Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Gabriel Josipovici

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Gabriel Josipovici  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Josipovici    Gabriel Josipovici  - Page 5 EmptySam 28 Mar 2015 - 6:20

animal a écrit:
c'est dom qui nous avait parlé de ce livre ou je confonds ?
je ne saurais pas le dire, je n'ai pas vu ou ne me rappelle plus un tel message
moi je l'ai tout simplement trouvé parce que j'ai vu chez l'éditeur (Quidam) qu'il y avait dans leur liste pour publication en 2015-2016 un livre de lui: Dans le jardin d'un hôtel et avant de vérifier et même voir que tu avais parlé de ce livre sur ce fil, j'ai lancé la recherche 'hotel' dans sa bibliographie anglaise - et voilà Hotel Andromeda  Very Happy

animal a écrit:
Joseph Cornell c'était sur parfum ou dans un livre (Gibson encore) ?
dans la liste des inspirations (lien) on peut lire en 2ème position:
Citation :
The cyberpunk novelist William Gibson uses the finding of mysterious boxes similar to those by Joseph Cornell as a narrative element in his novel Count Zero (1984)

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Gabriel Josipovici  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Josipovici    Gabriel Josipovici  - Page 5 EmptySam 28 Mar 2015 - 6:48

animal a écrit:
c'est dom qui nous avait parlé de ce livre ou je confonds ? Joseph Cornell c'était sur parfum ou dans un livre (Gibson encore) ?

Oui un peu plus haut sur le fil j'avais signalé sa parution et donné un lien vers une critique.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Gabriel Josipovici  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Josipovici    Gabriel Josipovici  - Page 5 EmptySam 28 Mar 2015 - 6:55

domreader a écrit:
Oui un peu plus haut sur le fil j'avais signalé sa parution et donné un lien vers une critique.
voilà ce qui arrive quand on ne suit pas un fil à fond Wink
mais je viens de lire cette critique et je plussoie à 100%

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Gabriel Josipovici  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Josipovici    Gabriel Josipovici  - Page 5 EmptySam 28 Mar 2015 - 8:14

me voilà deux fois rassuré.

ça devrait te plaire In a Hotel Garden.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Gabriel Josipovici  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Josipovici    Gabriel Josipovici  - Page 5 EmptySam 28 Mar 2015 - 8:21

kenavo a écrit:

moi je l'ai tout simplement trouvé parce que j'ai vu chez l'éditeur (Quidam) qu'il y avait dans leur liste pour publication en 2015-2016 un livre de lui: Dans le jardin d'un hôtel et avant de vérifier et même voir que tu avais parlé de ce livre sur ce fil, j'ai lancé la recherche 'hotel' dans sa bibliographie anglaise - et voilà Hotel Andromeda  Very Happy

Je comprends mieux ta promesse de traduction maintenant : tu attends la traduction de Quidam. jemetate
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Gabriel Josipovici  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Josipovici    Gabriel Josipovici  - Page 5 EmptySam 28 Mar 2015 - 12:40

animal a écrit:
ça devrait te plaire In a Hotel Garden.
il se trouve dans ma LAL!

Arabella a écrit:
Je comprends mieux ta promesse de traduction maintenant : tu attends la traduction de Quidam. jemetate
oh non... celle que Quidam annonce pour 2015/2016 est un livre dont Animal parle déjà sur ce fil... quand à la traduction de Hotel Andromeda... elle n'est pas encore confirmée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Gabriel Josipovici  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Josipovici    Gabriel Josipovici  - Page 5 EmptySam 28 Mar 2015 - 20:03

Merci de ces précisions, Kenavo.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Gabriel Josipovici  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Josipovici    Gabriel Josipovici  - Page 5 EmptyMer 4 Nov 2015 - 19:08

Gabriel Josipovici  - Page 5 Josipo11

Contre-jour. Tryptique d' après Pierre Bonnard.

Avec douleur et apreté une fille s' adresse à sa mère absente. 
Elle l' accuse de ne pas lui avoir témoigné d' attention et de tendresse. De  s' etre sentie étouffée, réduite au silence, et finalement
 à la fuite. De n' avoir jamais eu une place entre elle et son père.
Un père totalement absorbé par son art de peintre. Mutique et tourné vers une réalité  intérieure et imaginaire.

A son tour la mère s' adresse à sa fille sans qu' il soit question d' une réponse.
Plus qu' un plaidoyer ou une  contre argumentation, c' est un véritable appel au secours qu' il s' agit.
Elle accuse son mari de l' avoir aliénée, dépossédée de sa personnalité.
Elle se plaint d' avoir été non seulement peinte mais observée toute sa vie, comme un objet nécesaire, mais non désiré.
Elle lui reproche d' etre resté muet à  ses questions. Jamais en colère, mais avec un sourire indéfinissable.
Elle ressent l' égoisme monstrueux de l' artiste comme une véritable malédiction. Qui a produit en elle une forme de folie
et d' autodestruction..
Il aurait fallu que la fille, par sa présence les ranime tous les deux.

"Voilà ce que j' aurais pu t' écrire."

"Je t' aurais aimée, j' aurais pu t' aimer" ajoute la mère et à partir de ce moment, on imagine que la fille n' existe pas, n' a jamais
existé.
Tout à sa solitude, à son désespoir et faute d' etre entendue, la mère s' invente un interlocuteur  imaginaire, une fille qu' elle n' a pu avoir
faute d' etre stérile.

Tels sont les deux volets d' une meme histoire. On a l' impression que les mots flottent dans l' air, comme privés de corps et de bouches
qui les exprimeraient.
C' est pourtant avec des mots que s' exprime cette plainte interminable, inutile et qui nous touche.
Il n' y a pas véritablement de coupable désigné. Ou alors chacun est coupable et innocent à la fois, muré qu' il est dans le labyrinthe
de la solitude humaine, confronté à des questions sans réponse.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Gabriel Josipovici  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Josipovici    Gabriel Josipovici  - Page 5 EmptyMer 4 Nov 2015 - 19:15

Quant au rapprochement qu' il pourrait y avoir avec Bonnard, on sait que le peintre a peint de nombreux modèles féminins, mais
sa femme toute sa vie et notamment au bain.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Gabriel Josipovici  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Josipovici    Gabriel Josipovici  - Page 5 EmptyJeu 5 Nov 2015 - 8:37

tu penses que cet auteur me conviendrait Bix ?

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Gabriel Josipovici  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Josipovici    Gabriel Josipovici  - Page 5 EmptyJeu 5 Nov 2015 - 15:35

Bédoulène a écrit:
tu penses que cet auteur me conviendrait Bix ?
Oui, pourquoi pas ? S' ils ont des  livres de  Josipovici à ta B. tu peux feuilleter pour te faire une idée. De toute façon, il a un style.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Gabriel Josipovici  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Josipovici    Gabriel Josipovici  - Page 5 EmptyVen 4 Déc 2015 - 10:50

On pourra lire (en anglais) une longue interview de Josipovici sur : http://numerocinqmagazine.com/2015/12/01/the-mind-of-the-modern-an-interview-with-gabriel-josipovici-victoria-best/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Gabriel Josipovici  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Josipovici    Gabriel Josipovici  - Page 5 EmptyVen 4 Déc 2015 - 15:45

merci. il y a de quoi faire effectivement (c'est bien de pouvoir profiter de la fin des vacances de noël...), on pourra relever à titre anecdotique les mentions faites de librairies françaises... innocent

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Gabriel Josipovici  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Josipovici    Gabriel Josipovici  - Page 5 EmptySam 4 Juin 2016 - 10:12

Infini, l'histoire d'un moment

Drôle de truc, d'abord parce qu'il y a de la drôlerie et de l'inattendu. Et parce que l'inhabituel facilite le sourire. On retrouve différemment des particularités déjà trouvées chez l'auteur avec la forme dialoguée asymétrique qui tend au monologue mais ici on se décale ou se tourne différemment. Le récit, roman, à la forme d'un long dialogue entre un majordome et un journaliste ? On ne sait pas trop l'interview a malgré tout un air d'interrogatoire qui n'est pas pour rien dans la tonalité très spéciale de l'ensemble. Ca n'a l'air de rien mais à côté du fait que les propos du majordome prennent l'allure d'un monologue de son défunt employeur ce n'est pas commun.

L'employeur, cet homme s'appelle Tancredo Pavone, compositeur sicilien de renom fortement inspiré par le très réel Giacinto Scelsi. On découvre dans une progression faite de retours ses manies et ses obsessions théoriques. On a le sentiment d'aborder la musique et la création musicale, artistique sans passer par l'oeuvre, avec ce tour de passe passe d'omettre sciemment l'oeuvre pour n'avoir que le geste de la création par le biais de ses apparences.

Sur un mode qui reste léger, décalé, on se retrouve pris dans ces apparences, les dehors excentriques de la célébrité et des fastes d'une vie à l'abris du besoin matériel. D'une certaine façon c'est un mythe qui se construit dans ce qu'on veut qu'il soit. Pavone étant haut en couleur mais aussi une énigme pour son majordome qui ne le comprend pas forcément mais, faisant son travail, s'efforce de rester scrupuleusement dans son rôle, on partage la distance.

La distance qui veut dire que l'on sait qu'on ne sait pas la création ou le génie de la création et la distance de la vérité inévitablement altérée. Drame éternel ici terriblement dédramatisé. De même que cette question de l'art et de la création artistique pour ainsi dire rendue uniquement concrète.

Occasion ou prétexte à l'exercice de réflexions, anecdotes, découvertes, aussi diverses que fascinantes dans ce roman très cérébral qui ne manque pas non plus de s'amuser du jeu de quelques piques aux milieux éclairés mêlant ainsi l'attendu spirituel avec le beaucoup moins commun.

Réfléchir en s'amusant serait néanmoins encore une réduction barbare parce qu'on y perdrait "la lecture", ce qui ne se décrit pas vraiment mais à quoi on peut faire référence par la notion de plaisir. Ce qui ne manque pas quand on tourne les pages de ce roman enlevé, bizarre et légèrement piquant quoi qu'avec insistance.

Peut-être terminer en ajoutant qu'on est loin de perdre de vue en pendant à "l'art" une sensation d'humanité évidente, toute chaleur ou presque mise à part.

Jeu de contrastes, de temps, d'espaces, exercice de style aux faux airs faciles... une posture. On peut se gratter à ce genre d'ouvrage ou d'oeuvre. Pour moi il se passe un truc, ça ne fait pas de mal, le plaisir de la lecture, de la forme et l'esprit qui commence à rouler, l'horizon qui s'élargit ... sans sentence, sans fatalité.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Gabriel Josipovici  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Josipovici    Gabriel Josipovici  - Page 5 EmptyJeu 23 Juin 2016 - 21:41

« Un Docteur Faustus de notre temps. Il est rare de trouver un livre qui pénètre aussi profondément dans le monde de la composition.» Jonathan Harvey

De la part d'un compositeur aussi important que Harvey c'est prometteur! Allez je l'embarque en vacances.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Gabriel Josipovici  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Josipovici    Gabriel Josipovici  - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Gabriel Josipovici
Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [77] Seine et Marne
» Gabriel Puckerman
» Bon Mardi
» un accouchement cauchemar ... pour mon Gabriel
» mes jumeaux, Louis-Félix et Gabriel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: