Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 John Steinbeck

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Hindie
Posteur en quête
Hindie

Messages : 87
Inscription le : 01/12/2007
Age : 45
Localisation : Belgique

John Steinbeck - Page 2 Empty
MessageSujet: e   John Steinbeck - Page 2 EmptySam 2 Fév 2008 - 10:52

Miss Tics a écrit:

Mais des Souris et des hommes, cela reste un livre bouleversant et vraiment marquant, peut-être son plus grand chef d'œuvre, non ?

En plus Malkovich a joué le rôle, alors... sourire


C'est certainement son plus grand chef d'oeuvre pour ma part! Very Happy
Et Malkovich est tout à fait remarquable dans le film! sourire
Revenir en haut Aller en bas
Mordicus
Troll de Pastèque
Mordicus

Messages : 3259
Inscription le : 21/01/2008
Localisation : Minsk-les-Barriquettes

John Steinbeck - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 2 EmptyDim 3 Fév 2008 - 18:44

Burlybunch a écrit:
D'accord, il y a Les Raisins de la Colère ou Des Souris et des Hommes, romans réalistes et graves qui ont ancré l'auteur dans la culture collective américaine, mais il y a encore et surtout des romans comme Tendre Jeudi ou à l'Est d'Eden qui laissent entrevoir une part méconnue de l'auteur: Steinbeck sait être léger, tendre, burlesque et touchant!


Qu'on se le dise, "les Raisins" et "les Souris" de Steinbeck ne sont qu'une part - et pas la plus jubilatoire - de l'oeuvre de l'auteur!

Intéressant.
Des souris et des hommes suivi Des raisins de la colère, j'avoue qu'au collège ça m'a suffisemment refroidie (mais non j'ai pas pleuré...) pour que je ne pense plus à Steinbeck.

Bonne surprise que ce "fil" sur lui.
J'essaierai A l'est de l'Eden, m'a l'air "bien".

Merci !

_________________

Your tongue is a twist.
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

John Steinbeck - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 2 EmptyLun 4 Fév 2008 - 12:02

J'ai bien sûr adoré John Steinbeck come vous, et je crois que j'aborde le moment (où plutôt l'âge...) où je devrais relire ses livres.
Il y en a un dont on ne parle pratiquement jamais, mais que j'avais trouvé délicieux, c'était Travels With Charlie - une sorte de journal de bord où Steinbeck raconte son périple en camping-car autour des USA en compagnie de son chien Charlie. Un récit émaillé de rencontres, d'errances, de bonnes et de mauvaises surprises au fur et à mesure que l'auteur s'en va à la rencontre de son pays....

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

John Steinbeck - Page 2 Empty
MessageSujet: john steinbeck   John Steinbeck - Page 2 EmptyLun 4 Fév 2008 - 14:39

J'ai moi aussi à peu prés tout lu de Steinbeck entre 17 et 25 ans.
J'avais beaucoup apprécié ses romans sociaux comme Les raisins de la colère et En un combat douteux... A l'est d'Eden aussi et Tortilla flat... C'était avant que Steinbeck mette de l'eau dans son vin, devienne réac et soutienne la politique américaine
au Viet Nam.

En tout cas, ses livres restent liés pour moi à la crise des années 30 au Etats Unis, au Dust bowl, à tous ces misérables sur les routes en train
de rouler vers la Californie et le reve américain. Aux magnifiques photos de



Dorothea Lange et de Walker Evans.
A ce magnifique livre Louons maintrenant les grands hommes de James Agee, une sorte de d'enquete-roman-poème inclassable sur des métayers blancs en Alabama. Pratiquement aussi exangues, harassés de travail que les noirs du Sud. Avec encore des photos de Walker Evans.

Ah et puis les chansons de Woody Guthrie aussi...
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



John Steinbeck - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 2 EmptyLun 4 Fév 2008 - 14:45

bix229 a écrit:
C'était avant que Steinbeck mette de l'eau dans son vin, devienne réac et soutienne la politique américaine
au Viet Nam.

Pourquoi les écrivains "sociaux" virent-ils si souvent à droite en vieillissant ? Rançon du succès, de la reconnaissance, du confort financier ? Amertume d'illusions perdues?
John Dos Passos a suivi exactement la même trajectoire.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

John Steinbeck - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 2 EmptyLun 4 Fév 2008 - 15:05

Nezumi a écrit:
John Dos Passos a suivi exactement la même trajectoire.
Ahhhhhh je suis en train de préparer un fil sur lui.. il ne devrait pas manquer parmi les Parfumés aime

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



John Steinbeck - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 2 EmptyLun 4 Fév 2008 - 15:09

kenavo a écrit:
Nezumi a écrit:
John Dos Passos a suivi exactement la même trajectoire.
Ahhhhhh je suis en train de préparer un fil sur lui.. il ne devrait pas manquer parmi les Parfumés aime

Très bonne idée bravo ! Sa Trilogie USA est un incontournable de la littérature américaine.
Revenir en haut Aller en bas
Burlybunch
Agilité postale
Burlybunch

Messages : 870
Inscription le : 29/09/2007
Localisation : Ci et là

John Steinbeck - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 2 EmptyDim 8 Juin 2008 - 20:56

Parce que c'est intéressant, une chronologie des ouvrages cités dans le fil

Tortilla Flat (1935)
Des Souris et des Hommes (1937)
Les Raisins de la Colère (1939)
Rue de la Sardine (1945)
Les Naufragés de l'Autocar (1947)
La Perle (1947)
A l'Est d'Eden (1952)
Tendre Jeudi (1954)
Travels with Charley (1962)



A propos de Tortilla Flat, l'avis est mitigé pour moi.
Difficile d'une part de s'y attacher vraiment tant il manque de cohérence: pas de "grande" histoire avec ses péripéties et ses rebondissements, mais une succession d'anecdotes, presque de nouvelles, seulement liées par leur cadre et leurs acteurs. Assez frustrant. Et puis une écriture encore fragile, notament sur le plan des descriptions (personalités, cadre géographique etc.). Une sensation de déjà-lu, et en moins convainquant.
Léger, fluide et reposant néanmoins.

J'essaierai En Voyage avec Charley d'ici à ce que je passe à la médiathèque clown
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

John Steinbeck - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 2 EmptyLun 9 Juin 2008 - 19:04

Burlybunch a écrit:
A propos de Tortilla Flat, l'avis est mitigé pour moi.
Difficile d'une part de s'y attacher vraiment tant il manque de cohérence: pas de "grande" histoire avec ses péripéties et ses rebondissements, mais une succession d'anecdotes, presque de nouvelles, seulement liées par leur cadre et leurs acteurs. Assez frustrant. Et puis une écriture encore fragile, notament sur le plan des descriptions (personalités, cadre géographique etc.). Une sensation de déjà-lu, et en moins convainquant.
Léger, fluide et reposant néanmoins.
Je l'ai lu un peu par hasard, en vacances un été, après avoir dévoré A l'est d'Eden et Les raisins de la colère jeune, et j'avoue que j'avais une petite appréhension .
Ce roman diffère pas mal de l'idée que j'avais gardée des autres Steinbeck. Mais il m'a bien plu au final!

Un roman optimiste et tendre.
Steinbeck prend plaisir à nous décrire ces paisanos qui nous deviennent vite familiers: Tous un peu filous, agités et chapardeurs.

C'est vrai que l'ensemble est moins structuré, qu'il y a une impression de légèreté mais les personnages sont tout de même attachants sous leurs travers de mauvais garçons.
J'ai aimé cette histoire d'amitié, d' hommes vivant dans cette maison héritée de l'un d'eux, où la bonne humeur l'emporte souvent sur les règlements de comptes, et uniquement préoccupés de dégoter ce gallon de vin à partager Wink

Je garde le souvenir d'une belle histoire... simple, pleine d'humour et sans prétention, comme je les aime parfois et qui m'avait réjouie!
Revenir en haut Aller en bas
Burlybunch
Agilité postale
Burlybunch

Messages : 870
Inscription le : 29/09/2007
Localisation : Ci et là

John Steinbeck - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 2 EmptyLun 9 Juin 2008 - 21:24

aériale a écrit:
Burlybunch a écrit:
A propos de Tortilla Flat, l'avis est mitigé pour moi.
Difficile d'une part de s'y attacher vraiment tant il manque de cohérence: pas de "grande" histoire avec ses péripéties et ses rebondissements, mais une succession d'anecdotes, presque de nouvelles, seulement liées par leur cadre et leurs acteurs. Assez frustrant. Et puis une écriture encore fragile, notament sur le plan des descriptions (personalités, cadre géographique etc.). Une sensation de déjà-lu, et en moins convainquant.
Léger, fluide et reposant néanmoins.
Je l'ai lu un peu par hasard, en vacances un été, après avoir dévoré A l'est d'Eden et Les raisins de la colère jeune, et j'avoue que j'avais une petite appréhension .
Ce roman diffère pas mal de l'idée que j'avais gardée des autres Steinbeck. Mais il m'a bien plu au final!

Un roman optimiste et tendre.
Steinbeck prend plaisir à nous décrire ces paisanos qui nous deviennent vite familiers: Tous un peu filous, agités et chapardeurs.

C'est vrai que l'ensemble est moins structuré, qu'il y a une impression de légèreté mais les personnages sont tout de même attachants sous leurs travers de mauvais garçons.
J'ai aimé cette histoire d'amitié, d' hommes vivant dans cette maison héritée de l'un d'eux, où la bonne humeur l'emporte souvent sur les règlements de comptes, et uniquement préoccupés de dégoter ce gallon de vin à partager Wink

Je garde le souvenir d'une belle histoire... simple, pleine d'humour et sans prétention, comme je les aime parfois et qui m'avait réjouie!
Ce n'est pas la légereté en elle-même qui dérange - c'est d'ailleurs dans ce registre que j'apprécie le plus Steinbeck - mais je la trouve ici trop souvent convenue, comme plus généralement le roman.
C'est surtout je pense qu'il souffre à mes yeux de la comparaison avec Tendre Jeudi, qui a pour moi une valeur plus particulière. Je l'ai lu à 16 ans, sans doute au meilleur moment pour l'apprécier et se l'approprier - livre tendre et léger, souvent poétique, burlesque et insouciant, caractères que j'ai en partie retrouvés dans à l'Est d'Eden, d'une certaine façon le plus abouti de ses romans.
Ce qui est le plus remarquable chez Steinbeck et essentiellement palpable dans ces deux derniers romans cités, c'est l'absence relative de mesure tant chez les personnages que dans les situations dans lesquelles l'auteur les met en jeu, avec toujours une façon saisissante de la faire passer pour ordinaire et naturelle. Presque des personnalités atrophiées, incarnations respectives d'une ou de deux valeurs, et limitées à celles-ci jusqu'à l'excés. Frappant et comme déjà dit plus haut souvent très manichéen. (J'essayerai d'illustrer par des exemples quand j'aurai les livres en question sous la main).
Si d'un côté cela ôte tout crédit réaliste à l'écriture, ce n'est pas un accident et ça abouti à un univers très spécifique. Desuet et naïf mais finement narré. Délectable et jamais grotesque. Mais je conçois très bien que ça puisse ne pas ou ne plus prendre, question de recul ou d'état d'esprit.
En quelque sorte une micro-société idéelle où le moche, la corruption, l'injustice finissent d'une façon ou d'une autre balayés. C'est déterminé. Qu'importe la manière, qu'elle relève de l'abnégation ou d'un recours fantastique.
Quelque chose de très bien découle de ces choix d'écriture, c'est la très grande variété et richesse des personnalités/situations que l'auteur peut construire - et Steinbeck est maître en la matière. C'est audacieux, optimiste et attachant (même si très naïvement) et imprévisible.

J'ai retrouvé de ça dans Tortilla Flat, mais peut-être pas assez radicalement pour qu'il se distingue dans mon esprit. J'ai pris du plaisir à le lire, mais un petit plaisir, cantonné à chaque page et tourné ainsi qu'elles.
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

John Steinbeck - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 2 EmptyMar 10 Juin 2008 - 10:13

Burlybunch a écrit:
C'est surtout je pense qu'il souffre à mes yeux de la comparaison avec Tendre Jeudi, qui a pour moi une valeur plus particulière. Je l'ai lu à 16 ans, sans doute au meilleur moment pour l'apprécier et se l'approprier - livre tendre et léger, souvent poétique, burlesque et insouciant, caractères que j'ai en partie retrouvés dans à l'Est d'Eden, d'une certaine façon le plus abouti de ses romans
On me l'a déjà conseillé comme étant le plus réussi dans ce style un peu burlesque et drôle. Je le lirai donc un jour!

Burlybunch a écrit:
Ce qui est le plus remarquable chez Steinbeck et essentiellement palpable dans ces deux derniers romans cités, c'est l'absence relative de mesure tant chez les personnages que dans les situations dans lesquelles l'auteur les met en jeu, avec toujours une façon saisissante de la faire passer pour ordinaire et naturelle. Presque des personnalités atrophiées, incarnations respectives d'une ou de deux valeurs, et limitées à celles-ci jusqu'à l'excés. Frappant et comme déjà dit plus haut souvent très manichéen.
Si d'un côté cela ôte tout crédit réaliste à l'écriture, ce n'est pas un accident et ça abouti à un univers très spécifique. Desuet et naïf mais finement narré. Délectable et jamais grotesque. Mais je conçois très bien que ça puisse ne pas ou ne plus prendre, question de recul ou d'état d'esprit.
En quelque sorte une micro-société idéelle où le moche, la corruption, l'injustice finissent d'une façon ou d'une autre balayés. C'est déterminé. Qu'importe la manière, qu'elle relève de l'abnégation ou d'un recours fantastique.
Quelque chose de très bien découle de ces choix d'écriture, c'est la très grande variété et richesse des personnalités/situations que l'auteur peut construire - et Steinbeck est maître en la matière. C'est audacieux, optimiste et attachant (même si très naïvement) et imprévisible.

Bravo pour ton analyse Burlybunch! C'est vrai ce que tu dis...Désuet, naîf, mais jamais grotesque. J'aime bien me retrouver dans ces atmosphères assez déconnectées du réel mais ô combien revigorantes!
Une sorte de micro- société idéale avec ses propres valeurs (amitié-générosité-optimisme) et qui gouvernent tout...oui, c'est ce qu'il ressort en tout cas de Tortilla Flat et c'est ce qui m'a séduite.

Alors je vais t'écouter et me procurer vite fait Tendre Jeudi! Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Burlybunch
Agilité postale
Burlybunch

Messages : 870
Inscription le : 29/09/2007
Localisation : Ci et là

John Steinbeck - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 2 EmptyDim 15 Juin 2008 - 12:06

aériale a écrit:
Burlybunch a écrit:
C'est surtout je pense qu'il souffre à mes yeux de la comparaison avec Tendre Jeudi, qui a pour moi une valeur plus particulière. Je l'ai lu à 16 ans, sans doute au meilleur moment pour l'apprécier et se l'approprier - livre tendre et léger, souvent poétique, burlesque et insouciant, caractères que j'ai en partie retrouvés dans à l'Est d'Eden, d'une certaine façon le plus abouti de ses romans
On me l'a déjà conseillé comme étant le plus réussi dans ce style un peu burlesque et drôle. Je le lirai donc un jour!
En tout cas le plus réussi quant à la finition psychologique des personnages. Une fresque passionante et consistante, la légéreté n'est que dans l'écriture.
Je le relirai pendant l'été.



aériale a écrit:
Alors je vais t'écouter et me procurer vite fait Tendre Jeudi! Basketball
Chouette! Je te souhaite qu'il te fasse autant de bien qu'à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

John Steinbeck - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 2 EmptyDim 15 Juin 2008 - 17:15

Burlybunch a écrit:
En tout cas le plus réussi quant à la finition psychologique des personnages. Une fresque passionante et consistante, la légéreté n'est que dans l'écriture
C'est vrai que l'étude des personnages aurait pû être plus fouillée dans Tortilla (il y en a tellement!) mais je crois que c'était son premier roman, non ?
Si le style est le même mais le fond plus travaillé ça ne peut être que réussi Very Happy

Citation :
Je te souhaite qu'il te fasse autant de bien qu'à moi.
Merci! Je pense oui, que je ne vais pas être déçue miammiam
Revenir en haut Aller en bas
bulle
Zen littéraire
bulle

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 62
Localisation : Quelque part!

John Steinbeck - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 2 EmptyMar 1 Juil 2008 - 12:57

Mon choix de lecture pour le mois de Juillet est fait,
ce sera lune noire.
Les raisins de la colère n'étant pas disponible en biblio... zut....
Revenir en haut Aller en bas
majeanne
Main aguerrie
majeanne

Messages : 466
Inscription le : 05/06/2008
Age : 59
Localisation : le Grand Sud

John Steinbeck - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 2 EmptyMer 9 Juil 2008 - 16:40

Bonjour,

Je viens de relire avec plaisir "des souris et des hommes". Livre court, concis, d'une grande profondeur. Nous connaissons les hommes à travers leur peu de mots, leur économie de gestes et pourtant ils nous deviennent familiers. Lennie, Georges, le palefrenier, l'épouse de Curley qui n'est que l'épouse de Curley...... Chacun me touche et m"émeut. Mais quelle tristesse, quelle désespérance. Comme dit S le roulier à Georges : "il y a des choses que l'on doit faire" mais que c'est dur.
Ce qui me gêne c'est le manque d'espérance.
Je n'avais rien lu de S. depuis "les raisins de la colère" que j'avais trouvé trop long et trop noir.
Vos commentaires et analyses me donnent envie d'essayer "tendre jeudi".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




John Steinbeck - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
John Steinbeck
Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Multinational fleet & exercices
» Ranger John Van Cott 5 th Ranger Bn D.Co
» Auteur en sursis (John Colapinto)
» IMPACT ET VISION JOHN IMAGE VOL 142 LES COMBATTANTS DE JOBURG
» JOHN COLTRANE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: