Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Henning Mankell [Suède]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Henning Mankell [Suède] - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] - Page 10 EmptyDim 28 Avr 2013 - 17:23

Le Cerveau de Kennedy

Seconde tentative avec cet auteur.
Second échec !
Après avoir laissé de côté les morts de la St Jean, j'abandonne au bout de 100 pages ce nouvel épisode car je m'ennuie à un point...
Une écriture plate, il ne se passe rien, des émotions mal exprimées, une intrigue classique : la mère éplorée "mais non mon fils ne s'est pas suicidé"... Méchant flic qui ne me croit pas.

Pas pour moi cet auteur.

Revenir en haut Aller en bas
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 67

Henning Mankell [Suède] - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] - Page 10 EmptyDim 28 Avr 2013 - 18:06

Tu devrais tenter "Tea Bag"
Donne lui une chance, jamais deux sans trois...

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Henning Mankell [Suède] - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] - Page 10 EmptyLun 1 Juil 2013 - 5:23

tina a écrit:
Seconde tentative avec cet auteur.
Second échec !
J'ai lu jusqu'au bout Le cerveau de Kennedy....Dans la postface, Mankell parle de sa colère, qui l'a poussé à écrire ce roman qui parle de l'Afrique et  du sida. Le problème est que cette histoire de grand complot , je n'y ai pas cru une minute tant les personnages sont stéréotypés . C'est dommage car c'est une colère légitime. Sur le même thème , et même si c'est très loin d'être mon roman préféré de John Le Carré , La constance du jardinier était quand même d'une autre pointure.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Henning Mankell [Suède] - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] - Page 10 EmptyDim 8 Sep 2013 - 20:01

Avant le gel

Cher Wallander

Il me tardait de vous retrouver. Vous n’êtes jamais bien loin, mais les polars se bousculent un peu sur mes étagères, et certains ont la manie de vous reléguer dans les petits coins.

Nous voici donc à nouveau ensemble pour de nouvelles aventures. Et Oh surprise, vous n’êtes guère présent. Bien sûr, vous êtes toujours fidèle au poste à Ystad, mais j’ai comme l’impression que vous prenez vos distances.

Linda, votre fille, semble avoir enfin trouvé sa voie. Et, bon sang ne saurait mentir !!! Elle s’apprête à intégrer la police auprès de vos collègues. Elle a de qui tenir!!! Malgré quelques maladresse, et erreurs de débutante, je lui sens un certain flair, et une ténacité que vous tentez de maîtriser….mais avouez, que vous n’êtes pas peu fier de votre fille !!!

La pauvre, alors qu’elle n’a pas encore officiellement pris son poste, se voit jetée dans une bien vilaine et étrange affaire. Les sectes, les meurtres à caractère sacrificiel….l’interaction entre la vie privée et le monde professionnel…. Tout cela nous entraine donc dans une nouvelle aventure, qui fidèlement à vos habitudes, démarre doucement ; chaque élément est exposé méthodiquement ; de temps en temps, le temps et l’espace changent radicalement ; bref, vous nous promenez…
Et puis, par je ne sais quel quelle opération, vous, et Linda partez telle une fusée.

Tout à fait vous !!!

Mais dites- moi, Wallander : n’avez-vous pas une idée derrière la tête ? N’y a-t-il pas comme un petit avant- goût de retraite ? Certes, vous l’auriez bien mérité, mais, quand même je vous aime bien, et je n’ai pas encore envie de jeter mon dévolu sur un autre commissaire. Vous reviendrez bien encore une fois….

@ Bientôt commissaire
Revenir en haut Aller en bas
http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
titete
Envolée postale


Messages : 136
Inscription le : 04/07/2012

Henning Mankell [Suède] - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] - Page 10 EmptyVen 1 Nov 2013 - 0:21

Le chinois

Un bon livre divertissant même si l'intrigue manque un peu de profondeur et n'est pas très réaliste (au contraire du contexte). Un très mauvais point pour l'écriture (ou la traduction) mais ça se lit. Une histoire qui débute comme un roman policier et qui finit en thriller géopolitique. Il semble en lisant le livre que l'histoire n'est qu'un prétexte pour l'auteur : il veut montrer la Chine et sa volonté de puissance. Je n'ai pas vu de racisme par contre il décrit bien la peur que ressentent beaucoup de gens vis à vis de l'Empire du milieu (le nom est déjà pas mal révélateur) et son expansion (notamment en Afrique). Pas inoubliable mais agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 47
Localisation : Toulouse

Henning Mankell [Suède] - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] - Page 10 EmptySam 30 Nov 2013 - 18:02

"La lionne blanche"

Dans le comté d'Ystad, Louise Akerblom a disparue. Son mari, angoissé, demandera au commissaire Wallander de s'occuper de l'affaire. Le commissaire doute d'abord d'une disparition involontaire avant de changer d'avis lors de l'enquête. Lors d'une battue chargée de retrouver Louise Akerblom, une maison de campagne explose et une arme, ainsi qu'un doigt noir tranché sont retrouvés non loin du lieu de l'explosion. Les analyses scientifiques concluent à une technique de destruction digne des plus grands professionnels et l'arme, fabriquée en Afrique du Sud, est très rare en Suède et devrait limiter les recherches. Puis le corps de la jeune femme est retrouvé, par hasard, par un homme chargé de voler des pompes à eau (quel bol !). Son corps est dans le puits. Troublé, il révèlera sans difficulté sa découverte à la police. Au lieu d'aider le commissaire et son équipe, ces nouveaux éléments semblent les conduire vers l'impasse. Jusqu'à ce que...

Cette enquête, se déroulant entre Suède et Afrique du Sud, juste après la libération de Nelson Mandela, m'a plutôt emballé. Ce serait un peu comme un "James Bond" sans le grand 007, mais avec un espion russe sans états d'âme, un tueur à gages noir rongé par les scrupules et le Grand Méchant, Génie du Mal par excellence, Jan Kleyn, haut fonctionnaire de la sûreté nationale, membre du "Comité" (le SPECTRE, grand ennemi de l'espion so british ?). Les personnages sont particulièrement bien travaillés.

Tout l'intérêt réside dans les différents angles de vues. Mankell recréée des flash-backs, en nous plaçant tour à tour du côté des enquêteurs (suédois d'un côté, sud-africains de l'autre), du tueur à gages, de Jan Kleyn, etc...
Mais Mankell tente aussi d'entrer dans la peau d'un sud-africain boer ou noir, modéré ou militant acharné, au seuil de la fin de l'apartheid.
Et, en parallèle, il y a toujours la vie privée de Kurt le fataliste.

Le livre a été écrit en 1993. Mankell, certainement attaché à l'Afrique du Sud - il y vivrait plusieurs mois dans l'année - indique dans sa postface que dans ce pays, à ce moment-là, "l'incertitude est la seule certitude". Dix mois plus tard, Nelson Mandela sera élu président de la République.
Revenir en haut Aller en bas
MartineR
Main aguerrie
MartineR

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

Henning Mankell [Suède] - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] - Page 10 EmptyJeu 3 Juil 2014 - 22:04

Un paradis trompeur


Le froid et la misère ont marqué l’enfance de Hanna Renström dans un hameau au nord de la Suède. En avril 1904, à l’âge de dix-huit ans, elle s’embarque sur un vapeur en partance pour l’Australie dans l’espoir d’une vie meilleure. Pourtant aucune de ses attentes ? ou de ses craintes ? ne la prépare à son destin. Deux fois mariée brièvement, deux fois veuve, elle se retrouve à la tête d’une grosse fortune et d’un bordel au Mozambique, dans l’Afrique orientale portugaise. Elle se sent seule en tant que femme au sein d’une société coloniale régie par la suprématie machiste des Blancs, seule de par la couleur de sa peau parmi les prostituées noires, seule face à la ségrégation, au racisme, à la haine, et à la peur de l’autre qui habite les Blancs comme les Noirs, et qui définit tout rapport humain. Ce paradis loin de son village natal n’est-il qu’un monde de ténèbres ?



Roman de l'incompréhension entre Blancs & Noirs, roman de la pauvreté aussi bien en Europe (Suède) que dans cette colonie portugaise qui deviendra le Mozambique; c'est l'histoire (à partir d'un fait réel) d'une jeune fille qui part de Suède & deviendra tenancière d'un bordel de luxe à Lourenço Marquès..

Le style de Henning Mankel maintient le roman jusqu'à la dernière ligne.

Aucun manichéisme dans ce roman par un auteur qui connaît bien ce pays.
De la même veine que Chaussures italiennes
Revenir en haut Aller en bas
http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
Claudine Biblikerfot
Posteur en quête
Claudine Biblikerfot

Messages : 69
Inscription le : 06/07/2014
Age : 73
Localisation : Kerfot (Côtes d'Armor)

Henning Mankell [Suède] - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] - Page 10 EmptyDim 6 Juil 2014 - 13:13

dramatique la disparition de Wallander ! mon dieu, moi qui me voyais déjà vivant à ses côtés dans cette Suède que j'aime tant... c'est fou comme on s'attache à certains personnages, ils entrent vraiment dans votre vie et ce jour de 2010 je me sentais triste, vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kerfot.fr
Claudine Biblikerfot
Posteur en quête
Claudine Biblikerfot

Messages : 69
Inscription le : 06/07/2014
Age : 73
Localisation : Kerfot (Côtes d'Armor)

Henning Mankell [Suède] - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] - Page 10 EmptyDim 6 Juil 2014 - 13:15

j'ai beaucoup aimé le livre dont tu parles Martine
Un paradis trompeur un magnifique portrait de femme...


Dernière édition par Claudine Biblikerfot le Dim 27 Juil 2014 - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kerfot.fr
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Henning Mankell [Suède] - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] - Page 10 EmptyDim 6 Juil 2014 - 16:07

Claudine Biblikerfot a écrit:
dramatique la disparition de Wallander ! mon dieu, moi qui me voyais déjà vivant à ses côtés dans cette Suède que j'aime tant... c'est fou comme on s'attache à certains personnages, ils entrent vraiment dans votre vie et ce jour de 2010 je me sentais triste, vraiment...

Lis-donc Craig Johnson ! Il y a pas mal de gens qui adorent ce shérif trop sensible et que les femmes
aiment dorloter... Allez savoir pourquoi !

Et aussi Raymond Chandler. Il est mort, Chndler,  mais Philip Marlow, son détective privé est
toujours sur la brèche... Donquichottesque comme on en fait plus...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Claudine Biblikerfot
Posteur en quête
Claudine Biblikerfot

Messages : 69
Inscription le : 06/07/2014
Age : 73
Localisation : Kerfot (Côtes d'Armor)

Henning Mankell [Suède] - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] - Page 10 EmptyDim 27 Juil 2014 - 20:50

oui, mais je n'ai aucun point commun avec Walt Longmire...
et puis Kurt Wallander est suédois et la Suède est ma passion...je suis tombée amoureuse de ce pays, la première fois que j'y suis allée...

Titête, le chinois...j'aime bien le personnage de la juge...une femme de ma génération, je m'y retrouve bien...quelques longueurs mais pas grave, je passe au dessus à la 2° lecture...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kerfot.fr
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 34
Localisation : Cergy

Henning Mankell [Suède] - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] - Page 10 EmptyJeu 14 Aoû 2014 - 1:16

J'ai lu à quelques mois d'intervalle Le cerveau de Kennedy et L'oeil du léopard. Ce sont deux romans marqués par l'Afrique australe et le poids d'une quête personnelle, intime et familiale. Mankell révèle le mélange de fascination et de répulsion provoqué par un continent qui pour chaque protagoniste est une fuite en avant vers un déracinement.
L'oeil du léopard est plus linéaire et cohérent que Le cerveau de Kennedy mais la narration est trop souvent bancale et déséquilibrée, à l'image d'une enquête qui fait du surplace. Les silences créent un trouble maladroit dans sa répétition et dans l'absence de résolution. Mankell est bien plus convaincant pour décrire une ambiance, un désarroi qui fait naitre une sensation d'abandon : l'Afrique est la recherche d'un autre soi-même tout en étant le produit d'une désillusion violente, de l'amertume et de l'incompréhension.
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Henning Mankell [Suède] - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] - Page 10 EmptyJeu 14 Aoû 2014 - 8:45

Avadoro, Le cerveau de Kennedy et l'oeil du léopard, ce sont des polars?
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 34
Localisation : Cergy

Henning Mankell [Suède] - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] - Page 10 EmptyJeu 14 Aoû 2014 - 20:50

Pas à proprement parler. Il y a bien le soupçon d'un meurtre dans Le cerveau de Kennedy, qui pousse une mère à retrouver la trace d'un fils disparu et méconnu mais la recherche du coupable n'est pas l'élément moteur du roman. Mankell frôle les frontières d'un genre qu'il maîtrise tout en restant à l'écart de ses caractéristiques.
Revenir en haut Aller en bas
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 45
Localisation : Yvelines

Henning Mankell [Suède] - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] - Page 10 EmptyMar 6 Jan 2015 - 17:05

Meurtriers sans visage



Dans le sud de la Suède, Kurt Wallander donne de sa personne dans la police nationale. Il est l’autre grand enquêteur scandinave et partage la vedette avec l’inénarrable Erlendur créé par l’islandais Arnaldur Indridason. En ouvrant Meurtriers sans visage, mon tout premier Wallander après avoir lu huit enquêtes d’Erlendur and Co, impossible donc d’attendre le suédois au tournant et de le comparer à son homologue de Reykjavik.

Pour Wallander, l’année commence fort mal : en ce 8 janvier, il est appelé sur un double meurtre. Version sordide, avec torture et beaucoup de sang. On est loin de l’ambiance proprette de Maigret. Wallander est horrifié. Malgré son expérience, il n’avait jamais été confronté à une telle violence. On relève les indices, on interroge les voisins, on se rencarde dans la bourgade proche dont les petits vieux assassinés vivaient quelque peu isolés. La routine malgré ce que la situation avait d’inédit : le policier est un animal rigoureux attaché aux méthodes qui ont fait leurs preuves.

Pourtant, la situation échappe rapidement aux enquêteurs. L’une des victimes avant de mourir a prononcé le mot « étranger » : il n’en fallait pas plus aux xénophobes locaux pour déclencher une campagne nationaliste avec des slogans assez peu pacifistes, rejet de l’autre, haine raciale… Il ne manque que les cagoules blanches, les croix en feu et la torpeur de l’Alabama pour nous replonger dans les pires heures de la ségrégation aux USA.

Wallander est écœuré. Il n’a pas vu, malgré son boulot de flic, son pays se transformer. Il est un vieux de la vieille et ces nouvelles réalités le dépassent. Aussi tente-t-il chaque fois que possible de se détendre en écoutant un opéra. Alors que les voix néo-nazies grondent, retentissent les notes d’Aïda, de Tosca ou de Fidelio.

Comme Erlendur, Wallander est un solitaire. Sa femme l’a quitté et il vit seul. Sa fille Linda est adulte (tout comme Eva Lind), un peu distante et n’a pas toujours été simple à gérer. Peut-être parce que je le connais moins, Wallander me semble toutefois moins profond. Erlendur est un ours dévoré par ses obsessions. Un inadapté social qui ne vit plus que pour son boulot et les nombreuses disparitions qui endeuillent l’Islande. Wallander me semble être un type plus banal, plus commun et moins bien exploité. Mais Meurtriers sans visage est le premier opus de la saga et peut-être que le personnage s’étoffe ensuite.

Alors que la forêt boréale a remplacé la toundra arctique, l’enquête suit son bonhomme de chemin. La police s’enlise, l’enquête piétine. Wallander désespère de retrouver les coupables et le lecteur se demande comment le flic va s’en sortir, par quel fil il va raccrocher le wagon. La solution est finalement assez inattendue, plausible mais un peu tirée par les cheveux et parachutée brutalement alors qu’on commençait à craindre de n’en jamais sortir.
Le livre se suit toutefois sans ennui même si l’écriture (ou la traduction) est d’une morne platitude. Aucun style, un vocabulaire assez pauvret, des phrases sans grand intérêt, de nombreuses redites : si je lis un jour le tome 2 des aventures du policier suédois, ce ne sera pas pour le plaisir de lire la prose de Mankell qui ne m’avait déjà pas bouleversé dans « les Chaussures italiennes ».

A l’issu de cette première enquête : Wallander : 0 ; Erlendur : 1.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Contenu sponsorisé




Henning Mankell [Suède] - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Henning Mankell [Suède]   Henning Mankell [Suède] - Page 10 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Henning Mankell [Suède]
Revenir en haut 
Page 10 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nordique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: