Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Stephen King

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 16  Suivant
AuteurMessage
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 29
Localisation : Thonon

Stephen King - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 10 EmptyDim 15 Sep 2013 - 20:29

Merci de m'avoir rappelé la lecture du Fléau, je l'avais oubliée...
Les histoires de contagion me terrorisent toujours beaucoup. Il faudrait que je pense à le relire en priorité.


_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Stephen King - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 10 EmptyJeu 16 Jan 2014 - 13:51

Shining

Un livre dévoré.
Du vrai King, avec une fluidité d'écriture, un savant dosage de réalité sordide et de folie humaine, d'hallucinations et de phobies.
Sur le fond, le thème est bien l'alcoolisme et l'ultra violence (notamment domestique) qui en découle.
En outre, j'adore ces endroits déserts, isolés, que l'auteur prend soin d'envelopper d'une épaisse couche de neige, métaphore à peine déguisée de notre immense solitude, de ce qui nous éloigne à jamais les uns des autres (image récurrente chez lui).
J'ajoute les trouvailles, commes les buis mutants ou  les "extincteurs-serpents".

En même temps, que de peurs primitives tapies chez les personnages de King ! De ces angoisses ancestrales, insaisissables dont nous sommes tous porteurs, et qui n'attendent qu'un détonateur pour exploser. Bref, on a la sensation qu'il parle à nos strates inconscientes camouflées.

Trop fort !  coeur 

Très différent du film (que j'aime aussi).

Bien sûr, je vais lire Dr Sleep...
Revenir en haut Aller en bas
HamsterKiller
Main aguerrie
HamsterKiller

Messages : 544
Inscription le : 25/10/2013
Age : 39
Localisation : Tours

Stephen King - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 10 EmptyJeu 16 Jan 2014 - 19:12

Chymère a écrit:
Je ne l'ai pas lu, "ça" (mais bon, je l'ai juste pas trouvé, et je n'ai pas lu tous les King... ^^).

Comme je le disais dans mon premier post, mon préféré pour l'instant c'est Cœur Perdus en Atlantide, il n'est pas dans les plus connus en plus, mais c'est celui qui m'a le plus touchée.

Ha oui c'est plutôt rare ça. Cœur perdu en Atlantide est aussi un de mes préférés. Quand King se fait nostalgique ! je l'ai lu lorsqu'il est sortie, j'avais 18 ans. Je venais de me faire larguer par une fille du lycée, j'étais tout triste et nostalgique. Ce livre tombait a point ! Du coup j'm'en souviens plutôt bien.

La première partie est fortement connecté au cycle de la tour sombre. Je n'ai lu le cycle qu’après, mais lors de la lecture de cette première nouvelle, j'avais adoré tout cet univers sous-jacent à peine effleuré, le Roi-cramoisi, les crapules en manteau jaune, et le travail des Briseurs. J'avais aimé, comment cet univers mêlé de fantastique et de réalité sociale, racontée du point de vue d'un enfant, est ambiguë, car l'on ne sait pas réellement ce qui est vrai de ce qui sort de l'amplification émotionnelle et imaginative de l'enfant lors de cet été ou il rencontre Carole, et ou il se passe ce drame... Et puis la deuxième histoire était vraiment top, sur le campus, l'activisme politique, la rencontre amoureuse d'un étudiant avec la même Carole... Et pis comment tout ça se recroise sur la fin... le travail des Briseurs, l’innocence qui devient nostalgie, souvenir, qu'il soit douloureux ou heureux. Vraiment top ce bouquin, ça m'avait transporté, ça m'avait filé les frissons.

Je pense que tu as du lire La tour sombre non ? On y trouve une sensation de vie brisée, d'innocence perdue , le durcissement d'un coeur, d'exaltation adolescente, qui me fait pensé a ce cœur perdu en Atlantide. Magie et cristal est mon préféré du cycle. Et avec cœur perdu un de mes préférés des Kings.





Revenir en haut Aller en bas
Chymère
Sage de la littérature
Chymère

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 37
Localisation : Dijon

Stephen King - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 10 EmptyVen 17 Jan 2014 - 10:41

J'ai lu les 3 premiers tomes du cycle de la Tour Sombre, on me les avais prêté, et j'en ai retrouvé 4 autres après, ils sont dans ma PAL (enfin, ma PAL s'est un peu ma bibliothèque...  mdr2 ), il faut que je m'y mette.

Mais oui, effectivement, les 2 sont liés. C'est ce que j'aime bien dans l'univers de King : on pense au premiers abords que les livres sont indépendants, mais en fait, ils sont souvent connectés entre eux, de manière plus ou moins subtile, mais c'est assez fascinant.


Citation :
La première partie est fortement connecté au cycle de la tour sombre. Je n'ai lu le cycle qu’après, mais lors de la lecture de cette première nouvelle, j'avais adoré tout cet univers sous-jacent à peine effleuré, le Roi-cramoisi, les crapules en manteau jaune, et le travail des Briseurs. J'avais aimé, comment cet univers mêlé de fantastique et de réalité sociale, racontée du point de vue d'un enfant, est ambiguë, car l'on ne sait pas réellement ce qui est vrai de ce qui sort de l'amplification émotionnelle et imaginative de l'enfant lors de cet été ou il rencontre Carole, et ou il se passe ce drame... Et puis la deuxième histoire était vraiment top, sur le campus, l'activisme politique, la rencontre amoureuse d'un étudiant avec la même Carole... Et pis comment tout ça se recroise sur la fin... le travail des Briseurs, l’innocence qui devient nostalgie, souvenir, qu'il soit douloureux ou heureux. Vraiment top ce bouquin, ça m'avait transporté, ça m'avait filé les frissons.

Oui, c'est ce que j'ai aimé dans Cœurs Perdus en Atlandide... le côté fresque chorale, entre le fantastique et l'historico-social. Vraiment un des meilleurs de King, trop ignoré à mon sens.

Il y a une adaptation assez sympa avec Anthony Hopkins, mais qui ne reprend que la première partie, sinon. Mais du coup, ça ne reprend pas toute l'ampleur du livre.
Revenir en haut Aller en bas
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 32
Localisation : Suède

Stephen King - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 10 EmptyLun 3 Fév 2014 - 14:59

Stephen King - Page 10 97822513
(Misery)

Heyoka a écrit:
Je n'ai jamais lu un seul Stephen King.

Erreur réparée et avec grand "plaisir" même s'il est délicat d'employer un tel mot pour qualifier ce huis-clos terrifiant. Quelle saloperie cette Annie Wilkes ! Une créature cauchemardesque qui, entre les lignes de Stephen King, prend vie, l'air si réelle et diabolique à la fois. Pauvre Paul brisé à sa merci... Misery se lit avec une avidité troublante, l'envie d'aller plus loin encore dans la psychologie des personnages, de se perdre dans la cruauté de l'une et la détresse de l'autre. Les quelques passages d'écriture du roman sont un peu moins intéressants parce qu'on est obnubilé par Annie, on veut retourner dans cette chambre au mur décrépi, voir jusqu'où elle ira. Contrairement à l'écrivain séquestré, je ne voulais pas m'échapper de la réalité, je voulais y être confrontée, regarder en face l'incarnation du mal.

Plus on avance dans la lecture, plus la citation de Nietzsche en début de livre résonne : "When you look long into the abyss, the abyss looks into you.".


" Il y eut un bizarre moment de silence, et Paul fut effrayé par ce qu'il vit sur son visage - ou plutôt par ce qu'il n'y avait pas : un visage vide, le néant d'une crevasse cachée dans les plis d'une prairie de montagne, des ténèbres où ne poussait aucune fleur et dans lesquelles une chute pourrait durer longtemps. Le visage d'une femme qui venait de larguer momentanément tous ses ancrages vitaux, tous ses points de repères, une femme qui non seulement avait oublié le souvenir qu'elle était en train de raconter, mais toute mémoire. "

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
HamsterKiller
Main aguerrie
HamsterKiller

Messages : 544
Inscription le : 25/10/2013
Age : 39
Localisation : Tours

Stephen King - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 10 EmptyLun 3 Fév 2014 - 22:19

Heyoka a écrit:
le néant d'une crevasse cachée dans les plis d'une prairie de montagne, des ténèbres où ne poussait aucune fleur et dans lesquelles une chute pourrait durer longtemps. "

j'adore cette citation et cette comparaison.

ça me fait penser à cette "tramée" qu'on découvre dans Magie et Crystal. Justement une espèce de crevasse dans le paysage où palpite quelque chose d'immatériel, destructeur, nocif.
Revenir en haut Aller en bas
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Stephen King - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 10 EmptyMar 4 Fév 2014 - 12:44

Dr Sleep

La suite de Shining.
Pour sa sortie, le king était en France en novembre 2013. Il a été l'invité unique de la Grande Librairie (où le présentateur, comme d'habitude, n'a pas brillé par sa pertinence, réduisant l'auteur à un "écrivain d'épouvante". C'est bien méconnaître certaines de ses oeuvres, comme Histoire de Lisey, Duma Key ou Colorado Kid, bref).

Shining est un chef d'oeuvre surfant sur la frontière ténue entre la réalité et les hallucinations. On ne sait jamais ce qui est illusion, fantasme, angoisse, peur. Cela confère une atmosphère irrespirable à l'hôtel Overlook, dont le lecteur raffole.

Avec Dr Sleep, j'ai eu du mal.

J'ai trouvé des longueurs, des lenteurs et une nette perte de vitesse sur le thème fantastique, qui peut se révéler hypnotique quand il est réussi, ou
catastrophique si ça tombe à plat.

Et là, cette histoire de dingues ambulants (genre de vampires modernes) se nourrissant de la "vapeur" d'enfants ayant le Don (comme Dan et l'héroïne) m'a paru tirée par les cheveux.

En clair, je n'ai pas adhéré. Je me suis forcée à poursuivre car il y avait un tel concert de louanges...
Mais ça n'a pas marché.

Il reste, comme d'habitude avec SK, une belle chronique de l'Amérique provinciale, celle qu'on ne voit pas dans les séries TV, qui traîne son ennui, sa surconsommation mercantile, ses apparences lisses et vides et évidemment, l'alcoolisme (première partie du livre où les préceptes des AA abondent). Car Dan est imbibé comme son père.

C'est bien écrit, bien pensé, parfois avec un sens tragique puissant (scène macabre de la découverte de l'enfant), des détails toujours crédibles.

Il a manqué pour moi le souffle de la créativité, de la nouveauté.

A sa décharge : difficile de traiter le thème éculé du vampirisme. (Dans Cellulaire, ça n'était pas brillant non plus).
Revenir en haut Aller en bas
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 32
Localisation : Suède

Stephen King - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 10 EmptyVen 7 Fév 2014 - 11:34

HamsterKiller a écrit:
Heyoka a écrit:
le néant d'une crevasse cachée dans les plis d'une prairie de montagne, des ténèbres où ne poussait aucune fleur et dans lesquelles une chute pourrait durer longtemps. "

j'adore cette citation et cette comparaison.

ça me fait penser à cette "tramée" qu'on découvre dans  Magie et Crystal. Justement une espèce de crevasse dans le paysage où palpite quelque chose d'immatériel, destructeur, nocif.

Et tu as lu Misery HamsterKiller ?


J'ai regardé le film hier, Kathy Bates est l'incarnation vivante d'Annie Wilkes.  Stephen King - Page 10 162492 

Elle méritait son Golden Globes et son oscar de meilleur actrice pour ce rôle.


_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Stephen King - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 10 EmptyVen 7 Fév 2014 - 16:48

Ce film est génial et Kathy Bates remarquable en effet.
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Stephen King - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 10 EmptyVen 7 Fév 2014 - 17:36

tina a écrit:
Dr Sleep

Il a manqué pour moi le souffle de la créativité, de la nouveauté.

A sa décharge : difficile de traiter le thème éculé du vampirisme. (Dans Cellulaire, ça n'était pas brillant non plus).

et hop ! exit le cadeau pour la Saint Valentin ! j'ai détesté Cellulaire !! merci tina  bonjour 

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Stephen King - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 10 EmptyVen 7 Fév 2014 - 18:11

Heyoka a écrit:


J'ai regardé le film hier, Kathy Bates est l'incarnation vivante d'Annie Wilkes.  Stephen King - Page 10 162492 

Elle méritait son Golden Globes et son oscar de meilleur actrice pour ce rôle.


Ah ce film ! Quelle réussite et quelle actrice ! Et quelle trouille !
J'en frémis encore, oui, elle avait la bouille de l'emploi !

Mais je n'ai pas lu le livre.
Revenir en haut Aller en bas
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Stephen King - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 10 EmptyVen 7 Fév 2014 - 18:14

shanidar a écrit:

et hop ! exit le cadeau pour la Saint Valentin ! j'ai détesté Cellulaire !! merci tina  bonjour 

Ben, quand on peut rendre service !  Laughing 

En revanche, beaucoup de bien entendu sur le livre sur Kennedy. Et voilà, ça te fait le cadeau de St Valentin !  dentsblanches 
Revenir en haut Aller en bas
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 32
Localisation : Suède

Stephen King - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 10 EmptyVen 7 Fév 2014 - 21:44

tina a écrit:
Ah ce film ! Quelle réussite et quelle actrice ! Et quelle trouille !
J'en frémis encore, oui, elle avait la bouille de l'emploi !
Mais je n'ai pas lu le livre.

Si le film t'a fait un tel effet, tu devrais tenter le livre Tina.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
HamsterKiller
Main aguerrie
HamsterKiller

Messages : 544
Inscription le : 25/10/2013
Age : 39
Localisation : Tours

Stephen King - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 10 EmptyDim 9 Fév 2014 - 20:32

tina a écrit:
Heyoka a écrit:


J'ai regardé le film hier, Kathy Bates est l'incarnation vivante d'Annie Wilkes.  Stephen King - Page 10 162492 

Elle méritait son Golden Globes et son oscar de meilleur actrice pour ce rôle.


Ah ce film ! Quelle réussite et quelle actrice ! Et quelle trouille !
J'en frémis encore, oui, elle avait la bouille de l'emploi !

Mais je n'ai pas lu le livre.

Elle joue également dans Dolores Claibonne qui est assez sympas comme adaptation d'un King.
Revenir en haut Aller en bas
Madame B.
Zen littéraire
Madame B.

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 46

Stephen King - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 10 EmptyJeu 17 Avr 2014 - 10:48

Stephen King - Page 10 81zmc710

22/11/63

Résumé éditeur:
"2011. Jake Epping, jeune professeur au lycée de Lisbon Falls dans le Maine, se voit investi d une étrange mission par son ami Al, patron du diner local, atteint d un cancer. Une « fissure dans le temps » au fond de son restaurant permet de se transporter en 1958 et Al cherche depuis à trouver un moyen d empêcher l assassinat de Kennedy. Sur le point de mourir, il demande à Jake de reprendre le flambeau. Et Jake va se trouver plongé dans les années 60, celles d Elvis, de JFK, des grosses cylindrées, d un solitaire un peu dérangé nommé Lee Harvey Oswald."

Roman extraordinaire, foisonnant car c’est à la fois un roman de science-fiction (le retour vers le passé, la faille temporelle), un roman politique (JFK), philosophique (le poids du destin, le libre arbitre) sans oublier le roman d’amour. C’est surtout une œuvre somme qui en explorant la société américaine (celle de la fin des années 50 et du début des années 60) explore également l’âme humaine. C’est enfin un véritable tour de force car S.King a réuni une documentation importante sur l’époque mais la précision et le pouvoir d’évocation de son écriture, son immense talent de conteur, la construction maîtrisée font passer le tout de manière digeste si bien qu’on se croit vraiment dans ces années là, qu’on y est immergé.

Le voyage dans le passé n’a pas un but nostalgique et ne sert pas à faire penser au lecteur que c’était mieux avant. Certes, le personnage se réjouit des tartes au vrai chocolat, du lait goûteux livré sur le pas de sa porte, de la simplicité de la vie en ce temps là (« Si tu évoques une attaque terroriste en 1958, les gens penseront que tu parles d’adolescents déguisés en pirates ») mais parallèlement l’auteur insiste sur certains aspects très négatifs comme la pollution, l’odeur des usines, de la fumée de tabac (puisqu’on fume absolument partout) dans ce « passé pour lequel beaucoup d’Américains éprouvent certainement de la nostalgie. Peut-être parce qu’ils ont oublié à quel point le passé puait ». Ce n’est d’ailleurs pas toujours la franche rigolade dans ces « Pimpantes Années 50 » : la condition féminine est peu enviable, le racisme et l’antisémitisme sont ordinaires et font l’objet de blagues très appréciées.

Alors oui, ce livre est un pavé (plus de 900 pages) mais il se dévore véritablement et j’ai été bien triste de quitter cet univers.


Dernière édition par Madame B. le Jeu 17 Avr 2014 - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




Stephen King - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 10 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Stephen King
Revenir en haut 
Page 10 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: