Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Emile Bernard à l'Orangerie

Aller en bas 
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Emile Bernard à l'Orangerie Empty
MessageSujet: Re: Emile Bernard à l'Orangerie   Emile Bernard à l'Orangerie Icon_minitimeLun 24 Nov 2014 - 22:07

Emile Bernard à l'Orangerie C389mi12

Trois fois rien sur l'exposition Emile Bernard à l'Orangerie :

Citation :
Emile Bernard (1868-1941)

Exposition du 17 septembre 2014 au 5 janvier 2015

Peintre, graveur, mais aussi critique d'art, écrivain et poète, Emile Bernard est une personnalité majeure dans l'élaboration de l'art moderne. A la fin des années 1880, il inaugure le style cloisonniste, dont on sait l'importance qu'il revêtira chez Gauguin et Van Gogh, dont Bernard fut proche, mais aussi chez les Nabis.
Après la controverse sur l'invention du symbolisme en peinture, qui l'oppose violemment à Gauguin, Bernard s'installe au Caire où il reconsidère la stylisation schématique et la recherche de primitivisme symboliste. La découverte des maîtres anciens l'incitera cependant à renouer avec la tradition.

De retour en France, il publie des témoignages fondamentaux sur Cézanne et des écrits esthétiques remettant en cause les avant-gardes au nom de la tradition picturale. Mais, loin de se définir par un traditionalisme suranné, son art porte toujours la marque d'une personnalité curieuse et tourmentée, à la recherche de l'absolu artistique.

Cette exposition sera la première à présenter la longue carrière de cet artiste protéiforme, dont les mutations successives participent à chaque fois d'une redéfinition de la personnalité et remettent en cause la notion mêm de style.

musee-orangerie.fr


Emile Bernard à l'Orangerie C389mi11

Pas mal de choses à voir et essentiellement des grands formats. La fin du XIXe et le début du XXe avec un peintre et théoricien qui a touché à différentes manières : école de Pont-Aven, nabi, pointillisme, cloisonnisme, orientalisme, mmmh, un zeste de japonisme ? ... il a fréquenté des contemporains bien connus : Gauguin, van Gogh (ça permet des jeux de ressemblances sur certaines toiles). Il a voyagé (Egypte notamment) et s'est inspiré "sur place", passé par l'Italie aussi. Comme d'autres avant-gardistes il se laissera aussi aller à revenir à un classicisme inspiré, sans renoncer à toute innovation ou à toute remise en question.

Emile Bernard à l'Orangerie Bernar11

Si j'avais du croisé le nom rapidement c'était bien tout. Des brouilles avec des noms devenus plus illustres, les aléas de l'histoire ? Toujours est-il que c'est une expo joliment impressionnante avec des merveilles de couleurs et de formes aux tracés élégants pour la période bretonne. Au fil des tableaux et des salles on observe toujours un soin appliqué avec légèreté, une touche qui frôle une épure précise et qui donne une drôle d'impression de kaléidoscope d'effets vus chez d'autres peintres (au milieu d'autres caser van Dongen ou Dubuffet, de Staël). Quelque chose dans cette esprit, même si on ne saura pas les hasards et circonstances, pour le visiteur qui déambule dans cette croisée inspirée des influences et d'une modernité choisie... mais qui revient vers les formes classiques et l'inspiration avouée prise chez les maîtres (Delacroix, Raphaël,...).

Emile Bernard à l'Orangerie Bernar10

Non seulement c'est très beau et simplement beau, la quasi-totalité de ce qui est exposé pouvant décroché une mâchoire avant que son propriétaire n'est eu le temps de réfléchir, mais en plus cette salade, heureuse, d'idées et de mouvances, dans un second temps laissera des réflexions en suspens dans l'esprit aéré.

Plus que recommandable (z'avez jusqu'au 5 Janvier) !


Ah, oui, il faut aussi compter quelques natures mortes et paysages à chialer.

Emile Bernard à l'Orangerie C389mi13

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Emile Bernard à l'Orangerie Empty
MessageSujet: Re: Emile Bernard à l'Orangerie   Emile Bernard à l'Orangerie Icon_minitimeMar 25 Nov 2014 - 20:16

J'ai été refoulée de ce musée, n'ayant que mon chéquier. L'entrée coûtait 9 euros, ils ne prenaient les chèques qu'à partir de 10 !!

Dégoutée ! (et c'est bien la première fois qu'il m'arrive pareille mésaventure !!)


Si tout va bien, je vais voir Haïti au GP cette semaine.

J'en rêve déjà... drunken


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Emile Bernard à l'Orangerie Empty
MessageSujet: Re: Emile Bernard à l'Orangerie   Emile Bernard à l'Orangerie Icon_minitimeMar 25 Nov 2014 - 20:59

il faut récidiver. Cool

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Emile Bernard à l'Orangerie Empty
MessageSujet: Emile Bernard à l'Orangerie   Emile Bernard à l'Orangerie Icon_minitimeDim 14 Déc 2014 - 18:28

animal a écrit:
Emile Bernard à l'Orangerie C389mi12

Trois fois rien sur l'exposition Emile Bernard à l'Orangerie :

Citation :
Emile Bernard (1868-1941)

Exposition du 17 septembre 2014 au 5 janvier 2015

Peintre, graveur, mais aussi critique d'art, écrivain et poète, Emile Bernard est une personnalité majeure dans l'élaboration de l'art moderne. A la fin des années 1880, il inaugure le style cloisonniste, dont on sait l'importance qu'il revêtira chez Gauguin et Van Gogh, dont Bernard fut proche, mais aussi chez les Nabis.
Après la controverse sur l'invention du symbolisme en peinture, qui l'oppose violemment à Gauguin, Bernard s'installe au Caire où il reconsidère la stylisation schématique et la recherche de primitivisme symboliste. La découverte des maîtres anciens l'incitera cependant à renouer avec la tradition.

De retour en France, il publie des témoignages fondamentaux sur Cézanne et des écrits esthétiques remettant en cause les avant-gardes au nom de la tradition picturale. Mais, loin de se définir par un traditionalisme suranné, son art porte toujours la marque d'une personnalité curieuse et tourmentée, à la recherche de l'absolu artistique.

Cette exposition sera la première à présenter la longue carrière de cet artiste protéiforme, dont les mutations successives participent à chaque fois d'une redéfinition de la personnalité et remettent en cause la notion mêm de style.

musee-orangerie.fr
Je n'ai pas été très emballé... Le début est pas mal, c'est coloré (limite décoratif parfois, ce sont des oeuvres de jeunesse) ; mais, tout de suite, une comparaison effectuée entre une oeuvre de Bernard et une de Gauguin tourne en faveur de ce dernier :

Emile Bernard à l'Orangerie Emile-10   Emile Bernard à l'Orangerie Gaugui10
A gauche : Emile Bernard : Bretonnes au Pardon (1888) à droite : Gauguin : La Vision du Sermon ou La Lutte de Jacob avec l’Ange (1888)
Alors, peut-être que Bernard a inventé des choses qui ont été reprises par Gauguin, mais tout comme certaines inventions de Braque ont pu être reprises par Picasso : pas tant par un copieur, que par un génie. Qu'importe celui qui a été à l'origine de l'invention.
Une autre comparaison de 1888, l'échange de portraits (non présents à l'exposition) ne laisse pas de doute.

Il y a de jolies, voire quelques belles choses chez Bernard, notamment l'Après-midi à Saint-Briac (qu'Animal a déjà postée, et que je remets ici) :
Emile Bernard à l'Orangerie Bernar11
Et puis, patatras. Il change de style. Ce qui est son droit, évidemment. D'autres peintres ont radicalement changé de style : Pissaro, Picasso, évidemment, mais aussi Derain...

Avec Bernard, on tombe dans l'orientalisme, ces  grandes compositions...

A ce propos, si vous aimez ce style et que vous avez quelques dizaines de milliers d'euros à investir (estimation : 20 000-30 000 euros), comme ça, vous pouvez enchérir sur cette oeuvre, qui passe demain en vente publique à Drouot ( cf http://catalogue.drouot.com//html/d/fiche.jsp?id=4465955&np=1&lng=fr&npp=20&ordre=1&aff=1&r= ):
Emile Bernard à l'Orangerie Bernar12
Campement arabe Huile sur toile, signée, située et datée «Le Caire 1902»
Avant même, il avait déjà changé de style et fait du simili-Cézanne.
Emile Bernard à l'Orangerie Die_bl10
Nature morte. Cafetière bleue et oranges sur une table, 1888.

C'est joli, c'est vrai, mais l'influence gêne un peu.
Et il allait encore changer de style, revenir aux sources, c'est le "retour à l'ordre"... et une tendance à l'académisme.
Dans la présentation au musée, il était écrit, en gros, que les multiples changements de style de Bernard questionnent la notion même de style. Ça n'est pas faux. Le problème avec Bernard, c'est que d'autres peintres qui comme lui ont changé radicalement de style (je ne parle pas d'une simple évolution, qui est nécessaire et évidemment souhaitable) l'ont fait en gardant une personnalité, ce qui - pour moi - n'est pas le cas de Bernard.

Emile Bernard est un "petit maître". L'exposition est donc intéressante parce qu'elle donne un aperçu de l'ensemble de son oeuvre. Ses meilleures oeuvres étant très nettement celles d'avant sa période orientaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Emile Bernard à l'Orangerie Empty
MessageSujet: Re: Emile Bernard à l'Orangerie   Emile Bernard à l'Orangerie Icon_minitimeDim 14 Déc 2014 - 21:12

Citation :
Ses meilleures oeuvres étant très nettement celles d'avant sa période orientaliste.
Les plus décoratives justement ?

Le côté "petit maître", j'apprécie un peu à la façon de l'expo Félix Ziem, on a un aperçu de trajectoires moindres dans des tendances plus marquées ou définies (rétrospectivement aussi des fois ?) ou réduites à un minimum de noms. Et pour ça le mélange des styles est stimulant, des mouvements dans des directions, parfois poussés (période bretonne notamment avec le (un autre) tableau où le noir et blanc des habits construit des formes qui ne sont pas ses personnages), mais pas absolus (ou pas encore devenus des vérités ?).

(Et quelque part j'ai une petite faiblesse facile pour des traits de l'orientalisme, et pas forcément pour le plus réaliste malgré tout, comme l'énorme toile qui représente des femmes sur les quais ?... et pire qu'une faiblesse pour les natures mortes ! le "à la manière de" ne me dérangeant pas forcément non plus).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Emile Bernard à l'Orangerie Empty
MessageSujet: Re: Emile Bernard à l'Orangerie   Emile Bernard à l'Orangerie Icon_minitimeDim 14 Déc 2014 - 21:25

animal a écrit:
Citation :
Ses meilleures oeuvres étant très nettement celles d'avant sa période orientaliste.
Les plus décoratives justement ?
Finalement, oui.

Etre un "petit maître", c'est quand même déjà être un maître, ce qui n'est pas donné à tout le monde.
Et c'est sûr que c'est mieux de changer de style - ce qui est toujours un risque - que de rester des décennies à faire les mêmes choses, encore et encore, comme pas mal de contemporains (parce que pour eux, ce qu'il faut, c'est être reconnu de tous, au premier coup d'oeil, comme un marque).

Côté orientalisme, je préfère très nettement Ziem (fil ici), effectivement. Dans les toiles orientalistes de Bernard, mais aussi dans cette toile de Venise (Sur un pont de Venise, 1903) qui est finalement un peu dans la même veine... :
Emile Bernard à l'Orangerie Bernar13
... je ressens une impression d'artificialité, comme si les personnages étaient "posés" là, ou que le peintre avait dit : "gardez bien la pose".
C'est peut-être du "symbolistorientalisme".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Emile Bernard à l'Orangerie Empty
MessageSujet: Re: Emile Bernard à l'Orangerie   Emile Bernard à l'Orangerie Icon_minitimeDim 14 Déc 2014 - 22:04

Oh ben du coup, ça me réconcilie avec ce musée qui ne m'a pas laissé(e)* rentrer. J'ai peut-être rien perdu.
rire


* Faut un "e" ?? Je ne sais plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Emile Bernard à l'Orangerie Empty
MessageSujet: Re: Emile Bernard à l'Orangerie   Emile Bernard à l'Orangerie Icon_minitimeDim 14 Déc 2014 - 22:13

C'est toujours intéressant de voir la rétrospective d'un peintre, ça permet de donner une assez bonne vision de son oeuvre, sans que ça soit parcellaire, comme souvent. Mais comparée à l'exposition Durand-Ruel, il n'y a pas photo, Durand-Ruel est vainqueur par KO...

(il faut un "e", oui).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Emile Bernard à l'Orangerie Empty
MessageSujet: Re: Emile Bernard à l'Orangerie   Emile Bernard à l'Orangerie Icon_minitimeDim 14 Déc 2014 - 22:28

Faut un "e", même quand c'est suivi de l'infinitif ?
Y a pas une règle précise là-dessus ?
J'ai oublié... honte Emile Bernard à l'Orangerie 937463
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Emile Bernard à l'Orangerie Empty
MessageSujet: Re: Emile Bernard à l'Orangerie   Emile Bernard à l'Orangerie Icon_minitimeDim 14 Déc 2014 - 23:23

eXPie a écrit:
Côté orientalisme, je préfère très nettement Ziem (fil ici), effectivement. Dans les toiles orientalistes de Bernard, mais aussi dans cette toile de Venise (Sur un pont de Venise, 1903) qui est finalement un peu dans la même veine... :
Emile Bernard à l'Orangerie Bernar13
... je ressens une impression d'artificialité, comme si les personnages étaient "posés" là, ou que le peintre avait dit : "gardez bien la pose".
C'est peut-être du "symbolistorientalisme".
Pas maniaque acharné de Venise, et si ce n'est pas ce que j'ai préféré dans l'expo, cette approche par la construction un rien obscure et à l'ancienne avec les drapés et les rappels et nuances dans une palette réduite, dans le principe ça retient mon attention, plus que de l'habituelle vaporeux-lumineux de carte postale (grand format et qui claque certes). C'est pour ce genre de travail ou de mélanges des genres dans un tableau aussi que je ne trouve pas ça si mal, et à voir.

(il faudra donc que je vois l'exposition Durand-Ruel pour comparer l'incomparable ?)

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Emile Bernard à l'Orangerie Empty
MessageSujet: Re: Emile Bernard à l'Orangerie   Emile Bernard à l'Orangerie Icon_minitimeLun 15 Déc 2014 - 21:16

Oh, je le trouve sympa avec son petit air orientalisant. Absorbeur d'influences ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Emile Bernard à l'Orangerie Empty
MessageSujet: Re: Emile Bernard à l'Orangerie   Emile Bernard à l'Orangerie Icon_minitimeLun 15 Déc 2014 - 23:31

colimasson a écrit:
Oh, je le trouve sympa avec son petit air orientalisant. Absorbeur d'influences ?
Oui (notamment Cézanne, à un autre moment de sa carrière), mais aussi influenceur d'autres peintres (Gauguin, par exemple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Emile Bernard à l'Orangerie Empty
MessageSujet: Re: Emile Bernard à l'Orangerie   Emile Bernard à l'Orangerie Icon_minitimeMar 16 Déc 2014 - 20:41

Bon, sa venue au monde n'aura donc pas été totalement vaine Razz

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




Emile Bernard à l'Orangerie Empty
MessageSujet: Re: Emile Bernard à l'Orangerie   Emile Bernard à l'Orangerie Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Emile Bernard à l'Orangerie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Havre - Avenue Emile-Dupont
» Le Miroir de Cassandre de Bernard Werber
» Bernard Hinault
» Qui est Bernard Lehideux ?
» Bernard Izabelle, explorateur polaire cauchois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Peinture, photographie… :: Expositions-
Sauter vers: