Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Arno Schmidt [Allemagne]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Dreep
Sage de la littérature
Dreep

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 27

Arno Schmidt [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Arno Schmidt [Allemagne]   Arno Schmidt [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeLun 17 Mar 2014 - 13:00

C'est un auteur que je voulais découvrir aussi. Scène de la vie d'une faune est dans ma PAL depuis un moment. Cela dit, je ne sais pas quand je pourrais trouver du temps pour lui. Quelques avis pour m'encourager ? Je vais déjà regarder ce qui a été dit ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Arno Schmidt [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Arno Schmidt [Allemagne]   Arno Schmidt [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeLun 17 Mar 2014 - 13:06

Au regard des auteurs dont tu nous as déjà parlé (Jirgl, Bolano, Fresan...), je pense que la lecture de Schmidt ne devrait pas du tout t'effrayer mais au contraire te séduire par son oralité, sa liberté textuelle, son espèce de 'cérébralité', sa pertinence, son intelligence et son humour.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Arno Schmidt [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Arno Schmidt [Allemagne]   Arno Schmidt [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeVen 9 Jan 2015 - 7:05

Scènes de la vie d'un faune

Une vision allemande et littéraire autour, à travers, par dessus la deuxième guerre mondiale (ou la guerre tout court) et le nazisme. Et dans l'après. Tout un programme ? "La vie n'est pas un continuum" pour Düring, fonctionnaire discipliné qui n'en pense pas moins. Et dans son coin.

Le livre se présente donc comme une série d'entrées dans un journal, moments de vie ou de pensées plus ou moins développés, de quatre mots ou deux pages, qu'il soit question de la vie de bureau, de littérature ou d'une observation de la voisine d'en face, pensée qui s'échappe. Qui s'échappe peut-être bien dans la majorité des cas, c'est la soupape, il y a plusieurs Düring, celui qui fait avec ou subit, et ceux qui pensent, regardent, s'échappent, se révolutionnent.

Parce qu'il en a marre : bureaucratie, nouvelle élite crasse, pensées uniques. Pour ce vétéran de la première guerre il y a quelques auteurs, des cartes, des fiches, un peu de matos et regarder les filles, la louve surtout, la lycéenne d'à côté avec laquelle il se retrouve. Espace de liberté partagée, de fraîcheur, de force, de recommencement (malgré l'absence des perspectives) pour cet homme incessant.

L'essentiel du conflit est entre parenthèses, c'est juste avant et la fin avec le bombardement de l'usine de munitions toute proche. C'est la louve et la recherche et le cheminement parallèle à celui du déserteur des armées de Napoléon. Et l'héroïsme, la portée du geste reste réduite, individuelle, comme inachevée, avortée. C'est donc particulier.

Et d'abord particulier dans la forme qui va avec, passées ce fonctionnement par entrées successives, c'est une érudition massive, parfois sauvage ou on tape au moins autant qu'on aime, jouant avec des références et brouillant quelques pistes (en lisant on sait qu'on rate énormément). Et ce sont aussi les néologismes, alter-logismes faisant leurs choux gras des langues voisines et assaisonnés de bons mots empruntés ou détournés ici là dans les lectures aimées ou non. La France et l'Angleterre ne sont pas loin, là en même temps, mais pas complètement.

On peut dire que c'est un capharnaüm hermétique, bourru, parfois hostile, mais vivifiant et plein d'ombres.

L'édition que j'ai lue, la nouvelle traduction en "Tristram souple", fait passer sans appel les notes nombreuses et assez riches tout simplement après, on peut donc les lire en bloc après le livre lui-même. Pas si mal. La postface est bien aussi pour nous parler de l'auteur de sa place et du moment du livre, qui est un livre de l'après-guerre, dans un monde bordélique, tendu, remis et pas remis de ses émotions.

Le bouquin a quelque chose du caillou dans la chaussure. J'ai un peu saturé parfois des références omniprésentes, du collage de forcené, et ragé un peu de ne sentir que de très très loin ce qui est bien là, avec les quelques anachronismes voulus, du rapport complexe du livre avec son actualité. Par contre son énergie et toute son ombre, ses replis, ça oui, j'en ai profité, de l'inquiétude (au bon sens du terme) aussi.

Ce n'est pas bien loin mais il y a de quoi faire, et beaucoup, et quelques morceaux cinglants assez exquis....


A tenter. (Je promets encore une fois des extraits pour plus tard ?)

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Arno Schmidt [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Arno Schmidt [Allemagne]   Arno Schmidt [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeVen 9 Jan 2015 - 11:39

Mmmm pour avoir feuilleté l'édition Tristram et lu celle de Bourgois, j'ai l'impression que les deux traductions sont extrêmement différentes (une modernité des termes chez Tristram au premier abord qui donnait une espèce de mouvement au texte, plus figé dans la version précédente). Il faudrait que je m'offre cette nouvelle traduction et revenir à Schmidt...

Beau commentaire en tout cas !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Arno Schmidt [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Arno Schmidt [Allemagne]   Arno Schmidt [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeVen 9 Jan 2015 - 22:41

extrait :
Citation :
Hans Fritzsche : "Vous vous donnez pour l'envoyer du Ciel/Et susurrez l'anglais quand vous mentez!" ; il utilisa même cette lecture contre la Grande-Bretagne : selon lui, Goethe avait déjà percé à jour leur perfidie! - : Quel ignorant!! Et dire qu'il est le bras droit de Goebbels! (Tel maître...) Il aurait dû savoir qu'à l'époque, vers 1800, l'allemand "englisch" était là forme adjectivale de "Engel" ; chez E.T.A. Hoffmann, on trouve dix fois "englisches Fraülein", et il ne s'agit nullement d'une miss! Mais c'est là typiquement le manque de culture de nos dirigeants ; et "le peuple" à peine plus ignorant, n'y voit que du feu : Allez! : hors de ma vue, poules pondeuses! - Mais plus sérieusement : ce ne sont plus seulement des préparations : mais des préparatifs. Contre l'Angleterre.

Les dhalias tanguaient bras dessus, bras dessous dans le vert grisâtre du crépuscule dominical ; les œillets, l'air contrarié, hochaient leur tête à la coupe savante (sans doute parce que mes pieds puants se tenaient près d'eux en godillots de cuir graissé!) : "Je vais faire un tour, Berta." "Mais reste pas trop longtemps; va y avoir de l'orage!"

Aussi grande que moi (Käthe ; à l'orée de la forêt ; jupe noire, corsage blanc) ; la lune pour oriflamme derrière l'oreille ; pour seul coup de peigne, un souffle de vent tiède : (...)

et la modernité, le mouvement et le cosmopolitisme de la traduction, oui, avec certainement beaucoup de documentation (étude des travaux et notes d'autres traducteurs) ... et de travail. elle fait venir ou passer quelques spécificités de construction (de mots entre autres choses) avec beaucoup de naturel. bonjour

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Arno Schmidt [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Arno Schmidt [Allemagne]   Arno Schmidt [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeSam 10 Jan 2015 - 22:42

d'autres fragments :

Citation :
Un cas bizarre ! : Schönert, qui a des lettres, avait lu l'Odyssée, XXIII, p. 190 et suiv. et en contestait la faisabilité : cela pourrit beaucoup trop vite ! Même un simple pieu enfoncé dans le sol aurait tenu beaucoup plus longtemps (sinon les vaisseaux capillaires de la souche, toujours vivants, auraient continué à pomper l'humidité par capillarité ; ce que sait le premier agriculteur venu). "En aucun cas un truc pareil ne tient 10 ou 20 ans !" Question : Homère, un ignorant ?! Ou quoi ?

Citation :
Une jeune fille voulait se marier (jupe rouge, pull jaune, massive avec un bassin de reproductrice), et je lui expliquai avec les égards qu'il lui manquait encore divers "papiers", selon les "nouvelles dispositions", l'acte de naissance du grand-père maternel ; ici, dans l'autorisation de mariage, il manque une signature (oh, elle avait déjà un enfant, ça expliquait le châssis, marque Gran Cañon : faut-il lui dire : vous tenez vraiment à vous marier?!).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Arno Schmidt [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Arno Schmidt [Allemagne]   Arno Schmidt [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeLun 12 Jan 2015 - 10:17

et en plus il est terriblement drôle ! merci pour les extraits qui ravivent l'envie de lecture !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Arno Schmidt [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Arno Schmidt [Allemagne]   Arno Schmidt [Allemagne] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Arno Schmidt [Allemagne]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Temps livraison depuis Allemagne
» Décès du dessinateur et caricaturiste Sid Ali Melouah
» Ciao sono Arno...
» Aristide Briand
» Condamnée pour avoir accouché à l'étranger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: