Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 William Shakespeare

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Sullien
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Lun 22 Déc 2014 - 13:54

Et à défaut d'édition bilingue, tu peux trouver l'intégrale de Shakespeare en anglais pour un prix très modique (c'est un gros volume) et des éditions séparées de ses pièces traduites à bon marché !
Bonne lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 30
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Lun 22 Déc 2014 - 16:22

Sullien a écrit:
et des éditions séparées de ses pièces traduites à bon marché !

Je n'ai pas trouvé de version bilingue alors je me suis lancée dans MacBeth en français et c'était aussi plat que ma patience ! Je ne le relirai pas en anglais parce que, même le thème en lui-même ne m'intéresse pas des masses mais il est désormais hors de question pour moi de lire Othello ou Hamlet en français. Impression tenace de passer à côté du talent de l'auteur, un peu comme lire Molière en anglais. Mais peut être que cette pièce en particulier n'était pas la plus indiquée pour me plaire à la base.

Je suis frustrée. Affaire à suivre.

"Il vaut mieux être celui que nous détruisons,
Que de vivre par sa destruction dans une joie troublée.
"

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Lun 22 Déc 2014 - 16:43

tu peux essayer de te défrustrer avec les versions cinéma (et risquer d'avoir envie de le lire quand même, avec l'anglais quelque part) :


_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Lun 22 Déc 2014 - 17:37

Macbeth est l'un de mes préférés, et le film d'Orson Welles aime aime aime

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilou
Espoir postal
avatar

Messages : 40
Inscription le : 07/08/2014

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Lun 22 Déc 2014 - 19:42

Shakespeare !!! Rien que le nom est………… sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Lun 22 Déc 2014 - 19:57

En vidéo, il y avait l'extraordinaire intégrale des pièces de Shakespeare filmée par la BBC. Un trésor. Je crois que c'est disponible avec des sous-titres français.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigismond
Agilité postale
avatar

Messages : 875
Inscription le : 25/03/2013

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Lun 10 Aoû 2015 - 12:21

Un demi-millénaire de fantas-mania autour de Shakespeare, suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Lun 10 Aoû 2015 - 15:06

Amusant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Lun 10 Aoû 2015 - 19:36

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Der Hago
Espoir postal
avatar

Messages : 15
Inscription le : 14/04/2016
Age : 67
Localisation : Angers

MessageSujet: Imminente commémoration   Mar 19 Avr 2016 - 23:51

2016 est l'année de William Shakespeare. Ce grand tragédien anglais, peintre de la condition humaine, dont on fêtera le 400 e anniversaire de la mort le 23 avril prochain,selon le calendrier julien alors en vigueur en Angleterre.

Le "Shakespeare Day Live" marquera le coup d'envoi d'un festival de six mois.

On ne connaît que peu de choses de la vie de Shakespeare, ce qui a donné lieu à divers mythes le concernant ; certains ont même mis en doute son existence.

Ainsi, récemment Daniel Bougnoux avec "Shakespeare- Le choix du spectre", relance le questionnement sur l'identité véritable de l'écrivain.

Est-ce le Barde de Stratford-upon-Avon, ou bien l'énigmatique John Florio, sensiblement plus érudit et donc capable d'écrire l'œuvre ?

Un essai sans doute très riche en intelligentes spéculations.

Mais l'important n'est-il pas de lire Shakespeare ?

D'autant plus que sans véritables preuves les Anglais ne renonceront au Barde.

Je ne veux pas dire que l'homme, à côté de l'auteur dramatique, ne mérite pas quelques considérations, bien au contraire, et cela aurait tout à fait sa place dans une approche de l'œuvre qui à mon sens pourrait même en être éclairée.

Mais, qu'en est-il exactement de cette démarche ?

Les universitaires, celui-ci et d'autres avant lui, sont des gens tout à fait respectables, mais spécialistes de l'appareil critique, imprégnés de la toute puissance du principe de causalité, ou bien adeptes d'un certain darwinisme littéraire, ils ne peuvent pas concevoir qu'un esprit un peu frustre, à leurs yeux, puisse imaginer une semblable création que nous considérons aujourd'hui dans toute sa modernité et son caractère universel. La vérité qui émane d'un texte littéraire est-elle due essentiellement à la rationalité ou à l'intelligence de celui qui l'a écrite ou bien également à sa sensibilité ?

L'observation et le bon sens nous donnent souvent la réponse.

Il me semble que ce genre de jugement qui tendrait à donner à John Florio la paternité de l'œuvre, plutôt qu'au "triste hydrocéphale" de Stratford-upon-Avon, parce que celui-là présente un profil plus fin et était traducteur-érudit, n'a pas plus de valeur, en raison de son caractère idéaliste, que le fameux et si célèbre aphorisme d'André Gide selon lequel :

" C'est avec les beaux sentiments qu'on fait de la mauvaise littérature".

N'oublions pas non plus que les pièces de Shakespeare étaient comme leur nature l'indique destinées à être jouées sur scène ; il s'agissait donc de scénarios au début fort peu développés. Hamlet par exemple a été réécrit plusieurs fois passant de 70 à 180 pages. On tend à vouloir déposséder les anglais de leur Barde peut-être parce que, comme l’écrit Jan Kott dans son essai " Shakespeare, notre contemporain" - éditions Payot 2006 :

" Une seule chose importe : parvenir par l’entremise du texte de Shakespeare, à notre expérience contemporaine, à notre angoisse et à notre sensibilité".

Dans un autre genre, et pour mettre en valeur les subtilités novatrices du théâtre shakespearien et son plaisir de le jouer, Philippe Torreton a récemment écrit chez Flammarion un essai qui a pour nom : « Thank you Shakespeare ».

À l'occasion de cette commémoration, il me paraît intéressant de visiter ou de re-visiter les œuvres majeures de Shakespeare, Hamlet et autres.

Qu'en pensez-vous ?
sourire


Dernière édition par animal le Mer 20 Avr 2016 - 0:36, édité 1 fois (Raison : mise en forme)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Mer 20 Avr 2016 - 0:40

sur le ou les personnages possibles je ne pense pas grand chose, et ce d'abord parce que je ne le connais pas assez... c'est que je n'ai toujours pas pris le temps d'y revenir, rechercher une traduction qui semblerait faire l'affaire, si possible en édition bilingue. ce n'est pourtant pas l'envie qui manque. le peu que j'ai lu et vu/écouter (films sauce Orson Welles) m'a marqué suffisamment !

se poser la question du contexte de la question m'intéresse aussi, et je lis avec intérêt ce genre de contribution.

(et j'aime bien la citation de Gide aussi).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Mer 20 Avr 2016 - 7:40

Au passage, les volumes II et III des Comédies dans la Pléiade, édition bilingue, paraissent le 11 mai 2016.

Le questionnement de l'identité de Shakespeare n'a jamais cessé, je crois, et a même pris un tour encore plus grand public quand, en 2011, Roland Emmerich (l'auteur d'Independance Day), a réalisé Anonymous, qui présente une autre théorie (ce serait  Édouard de Vere, 17e comte d’Oxford : https://fr.wikipedia.org/wiki/Édouard_de_Vere ). Une théorie intéressante dans le sens qu'elle peut éclairer différemment certaines oeuvres (Hamlet, par exemple), mais il y a des failles, que le film, manipulateur, ne présente pas : à ce propos, on pourra lire : http://www.lexpress.fr/culture/livre/anonymous-une-operation-poudre-aux-yeux_1066693.html
Mais la plus gros problème du film, c'est qu'il est assez raté.

Pour le problème de la paternité des oeuvres de Shakespeare, on pourra voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Paternité_des_œuvres_de_Shakespeare

Je ne sais pas si on aura une preuve définitive un jour... Peut-être faut-il espérer que non : ça fait bien réfléchir, enquêter, et ça donne du boulot à plein de spécialistes ! (quel est le sens caché de certaines pièces ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 32
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Jeu 5 Mai 2016 - 19:44

Roméo et Juliette :



Frank Bernard Dicksee, 1884  (une autre pour le fil Le baiser dans l'art)

Et personne pour parler de cette pièce sur ce fil ! La plus fameuse, la plus connue ? Enfin, tout du moins si tout le monde ne l'a pas lue, tout le monde en a entendu parler.
Premier choc : Juliette avait 14 ans, je veux bien qu'ils étaient précoces dans le temps, m'enfin ... scratch rire

Je me suis un peu frotté au texte original sur internet, et je dois dire, que je vais me contenter d'apprécier quelques vers de-ci, de-là de temps à autres, car je n'ai simplement pas le niveau pour apprécier. Déjà que c'est vraiment coton de se taper Rabelais en ancien français, alors le vieux Billy dans le texte ... hs

Je me suis donc contenté de la traduction du fils à Victor, et ma foi, c'était une bien belle expérience. Je n'ai pas décroché le nez du bouquin, si ce n'est pour retrouver le passage manquant de mon édition (5 pages manquantes ! grr colere ).

Je vais de ce pas revoir le film de Baz Luhrmann, je crois qu'on aime ou on déteste, vu comme c'est osé. Vous avez compris dans quel camp je me place, si vous avez d'autres adaptations cinématographiques du chef-d'oeuvre à me conseiller, je suis tout ouïe !

Je vais poursuivre ensuite avec Le songe d'une nuit d'été.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Jeu 5 Mai 2016 - 22:20

Ah oui, Shakespeare en anglais, c'est terriblement dur, et on perd beaucoup. En plus, si on ne connaît pas l'argot de l'époque, on loupe les jeux de mots plus ou moins graveleux...
Les adaptation de Roméo et Juliette : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27œuvres_adaptées_de_Roméo_et_Juliette
J'ai vu la version de Baz Luhrmann il y longtemps. Il en fait des tonnes, mais c'est Baz Luhrmann. C'est peut-être moins insupportable que Australia ou moins boursouflé que Gatsby le Magnifique, je ne sais plus trop.

Mais une des adaptations les plus connues, c'est celle de Zefirelli (1968). 4 nominations aux oscars (non, Shakespeare n'a pas été nominé pour le scénario), dont 2 Oscars récoltés ; et 3 Golden Globes reçus. Le film a peut-être vieilli, je ne l'ai pas revu depuis longtemps. Les acteurs avaient 17-18 ans au moment du tournage.

Je serais curieux de voir la version de Cukor de 1936 (avec Leslie Howard - 43 ans au moment du tournage - et Norma Shearer qui elle n'avait que 34 ans). 4 nominations aux oscars, mais rien obtenu.
Admirons (Tchaikovski pour la musique typiquement italienne) :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Dim 11 Sep 2016 - 2:06



Thomas Adès a triomphé en 2004 en créant son opéra d'après La tempête adapté par Meredith Oakes (une réécriture en langage contemporain). On l'a considéré comme le nouveau Britten et c'est vrai que cette musique est à la fois accessible, respectueuse de la pièce de Shakespeare et d'une grande variété de climats tous très aboutis. Il a déjà bénéficié de 6 mises en scènes différentes ce qui est rare pour un opéra contemporain. Ce spectacle qui dure 2h est un bon moyen d'entrer dans cette pièce quitte à la lire ensuite dans sa version intégrale d'origine. Il existe un DVD de la version du Metropolitan (par Robert Lepage) qui est inventive et réussie même si je préfère d'autres visions de cet univers ensorcelant. Les chanteurs sont tous exceptionnels et Adès dirige lui-même.

Un extrait pour se faire une idée de l'atmosphère de cette musique avec le final de l'opéra où Caliban et Ariel se répondent pour interroger le mystère de ce qui vient de se jouer sous nos yeux comme s'il s'agissait d'une illusion.


_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: William Shakespeare   

Revenir en haut Aller en bas
 
William Shakespeare
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Emma de Normandie de Stéphane William Gondoin
» From William the conqueror to Queen Victoria.
» Lame de cutter dans une conserve William Saurin : demande d'une expertise
» William-Frédérick Cody, dit « Buffalo Bill ».
» Fiche personnelle - William Kaplan // Wiccan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: