Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Donato Carrisi [Italie]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Donato Carrisi [Italie] Empty
MessageSujet: Donato Carrisi [Italie]   Donato Carrisi [Italie] Icon_minitimeLun 24 Oct 2011 - 13:34

Donato Carrisi [Italie] Carris10

Donato Carrisi , né en 1973, est l'auteur d'une thèse sur Luigi Chiatti, le "Monstre de Foligno", un tueur en série italien.

Juriste de formation, spécialisé en criminologie et en sciences du comportement, il délaisse la pratique du droit pour se tourner vers l'écriture de scénarios.

Le Chuchoteur publié en 2009 est son premier roman

source : éditeur Calmann-Lévy

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Donato Carrisi [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Donato Carrisi [Italie]   Donato Carrisi [Italie] Icon_minitimeLun 24 Oct 2011 - 13:42

Donato Carrisi [Italie] Carris11

Tout commence avec une jeune flic qui traque ceux qui enlèvent les enfants, Mila Vasquez est spécialiste des affaires d'enlèvement. De l'autre côté, l'équipe du criminologue Goran Gavila qui vient de découvrir les cinq bras de petites filles enlevées.

On s'attend à un récit atroce, avec des mutilations d'enfants, de la manipulation mentale, des atrocités, des barbaries mais Carrisi a l'habileté de nous proposer deux personnages (ceux de ses enquêteurs) qui sont plutôt atypiques, et apportent un plus certain à la lecture. Mila a un sérieux problème avec la douleur et Goran ne considère pas ceux qu'il traque comme des monstres mais comme des êtres humains, il ne cherche pas à devenir eux mais à les humaniser suffisamment pour les découvrir. On sort donc un peu des chemins battus par les polars plus conventionnels. L'intrigue est très bien menée, même si la fin est un peu hallucinée. Un livre qui se dévore plutôt bien et dont je garde surtout le souvenir d'une atmosphère, les lieux (jamais nommés, succinctement décrits) sont symptomatiques de cette histoire et révèlent la part sensible de l'auteur. Découverte intéressante donc sans être absolument renversante.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ocean
Main aguerrie
ocean

Messages : 338
Inscription le : 01/08/2011
Age : 56
Localisation : Lyon

Donato Carrisi [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Donato Carrisi [Italie]   Donato Carrisi [Italie] Icon_minitimeMer 25 Jan 2012 - 11:36

Oui, c'est ça : humaniser ces meurtriers car ce sont des humains comme nous qui ont basculé de l'autre côté du miroir car des évènements rencontrés sur leur chemin de vie les ont fait basculer...

C'est un des thèmes important du livre : nous avons tous nos parts d'ombre. L'éducation que nous recevons, ou notre personnalité, peut-être, font que nous élevons des barrières afin de rester humain et civilisé...

C'est le même principe que certains développent pour dire que Hitler était tout sauf un monstre : il était comme vous et moi !!!! En chacun de nous dort un monstre potentiel que nous dominons : ça fait peur!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Donato Carrisi [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Donato Carrisi [Italie]   Donato Carrisi [Italie] Icon_minitimeMer 25 Jan 2012 - 12:59

oui et de la même manière qu'il 'humanise' les monstres, Carrisi ne nous propose pas des enquêteurs caricaturaux, je trouve ses personnages très construits, très aboutis, même s'il a voulu en faire peut-être un peu trop sur la fin en surdéterminant les vies de chacun (un petit côté happy end), je garde un très bon souvenir de ce livre.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ocean
Main aguerrie
ocean

Messages : 338
Inscription le : 01/08/2011
Age : 56
Localisation : Lyon

Donato Carrisi [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Donato Carrisi [Italie]   Donato Carrisi [Italie] Icon_minitimeMer 25 Jan 2012 - 14:02

Je suis entièrement d'accord avec toi, Shanidar.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Donato Carrisi [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Donato Carrisi [Italie]   Donato Carrisi [Italie] Icon_minitimeMer 25 Jan 2012 - 14:06

Intéressant comme approche alors, je le note, j'ai envie de polars un peu différents et celui-ci devrait convenir.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ocean
Main aguerrie
ocean

Messages : 338
Inscription le : 01/08/2011
Age : 56
Localisation : Lyon

Donato Carrisi [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Donato Carrisi [Italie]   Donato Carrisi [Italie] Icon_minitimeMer 25 Jan 2012 - 14:19

Epi a écrit:
Intéressant comme approche alors, je le note, j'ai envie de polars un peu différents et celui-ci devrait convenir.

J'en ai un autre à te proposer, de polar différent....Il est dans ma pile à lire. Mon mari l'a lu en quelques jours, et ça, c'est bon signe...Moi, pas encore....

Il s'agit de "SHIBUMI" , de TREVANIAN...

Bonne lecture swing swing swing swing

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Donato Carrisi [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Donato Carrisi [Italie]   Donato Carrisi [Italie] Icon_minitimeMer 25 Jan 2012 - 15:02

Merci Ocean, je vais voir ce que ça dit.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Donato Carrisi [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Donato Carrisi [Italie]   Donato Carrisi [Italie] Icon_minitimeMer 25 Jan 2012 - 16:18

Ma libraire me l'a chaudement recommandé aussi alors je l'ai bien entendu noté aussi.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Donato Carrisi [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Donato Carrisi [Italie]   Donato Carrisi [Italie] Icon_minitimeMer 29 Fév 2012 - 19:23

J'ai fini Le Chuchoteur la semaine dernière, et je ne trouve pas grand chose à ajouter à ce qu'a dit Shanidar, c'est indéniablement un polar plutôt bon, sans être la découverte du siècle. Je l'ai lu d'un trait, presque sans m'arrêter en m'attachant au personnage de l'enquêtrice sur les disparitions, mais j'avoue que j'ai trouvé un peu longuets tous les rebondissements de la fin du livre. Un bon livre pour les vacances cependant.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Donato Carrisi [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Donato Carrisi [Italie]   Donato Carrisi [Italie] Icon_minitimeSam 10 Mar 2012 - 15:32

Le tribunal des âmes

Donato Carrisi [Italie] 97827011
Calmann-lévy (01/03/2012)
454 pages
4ème de couverture:

Citation :
Rome. Sa dolce vita, son Capitole, ses foules de pèlerins, ses hordes de touristes. Sa pluie battante, ses sombres ruelles, ses labyrinthes souterrains et ses meurtriers insaisissables.
Marcus est un homme sans passé. Sa spécialité : analyser les scènes de crime pour déceler le mal partout où il se terre. Il y a un an, il a été grièvement blessé et a perdu la mémoire. Aujourd’hui, il est le seul à pouvoir élucider la disparition d’une jeune étudiante kidnappée
Sandra est enquêtrice photo pour la police scientifi que. Elle aussi recueille les indices sur les lieux où la vie a dérapé. Il y a un an, son mari est tombé du haut d’un immeuble désaffecté. Elle n’a jamais tout à fait cru à un accident.
Leurs routes se croisent dans une église, devant un tableau du Caravage. Elles les mèneront à choisir entre la vengeance et le pardon, dans une ville qui bruisse encore de mille ans de crimes chuchotés au coeur du Vatican. À la frontière de la lumière et des ténèbres.
Le battage médiatique et « bloggesque » qui a suivi le premier roman de l’auteur m’avait tenue solidement campée sur mes gardes : trop beau pour être vrai, trop de louanges, trop bien, trop tout !!! Un livre trop lu, et, des lecteurs trop « bon public » m’ont coupé net l’envie de le lire à mon tour. Des avis, à mon sens, plus nuancés de lectrices averties m’ont confirmé ce que je présentais…
La publication du second opus me donnait la possibilité de le lire avant une nouvelle déferlante, et donc de fait, me permettrait de me faire, enfin, une idée sur cet auteur si sensationnel !!!
Et bien voilà, c’est fait c’est lu !!! Les mots me sortent du cœur : ça ne casse pas trois pattes à un canard, pas de quoi s’en relever la nuit, ni de laisser passer sa rame de métro sous le nez.
L’écriture est fluide, facile à lire ; c’est déjà ça ; on arrive au bout sans en sortir écrasée, ni épuisée par la syntaxe.
La construction est intéressante. Ecrit sous forme de journal de bord, le roman s’articule avec des parties constituées chacune d’une journée. Entre ces parties, sont insérés des récits, plus anciens, et « délocalisés » mettant en scène un chasseur…. De ce point de vue-là, cela commençait par devenir assez obscure. Je n’ai jamais réussi à comprendre de quoi il s’agissait exactement… Pire, je ne suis pas convaincue de l’absolue nécessité de ces passages pour le roman en lui-même !!!
Concernant l’intrigue en elle-même, nous naviguons entre deux entrées, qui bien entendu finiront par se rejoindre… mais, parce qu’il y a un mais, n’éclaireront pas la lectrice que je suis. Si bien que, la dernière ligne lue, je n’ai pas vraiment compris l’issue de tout cela. Je suis même sortie de ce roman plus embrouillée, qu’en y entrant !
Monsieur Carrisi, exploite un sujet qui aurait pu être passionnant : le monde des pénitents, les côtés obscurs du monde catholique. Mais à force de vouloir compliquer les choses, on finit par se perdre soi –même.
Monsieur Carrisi a choisi d’emmener son lecteur à Rome… Tout cela a manqué de chaleur, de convivialité. Ce n’est pas avec ce livre que mon envie d’aller à Rome sera chatouillée au point de me faire franchir le pas !!!
Bref, vous l’aurez compris, je ne garderai pas un souvenir ému de cette lecture. Et je ne suis pas prête à écouter les murmures du chuchoteur. Je ne semble pas sensible aux thrillers façon Carrisi. Affaire de goût probablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Cassiopée
Main aguerrie
Cassiopée

Messages : 347
Inscription le : 28/07/2011
Localisation : France

Donato Carrisi [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Donato Carrisi [Italie]   Donato Carrisi [Italie] Icon_minitimeLun 14 Mai 2012 - 12:36

Le tribunal des âmes:


« Il n’y a pas de hasards » est un livre que j’ai lu récemment.
L’auteur (Robert Hopcke) y développe ce que l’on peut appeler « La théorie de la synchronicité.» et la place des coïncidences dans notre vie.

En choisissant de me plonger dans « Le tribunal des âmes », je ne savais pas que j’allais retrouver quelques unes des idées évoquées dans cet opus entre autres sur la façon dont les événements peuvent de temps en temps s’enchaîner, se relier, se trouver en concordance et modifier le cours de certaines existences qui semblaient pourtant bien tracées.

Citation :
« Celles qui ne nous touchent pas, nous les balayons comme de « simples coïncidences». D’autres, en revanche, semblent destinées à marquer notre vie. Alors nous les rebaptisons « signes ». Ces signes nous laissent penser que nous sommes les destinataires d’un message exclusif, comme si le cosmos ou une entité supérieure nous avait choisis. En d’autres termes, ils nous permettent de nous sentir uniques. »

Le mari de Sandra, grand reporter, est décédé en chutant d’un immeuble. Suicide, accident, meurtre ? Elle décide d’essayer de comprendre, sans doute pour faire le deuil, et continuer sa route. Sa prospection va l’emmener dans les secrets du Vatican, dans Rome et auprès de diverses personnes. Elle est experte en photos de scène de crimes et va utiliser cette approche pour avancer dans ses recherches.

D’un autre côté une jeune femme médecin, Monica sauve un homme dont tout porte à croire qu’il est un tueur en série. Il est tombé dans le coma donc pour l’instant il ne peut pas parler ….

Un troisième personnage important est Marcus. C’est un pénitencier qui a perdu la mémoire. Il sait analyser à merveille une scène d’enquête, il sait observer et voir au-delà de ce qu’il a sous les yeux. Il ressent des émotions, des « vibrations » pouvant éclairer les faits tout en restant dans le réel (pas de paranormal là-dedans). Il est en lien avec le Vatican où se trouve les archives des criminels ayant confessé leurs fautes (si le péché est trop important un simple prêtre ne peut pas absoudre, il faut passer par les pénitenciers du Vatican nous explique Donato Carrisi). Il ne se connaît plus et souffre de cauchemars qui lui apportent de légers éclaircissements sur son passé. Il apparaît, disparaît entre ombre et lumière….
Citation :

« Il existe un lieu où le monde de la lumière rencontre celui des ténèbres. C’est là que tout se produit : dans la terre des ombres, où tout est rare, confus, incertain. »

Et puis, il y a le « chasseur ». Qui est-il, qui « chasse » t-il ? Que veut-il ? Comment son esprit torturé fonctionne-t-il, quel est son but ?

A travers des bonds dans le présent et le passé, des journées découpées parfois par un horaire, l’auteur va nous emmener de l’un à l’autre, d’un lieu à l’autre (Rome, Milan…)
La frontière entre le bien et le mal, entre justice et justicier est fragile. Certains passages nous renvoient à nos propres peurs, à nos décisions, à ces questions si douloureuses parfois face à un choix….

C’est un gigantesque puzzle où les pièces finissent par s’emboîter parfaitement les unes dans les autres. Comme dans une œuvre d’art, par petites touches, le roman se construit sous nos yeux. On pourrait trouver que l’approche est complexe, compliqué mais lorsque les choses s’éclairent, tout semble parfaitement évident et simple à comprendre.

J’ai beaucoup aimé la présentation de ce livre, la construction du roman, l’alternance dans l’espace temps des chapitres, la place de la photographie et de l’art (surtout la peinture) dans l’intrigue. J’ai apprécié de me promener dans Rome la secrète ou dans Rome la touristique.
Les protagonistes, chacun avec une part d’ombre, des difficultés de communication, des tourments, m’ont semblé très humains et la façon dont leur vie ont été reliées particulièrement originale.

L’écriture de Carrisi m’a plu, pas de fioriture inutile, des faits exposés avec précision et un vocabulaire de qualité (bravo au traducteur !). Des subdivisions bien pensées dans les différentes parties permettent de ne pas s’appesantir et d’éviter les temps morts. On est sans cesse dans l’action ou dans la réflexion.

Certains ne manqueront pas d’apporter un bémol en soulignant que tout cela est alambiqué, parfois un peu difficile à suivre et « tiré par les cheveux ».
Ce n’est pas ce que j’ai ressenti.
Personnellement, tout m’a semblé parfaitement bien agencé, s’emboîtant au gré des pages jusqu’à la touche finale.
Un excellent roman !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Donato Carrisi [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Donato Carrisi [Italie]   Donato Carrisi [Italie] Icon_minitimeLun 14 Mai 2012 - 14:05

il est dans ma PAL celui-ci dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petitepom
Envolée postale
petitepom

Messages : 155
Inscription le : 25/06/2012
Age : 53
Localisation : Corrèze

Donato Carrisi [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Donato Carrisi [Italie]   Donato Carrisi [Italie] Icon_minitimeLun 25 Juin 2012 - 17:22

le chuchoteur
C’est un policier assez complexe, il y a beaucoup de personnages, nous n’avons pas un seul enquêteur mais une équipe. Par contre, cela donne une réalité à l’histoire, car il y a plusieurs affaires qui viennent s’entrecroiser.

Cela commence par la découverte macabre de plusieurs bras de fillette enterrer en cercle, notre équipe va peu à peu découvrir les cadavres de ces enfants dans l’ordre où elles ont été enlevées ; sauf pour la dernière dont on soupçonne qu’elle soit encore vivante, c’est la recherche de cette dernière qui devient une priorité sans rien n’enlever au drame dont on était soumis les précédentes.

Le sujet principal n’est pas seulement cette quête ; c’est aussi les tueurs en série et leurs comportements, l’enquête en cours amène parfois notre équipe de policier à en démêler d’autres, abordant ainsi plusieurs modes opératoires et donnant des références qui apportent du réalisme. Cela m’a fait penser à une série TV que j’aime beaucoup : « Esprits criminels ».

Des chapitres en italiques amènent des éléments perturbants qui nous conduit vers une fin inattendue et époustouflante.

Seul bémol : la fin des certains chapitres trop théâtrales et sans suite embrouille le lecteur, j’avoue avoir été perdu parfois.

Malgré ces moments un peu confus, cela reste un policier très riche et bien mené. j’ai beaucoup aimé cette lecture passionnante

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitepom.wordpress.com
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Donato Carrisi [Italie] Empty
MessageSujet: donato   Donato Carrisi [Italie] Icon_minitimeMer 29 Aoû 2012 - 13:50

Le tribunal des âmes - Donato Carrisi
Une vraie déception, après le coup de coeur qu'avait été "le chuchoteur". Une intrigue embrouillée, un récit coupé de flash-back, des pseudo-énigmes : voilà à quoi s'attendre avec ce roman sans vrai suspense. Les personnages sont ébauchés, entre le-prêtre-vengeur-amnésique et la-veuve-encore-amoureuse-mais-qui-s'en-veut, rien qui sonne vrai, tout ça mâtiné d'allusions religieuses (on est à Rome) et coupé d'un mantra (les chiens sont daltoniens) rabâché en italique pour faire plus mystérieux. Heureusement, il y a peu de pages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Donato Carrisi [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Donato Carrisi [Italie]   Donato Carrisi [Italie] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Donato Carrisi [Italie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» Tremblement de terre en Italie
» Italie: des feux rouges truqués pour multiplier les amendes
» FOOT – Pourquoi l’Italie joue-t-elle en bleu ?
» WESDIEP en 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: