Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -32%
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ ...
Voir le deal
749.99 €

 

 Claude Sautet

Aller en bas 
5 participants
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Claude Sautet Empty
MessageSujet: Claude Sautet   Claude Sautet EmptyVen 4 Jan 2013 - 18:32

Claude Sautet Claude10
Claude Sautet, né le 23 février 1924 à Montrouge (département de la Seine, aujourd'hui Hauts-de-Seine), mort le 22 juillet 2000 à Paris, est un scénariste et réalisateur français.

Biographie

Claude Sautet a étudié le cinéma à l'Idhec (aujourd'hui La Fémis). Il débute sa carrière cinématographique en tant que réalisateur en 1951 avec un court-métrage et un long-métrage quatre ans plus tard, Bonjour sourire (avec Henri Salvador, Louis de Funès et Jean Carmet), qu'il reniera. Il connaîtra un succès en 1960 avec Classe tous risques avec Lino Ventura (avec qui il collaborera une deuxième fois en 1965 pour L'Arme à gauche) et Jean-Paul Belmondo comme interprètes vedettes. Mais il décide de changer de style en réalisant en 1969 Les Choses de la vie avec Michel Piccoli et Romy Schneider.

Le succès de ce film l'encourage à persévérer dans la voie des films de genre dramatique sauf Max et les ferrailleurs avec le duo Piccoli/Schneider, film policier. Il a tourné de grands films tels que César et Rosalie, Vincent, François, Paul... et les autres, Une histoire simple, Un mauvais fils, Garçon !, Un cœur en hiver avec Daniel Auteuil, Emmanuelle Béart et André Dussollier et son dernier film Nelly et Monsieur Arnaud, pour lequel Michel Serrault reçoit le César du Meilleur Acteur en 1996.

Il fut aussi scénariste de films comme Les Yeux sans visage, La Vie de château et Borsalino.

Il est enterré au cimetière du Montparnasse.


Filmographie en tant que réalisateur et scénariste :

• 1951 : Nous n'irons plus au bois (court-métrage IDHEC)
• 1955 : Bonjour sourire (non crédité comme scénariste)
• 1960 : Classe tous risques
• 1965 : L'Arme à gauche
• 1969 : Les Choses de la vie
• 1971 : Max et les ferrailleurs
• 1972 : César et Rosalie
• 1974 : Vincent, François, Paul... et les autres
• 1976 : Mado
• 1978 : Une histoire simple
• 1980 : Un mauvais fils
• 1983 : Garçon !
• 1988 : Quelques jours avec moi
• 1991 : Un cœur en hiver
• 1995 : Nelly et Monsieur Arnaud


Source : wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Claude Sautet Empty
MessageSujet: Les Choses de la vie   Claude Sautet EmptyVen 4 Jan 2013 - 18:39

Les Choses de la vie
Claude Sautet Affich10


Adaptation du roman homonyme de Paul Guimard datant de 1967, Claude Sautet réalise en 1969 le film « Les Choses de la vie » qui marque un tournant dans sa filmographie tant il change de style par rapport à ses précédents films. Style qu’il confirmera par après avec notamment "César et Rosalie" et "Vincent, François, Paul... et les autres" etc

Pierre Bérard (Michel Piccoli) est victime d’un grave accident de voiture. Dans le coma, gisant au bord de la route et en attente des secours, cet architecte d’une quarantaine d’années revoit son passé en accéléré. Séparé de son épouse Catherine Bérard (Lea Massari), il vit un tournant dans sa relation avec Hélène Haltig (Romy Schneider), jeune femme dont il est tombé amoureux et pour laquelle il s’est séparé de sa femme et de son fils. Et nous assistons aux derniers événements qui précèdent cet accident, agrémentés de ces petites choses de la vie, ces moments de joies et de bonheur mais aussi de peines de toute une vie.

Un film qui n’a pas pris une ride tant le sujet reste d’actualité : comment reconstruire sa vie lorsqu’on se souvient avec acuité des moments de bonheur passés en famille, comment concilier l’amour d’une femme et son devoir paternel, comment continuer à insérer dans sa vie un ami de toujours (joué par Jean Bouise, grand spécialiste des seconds rôles tant il arrive à donner une épaisseur à ses personnages en quelques plans à peine) avec qui on a partagé tous ses moments de bonheur en famille alors qu’il demeure un étranger pour sa nouvelle compagne. Et puis tous ces moments de joies simples partagés dont il reste un sourire, un regard, un geste. Un film sur le doute, les hésitations, la fuite, sur l’amour filial, fraternel, conjugal mais aussi l’amour qui dévaste tout et qui fait dévier la trajectoire d’une vie. Tous ces manques, ces non-dits, cette difficulté de vivre une nouvelle histoire d’amour lorsqu’elle s’inscrit dans une vie déjà bien construite et qui demande de grands sacrifices pour voir le jour.

J’ai beaucoup aimé ce film qui arrive à nous délivrer tant de choses essentielles de la vie par petites touches, mine de rien, petites touches qui finissent par nous étreindre et nous émouvoir véritablement. Un final qui peut nous laisser dans une certaine tristesse mais une belle scène avec Lea Massari qui donne un éclat de lumière tant son dernier geste est généreux et essentiel. On a presque envie de l’embrasser pour le coup. Car malgré la séparation, c’est le geste d’une épouse qui pense avant tout à honorer la mémoire de son mari, geste de réconciliation et de bienveillance. C’est beau et c’est aussi ça l’amour. Un film qui touche et qui bouleverse, tout en finesse. Et des acteurs excellents. A voir ou à revoir.


Anecdotes :

  • Le tournage de la séquence de l'accident dura dix jours
  • Un remake de ce film existe, tourné en 1994 : Intersection de Mark Rydell, avec Richard Gere et Sharon Stone
  • L’omniprésence de la cigarette sur tous les plans avec Michel Piccoli. Là pour le coup, le film date vraiment d’une autre époque.



Claude Sautet Choses10 Claude Sautet 57809910 Claude Sautet Movie_10

Prix Louis Delluc en 1969
Nomination à la Palme d’Or de Cannes de 1970


Dernière édition par sentinelle le Ven 4 Jan 2013 - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Claude Sautet Empty
MessageSujet: Re: Claude Sautet   Claude Sautet EmptyVen 4 Jan 2013 - 18:49

Tu me donnes envie de revoir ce film...comme d'autres films de Claude Sautet.
Les Choses de la vie, Max et les ferrailleurs, César et Rosalie, Vincent, François, Paul et les autres, Mado, Une histoire simple...Ces films de ma jeunesse, je les ai tous adorés...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Claude Sautet Empty
MessageSujet: Re: Claude Sautet   Claude Sautet EmptyVen 4 Jan 2013 - 18:53

J'en ai vu quelques-uns il y a très longtemps également. Et comme j'ai reçu ce magnifique coffret Claude Sautet 50505810 comme cadeau de noël, je vais me faire plaisir en les revoyant tous. Avec petit billet qui suivra pour chacun. J'espère que cela vous donnera aussi envie de revoir ses films oui
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Claude Sautet Empty
MessageSujet: Re: Claude Sautet   Claude Sautet EmptyVen 4 Jan 2013 - 18:57

Je lirai ces billets avec plaisir! content
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Claude Sautet Empty
MessageSujet: Re: Claude Sautet   Claude Sautet EmptyVen 4 Jan 2013 - 21:18

Claude Sautet n'avait pas de fil ! Injustice réparée, merci sentinelle Very Happy
Tout vu de lui (sauf Bonjour sourire) et, même si certains souvenirs sont lointains, je ne me rappelle pas d'un film raté. Mes préférés : Quelques jours avec moi, Un coeur en hiver, Un mauvais fils (Dewaere enthousiaste ), Mado (Romy swing ), César et Rosalie.
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Invité
Invité




Claude Sautet Empty
MessageSujet: Re: Claude Sautet   Claude Sautet EmptyVen 18 Jan 2013 - 11:16

Max et les ferrailleurs

Claude Sautet Max10 Claude Sautet 51nx5610

Après « Les Choses de la vie », Claude Sautet revient au policier avec « Max et les ferrailleurs ». Même duo d’acteurs, à savoir Michel Piccoli dans le rôle d’un inspecteur de police et Romy Schneider dans celui d’une prostituée.

« Max et les ferrailleurs » raconte l’histoire d’un inspecteur obsédé par le flagrant délit, quitte à pousser une bande de petits truands (les ferrailleurs) à commettre un hold-up par l’entremise d’une jeune prostituée d’origine allemande (Lily jouée par Romy Schneider), compagne d’Abel (le formidable Bernard Fresson), membre de la bande et ancien ami de régiment de l’inspecteur. Complot diabolique et mise en place progressive du traquenard par l’intermédiaire de cette jeune Lily, implacablement manipulée par l’inspecteur, qui se fait passer pour le directeur d’une petite agence bancaire auprès de la belle en tant que client très particulier : il la paye non pour coucher avec elle mais pour qu’elle lui tienne compagnie…

Un film d’ambiance très réussi, de bons dialogues, des acteurs excellentissimes et un film mélangeant les genres : policier, psychologique et même sociologique.

Une machination machiavélique qui se termine en tragédie lorsque le masque froid de l’inspecteur commence à se fissurer. Michel Piccoli est extraordinaire dans ce rôle d’inspecteur rigide et solitaire qui finit par trembler sur ses bases sans oublier Romy Schneider qui est tout simplement éblouissante.
Claude Sautet 24302710
Claude Sautet Max_fe10
Claude Sautet Max-et10
Claude Sautet Max_et10
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Claude Sautet Empty
MessageSujet: Re: Claude Sautet   Claude Sautet EmptyVen 18 Jan 2013 - 20:22

Merci sentinelle pour ces chroniques qui rappellent de bons souvenirs à tous les Sautet dévots Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Invité
Invité




Claude Sautet Empty
MessageSujet: Re: Claude Sautet   Claude Sautet EmptyVen 18 Jan 2013 - 22:25

Merci pour ces petites chroniques, qui me donnent envie de voir une fois encore les films de ce réalisateur que j'aime tout particulièrement.
Sans compter que Piccoli fait partie de mes acteurs favoris et que l'inoubliable Romy est l'actrice que je porte au pinacle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Claude Sautet Empty
MessageSujet: Re: Claude Sautet   Claude Sautet EmptySam 19 Jan 2013 - 9:24

N'hésitez pas à les revoir, ce sont de petites pépites. Revu hier soir César et Rosalie, je reviendrai par ici vous en parler plus longuement. Encore un très bon film de Sautet respect
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Claude Sautet Empty
MessageSujet: Re: Claude Sautet   Claude Sautet EmptySam 19 Jan 2013 - 14:19

sentinelle a écrit:
N'hésitez pas à les revoir, ce sont de petites pépites. Revu hier soir César et Rosalie, je reviendrai par ici vous en parler plus longuement. Encore un très bon film de Sautet respect

Curieusement, je trouve qu'on a très peu l'occasion de les revoir sur les chaînes de télé...C'est dommage!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Claude Sautet Empty
MessageSujet: Re: Claude Sautet   Claude Sautet EmptySam 19 Jan 2013 - 15:34

coline a écrit:
sentinelle a écrit:
N'hésitez pas à les revoir, ce sont de petites pépites. Revu hier soir César et Rosalie, je reviendrai par ici vous en parler plus longuement. Encore un très bon film de Sautet respect

Curieusement, je trouve qu'on a très peu l'occasion de les revoir sur les chaînes de télé...C'est dommage!
Je me suis faite la même réflexion jypeurien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Claude Sautet Empty
MessageSujet: Re: Claude Sautet   Claude Sautet EmptySam 19 Jan 2013 - 15:37

César et Rosalie

Claude Sautet Cesar_10

Rosalie (Romy Schneider) est la compagne de César (Yves Montand), un ferrailleur fort en gueule qui s’est fait tout seul en amassant une petite fortune grâce à son travail acharné et son bagout. Lors d’une cérémonie de mariage, Rosalie revoit son ancien amour David (Sami Frey), un dessinateur aussi taiseux que César est expansif. Elle éprouve toujours des sentiments pour David, ce qui ne l’empêche pas de continuer à aimer César, qui est fou d’elle. David ne camoufle pas ses sentiments et se pose très vite en tant que rival auprès de César. D’abord adversaires, les deux hommes vont apprendre à se connaître et finalement devenir amis, quitte à envisager l’impensable pour garder Rosalie auprès d’eux.

Un trio à la Jules et Jim qui m’a fait penser également au film de Bertrand Blier « Préparez vos mouchoirs » datant de 1978 : redonner le sourire et la joie de vivre à sa compagne, quitte à lui amener un autre homme rencontré au hasard (le film de Blier) ou son ancien amour (David de « César et Rosalie ») auprès de la femme aimée. Mais la comparaison s’arrête là, tant Bertrand Blier est caustique et corrosif en diable alors que Claude Sautet sonde l’âme humaine dans ses tréfonds les plus intimes en explorant toute la gamme des sentiments d’un homme qui voit la femme qu’il aime s’éloigner de lui : mensonge, manipulation, colère, violence, résignation, réconciliation et enfin accommodement et compromission. Un très beau film sur la complexité des sentiments lorsque l’amour est plus fort que tout mais aussi sur l’amitié entre deux hommes rivaux au début de leur relation. Tous les acteurs sont superbes, mention spéciale pour Yves Montand qui campe un César plus vrai que nature. L’occasion de revoir aussi Isabelle Huppert toute jeunette qu’on reconnaît surtout par sa magnifique chevelure fauve.

Claude Sautet Cesare10

Claude Sautet Cesare11

Claude Sautet Casear10

Claude Sautet Cesare12

Claude Sautet Cesare13

« César et Rosalie » est le sixième film de Claude Sautet et date de 1972.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Claude Sautet Empty
MessageSujet: Re: Claude Sautet   Claude Sautet EmptyMar 25 Juin 2013 - 16:13

Un mauvais fils

Claude Sautet Index10


Synopsis
 

Citation :
Bruno Calgani rentre en France après avoir passé cinq ans dans un pénitencier américain pour usage et trafic de drogue. Il souhaite effacer son passé, mais ne cesse de penser à sa mère morte durant sa détention. Il décide de revoir son père ouvrier de chantier mais celui-ci n'est pas très accueillant.

 
Claude Sautet signe avec Un mauvais fils une rupture dans sa filmographie : nous ne sommes plus dans un milieu bourgeois mais dans un milieu ouvrier. Nous ne retrouvons pas non plus les habituels acteurs de sa génération (Michel Piccoli, Yves Montand) qui ont fait le succès de ses films précédents mais de la génération suivante (Patrick Dewaere, qui a la petite vingtaine). Un renouveau marqué par le sceau de la réussite tant ce film est encore une fois une petite pépite frémissante de mélancolie douce-amère non dénuée de violence aussi.
 
Film sur les difficultés de trouver sa place dans la société (de par ses préférences sexuelles, l’addiction aux drogues et les embuches d’une réinsertion professionnelle après avoir passé par la case prison), il s’agit avant tout d’un film sur les relations conflictuelles d’une père et d’un fils. Il est question aussi d’amour, de culpabilité, de deuil mais aussi de pardon et de réconciliation.
 
Outre le jeu d’acteur de Patrick Dewaere (juste parfait), les seconds rôles ne sont pas en reste, loin de là. Je pense à Yves Robert, Brigitte Fossey mais surtout à Jacques Dufilho, tout simplement génialissime. Il n’a pas volé son césar dans la catégorie Meilleur acteur dans un second rôle pour ce film. Dès qu’il apparaît, il irradie la pellicule, apportant une volonté, une bonté et une envie de vivre tout en aidant son prochain. Un rayon de lumière à lui tout seul.

Claude Sautet lui-même n’a peut-être jamais aussi empathique envers ses personnages, une bienveillance qu’il arrive à nous transmettre tant nous ressentons une vive sympathie pour tous les personnages, aussi imparfaits soient-ils.

Notons que le film se termine sur une touche positive, celle d’une réconciliation possible entre le père et le fils.

Et si Romy Schneider manque à l’appel, c’est son époux de l’époque  - Daniel Biasini – qu’on retrouve dans l’écriture du scénario.

Un mauvais fils est très bon film qui nous marque de son empreinte quelques heures encore après l’avoir vu.
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Claude Sautet Empty
MessageSujet: Re: Claude Sautet   Claude Sautet EmptyMer 26 Juin 2013 - 1:29

Ah, Claude Sautet...Que de bons souvenirs.
Tous vus, une préférence pour César et Rosalie et Vincent, François, Paul et les autres. Il y a des scènes de repas fabuleuses !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Claude Sautet Empty
MessageSujet: Re: Claude Sautet   Claude Sautet Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Claude Sautet
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Claude Roy
» Claude Courchay
» Claude Gauvreau
» Nougaro Claude
» Claude Miller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: