Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
ASOS : -20% en plus sur les articles soldés
Voir le deal

 

 László Krasznahorkai [Hongrie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 39
Localisation : Tours

László Krasznahorkai [Hongrie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: László Krasznahorkai [Hongrie]   László Krasznahorkai [Hongrie] - Page 6 EmptySam 21 Nov 2015 - 8:59

Sous le coup de la grâce

Recueil de nouvelles noires qui remplissent bord à bord les pages du livres, il y a des marges (lecture d'ailleurs techniquement "confortable") mais pas à proprement parler de paragraphes. On se retrouve à baigner d'emblée dans un monde proche à l'époque mal définie, proche aussi. Hongrie ou quelque pays qui pourrait l'être et hier ou il y a quelques décennies. Chaque nouvelle nous fait coller aux pensées, émotions et réflexes de personnages agités, inquiets en train de dérailler ou de se réfugier, malgré eux, et encore, dans une forme de folie. Oppression, dégénérescence, permanence du stress. Paranoïa salutaire "par défaut", optimisme sans fondement, restes d'orgueil cherché bien bas. Soumission, échappatoires...

L'écriture apparemment chargée mais parfaitement fluide motiverait la noyade perdu au milieu de cette immense vanité de ruines. On peut se poser la question de savoir si la lecture est agréable ou doit l'être. L'actualité de ce genre d'auteur est encore plus dérangeante quand l'actualité s'en mêle et bruisse constamment en arrière plan dans les esprits.

Au-delà de ce que peut représenter ce sauvetage par la forme et malgré la noirceur et le malaise suscité il y a un petit quelque chose de "beau" ou à esquisser comme "positif".

Ce n'est pas la lecture que j'ai préférée de cet auteur, il y a un risque de saturation, car il ne doit pas être possible de se repaître de ce genre de spectacle, mais il y a de la substance et des impressions et perturbations durables.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
 
László Krasznahorkai [Hongrie]
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: