re: Printemps des Poètes 2012: Enfances   Printemps des Poètes 2012: Enfances Icon_minitimeMer 14 Mar 2012 - 10:04



Quand j’étais un enfant tout seul dans la campagne
et que le ciel béant me tombait sur la tête
et que la mer autour murmurait pour venir
lentement m’enfermer dans sa marée pourrie

quand avec ma culotte infecte et ridicule
je montrais mes genoux cagneux et que j’étais
un insecte perdu dans l’humeur infinie
des adultes mauvais qui crachaient leurs blasphèmes

alors je m’arrêtais un instant sur la grève
et je portais ma main sur ma figure pour
ne plus voir l’horreur d’être né sur cette terre
et d’attendre toujours que se lève le jour ...


William Cliff

(In "Immense Existence", Gallimard)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Printemps des Poètes 2012: Enfances Empty
MessageSujet: Re: Printemps des Poètes 2012: Enfances   Printemps des Poètes 2012: Enfances Icon_minitimeMer 14 Mar 2012 - 21:54

bravo

Je lis avec plaisir tous les poèmes qui se trouvent sur ce fil.
Mais pour ce dernier poème, je tiens particulièrement à me manifester !

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Constance
Zen littéraire
Constance

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

Printemps des Poètes 2012: Enfances Empty
MessageSujet: Re: Printemps des Poètes 2012: Enfances   Printemps des Poètes 2012: Enfances Icon_minitimeVen 16 Mar 2012 - 9:41

Je suis certaine que la totalité du recueil "Immense existence" de William Cliff, t'enthousiasmerait, Colimasson. sourire
Pour ce poème âpre et sincère, uppercut au coeur, il a choisi la forme académique de l'alexandrin, pourtant cette construction ne nuit pas à la modernité de son ton direct et dépouillé.




Plus gai, ce poème d'André Frédérique : Very Happy



L'enfant boudeur


A Léone Claudel


Veux-tu jouer à la pirouelle
à la redouble au rat musqué
veux-tu jouer à la sauguette
au goligode au ziponblé
veux-tu jouer au jeu de l'ange
à l'œil-au-dos au mort parlant
veux-tu jouer à cache-mésange
à mouton-bêle à baille-au-vent
veux-tu jouer à croque-au-sel
au déserteur à la logorrhée
veux-tu jouer à l'espincelle
à tête d'or aux estropiés
veux-tu jouer au jeu de l'hombre
sur le mur blanc les mains croisées
veux-tu jouer à compter le nombre
des poissons-chats dans l'océan
veux-tu jouer à la marelle au cervelas
au pince-joue au tirela
au caviar à poisse-Dudule
au mirliton dans la pendule
à la lutte jaune au ramagot
à pousser grand-mère dans les lavabos
à pince-mie et pince-moi en bateau
à la paix royale au souci de sincérité
à la chaude-meurotte au jeu des abbés
à déformer le nom des ministres du culte
au chapeau du jurisconsulte
veux-tu jouer à la bataille des tomates
au pasteur protestant à la loupe à Tatate
à Zaine Phozieux au riz-pain-sel
au canard portugais à la marche en dentelle
à la lanterne froide au pharmacien comique
au domino sur glace à la pouille au chien de pique
au hoquet chinois à l'over armstroke
au loup garou au loup coché au loup vendu
au vilbrequin à l'aromé au cadavre exquis
au prote
au touche-zizi à la veule au cornac
à la pinacothèque à la petite marchande de canons
au frotteur de parquets champion de bridge plafond
au troume au solitaire à conazor
à la soutane à la peau de cochon au dieu Frouda
à la turidité au hussard de Bretagne à un
jeu polonais trouvé par Sienkiewicz
au pouce-cul au solfège aux deux sœurs de Barbaud
à mirer les alouettes à la morve au farcin
au mariage blanc au mariage vert à la guimauve
au jeu des gâteaux à madame Room
à l'officier prussien à l'eukonaze au bugle
à l'enfant naturel au knout au saladier

- Non, j'aime mieux étudier



André Frédérique


(Extrait de "André Frédérique ou l’art de la fugue"/ Ed.Le Cherche-Midi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Printemps des Poètes 2012: Enfances Empty
MessageSujet: Re: Printemps des Poètes 2012: Enfances   Printemps des Poètes 2012: Enfances Icon_minitimeVen 16 Mar 2012 - 14:55

L'enfant qui battait la campagne

Vous me copierez deux cents fois le verbe :
Je n'écoute pas. Je bats la campagne.

Je bats la campagne, tu bats la campagne,
Il bat la campagne à coups de bâton.

La campagne ? Pourquoi la battre ?
Elle ne m'a jamais rien fait.

C'est ma seule amie, la campagne.
Je baye aux corneilles, je cours la campagne.

Il ne faut jamais battre la campagne :
On pourrait casser un nid et ses oeufs.

On pourrait briser un iris, une herbe,
On pourrait fêler le cristal de l'eau.

Je n'écouterai pas la leçon.
Je ne battrai pas la campagne.

Claude Roy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Printemps des Poètes 2012: Enfances Empty
MessageSujet: Re: Printemps des Poètes 2012: Enfances   Printemps des Poètes 2012: Enfances Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Printemps des Poètes 2012: Enfances
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elections Présidentielles 2012
» Il reste des paintpots Quite natural au Printemps Haussmann (Paris)
» Salon 2012 des technologies pour la généalogie - Le RootsTech
» Barbie playline 2012
» un agenda pour l'année 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques) :: Les fils spécifiques-
Sauter vers: