Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Eduardo Lago [Espagne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Eduardo Lago [Espagne]   Mar 18 Fév 2014 - 11:27



Eduardo Lago est né à Madrid en 1954. Ecrivain, traducteur et critique littéraire, il a obtenu le prix Nadal 2006 pour son premier roman Appelle-moi Brooklyn.
Il vit à New-York, où il dirige l'Institut Cervantès et donne des cours de littérature espagnole au Sarah Lawrence College.

Source éditeur : Stock

Bibliographie

2006 Appelle-moi Brooklyn
2008 Voleur de cartes

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Eduardo Lago [Espagne]   Mar 18 Fév 2014 - 11:31

Voleur de cartes

Je ne sais pas ce que j'ai lu. Non, je ne sais pas.
S'agit-il d'un recueil de nouvelles n'ayant aucun lien les unes avec les autres, des nouvelles qui, soulignons le tout de suite, n'ont pas d'intérêt , le style de Lago n'étant pas médiocre ou vulgaire mais totalement inexistant et ses histoires étant plus ou moins toutes sans saveur.
S'agit-il d'un roman ?
S'agit-il d'une succession de narrations qui sont liées les unes aux autres ? Et serais-je passée à côté de ce lien ? C'est ce que semble, en tout cas, indiquer la table des matières à la fin du volume.

Tout commence par : Voleur de cartes : soit le récit fait par Sophie (qui en réalité ne s'appelle pas vraiment Sophie, mais utilise son deuxième prénom à cause d'une rencontre à Cadix…), donc, Sophie revient vivre à Paris, découvre des textes anonymes édités sur Internet et décide de partir à Trieste (le nom de la ville d'où le mystérieux auteur écrit). En chemin, elle fait la rencontre d'Ali Larkem, voleur de cartes, qu'elle aide à quitter Paris. Ils se séparent au bout de quelques pages. Elle s'arrête à Genève pour lire les trois premières nouvelles anonymes.
La première se passe en Russie, la seconde en Afrique et la troisième en Inde. Elles n'ont aucun point commun, aucun personnage ne se retrouve de l'une à l'autre.
Puis, Sophie part à Venise et lit les trois nouvelles suivantes, qui reprennent les trois premières nouvelles et les achèvent.
Puis, Sophie raconte un peu sa vie, elle a deviné que l'auteur mystère est Néstor, qu'elle a rencontré à Cadix et à qui elle a donné des documents pour qu'il puisse écrire (ou pas…). Nous n'en saurons pas beaucoup plus.
Puis, suivent deux dernières parties intitulées respectivement : Contes et nouvelles effacés et Contes et nouvelles volés. Qui n'ont rien en commun avec le début du livre, ni avec Sophie, ni les unes avec les autres… Ces contes et nouvelles sont plutôt anecdotiques et semblent avoir été écrits pour désigner le flou qui existe entre fiction et réalité…
Puis : dernière partie : Sophie revient à Paris, croise le voleur de cartes et… et c'est tout.

Avec pour phrase phare : quand l'imagination épuise ses ressources, la réalité vole toujours à son secours (p.334)

Je pose de mon côté cette question : quand l'imagination est épuisée pourquoi continuer à écrire et ne pas laisser les lecteurs tranquilles ?

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Eduardo Lago [Espagne]   Mar 18 Fév 2014 - 11:35

jemetate 

Le simple fait de rédiger un commentaire parait déjà un tour de force.
Qu'est ce qui t'avait attirée vers ce livre hybride?
Je n'ai pas compris si tu avais tenu jsuqu'à la fin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Eduardo Lago [Espagne]   Mar 18 Fév 2014 - 11:41

Je recopie le petit bout de 4ème de couverture qui m'a donné envie (par pour Gaarder dont je ne connais pas le livre mais pour l'invitation à l'exploration) :

A la manière de Jostein Gaarder dans Le monde de Sophie, E. Lago nous invite à un apprentissage du monde fantasmé de la fiction, un monde hanté par les histoires et les personnages, laissant le lecteur mener l'enquête et plonger avec lui dans le réseau qu'est la littérature.

Et je n'ai donc pas bien vu où était le jeu, ni le voyage en littérature (en dehors d'une rencontre fictive avec R. Kipling...).
Et oui, je suis allée au bout en espérant que la fin m'apporterait une clef, que je n'ai pas trouvée...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Eduardo Lago [Espagne]   Mar 18 Fév 2014 - 11:54

tu confirmes mes impressions que j'ai eu après deux essais de rentrer dans son autre livre, Appelle-moi Brooklyn
je donne en principe plusieurs chances... faut voir si mon dernier essai va aboutir à plus de 50 pages Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Eduardo Lago [Espagne]   Mar 18 Fév 2014 - 12:00

kenavo a écrit:
tu confirmes mes impressions que j'ai eu après deux essais de rentrer dans son autre livre, Appelle-moi Brooklyn
je donne en principe plusieurs chances... faut voir si mon dernier essai va aboutir à plus de 50 pages Wink

en général, j'essaie toujours de trouver un côté positif à une lecture, mais cette fois j'avoue que j'ai trouvé ce livre tellement insipide, inutile (même pas de quoi rager comme avec Emmanuel Carrère...) que je l'ai lu comme on boit sans soif une gorgée d'eau sans goût...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Eduardo Lago [Espagne]   Mar 18 Fév 2014 - 12:06

shanidar a écrit:

en général, j'essaie toujours de trouver un côté positif à une lecture, mais cette fois j'avoue que j'ai trouvé ce livre tellement insipide, inutile (même pas de quoi rager comme avec Emmanuel Carrère...) que je l'ai lu comme on boit sans soif une gorgée d'eau sans goût...

Je crois que ça y est je te cause plus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Eduardo Lago [Espagne]   Mar 18 Fév 2014 - 12:14

je rage avec Carrère parce que justement il n'est pas insipide et loin d'être inutile mais je trouve qu'il gâche son talent... je ne suis pas sûre en revanche du talent de Lago...
tu me causes encore !?!

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Eduardo Lago [Espagne]   Mar 18 Fév 2014 - 12:42

Si tu mets Carrère et talent dans la même phrase, OUIIII!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eduardo Lago [Espagne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eduardo Lago [Espagne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Matelas poussette pour + de confort (Espagne)
» Zarzuela (Espagne)
» (ESPAGNE)
» Le camino del Rey au sud de L'espagne
» Modem espagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Espagne et du Portugal (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: