Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-39%
Le deal à ne pas rater :
Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON AVR-X2800H, Enceinte ...
1190 € 1950 €
Voir le deal

 

 La poésie arabe

Aller en bas 
+6
Chamaco
titete
colimasson
animal
GrandGousierGuerin
Arabella
10 participants
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
Arabella


Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

La poésie arabe Empty
MessageSujet: La poésie arabe   La poésie arabe EmptyMer 19 Aoû 2015 - 11:20

J'ouvre ce fil pour mettre quelques poèmes, pendant ma lecture du livre "La poésie arabe", anthologie établie et traduite par René R. Khawam. L'anthologie est très large, le sous titre précise "des origines à nos jours". Nous commençons donc avec les poètes pré-islamiques, et cela continue jusqu'à des poètes vivants actuellement.

Je commence par :

Hatim de Tayy

Hatem ibn Abdellah ibn Sa'ad at-Ta'i (حاتم بن عبد الله بن سعد الطائي) est un poète arabe de la période préislamique. Ce poète arabe est le père de Odai ibn Hatem et de Safana bint Hatem, compagnon de Mahomet. Issu de la tribu des Ta'i, sa grande générosité a fait de lui une icône dans la culture arabe. Plusieurs expressions font références à lui, comme "Plus généreux qu'Hatem". Durant la période islamique, sa fille tombe comme esclave entre les mains des musulmans. Mahomet ordonne sa libération après avoir appris qu'elle est la fille d'Hatem.
Il est mort en 578, il est enterré dans le Toran.

Souce : Wikipédia


Tel je suis

Ô Mawia, les biens de ce monde accordés passent
ainsi que des voyageurs attardés,
arrivent le matin nous quittent le soir ;
ne reste que leur souvenir dans les veillées.

Ô Mawia, le mendiant qui vient implorer notre secours,
Jamais nous ne lui répondons :
Va ton chemin, nous sommes vraiment trop pauvres
pour te donner parcelle de notre bien.

Ô Mawia, quand après ma mort la chouette
ira voleter tout autour de mon tombeau,
assoiffé sous la terre, aurai-je auprès de moi
les trésors que la vie m’aura laissé amasser ?

Je disposerai donc de toutes mes richesses
en faveur de ceux qui en auront besoin ;
ma faim étant apaisée, elles deviendraient
une masse inutile auprès de moi laissée…

De longs jours nous avons supporté la misère
et gémi sous le  poids de l’humiliation :
le siècle dur nous a fait boire en ces deux coupes.
A présent notre cœur nous pousse à partager.
Revenir en haut Aller en bas
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin


Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

La poésie arabe Empty
MessageSujet: Re: La poésie arabe   La poésie arabe EmptyMer 19 Aoû 2015 - 20:44

Merci pour l'ouverture du fil !
Je reste perplexe concernant Mawia ... Serait-ce sa bien-aimée ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Arabella
Sphinge incisive
Arabella


Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

La poésie arabe Empty
MessageSujet: Re: La poésie arabe   La poésie arabe EmptyMer 19 Aoû 2015 - 21:45

Malheureusement, pas d'explication dans l'anthologie. René R. Khawam a tendance à faire des présentations impressionnistes, sans d'éléments explicatifs formels. Un peu dommage par moments.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal


Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 43
Localisation : Tours

La poésie arabe Empty
MessageSujet: Re: La poésie arabe   La poésie arabe EmptyMer 19 Aoû 2015 - 21:46

c'est publié chez qui ? (ses préfaces aux Mille et une nuits donnent horriblement envie de dévorer les pages).
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella


Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

La poésie arabe Empty
MessageSujet: Re: La poésie arabe   La poésie arabe EmptyMer 19 Aoû 2015 - 21:51

Chez Phébus. Comme Les mille et une nuits et plein d'autres livres.
Mais cela manque de notes dans celui-ci je trouve. Même si le choix de poème est très large, et sans aucun doute judicieux et bien traduit.
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson


Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 33
Localisation : Thonon

La poésie arabe Empty
MessageSujet: Re: La poésie arabe   La poésie arabe EmptyMer 19 Aoû 2015 - 22:37

Cool, et bonne idée !

Du coup, je me permets de mettre un lien vers les Isefra de Si Mohand : CLIC
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Arabella
Sphinge incisive
Arabella


Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

La poésie arabe Empty
MessageSujet: Re: La poésie arabe   La poésie arabe EmptyJeu 20 Aoû 2015 - 7:48

Merci Coli pour le lien.
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella


Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

La poésie arabe Empty
MessageSujet: Re: La poésie arabe   La poésie arabe EmptyJeu 20 Aoû 2015 - 12:35

Al-Nabigha Al-Dhoubyani

Al-Nābiġa al-D̠ubyānī est issu de la tribu des Banu Dhubyan, il a vécu près de La Mecque. Il a d'abord été poète de tribu, avant d'entrer à la cour du roi Lakhmide Al-Nu'man Abu Qabus, que Dubyani pleurera dans une élégie devenue célèbre. À cause de quelques vers sur la reine jugés insultants, il est obligé de quitter le royaume avant d'y revenir en 600. Il entre alors dans la cour des Ghassanides où il mène une vie fastueuse.

La date de sa mort est incertaine, mais il semble qu'il ignorait ce qu'était l'islam. Ses poésies sont en grande partie des éloges et des satires sur les Ghassanides, les Banu Abs et les Banu Dhubyan.

Source : Wikipédia


De ses longs cheveux
     se voilant


Le voile a glissé sans qu’elle le voulût
le voir tomber.
D’une main le saisit et de l’autre
nous fit signe
d’avoir à craindre Dieu, en réprimant
notre curiosité avide.

Une main aux doigts teints,
souple, aux extrémités déliées
comme fruits de l’anam,
qui semblent ne pouvoir
se nouer, tant est grande leur délicatesse.

Puis, de ses longs cheveux noirs
à demi bouclés se couvrant,
elle se ploya comme la vigne s’appuie
sur l’étançon qui la soutient.

Enfin elle te regarda comme
pour te rappeler que, malgré sa prière,
tu aurais pu obtenir
ce que tu n’as pas essayé de prendre…
lourd regard d’attente qu’un malade
adresse à ceux qui le visitent.
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson


Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 33
Localisation : Thonon

La poésie arabe Empty
MessageSujet: Re: La poésie arabe   La poésie arabe EmptyJeu 20 Aoû 2015 - 15:17

La conclusion met mal à l'aise...
Merci Arabella, vivement la suite.
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Arabella
Sphinge incisive
Arabella


Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

La poésie arabe Empty
MessageSujet: Re: La poésie arabe   La poésie arabe EmptyJeu 20 Aoû 2015 - 15:24

Me voilà obligée de continuer alors. dentsblanches

J'avoue que beaucoup de ces textes me laissent un peu dubitative, la différence de culture est grande, mais ce sont quand même les plus anciens, l'anthologie étant chronologique. C'est pour ça que j'aurais aimé un peu plus d'explications, de notes.
Revenir en haut Aller en bas
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin


Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

La poésie arabe Empty
MessageSujet: Re: La poésie arabe   La poésie arabe EmptyJeu 20 Aoû 2015 - 19:13

Arabella a écrit:
Me voilà obligée de continuer alors. dentsblanches

swing
Revenir en haut Aller en bas
http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
titete
Envolée postale



Messages : 136
Inscription le : 04/07/2012

La poésie arabe Empty
MessageSujet: Re: La poésie arabe   La poésie arabe EmptyVen 21 Aoû 2015 - 11:36

Je me joins à la banane précédente swing
Pour l'anam je n'ai pas trouvé à quoi cela ressemblait, juste une signification du prénom arabe :

Signifie: "qui a les lèvres vermeilles, comme l'arbre, du même nom, aux fruits rouges"

Revenir en haut Aller en bas
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco


Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 77
Localisation : là haut, vers Aix...

La poésie arabe Empty
MessageSujet: Re: La poésie arabe   La poésie arabe EmptyVen 21 Aoû 2015 - 12:00

titete a écrit:

Pour l'anam je n'ai pas trouvé à quoi cela ressemblait, juste une signification du prénom arabe :

Signifie: "qui a les lèvres vermeilles, comme l'arbre, du même nom, aux fruits rouges"


si cela peut t'aider...Definition...?
Revenir en haut Aller en bas
http://aaronguide.com/
titete
Envolée postale



Messages : 136
Inscription le : 04/07/2012

La poésie arabe Empty
MessageSujet: Re: La poésie arabe   La poésie arabe EmptyVen 21 Aoû 2015 - 14:29

Chamaco a écrit:
si cela peut t'aider...Definition...?

Dans le sens du poème, je pense qu'il parle plus de l'arbre (aux fruits rouges il semblerait) que de la sourate (et il ne doit pas y avoir de double sens puisqu'il semble qu'il ne connaissait pas l'islam). Je disais juste que j'aurais bien voulu voir une photo d'un tel arbre.
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella


Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

La poésie arabe Empty
MessageSujet: Re: La poésie arabe   La poésie arabe EmptyVen 21 Aoû 2015 - 15:00

Moi aussi j'aurais bien voulu, le voir cet arbre. Pour la sourate c'est en principe trop tôt.

Je vais juste commencer les poètes musulmans.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





La poésie arabe Empty
MessageSujet: Re: La poésie arabe   La poésie arabe Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La poésie arabe
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La poésie arabe
» Poésie, typographie et graphisme (poésie graphique)
» [BD] Riad Sattouf
» LC Littérature de langue arabe
» La poésie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature du Moyen-Orient (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: