Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-32%
Le deal à ne pas rater :
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ – GeForce RTX™ 4050
749.99 € 1099.99 €
Voir le deal

 

 Joseph Mankiewicz

Aller en bas 
+4
eXPie
Epi
animal
traversay
8 participants
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Joseph Mankiewicz Empty
MessageSujet: Joseph Mankiewicz   Joseph Mankiewicz EmptyMar 17 Nov 2009 - 14:37

Joseph Mankiewicz 18385413

Joseph Leo Mankiewicz est né le 11 février 1909 à Wilkes-Barres (Etats-Unis). Diplômé de l'Université de Columbia, il part à Berlin pour parfaire son éducation. Il est embauché par l'UFA pour traduire les intertitres des films destinés au marché anglo-saxon. En 1929, il rejoint son frère Herman, scénariste, à Hollywood. Il devient scénariste lui-même (L'ennemi public n°1), puis producteur (Furie de Fritz Lang, L'ensorceleuse de Borzage, Indiscrétions de Cukor, Quelque part en France de Dassin...). Désormais membre de la Fox, il supplée Lubitsch, victime d'une crise cardiaque, pour réaliser son premier film en 1946 : Le château du dragon. Il tourne au total 20 films jusqu'en 1972 puis se retire de l'industrie cinématographique. Il meurt en 1993, à New York, quelques jours avant son 84ème anniversaire.
Au cours de sa carrière, il a obtenu 4 Oscars pour le scénario et la réalisation de Chaînes conjugales et Eve.

Citation :
Filmographie/Index (Cliquez sur les chiffres pour accéder directement aux pages)

1946 : Le Château du dragon (Dragonwyck) (+ scénariste) Page 1
1946 : Quelque part dans la nuit (Somewhere in the Night) (+ scénariste) Page 1
1947 : Un mariage à Boston (The Late George Apley) Page 1
1947 : L’Aventure de Madame Muir (The Ghost and Mrs. Muir) Page 1
1948 : Escape (+ scénariste) Page 2
1949 : Chaînes conjugales (A Letter to Three Wives) (+ scénariste) Page 2
1949 : La Maison des étrangers (House of Strangers) Page 2
1950 : La porte s’ouvre (No Way Out) (+ scénariste) Page 2
1950 : Ève (All about Eve) (+ scénariste) Page 2
1951 : On murmure dans la ville (People Will Talk) (+ scénariste) Page 2
1952 : L’Affaire Cicéron (Five Fingers) (+ scénariste) Page 2
1953 : Jules César (Julius Caesar) (+ scénariste), adaptation de la pièce de William Shakespeare Page 2
1954 : La Comtesse aux pieds nus (The Barefoot Contessa) (+ scénariste, producteur) Page 2
1955 : Blanches colombes et vilains messieurs (film, 1955) (Guys and Dolls) (+ scénariste) Page 3
1958 : Un Américain bien tranquille (The Quiet American) (+ scénariste) Page 3
1959 : Soudain l’été dernier (Suddenly Last Summer) Page 3
1963 : Cléopâtre (Cleopatra) (+ scénariste) Page Page 3
1964 : Carol for Another Christmas
1967 : Guêpier pour trois abeilles (The Honey Pot), film inspiré par la pièce Volpone de Ben Jonson (+ scénariste) Page 3
1970 : Le Reptile (There was a Crooked Man) (+ producteur) Page 3
1972 : Le Limier (Sleuth) Page 3

Citation :
Arrêté le 01/04/2013 à la page 3

Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Joseph Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Joseph Mankiewicz   Joseph Mankiewicz EmptyMar 17 Nov 2009 - 14:58

Les femmes de Mankiewicz.

Dans ses films, Mankiewicz a souvent accordé la meilleure place aux rôles féminins, les cas les plus marquants étant Chaînes conjugales et Eve. Au fil des années, il ainsi fait tourner : Gene Tierney, Peggy Cummins, Jeanne Crain, Linda Darnell, Susan Hayward, Bette Davis, Anne Baxter, Marilyn Monroe, Danielle Darrieux, Greer Garson, Deborah Kerr, Ava Gardner, Elizabeth Taylor, Katharine Hepburn, ...

Joseph Mankiewicz 19049137 Gene Tierney dans L'aventure de madame Muir.
Joseph Mankiewicz 18909605 Elizabeth Taylor dans Cléopâtre.
Joseph Mankiewicz 18892379 Danielle Darrieux dans L'affaire Ciceron.
Joseph Mankiewicz 18807199 Ann Sothern, Linda Darnell et Jeanne Crain dans Chaînes conjugales.
Joseph Mankiewicz 69197204_ph1 Anne Baxter, Bette Davis et Marilyn Monroe dans Eve.
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Joseph Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Joseph Mankiewicz   Joseph Mankiewicz EmptyMar 17 Nov 2009 - 15:23

Le style de Mankiewicz.

Les contempteurs de Mankiewicz affirment que ses oeuvres ne sont que du théâtre filmé. Voire. S'il est vrai que son cinéma est avant tout porté par des dialogues intelligents, sensibles et ciselés, c'est oublier un peu vite que sa mise en scène est toujours précise, élégante et fluide. De fait, Mankiewicz est un cinéaste lyrique, qui dissimule sa colère sous une une analyse ironique, lucide et raffinée de la nature humaine dont l'essence est le plus souvent masqué par le jeu cruel des rapports sociaux. Vérité et mensonge s'affrontent à fleurets mouchetés dans ses films dont les dialogues sont le moteur à l'inverse de la plupart des cinéastes américains. Mankiewicz est aussi un maître du pastiche et de la mise en abîme pirandelienne . Il use avec bonheur du flash-back et de la voix off (Chaînes conjugales) et flirte avec l'onirisme et le fantastique, notamment dans ses premiers films. La linéarité n'est pas dans les gènes de ses personnages, il aime les faire dévier, les déstabiliser, les faire déraper. En 20 films, Mankiewicz aura abordé les principaux genres du cinéma (fantastique, film noir, film historique, western, comédie musicale, drame, comédie, thriller, film d'espionnage) en restant fidèle à une certaine sophistication, pratiquement unique à Hollywood (Wilder a lui parfois cédé à une certaine vulgarité). Son maître était un certain Lubitsch, ce n'est pas un hasard.

Joseph Mankiewicz BarefootContessa3 La comtesse aux pieds nus
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Joseph Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Joseph Mankiewicz   Joseph Mankiewicz EmptyMar 17 Nov 2009 - 19:32

Il y a 2 ans, je m'étais amusé à donner des notes à ses films (elles sont très hautes mais bon, avec Naruse c'est mon cinéaste favori). Manque toujours Escape, un film introuvable quel que soit le support y compris aux Etats-Unis (je sais qu'il est passé à la Cinémathèque et aussi au festival de La Rochelle, il y a quelques années). Si Bellonzo a une piste (une chaude piste même), je suis preneur.

Le château du dragon 14
Quelque part dans la nuit 14
L'aventure de Mme Muir 19
Un mariage à Boston 16
Chaînes conjugales 18
La maison de l'étranger 14
La porte s'ouvre 17
Eve 19
On murmure dans la ville 18
L'affaire Cicéron 17
Jules César 13
La comtesse aux pieds nus 19
Blanches colombes et vilains messieurs 13
Un américain tranquille 14
Soudain l'été dernier 17
Cléopâtre 15
Guépier pour trois abeilles 15
Le reptile 15
Le limier 18
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Joseph Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Joseph Mankiewicz   Joseph Mankiewicz EmptyMer 20 Jan 2010 - 14:11

Joseph Mankiewicz 10206

Le château du dragon (Dragonwyck, 1946). Avec Gene Tierney, Walter Huston, Vincent Price...

Miranda se rend au château de Dragonwyck pour s'occuper de l'enfant du châtelain. Une attirance nait entre elle et le propriétaire des lieux et quand la femme de celui-ci décède, ils peuvent enfin se marier. Commencent alors les difficultés.
Très maîtrisé, le premier film de Mankiewicz peut cependant difficilement être rangé parmi les plus grandes réussites du cinéaste. La faute à un scénario bancal qui mêle romanesque, lutte des classes (!) et fantastique, tendance gothique. Gene Tierney peine d'ailleurs à exister dans un rôle d'héroïne fragile face à un Vincent Prince diabolique. A voir pour ses éclairages expressionnistes et la mise en scène déjà impressionnante de Mankiewicz.




Joseph Mankiewicz Chab038Joseph Mankiewicz Chac012Joseph Mankiewicz Chab032Joseph Mankiewicz Chab003
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
animal
Tête de Peluche
animal


Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 43
Localisation : Tours

Joseph Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Joseph Mankiewicz   Joseph Mankiewicz EmptyMer 20 Jan 2010 - 20:24

ça fait envie ces images !
Revenir en haut Aller en bas
Epi
Escargote Zen
Epi


Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 64
Localisation : à l'ouest

Joseph Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Joseph Mankiewicz   Joseph Mankiewicz EmptyMer 20 Jan 2010 - 21:14

Pour une fois, je connais quelques uns des films dont tu parles joie
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Joseph Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Joseph Mankiewicz   Joseph Mankiewicz EmptyMer 20 Jan 2010 - 22:31

Epi a écrit:
Pour une fois, je connais quelques uns des films dont tu parles joie

On pourra en parler alors. Pour certains, ma mémoire sera peut-être un peu défaillante. Je vais faire ça sérieusement, de façon chronologique. N'hésite pas à venir enrichir le fil.
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie


Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Joseph Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Joseph Mankiewicz   Joseph Mankiewicz EmptyMer 20 Jan 2010 - 22:51

Le château du dragon, oui, j'ai vu ça il y a longtemps.
Et le scénario m'avait paru moyen.
Surtout en ayant vu L'aventure de Mrs Muir avant, forcément, ça a pu créer un contraste plus fort encore...
J'anticipe un chouïa sur ce qui suit, mais ayant revu On murmure dans la ville il n'y a pas très longtemps, j'ai une déception, en comparaison de mon souvenir... Ou peut-être étais-je mal luné, les petits trains m'ont fait moins rire que la première fois...

Pour revenir au Château du Dragon, Jacques Lourcelles (dans son excellent Dictionnaire du cinéma), dit que "[Mankiewicz] avait déconseillé à la Fox, qui ne l'avait pas suivi, l'achat du roman de Anya Seton, notamment à cause de sa trop grade ressemblance avec Rebecca et de la mièvrerie du personnage de Turner."
Et à la fin de la critique : "[...] l'auteur y esquisse déjà avec beaucoup de netteté sa vision des deux sexes : l'homme, pétri d'orgueil et cherchant toujours à dominer le monde comme s'il s'agissait d'une scène de théâtre, la femme, prise entre ses rêves et la réalité, entre ses désirs et son bon sens, vulnérable et fragile, mais plus solide, plus réaliste à la fin que bon nombre de ses partenaires masculins."

Ce que j'aime bien, avec Mankiewicz, c'est qu'on a toujours la sensation que le réalisateur est intelligent, que ses films sont pensés.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Joseph Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Joseph Mankiewicz   Joseph Mankiewicz EmptyMer 20 Jan 2010 - 23:00

Tu as raison eXPie sur toute la ligne, Mankiewicz était sans aucun doute, le cinéaste le plus cultivé d'Hollywood, à cette époque. Par ailleurs, j'ai aussi vu Le château du dragon après L'aventure de Mme Muir, et ce n'est pas comparable, tellement le deuxième est sublime (un de mes 10 films préférés de tous les temps, si tant est qu'il soit possible d'établir un classement). N'empêche qu'il y a ce côté gothique dans Le château du dragon, qui pour être outré n'en est pas moins fascinant.
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Joseph Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Joseph Mankiewicz   Joseph Mankiewicz EmptyJeu 21 Jan 2010 - 12:22

Joseph Mankiewicz 10207

Quelque part dans la nuit (Somewhere in the night, 1946). Avec John Hodiak, Nancy Guild, Lloyd Nolan, Richard Conte....

Je n'ai qu'assez peu de souvenirs de ce deuxième long-métrage de Mankiewicz. Le film situe dans la veine du film noir de l'immédiat après-guerre. L'histoire est celle d'un vétéran de la deuxième guerre mondiale, devenu amnésique, qui enquête sur son passé. On y trouve des ingrédients familiers : héros perdu dans les dédales de sa mémoire, ambiances nocturnes, femme fatale, méchants au faciès menaçant etc. Rigoureuse et élégante, la mise en scène tire le maximum de ce scénario pour aboutir à un film sous forme de jeux de pistes, intelligent et ludique, où la recherche d'identité, thème majeur de toute la carrière de Mankiewicz, est très présente.

Joseph Mankiewicz A%20Joseph%20L.%20Mankiewicz%20Somewhere%20in%20the%20Night%20DVD%20Review%20PDVD_011
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Joseph Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Joseph Mankiewicz   Joseph Mankiewicz EmptyLun 25 Jan 2010 - 11:31

Joseph Mankiewicz 29595

Un mariage à Boston (The late George Apley, 1947) avec Ronald Colman, Peggy Cummins, Vanessa Brown ...

A Boston, en 1912, le vénérable George Apley est une des personnalités les plus respectées de la ville. Bostonien de souche, il veille à ce que ses enfants soient élevés dans le respect des traditions. Seulement voilà : un soir, George Apley surprend sa fille en train de faire une bataille de boules de neige avec un jeune homme qui n'a rien d'un gentleman de la haute-société...
Longtemps resté inédit dans les salles françaises, ce film est volontairement proche du théâtre avec ses dialogues incisifs à l'humour cinglant. Mankiewicz épingle l'immobilisme d'une société où la vie finira par faire voler en éclat les certitudes d'un homme vieillissant confit dans ses certitudes. C'est tout simplement magnifique d'ironie et de tendresse.
Joseph Mankiewicz Unmariageabostongal2
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Joseph Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Joseph Mankiewicz   Joseph Mankiewicz EmptyVen 29 Jan 2010 - 15:15

Joseph Mankiewicz 2398_2

L'aventure de madame Muir (The Ghost and Mrs Muir, 1947), avec Gene Tierney, Rex Harrison, George Sanders ...

Après un an de veuvage chez son acariâtre belle-mère, Lucy Muir s'installe dans une maison, au bord d'une falaise, avec sa fille et sa servante. Elle reçoit la visite du fantôme de l'ancien propriétaire qui, dit-on, s'est suicidé ...
Le plus beau film de fantôme de l'histoire du cinéma ? Bien mieux que cela, à mes yeux, l'un des plus beaux films de tous les temps, ni plus ni moins. Comment Mankiewicz parvient-il à marier le réel et l'irréel avec une grâce pareille ? C'est de l'ordre de l'alchimie cinématographique. Et l'alliance, quasi impossible à réussir, entre un goût pour l'ironie, voire la causticité, et le romantisme d'une rêverie qui se nourrit des désillusions d'une vie. En somme, le film raconte le triomphe de ce qui aurait pu être sur ce qui a été. Tout y est sublime : la photo, les dialogues, la musique et, bien entendu l'interprétation. Gene Tierney a été plus belle dans d'autres films (Laura), mais jamais aussi touchante que dans sa solitude habitée. Les derniers plans de L'aventure de madame Muir, merveilleux, laissent le spectateur dans une douce euphorie mélancolique ....

PS : La petite Anna Muir est jouée par une certaine Natalie Wood.

Joseph Mankiewicz Ave002Joseph Mankiewicz Ave004
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie


Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Joseph Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Joseph Mankiewicz   Joseph Mankiewicz EmptyVen 29 Jan 2010 - 16:24

traversay a écrit:
Le plus beau film de fantôme de l'histoire du cinéma ? Bien mieux que cela, à mes yeux, l'un des plus beaux films de tous les temps, ni plus ni moins.
oui
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
bix229
Parfum livresque
bix229


Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Joseph Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Joseph Mankiewicz   Joseph Mankiewicz EmptyVen 29 Jan 2010 - 18:07

Le meilleur role de Gene Tierny avec Laura de Preminger...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Joseph Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Joseph Mankiewicz   Joseph Mankiewicz Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Joseph Mankiewicz
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Joseph H. Lewis
» Joseph Mitchell
» Joseph Brodsky
» Joseph Boyden
» Joseph Losey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: