Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Jeff Nichols

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Jeff Nichols - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Jeff Nichols   Jeff Nichols - Page 3 EmptySam 14 Jan 2012 - 17:38

Oui
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 52
Localisation : Lille

Jeff Nichols - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Jeff Nichols   Jeff Nichols - Page 3 EmptySam 14 Jan 2012 - 17:42

darkanny a écrit:
Oui
Spoiler:
 

On est cloué à son fauteuil et tout est possible à ce moment là!! affraid

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Jeff Nichols - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Jeff Nichols   Jeff Nichols - Page 3 EmptySam 14 Jan 2012 - 17:50

Oui, tout nous passe par la tête, c'est une des forces du film.
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Jeff Nichols - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Jeff Nichols   Jeff Nichols - Page 3 EmptySam 14 Jan 2012 - 18:36

Oui, à ce moment là, il est impossible de dire ce qui va se passer, et la scène dure... c'est assez fascinant, ça. Il y a alors tellement de possibilités, du psychologique (dans n'importe quel sens, d'ailleurs : folie légère, totale, déni de la réalité, acceptation de la réalité) à l'apocalyptique (que s'est-il passé là haut ? n'aurait-on pas entendu un bruit plus fort, si réellement il s'était passé... ? mais l'histoire de l'intoxication au gaz entendue à la télévision nous rappelle que la mort peut aussi être silencieuse).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Jeff Nichols - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Jeff Nichols   Jeff Nichols - Page 3 EmptyDim 15 Jan 2012 - 15:40

darkanny a écrit:
Oui.
Spoiler:
 
Bien d'accord avec vous, cette scène dont parle Darkanny (dans la cuisine) et surtout celle dans l'abri sont terribles!
J'avais du mal à respirer, comme eux. Ce sentiment d'étouffement est incroyablement bien rendu. Et la tension est vraiment à son paroxysme, on peut tout envisager effectivement...
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Jeff Nichols - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Jeff Nichols   Jeff Nichols - Page 3 EmptyDim 15 Jan 2012 - 16:49

Take Shelter

Oui ce fut un très beau film pour moi aussi, mais je me suis parfois tortillée sur ma chaise, j'avais du mal à savoir si c'était d'énervement parce qu'il y avait quelques longueurs ou parce que la tension était vraiment forte, dans les deux cas je me tortille ! Je n'ai pas encore tranché.

La fin ne m'a pas dérangée non plus, je l'ai trouvée à la fois empreinte d'une tristesse infinie et aussi de beaucoup d'espoir et de réconfort. J'en ai fait la même lecture que Marko et je me suis dit que ce pauvre homme allait être en quelque sorte 'accompagné' dans sa folie, compris par sa famille,

Spoiler:
 

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Jeff Nichols - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Jeff Nichols   Jeff Nichols - Page 3 EmptyDim 15 Jan 2012 - 17:45

Il est intéressant de voir (ou de revoir, en ce qui me concerne - parce que je l'avais déjà vu il y a quelques années), Shotgun Stories (2007).
Mêmes qualités de mise en scène dans l'Amérique rurale (plans travaillés, ciels importants), personnages un peu paumés. Le film tourne autour de l'affrontement inéluctable entre les frères d'une mère, et les enfants - frères aussi - issus d'une seconde femme, le père ayant plaqué la première femme pour la seconde, et s'étant refait une moralité du type "reborn" ; les enfants de la première femme le considèrent comme un salaud, la mère les ayant élevés dans la haine du père).

C'est une sorte de tragédie, personne n'est vraiment coupable, chacun l'est un peu, la fatalité (un peu tragédie grecque) s'alimente des petites fautes de chacun.
Un des deux frères de notre héros vit dans une tente plantée dans le jardin du personnage principal (le même acteur que dans Take Shelter, Michael Shannon), l'autre dans une voiture. Cela fait curieusement penser au thème de l'abri de Take Shelter. Ici, c'est la précarité.
Curieux film... Take Shelter est clairement meilleur, mais il y a dans Shotgun Stories quelque chose de très étrange, presque de bancal, qui fait paradoxalement l'intérêt du film.
Tout ce petit monde a bien du mal à communiquer.

Il y a quelque chose de fruste, de primaire, qui s'exprime par des bouffés de violence. Les personnages sont conscients qu'ils vont faire une connerie qui aura des conséquences. Mais il la font quand même, c'est plus fort qu'eux. "Il faut que cela cesse", et on fait la connerie qui va donner un tour de roue supplémentaire à l'enchaînement de violence.


Une fois de plus, le scénario est aussi signé Jeff Nichols, qui prépare un troisième film (toujours avec Michael Shannon) dont il a également écrit le scénario : Mud. Sortie prévue en 2013.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 67

Jeff Nichols - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Jeff Nichols   Jeff Nichols - Page 3 EmptyMar 12 Juin 2012 - 9:39

Découvert ce film hier. Tout est dit dans vos commentaires.
Le ton, le rythme et surtout la justesse des acteurs ont fait que je n'ai pu le supporter.
Ce film m'a atteint au point que je suis parti dés qu'il s'ouvre de sa souffrance à son épouse préférant ainsi m'imaginer une fin où la parole lui ouvre une perspective de salut...

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jeff Nichols - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Jeff Nichols   Jeff Nichols - Page 3 EmptyMar 12 Juin 2012 - 11:57

C'est dommage Igor, tant la fin est intéressante et ouvre de multiples perspectives mais je comprends aussi tes appréhensions encouragement
Revenir en haut Aller en bas
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 67

Jeff Nichols - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Jeff Nichols   Jeff Nichols - Page 3 EmptyMar 12 Juin 2012 - 12:06

Je n'en doute pas, le film est réalisé de façon très intelligente. Trop sans doute, le renvois à des peurs intimes et profondes.
Il m'a vraiment perturbé.
Sans doute pas le bon moment, mais il ne sera pas oublié de sitôt et un jour j'irais voir la conclusion proposée.
Je préfère rester un moment avec ma thèse de la parole libératrice...

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 52
Localisation : Lille

Jeff Nichols - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Jeff Nichols   Jeff Nichols - Page 3 EmptyMer 1 Mai 2013 - 19:13

Jeff Nichols - Page 3 Mud-po11

Merveilleux film et classique instantané en forme de récit d'apprentissage archaïsant dans la grande tradition du roman américain. Une histoire d'hommes, d'amitié, d'amour, de famille et de morale où un jeune adolescent (fabuleux acteur) découvre la loi du désir et la grande pagaille qui en résulte. Chacun lui fournit sa part de vérité et il doit se débrouiller avec tout ça pour chercher son propre chemin avec une détermination et une tendresse incroyables. Admirable sens du cadre et du paysage. Direction d'acteurs géniale. Tension dramatique croissante qui captive du début à la fin. Une grande réussite pleine de justesse et de richesse. Un des plus beaux films de ces derniers mois.

Jeff Nichols - Page 3 Mud_110

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 52
Localisation : Lille

Jeff Nichols - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Jeff Nichols   Jeff Nichols - Page 3 EmptyMer 1 Mai 2013 - 19:38

Et une standing ovation pour Mud (Cannes 2012)


_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 62
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Jeff Nichols - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Jeff Nichols   Jeff Nichols - Page 3 EmptyMer 1 Mai 2013 - 20:12

Marko a écrit:
Jeff Nichols - Page 3 Mud-po11

Merveilleux film et classique instantané en forme de récit d'apprentissage archaïsant dans la grande tradition du roman américain. Une histoire d'hommes, d'amitié, d'amour, de famille et de morale où un jeune adolescent (fabuleux acteur) découvre la loi du désir et la grande pagaille qui en résulte. Chacun lui fournit sa part de vérité et il doit se débrouiller avec tout ça pour chercher son propre chemin avec une détermination et une tendresse incroyables. Admirable sens du cadre et du paysage. Direction d'acteurs géniale. Tension dramatique croissante qui captive du début à la fin. Une grande réussite pleine de justesse et de richesse. Un des plus beaux films de ces derniers mois.

Et au milieu, coule un fleuve. Pas n'importe lequel, le symbole du sud des Etats-Unis, le Mississippi, admirablement filmé dans sa dangereuse et trompeuse tranquillité. Mud est à son image, ample et faussement serein, avec une seule scène de violence mais d'une intensité rare. Avec son troisième film, le plus classique de tous, formidable de pureté, Jeff Nichols s'inscrit dans le sillon des plus grands cinéastes américains, Kazan pour le lyrisme calme, Arthur Penn pour l'intelligence de la construction narrative, entre autres. Ce récit d'initiation et d'apprentissage d'adolescence : à la vie et à l'amour avec la fin de l'innocence, n'est jamais appuyé, fluide jusque dans les moindres interstices. Tout au plus peut-on ressentir quelques longueurs sur 130 minutes, mais c'est une navigation au long cours que nous offre Jeff Nichols où, à l'encontre de beaucoup de réalisateurs d'aujourd'hui, il prend son temps pour approfondir sa narration sans négliger les rôles secondaires (Shepard, Witherspoon) et les intrigues adjacentes. Exceptionnel directeur d'acteurs, le cinéaste a choisi deux jeunes acteurs toujours justes qui se confrontent à un Matthew McConaughey remarquable. Mud est un grand film qui coule de source.

Jeff Nichols - Page 3 Mud10
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 52
Localisation : Lille

Jeff Nichols - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Jeff Nichols   Jeff Nichols - Page 3 EmptyMer 1 Mai 2013 - 20:29

traversay a écrit:
Avec son troisième film, le plus classique de tous, formidable de pureté
C'est exactement ça. Une pureté qui irradie et qui évite tous les clichés du genre. J'étais souvent au bord des larmes tellement les échanges entre les personnages sont d'une profonde justesse.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Jeff Nichols - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Jeff Nichols   Jeff Nichols - Page 3 EmptyMer 1 Mai 2013 - 21:48

Marko a écrit:
Et une standing ovation pour Mud (Cannes 2012)


Ah voilà...Je me demandais pourquoi j'avais l'impression d'avoir déjà vu ces images.
J'espère bien avoir l'opportunité de le voir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Jeff Nichols - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Jeff Nichols   Jeff Nichols - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jeff Nichols
Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: