Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jean-Marie Gustave Le Clézio

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Icon_minitimeMer 5 Juin 2013 - 0:28

a propos de Ritournelle de la faim

je suis d 'accord avec toi, c 'est un moment de lecture agréable, sa plume est si belle et si fluide! Malgré tout, je trouve dommage que l 'histoire soit si morcellée. Il commence à décrire une relation intéressante entre deux jeunes filles Ethel et Xénia, mais celle ci est stérile, ne mène finalement nul part.j 'ai éprouvé la même frustration avec l'histoire de son grand oncle et de la maison mauve.Ensuite vient la guerre, les sentiments si fort d 'Ethel pour son père tombent bien vite à mon goût en désuétude. et son amant Laurent Feld avec qui elle fuit au canada sur laquelle il n 'insiste pas mais qui finalement devrait être la trame de l 'histoire
Revenir en haut Aller en bas
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Icon_minitimeSam 15 Juin 2013 - 11:16

J.M.G.Le Clézio a écrit:
«Ils sont apparus comme dans un rêve, au sommet de la dune, à demi cachés par la brume de sable que leurs pieds soulevaient.»

Tout le monde parle de Désert. Pourtant, nous n'avons pas encore un seul commentaire étoffé concernant le livre sur ce fil. Pour ma part, j'ai repéré l'incipit de ce livre que je vous ai écrit plus haut, l'un des meilleurs incipit qui soit en littérature. Oui, je suis un vendu aux incipit. Il nous faut bien débuter cette entrée en scène dans le roman. Philippe Loffredo a récolté le meilleur comme le pire, mais pour que la crème émerge, il faut bien s'immerger dedans. Avec Sagan, Le Clézio offre un des meilleurs.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esperluette
Sage de la littérature
Esperluette

Messages : 1660
Inscription le : 09/04/2012

Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Icon_minitimeSam 15 Juin 2013 - 22:32

Je t'en prie, Jack-Hubert, ouvre le bal. Cet incipit nous/me donne envie d'en connaître davantage. Il me faudrait relire Désert, quant à moi pour en faire un commentaire.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Icon_minitimeDim 16 Juin 2013 - 8:27

Il faudrait tout d'abord, Esperluette, que je me procure ce livre. Je le mets de ce pas sur ma LAL. J'en profiterai pour ajouter au passage quelques titres de cet auteur.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esperluette
Sage de la littérature
Esperluette

Messages : 1660
Inscription le : 09/04/2012

Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Icon_minitimeDim 16 Juin 2013 - 14:40

jack-hubert bukowski a écrit:
Il faudrait tout d'abord, Esperluette, que je me procure ce livre. Je le mets de ce pas sur ma LAL. J'en profiterai pour ajouter au passage quelques titres de cet auteur.

Hé hé Jack-Hubert, effectivement. Procéder ainsi me semble plus judicieux. Razz
Aurais-tu besoin de suggestions pour ajouter d'autres titres? diablotin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Icon_minitimeLun 17 Juin 2013 - 11:02

Esperluette, on peut dire que tu as l'oeil... Wink Pour les autres titres, on verra bien mais si tu y tiens tant... Le Clézio se vend bien en format usagé tout comme les Vargas Llosa, Pamuk et cie. Tu peux toujours émettre d'autres suggestions et sons de cloche - même si je ne les entendrai pas nécessairement.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esperluette
Sage de la littérature
Esperluette

Messages : 1660
Inscription le : 09/04/2012

Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Icon_minitimeLun 17 Juin 2013 - 12:47

Pour Le Clézio, j'ai mon stock de prêt, Jack-Hubert, il suffit d'exhumer quelques titres de la bibliothèque. J'attendrai ton commentaire sur Désert pour poster le mien  ange  Qu'en penses-tu?

Sinon, tu peux ajouter discrètement sur ta PAL Le procès-verbal avec lequel je n'ai guère de succès ou Etoile errante ou tant d'autres encore.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Augustine
Espoir postal
Augustine

Messages : 15
Inscription le : 17/10/2014
Localisation : Europe

Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Empty
MessageSujet: Désert. Le Clézio.   Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Icon_minitimeLun 27 Oct 2014 - 19:28

Désert. Le Clézio.
Nour et Lalla sont deux adolescents séparés par deux générations. Ils sont de la même lignée de Touaregs, partagent la même fascination pour Al Azraq, l’homme Bleu, le chef spirituel, silencieux, sage et dont on dit qu’il peut accomplir des guérisons miraculeuses.
Pour Nour, qui participera à ce long exode du Sud du Maroc jusqu’à Marrakech, à la recherche d’une terre d’accueil, fuyant les hordes de soldats colonisateurs, tout se soldera par un douloureux échec.
Pour Lalla, habitée, envoutée par ce passé, qu’elle ne connaît que par les récits de sa tante, et qui est passée par tous les maux de la post-colonisation (vers 1970 ?), le salut se matérialisera par un retour au désert et par la mise au monde de sa fille en réplique à sa propre naissance.
J’ai lu ce récit il y a déjà un certain temps. L’impression a été mitigée. Et puis je l’ai relu avec plus d’attention, récemment, au cours d’une lecture en commun. Et je suis passée à une autre appréciation.
Mon premier sentiment était (crime de lèse-Nobel) que Le Clézio avait plutôt raté son bouquin : style réitératif, descriptions lourdes qui me tapaient sur les nerfs: à force de vouloir donner un effet épique aux passages des guerriers Touaregs ; (une dizaine de pages de description de la danse guerrière) ou de vouloir restituer l’ambiance statique du monde de la jeune Lalla (p. 76, les mots « mer, dunes, sable » réapparaissent au moins 6 fois) on a envie de sauter les passages.
Mais juste au moment où on va accomplir ce sacrilège, on tombe sur les indications, les phrases qui sèment les cailloux sur le chemin qu’a choisi Le Clézio. Et j’ai trouvé beaucoup de richesses dans ce chemin.
À mon avis, il y en a même deux : 1) l’empreinte définitive et irrémédiable des lieux où l’on a été conçu, et même des lieux où nos ascendants ont été conçus. Peut-être encore plus si ces lieux sont unis à une tradition culturelle forte et dépouillée, comme peut l’être le Sahara des Touaregs.
2) que la colonisation et la post-colonisation sont un même joug : Lalla et Nour, adolescents vivant à deux générations de distance, mais en symbiose mentale, en seront victimes, chacun à leur époque.
Mi- épopée, mi- récit lyrique, Désert m’a plu, bien que j’aie eu du mal à entrer dans ce monde quelque peu incantatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://abagendo.wordpress.com
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Icon_minitimeVen 5 Déc 2014 - 12:55

je crois que c'est ce titre que l'on m'a mis dans les pattes l'autre jour (avec un air mi-ennuyé mi-perplexe). réponse je ne sais quand mais dans pas trop longtemps non plus ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Icon_minitimeMar 30 Déc 2014 - 21:29

Et bien ce n'était pas Désert mais Tempête.

J'ai relu le fil tout à l'heure et dans les thématiques ça m'a tout l'air de correspondre. Dans ces "deux novellas" il est question d'identité, de colonisation à travers plusieurs étages, périodes et aires géographiques, et de cette rupture appliquée au local, entre immigration et quart-mondisation. Mais les deux sujets liés qui ont le dessus, le cœur sont le viol et la femme ou le passage de l'enfance à.

Avec beaucoup de mer, une écriture pas tout à fait blanche. Le problème, parce qu'il y a problème quand globalement on accroche pas et qu'on soupire parfois, n'est pas dans les thématiques ou le "message", qui n'est pas transparent, qui est lisible même avec ses yeux fermés, c'est plus dans le ton assez sentencieux et son hybridation assez difficile avec le sujet au travers d'obsessions sensibles. Ce n'est pas racoleur mais pour moi il y a quelque chose qui ne passe pas, peut-être si le point de vue moralisateur (pourquoi pas, ça peut aussi être bien des fois) était resté plus extérieur, ne jouais pas sans hésiter la carte du "faisons comme ci".

Potentiellement difficile de se laisser emporter par le style maîtrisé mais comme en pilotage automatique et par sa mécanique à la fois édifiante et un peu creuse, il y a un rien de tout blanc tout noir vaguement fatiguant.

Rendez-vous manqué et pas forcément envie d'y retourner de si tôt malgré les nombreux avis positifs du fil.

Mouais !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Icon_minitimeJeu 29 Oct 2015 - 5:57

Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 A393
Raga
Citation :
Présentation de l’éditeur
C'est une myriade d'îles, objet de rêves et de conquêtes, qui sont aujourd'hui tombées dans l'oubli : l'Océanie. Sous la plume sensuelle de J.M.G Le Clézio, ce continent bordé d'eau prend la forme d'un mythe, d'un espace sans cesse altéré par l'imaginaire. C'est aussi une histoire, celle de peuples conquis et toujours épris de liberté. Et c'est aussi un horizon : celui de la mer, à perte de vue.

Citation :
Raga = nom de l’île Pentecôte en langue apma

On dit de l’Afrique qu’elle est le continent oublié.
L’Océanie, c’est le continent invisible.

Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 A394

Cela fait un bout de temps que je voulais lire un autre livre de Le Clézio et voilà que l’annonce pour le poche d’Arabella m’a donné une idée.

Très beau moment de lecture.

On ne voyage pas seulement sur l’île de Pentecôte, mais sur plus d’une île du Vanuatu, l’archipel qui est composé de 83 îles.

Un texte qui parle du passé de ces îles, de l’histoire et du présent.

Cela se lit très vite, écriture fluide, on fait de belles découvertes et on apprend en même temps plein de petits détails de cette partie du monde… oubliée.

Une fois de plus c’était un plaisir de voyager avec cet auteur… je prépare mon prochain envol en sa compagnie.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Icon_minitimeJeu 29 Oct 2015 - 6:30

merci Kena ! tes envies m' envoient aussi vers une île !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Icon_minitimeJeu 29 Oct 2015 - 8:02

Une idée pour mon tour de monde ! Idea

Merci Kenavo.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Icon_minitimeJeu 29 Oct 2015 - 8:29

contente de vous donner des idées de voyage Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Icon_minitimeDim 22 Nov 2015 - 19:55

Raga

Je suis nettement moins tombée sous le charme que Kenavo. Le livre se lit bien sans doute, Le Clézio écrit bien, c'est un fait. C'est dépaysant également, les paysages sont jolis, presque trop d'ailleurs, on n'évite pas un petit côté carte postale. Différents récits s'entremêlent dans le livre : des légendes, des morceau de l'Histoire, celui d'une femme réelle d'aujourd'hui, Charlotte, un récit imaginaire de gens qui sont venus peupler ce coin du monde....Cela donne sans doute un côté attrayant au livre, on passe d'un récit à un autre, mais au final j'ai eu un peu le sentiment d'un zapping, parce que dans aucun cas on ne fait pas plus qu'effleurer.

Et j'ai trouvé le ton de l'auteur bien sentencieux, un peu donneur de leçon, comme s'il était le premier et le seul à avoir tout compris à l'histoire et à la réalité de ce bout du monde. Alors qu'au final, j'ai eu l'impression de quelque chose de survolé et superficiel, avec la vision d'un touriste de luxe, cultivé et brillant, mais d'un touriste quand même. Et qui se pose en grand sage.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Jean-Marie Gustave Le Clézio - Page 10 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Marie Gustave Le Clézio
Revenir en haut 
Page 10 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» quelque photos d'un paras qui est a bord du louise marie
» Recherche Décès SAVARY Marie Rose > 1858 région FECAMP
» Cerisy (50) CAILLY Marie
» recherche des infos sur un certain Jean Ceux
» MOREL X LE SUEUR Prétot-Vicquemare Canville-les-2-Eglises environ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: