Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Markus Werner [Suisse]

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Markus Werner [Suisse] Empty
MessageSujet: Markus Werner [Suisse]   Markus Werner [Suisse] Icon_minitimeDim 25 Nov 2012 - 11:22

Markus Werner [Suisse] A4179
©AyseYavas/Keystone

Markus Werner est né à Eschlikon,canton du Thurgovie, le 27/12/1944 et décédé le 03/07/2016 à Schaffhausen
Il vivait dans le canton de Schaffhouse.

Après des études en germanistique, philosophie et psychologie, il enseigne jusqu'en 1990. Actuellement, il est écrivain indépendant.

source (mise à jour): Babelio

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Markus Werner [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Markus Werner [Suisse]   Markus Werner [Suisse] Icon_minitimeDim 25 Nov 2012 - 11:23

Markus Werner [Suisse] A4180 / Markus Werner [Suisse] A72
Am Hang / Langues de feu
Citation :
Présentation de l’éditeur
Thomas Clarin, jeune avocat spécialisé dans les affaires matrimoniales, se réjouit à l'idée de passer le week-end de la Pentecôte au calme, dans sa résidence secondaire du Tessin.
A la terrasse de l'hôtel Bellavista, il fait la connaissance d'un homme entre deux âges nommé Loos, un individu étrange, peut-être un fou.
Autour d'un repas, puis pendant quelques promenades, leur conversation s'enflamme, tournant très vite autour des femmes, du mariage, de l'amour, de l'érotisme, de la fidélité... L'ironie désenchantée et la légèreté de l'un, l'humour noir et la lucidité cinglante de l'autre - voilà tous les ingrédients d'un échange riche et divertissant.
Deux individus pourraient difficilement être plus différents. Les liens qui les rattachent l'un à l'autre ne se révéleront qu'ultérieurement.
Grâce à une intrigue originale et à un style tout en élégance, Markus Werner s'impose désormais à un large public.

Lors de la parution en 2004 ce livre a fait la une dans le monde littéraire germanophone.
Ma lecture date donc un peu et je ne pourrais plus très bien en parler, mais je ne voulais pas ouvrir ce fil sans parler de ce livre qui m’a plus marqué que celui que je viens de lire.
Bien que « l’intrigue originale » dont les éditeurs parlent ne soit pas aussi original à mes yeux, ce livre a une toute autre qualité. C’est l’écriture qui d’un côté semble tellement travaillée qu’elle peut donner l’impression d’être lourde, mais l’effet qui se produit quand on se laisse happer par ses mots et d’une telle beauté que j’ai encore aujourd’hui, presque dix ans après la lecture, des frissons quand j’y repense.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Markus Werner [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Markus Werner [Suisse]   Markus Werner [Suisse] Icon_minitimeDim 25 Nov 2012 - 11:25

Markus Werner [Suisse] A4182 / Markus Werner [Suisse] A4181
Froschnacht / Laisse-moi
Citation :
Présentation de l’éditeur
Franz Thalmann a été pasteur, marié et père de deux enfants dans une petite ville suisse. Cette existence rangée n'est plus qu'un lointain souvenir. Divorcé et interdit d'exercer à la suite d'une histoire d'amour adultère avec une jeune tzigane actuellement emprisonnée, il vit désormais seul et a ouvert un cabinet de '"conseils psychologiques".

En voyant le nom de Markus Werner dans la liste des nouvelles d’auteurs suisse qu’Animal a présenté il y a quelques jours, j’ai vu qu’il y avait pas mal de ses livres traduits en français et ainsi je voulais lui ouvrir son fil.

Concernant le titre et la traduction il faut dire deux mots : Froschnacht veut dire « la nuit de la grenouille », animal qui est aussi mentionné dans une expression : « Frosch im Hals haben » = avoir une grenouille dans la gorge qui devient en français : avoir un chat dans la gorge, ainsi le titre et surtout la couverture du livre français captent bien dont il s’agit : Franz Thalmann a régulièrement des nuits d’insomnies à cause de souvenirs qui viennent le hanter. Il s’imagine son père qui lui revient comme « grenouille » pour lui rester dans la gorge pendant quelques jours afin qu’il arrête d’évincer certains faits de sa vie.
En donnant la parole à son père pour nous raconter sa vie on gagne l’impression que Franz est en quelque sorte en train « d’exorciser » tous ce que lui rappelle sa vie et surtout les ‘standards’ selon lesquels son père aurait voulu qu’il vit.

Livre écrit plusieurs années avant Langues de feu, on ressent ici encore le besoin de l’auteur de faire face au mal avec son pays, ses origines. Il m’a rappelé Josef Winkler qui de son côté autrichien a aussi à sa façon retrouvé en livres son mal avec ses origines paysannes.

Bonne lecture, mais je ne le recommanderais pas pour faire connaissance avec cet auteur.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Markus Werner [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Markus Werner [Suisse]   Markus Werner [Suisse] Icon_minitimeLun 26 Nov 2012 - 9:07

Il me tente bien cet auteur, les thèmes me plaisent. Je retiens.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Markus Werner [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Markus Werner [Suisse]   Markus Werner [Suisse] Icon_minitimeMar 27 Nov 2012 - 20:12

Je partage les impressions de kenavo. "Am Hang/Langue de feu" m'a énormement plu il y a beaucoup d'années. A l'époque je n'ai pas tenu un journal de lectures, donc moi aussi, je ne peux plus bien parler de ce livre, mais il y a une langue, une évolution de l'histoire assez étonnantes!

C'est donc avec un préavis favorable que j'ai lu il y a quelques mois "Froschnacht/Laisse-moi", mais malheureusement ce livre ne pouvait pas atteindre, selon moi, le même niveau.

Le livre consiste de dix chapitres, tous des monologues intérieurs. Bien sûrs, partant du père-paysan et du fils-pasteur puis psychologue, ces chapitres se répondent et sont dans un certain sens en dialogue. Néanmoins ils sont avant tout des monologues qu'on puisse attribuer à l'un ou l'autre personnage, chacun avec sa spécificité. Ce qui les rend similaire c'est le nombre de "bon-mots" et phrases marquantes: certains pourraient être tentés d'y puiser des formules pour une conversation...?!
Chez le fils cela concerne d'abord son ancien appartenance à une tendance spirituelle, de foi - il a quitté presque cet univers-là. Chez le père-paysan, ces remarques intérieurs concernent avant tout la vie de société, la modernité qui arrive sur ces fermes, les changemenet dans un sens large du mot (et pas toujours bienvenus par lui).

Mais - voilà mon ressentie - chez le père cela se réduit souvent à un refus de changements et de modernité. Et chez le fils qui attaque sa propre vie d'autrefois et sa "vocation", ces jugements sur soi-même indiquent une manque de maturité: celui-là n'était jamais arrivé dans la vocation de pasteur et juge plutôt ses propres démons et fausses opinions. Cela me semble assez superficiel à vrai dire. Peut-être vers la fin du livre le niveau monte un peu? Mais c'était - dans mon cas - trop tard pour réparer l'impression générale d'un livre qui se veut - dans la ligne de la mode de masse - assez distant, critique envers la foi ou le progrès, mais qui finalement n'arrivent pas à dépasser en cela un certain stade. Donc, pas vraiment un dialogue ou un début de critique plus sérieux, mais plutôt une écriture qui brosse dans le sens du poil général.

Dômmage!

Ceci dit, je suis sûr que ce livre plaira à celui ou celle qui peut en faire abstraction (contrairement à moi) et qui ne prend pas tout cela trop au sérieux.

Donc, grande récommandation pour "Am Hang".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Markus Werner [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Markus Werner [Suisse]   Markus Werner [Suisse] Icon_minitimeMar 5 Juil 2016 - 7:22

Citation :
L'écrivain schaffhousois Markus Werner est décédé


Il était l'auteur de sept romans, tous loués par la critique.

Né le 27 décembre 1944 à Eschlikon (TG), Markus Werner a étudié l'allemand, la philosophie et la psychologie à l'Université de Zurich, études conclues par un doctorat sur Max Frisch. Il a ensuite travaillé pendant quinze ans comme enseignant au gymnase à Schaffhouse.

Depuis 1990, il se consacrait entièrement à l'écriture. Markus Werner était notamment l'auteur des romans "Zündels Abgang" (1984), "Bis bald" (1992), "Der ägyptische Heinrich" (1999) ou encore "Am Hang" (2004).

De nombreux lauriers ont couronné son oeuvre, notamment le Prix "Hermann Hesse" en 1999, le "Joseph-Breitbach" en 2000, celui de la Fondation Schiller en 2005, le Prix de littérature du lac de Constance en 2006 et le Pro Litteris en 2016. Il avait également reçu celui des auditeurs de la Radio suisse romande en 1995 pour son roman "A bientôt" ("Bis bald"), publié en français chez Gallimard.

Oeuvres traduites dans 18 langues
Au total, une douzaine de prix lui ont été décernés et ses oeuvres ont été traduites dans 18 langues. Markus Werner pratiquait dans ses romans la dérision et l'autodérision avec un humour fait de distance à l'égard des sujets graves. Ses héros sont des antihéros.

Son dernier roman, "Am Hang", a été son plus grand succès public et lui a attiré un lectorat plus jeune. Il a fait l'objet d'une version filmographique en 2011 par Markus Imboden sous le titre "L'enfance volée", que l'écrivain a toutefois peu goûtée, ainsi qu'il l'avait confié deux ans plus tard.
Source : http://www.romandie.com/news/Lecrivain-schaffhousois-Markus-Werner-est-decede/717572.rom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




Markus Werner [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Markus Werner [Suisse]   Markus Werner [Suisse] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Markus Werner [Suisse]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brioche suisse
» Les moyens et l'organisation du Génie Suisse
» Commande Sigma possible en SUISSE ?
» CARMEX en Suisse
» Convention de Charmey Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: