Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Patrick Modiano

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 18 ... 28  Suivant
AuteurMessage
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

modiano - Patrick Modiano - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 9 Icon_minitimeVen 3 Avr 2009 - 22:14

Dans le café de la jeunesse perdue

Je suis assez embêté avec ce livre. Autant dire les choses : j'ai aimé, beaucoup. L'ambiance restituée du Paris des années 60, la description du Condé, le fameux café, les personnages si bien décrit par l'auteur, si bein à leur place au bon moment.
Mais je ne suis pas sûr de pouvoir dire de quoi ça parle. Je l'ai compris comme une recherche - du temps perdu. Une recherche à plusieurs voix de louki, fille insaisissable, qui apparait, disparait que les différents narrateurs, y compris elle même, n'arrivent pas à faire entrer dans une case précise. Loki, la fille qui quand elle s'en va rompt toutes les attaches. C'est souvent léger, entraînant. Puis parfois, le style, les mots se font plus lourds, l'ambiance se ternit, jusqu'à la fin que je n'avais pas imaginée.

Citation :
Encore aujourd'hui, il m'arrive d'entendre, le soir, une voix qui m'appelle par mon prénom, dans la rue. Une voix rauque. Elle traîne un peu sur les syllabes et je la reconnais tout de suite : la voix de Louki. Je me retourne, mais il n'y a personne. Pas seulement le soir, mais au creux de ces après-midi d'été où vous ne savez plus très bien en quelle année vous êtes. Tout va recommencer comme avant. Les mêmes jours, les mêmes nuits, les mêmes lieux, les mêmes rencontres. L'Eternel Retour. SOuvent, j'entends la voix dans mes rêves.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

modiano - Patrick Modiano - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 9 Icon_minitimeSam 4 Avr 2009 - 9:59

Steven a écrit:
Dans le café de la jeunesse perdue

Je suis assez embêté avec ce livre. Autant dire les choses : j'ai aimé, beaucoup. L'ambiance restituée du Paris des années 60, la description du Condé, le fameux café, les personnages si bien décrit par l'auteur, si bein à leur place au bon moment.
Mais je ne suis pas sûr de pouvoir dire de quoi ça parle. Je l'ai compris comme une recherche - du temps perdu. Une recherche à plusieurs voix de louki, fille insaisissable, qui apparait, disparait que les différents narrateurs, y compris elle même, n'arrivent pas à faire entrer dans une case précise. Loki, la fille qui quand elle s'en va rompt toutes les attaches. C'est souvent léger, entraînant. Puis parfois, le style, les mots se font plus lourds, l'ambiance se ternit, jusqu'à la fin que je n'avais pas imaginée.

C'est tout à fait ça Steven. Il est difficile généralement de résumer les romans de Modiano. Ce sont des quêtes identitaires, une recherche du temps passé. On lit pour l'ambiance. aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

modiano - Patrick Modiano - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 9 Icon_minitimeSam 4 Avr 2009 - 11:15

Steven a bien résumé, c'est vrai. En fait c'est surtout l'atmosphère qui compte et il faut dire qu'il est très doué pour les retranscrire.
J'adore les romans d'atmosphère...j'ai toujours Arletty en tête quand je prononce ce mot, pas vous? Very Happy

Une envie terrible de m'y replonger en ce moment. Mon prochain sera Dora Bruder. miammiam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

modiano - Patrick Modiano - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 9 Icon_minitimeJeu 7 Mai 2009 - 17:40

LA RONDE DE NUIT.

Comment vous séduire ? Tout d'abord, je vous plonge dans l'ambiance de ce roman avec ce morceau instrumental joué exceptionnellement à la guitare : ICI. La sonate au clair de lune de Beethoven. Youtube s'arrête parfois, j'espère que ce n'est que passager.

Nous sommes à Paris, sous l'Occupation allemande. Le narrateur travaille d'abord pour la Gestapo française, avant d'être enrôlé dans la Résistance. Ne parvenant pas à choisir, il joue un double jeu et se retrouve pris au piège puisque de part et d'autre on lui demande soit de dénoncer ses "camarades" soit d'organiser un attentat.

Citation :
Les lâches, paraît-il, ont toujours une mort honteuse. Le médecin me disait qu'avant de mourir chaque homme se transforme en boîte à musique et que l'on entend pendant une fraction de seconde l'air qui correspond le mieux à ce que fut sa vie, son caractère et ses aspirations. Pour les uns, c'est une valse muette, pour les autres une marche militaire. Un autre miaule une chanson tzigane qui se termine par un sanglot ou un cri de panique. Vous, mon petit gars, ce sera le bruit d'une poubelle que l'on envoie dinguer la nuit dans un terrain vague.

Modiano rend compte des états d'âmes et des pensées de son héros, qui vit une situation très paradoxale : doit-il se comporter en héros ou en traître ? Il finira par opter pour le martyr, ne parvenant pas à se positionner ni dans un camp ni dans l'autre. Il apparaît comme un être paumé et très seul, au point même de s'inventer un couple de sourds et muets dont il prend soin.

Citation :
Le Khédive et le lieutenant ne font qu'une seule personne et je ne suis moi-même qu'un papillon affolé allant d'une lampe à l'autre et se brûlant chaque fois un peu plus les ailes.

Il s'agit d'un court roman, très dense cependant. On peut déplorer l'absence de chapitres. Né en 1945, Modiano n'a pas connu l'Occupation. Or, il raconte avec précision les problèmes de conscience du héros, agent double par pur hasard. L'écriture est simple. Déjà s'accumulent les effets de style qui feront la renommée ultérieure de Modiano et surtout le thème de la quête identitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

modiano - Patrick Modiano - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 9 Icon_minitimeJeu 7 Mai 2009 - 17:50

La Ronde de Nuit fait partie de sa Trilogie de l'Occupation

La Place de l'étoile (1967), La Ronde de nuit (1969) et Les Boulevards de ceinture (1972)

Ils se laissent quand même lire indépendamment et sans tenir compte de l'ordre Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

modiano - Patrick Modiano - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 9 Icon_minitimeJeu 28 Mai 2009 - 13:30

Ole Modiano !

Diane Cambon
28/05/2009 |


Les Espagnols s'enthousiasment pour l'auteur de «Dora Bruder».

Patrick Modiano serait-il la nouvelle coqueluche des Espagnols ? Une dizaine de ses romans sont traduits en castillan. Et il s'en trouve toujours un dans la liste des meilleures ventes de littérature étrangère. Tout porte à croire que cet engouement n'est pas prêt de diminuer. Alors que la France sera la vedette de la Feria de Libro, le salon du livre espagnol qui se tient dans les jardins du Retiro à Madrid la première quinzaine de juin, la presse espagnole rend un chaleureux hommage à l'auteur de Dora Bruder. Le supplément littéraire du quotidien El Pais, « Babelia », vient de lui consacrer pas moins de trois pages.

Dans une longue interview intimiste, réalisée dans l'appartement parisien de l'écrivain, Modiano confie ses « obsessions littéraires ». « Je me rends compte, en effet, que je me répète dans mes romans : il y a toujours quelqu'un qui cherche quelqu'un d'autre. Cela se passe de façon inconsciente », reconnaît-il, en précisant qu'il a toujours été attiré par les « disparitions et les absences ». L'auteur assume également sa « fascination » pour les garages et les annuaires téléphoniques, qui s'empilent dans son bureau.


Le goût des garages


Il revient également sur cette manie de préciser dans son récit les adresses et numéros exacts des rues où se déroule l'action de ses romans. « C'est comme dans un tableau de Magritte, les objets sont dessinés avec précision, même s'ils font partie d'un ensemble onirique », commente-t-il. C'est justement ce Paris « onirique » de Modiano qui enchante le lecteur espagnol. Cette ville où le jazz résonnait dans les caves de Saint-Germain-des-Prés, où l'on pouvait croiser rue Dauphine Picasso ou Giacometti. Un Paris marqué par le souvenir de l'adolescence, le tumulte du marché des Halles et de ces fameux garages situés au bord du périphérique. Sur ce sujet qui semble amuser le journaliste d'El Pais, Modiano précise : « Je ne sais pas pourquoi mais j'ai été marqué en effet pas cette odeur qui flotte dans les garages. Je sais qu'il y en a beaucoup dans mes romans, je ne peux l'éviter. »


source

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

modiano - Patrick Modiano - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 9 Icon_minitimeJeu 28 Mai 2009 - 14:10

Tant mieux alors. Cet auteur gagne à être connu. joie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Li
Main aguerrie
Li

Messages : 462
Inscription le : 09/05/2009

modiano - Patrick Modiano - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 9 Icon_minitimeJeu 18 Juin 2009 - 17:42

Vous avez dit énormément de choses sur Dans le café de la jeunesse perdue.
Je laisserai donc juste deux trois impressions.
Quel plaisir de retrouver l'univers de Modiano. J'ai aimé traîner dans le café Condé, suivre la piste de Louki/Jacqueline à travers les différents narrateurs; avec ce style épuré, minutieux, faussement "modeste" qui dit bien plus que lui-même, de l'absence, de la nostalgie, du souvenir.

Un très beau livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

modiano - Patrick Modiano - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 9 Icon_minitimeJeu 18 Juin 2009 - 20:28

Li a écrit:
Vous avez dit énormément de choses sur Dans le café de la jeunesse perdue.
Je laisserai donc juste deux trois impressions.
Quel plaisir de retrouver l'univers de Modiano. J'ai aimé traîner dans le café Condé, suivre la piste de Louki/Jacqueline à travers les différents narrateurs; avec ce style épuré, minutieux, faussement "modeste" qui dit bien plus que lui-même, de l'absence, de la nostalgie, du souvenir.

Un très beau livre.

Je te rejoins tout à fait Li. C'est par ce livre que j'ai découvert Modiano et j'ai adoré cette ambiance parisienne noctambule. Un pur bijou. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

modiano - Patrick Modiano - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 9 Icon_minitimeVen 19 Juin 2009 - 14:32

Des inconnues-

Ce roman est bien dans la mouvance modianesque. Beaucoup d'errance, de rêves, d'incertitudes, sauf qu'ici les héroines sont des femmes et qu'on ne sait rien d'elles. Pas même leur prénom. Elles sortent tout juste de l'adolescence, période fragile de l'existence où tout peut se jouer, où l'on se trouve à la limite des choses, entre l'excitation et la peur, pris dans le vertige de l'inconnu.
Citation :
C'était le vide qui m'attirait aussi chez lui. Je le trouvais mystérieux, insaisissable
Elles se cherchent, veulent se prouver qu'elles existent. La moindre escapade en ville prend des allures de mise en abîme, de traversée du miroir
Citation :
Si je m'éloignais trop de l'atelier, je craignais de dériver, loin de mes derniers points de repère, et de me laisser peu à peu imprégner par ce gris, jusqu'à me confondre avec lui et oublier où j'habitais.
Surtout prêtes à tout pour fuir leur sinistre passé, à la recherche de guides qui peinent à endosser le rôle de l'amant (Les hommes sont ici étranges, tous aux voix de curés ou de docteurs, vénèrant leur mère, fuyants ou pervers ) Elles se retouvent donc bien souvent des étrangères dans un Paris incertain, voire même hostile.

Quel est leur place? L'impression angoissante d'être pris au piège, de piétiner parfois...
Citation :
Le concierge m'avait dit : "Vous irez loin,"mais depuis des années je tournais en rond, sans pouvoir sortir du cercle.
Existe -t'il vraiment une sortie de secours? Les chutes sont elles aussi incertaines. Peu d'espoir chez Modiano. Tout ceci nous ramène finalement à la vacuité de l'existence, à une forme d'angoisse teintée de mélancolie, d'un certain fatalisme.
Citation :
J'ai chargé le révolver. De toutes façons ce serait toujours les mêmes gestes. Les mêmes cars du dimanche soir. Lundi. Mardi. Vendredi. Janvier. Février. Mars. Mai Septembre. Les mêmes jours. Les mêmes gens. Aux mêmes heures. Toujours cinq doigts comme disait mon père.
C 'est bien du vide que l'on cotoie dans ce roman mais la touche très particulière de l'auteur m'a charmée de bout en bout et je n'ai jamais senti l'ennui. Alors comme le dit Evelyne, c'est peut-être toujours la même histoire mais elle me plait toujours!

Je vais de ce pas relire tout le fil et me redonner envie...:heart:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

modiano - Patrick Modiano - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 9 Icon_minitimeVen 19 Juin 2009 - 16:47

aériale a écrit:
Des inconnues-


C 'est bien du vide que l'on cotoie dans ce roman mais la touche très particulière de l'auteur m'a charmée de bout en bout et je n'ai jamais senti l'ennui. Alors comme le dit Evelyne, c'est peut-être toujours la même histoire mais elle me plait toujours!


De bien jolis arguments... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille19
Main aguerrie
Camille19

Messages : 484
Inscription le : 24/06/2009
Age : 29

modiano - Patrick Modiano - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 9 Icon_minitimeMer 29 Juil 2009 - 10:00

Dans le café de la jeunesse perdue : mon premier Modiano, fini hier soir... Je l'ai lu sans connaître vos avis mais j'ai été heureuse de découvrir ensuite que j'étais loin d'être la seule que Modiano avait autant touchée. Vos commentaires disent (très joliment) l'essentiel mais bon j'ai tellement aimé le livre que je ne peux m'empêcher d'ajouter ma petite touche !

Souvent, les livres nous font découvrir l'ailleurs, ou d'autres que nous, ce qui est intéressant et parfois même passionnant. Mais quand, beaucoup plus rarement, les livres nous parlent de nous-mêmes, de ce que nous sommes au plus profond de notre être, il n'y a pas de mots pour décrire ce qu'on ressent.

C'est de la magie à l'état pur...

Voilà ce que m'a fait ressentir Modiano... Bref, maintenant, je suis déchirée entre l'envie de dévorer son oeuvre et la peur que le charme se brise ou même qu'il se ternisse peu à peu.... jemetate

Lire ou ne pas lire, telle est la question scratch sourire

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

modiano - Patrick Modiano - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 9 Icon_minitimeMer 29 Juil 2009 - 10:09

Camille19 a écrit:
j'ai tellement aimé le livre que je ne peux m'empêcher d'ajouter ma petite touche !
et tu as tout à fait raison.. en plus cela fait plaisir de voir ce fil remonter et une lectrice en plus qui a découvert le monde de Modiano drunken

Camille19 a écrit:
C'est de la magie à l'état pur...
je suis sous le charme depuis 10 ans et je ne peux que te donner raison Very Happy

Camille19 a écrit:
entre l'envie de dévorer son oeuvre et la peur que le charme se brise ou même qu'il se ternisse peu à peu.... jemetate
je peux te garantir que le charme ne se brise à aucun moment - faut seulement faire un peu attention au choix de la suite, éviter p.ex. son livre Un pédigrée, mais sinon tu vas retrouver 'sa magie'.. sa voix dans tous ses livres
je t'envie presque de cette première découverte aime

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille19
Main aguerrie
Camille19

Messages : 484
Inscription le : 24/06/2009
Age : 29

modiano - Patrick Modiano - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 9 Icon_minitimeMer 29 Juil 2009 - 20:09

kenavo a écrit:
Camille19 a écrit:
entre l'envie de dévorer son oeuvre et la peur que le charme se brise ou même qu'il se ternisse peu à peu.... jemetate
je peux te garantir que le charme ne se brise à aucun moment - faut seulement faire un peu attention au choix de la suite, éviter p.ex. son livre Un pédigrée, mais sinon tu vas retrouver 'sa magie'.. sa voix dans tous ses livres

Oui je dis ça mais au fond je sais bien que je ne vais jamais pouvoir m'arrêter à un seul livre, et sur ce fil tout le monde semble tellement aimer son oeuvre en général que je ne vais pas résister... Donc gare au prochain de ses livres qui me tombe sous la main, il sera dévoré sans ménagement diablotin enfin, plutôt savouré... Sauf Un Pedigrée qui d'après tes dires se lit plutôt en dernier, donc je vais sagement t'écouter Wink Merci de tes conseils en tout cas... content

kenavo a écrit:
je t'envie presque de cette première découverte aime

Je te comprends car au fond quand on lit, c'est ce genre de choses qu'on recherche dans l'idéal, et ces découvertes ne sont pas si fréquentes que ça... (dans mon cas en tout cas jypeurien ) donc quand ça arrive c'est vraiment génial et indescriptible...

En tout cas nous ne pouvons que remercier Monsieur Modiano pour les moments de bonheur qu'il nous offre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

modiano - Patrick Modiano - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 9 Icon_minitimeMer 29 Juil 2009 - 20:17

Camille19 a écrit:
Donc gare au prochain de ses livres qui me tombe sous la main, il sera dévoré sans ménagement
si tu veux rester dans l'atmosphère de ses romans 'Paris', il y le très bon Rue des boutiques obscures ou Du plus loin de l'oubli ou encore Accident nocturne.
Pour quitter Paris, je conseille Villa Triste qui est sublime (aussi en film - Le Parfum d'Yvonne - mais de préférence ne pas voir avant la lecture Wink )
..

Camille19 a écrit:
En tout cas nous ne pouvons que remercier Monsieur Modiano pour les moments de bonheur qu'il nous offre...
ô que oui Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




modiano - Patrick Modiano - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 9 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Patrick Modiano
Revenir en haut 
Page 9 sur 28Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 18 ... 28  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une demande de Patrick Festraets
» Déces - Overlijden (1)
» [ DIVERS - LES FLOTILLES ET ESCADRILLES ] Tenues des pilotes années 60 en Polynésie...
» je me pose une question
» VENUS (SM)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: